Marc François (acteur)

acteur français

Marc François est un acteur français, né le à Paris et mort le [1] à Brive-la-Gaillarde.

Marc François
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
Nom de naissance
Marc Henri Paul François
Nationalité
Activités

Essentiellement actif dans le doublage, il est surtout connu pour ses nombreuses prestations au sein de l'animation. Il a notamment été dans les années 1980 la voix française de Mickey Mouse, l'une des voix de Porky Pig, ou encore de Hyoga et Shiryu dans l’anime japonais Saint Seiya[1] (Les Chevaliers du Zodiaque en VF).

BiographieModifier

Jeunesse et débutsModifier

Issu de parents propriétaires d'un cinéma, Marc François entre au conservatoire du 13e arrondissement de Paris à 14 ans, puis joue dans quelques pièces de théâtre.

La mère de Maxime Le Forestier, un de ses compagnons du cours Florent, écrit les adaptations françaises de la série télévisée Les Incorruptibles et le fait entrer dans la société de doublage française. Avec le western Le Grand Chaparral, il signe son premier rôle important.

CarrièreModifier

Figure familière du doublage français des années 1970-1980, Marc François devient dans les années 1980 la voix française du personnage de Mickey Mouse, avant de déclarer forfait[1], le tabac l'empêchant de continuer à monter en voix de tête (voix aiguë forcée). Il a aussi été l'une des voix de Porky Pig. Il est aussi connu pour ses doublages dans des films comme Platoon, SOS Fantômes, RoboCop, Y a-t-il un pilote dans l'avion ?, Police Academy, Retour vers le futur 2etc. Il participe également au doublage du pastiche La Classe américaine de Michel Hazanavicius.

Il est aussi illustré dans le doublage de l’anime japonais Les Chevaliers du Zodiaque (Saint Seiya), où il double principalement les personnages de Hyoga et Shiryu ainsi que d'autres personnages, en plus d'assurer la direction du doublage[1]. Lorsqu'il vit la série pour la première fois, il pensa que l'anime ne serait pas diffusé en France, en raison de sa violence. Malgré cela, il s'est investi sérieusement dans le doublage des épisodes[réf. nécessaire].

En parallèle, il a également fait du théâtre d'avant-garde, mis en scène le spectacle Les demoiselles de Rochechouard avec Maïk Darah, et dirigé plusieurs plateaux de doublage à la SOFI[1],[2].

Il s'intéressait aussi à l'écriture et tint une rubrique dans l'émission L'Oreille en coin sur France Inter.

MortModifier

Marc François meurt le [1], des suites d'une longue maladie.

FilmographieModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f François Justamand, « Décès de Marc François », sur objectif-cinema.com, .
  2. Société de Sonorisation de Films, un des plus importants studios de doublage français, créé en 1964 ; mis en liquidation judiciaire et dépôt le bilan le 31 mars 2009.
  3. Fiche du film sur IMDb.com
  4. Doublé seulement en 1968.

Liens externesModifier