Staying Alive

film réalisé par Sylvester Stallone et sorti en 1983
Staying Alive

Réalisation Sylvester Stallone
Scénario Sylvester Stallone
Norman Wexler
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique musicale
Durée 96 minutes
Sortie 1983

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Staying Alive est un film américain réalisé par Sylvester Stallone et sorti en 1983. C'est la suite de Saturday Night Fever (1977). Le titre du film est tiré de la chanson Stayin' Alive des Bee Gees, enregistrée pour le premier film.

Contrairement à son prédécesseur, Staying Alive reçoit des critiques globalement très négatives dans la presse. Il rencontre malgré tout le succès auprès du public.

SynopsisModifier

Six ans plus tard, Tony Manero a quitté Brooklyn et s'est installé à Manhattan. Il y enseigne la danse mais travaille également comme serveur dans une boîte de nuit. Alors que son quartier d'origine le rattrape et l'empêche de décrocher des vrais emplois, une très belle occasion se présente à lui : devenir danseur sur une scène à Broadway.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

 
La journaliste Kersti Adams-Ray (sv) en pleine interview de John Travolta à propos du film Stayin' Alive, en septembre 1983.

C'est John Travolta qui suggère au producteur Robert Stigwood d'engager Sylvester Stallone comme réalisateur après avoir vu Rocky 3 (1982). Alors que Nik Cohn avait écrit un scénario pour cette suite, Sylvester Stallone en réécrit un autre lorsqu'il arrive sur le projet[2].

Donna Pescow, qui interprétait Annette dans le premier film, apparait dans la scène des débuts de Tony à Broadway. La scène a cependant été coupée au montage[2].

Paramount Pictures voulait que Sylvester Stallone, en plus de réaliser le film, incarne également le metteur en scène de Broadway. Mais ce dernier refuse. Il ne fait qu'une petite apparition dans le rôle d'un homme dans la rue[2].

Le tournage a lieu de janvier à mars 1983. Il se déroule à New York (Manhattan, Central Park, CBGB, Théâtre Ethel Barrymore, East Village) et Los Angeles (Philharmonic Auditorium, Orpheum Theatre, ...)[3].

Bande originaleModifier

Staying Alive
The Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Bee Gees et divers artistes
Sortie 1983
Enregistré février-mars 1983
Middle Ear Studio (Miami Beach)
Genre musique de film, pop rock, disco, soft rock
Label RSO Records

Albums de Bee Gees

Singles

  1. The Woman in You
    Sortie : mai 1983
  2. Someone Belonging to Someone
    Sortie : juillet 1983
  3. Far from Over
    Sortie : juillet 1983 [4]
  4. Look Out for Number One
    Sortie : 1983
  5. I'm Never Gonna Give You Up
    Sortie : décembre 1983[5]

Tout comme le premier film, la bande originale est majoritairement composée de chansons des Bee Gees. Le trio enregistre cinq nouveaux titres. Frank Stallone, frère de l'acteur-réalisateur, interprète quant à lui plusieurs titres dont Far from Over, sorti en single comme quatre autres extraits de l'album.

Face A[6]
No TitreAuteurInterprètes Durée
1. The Woman in You (en)Barry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 4:04
2. I Love You Too MuchBarry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 4:27
3. BreakoutBarry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 4:46
4. Someone Belonging to Someone (en)Barry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 4:26
5. Life Goes OnBarry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 4:26
6. Stayin' Alive (edited version)Barry Gibb, Maurice Gibb, Robin GibbBee Gees 1:33
Face B
No TitreAuteurInterprètes Durée
7. Far from OverFrank Stallone, Vince DiColaFrank Stallone 3:56
8. Look Out for Number OneBruce Stephen Foster, Tom MaroldaTommy Faragher 3:20
9. Finding Out the Hard WayFrank Stallone, Roy FreelandCynthia Rhodes 3:33
10. Moody GirlFrank Stallone, Vince DiCola, Joe EspositoFrank Stallone 4:08
11. (We Dance) So Close to the FireRandy Bishop, Tommy FaragherTommy Faragher 3:45
12. I'm Never Gonna Give You UpFrank Stallone, Vince DiCola, Joe EspositoFrank Stallone & Cynthia Rhodes 3:30

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des critiques très négatives dans la presse à sa sortie. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 0% d'opinions favorables pour 27 critiques compilées. Le consensus suivant résume les critiques compilées par le site : « Cette suite de Saturday Night Fever est scandaleusement embarrassante et inutile, échangeant la profondeur dramatique de l'original contre une série de séquences de danse sans inspiration[7] ». Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 23100 pour 7 critiques[8].

Le célèbre critique américain Roger Ebert classe le film dans sa liste des longs métrages qu'il déteste le plus[2]. En 2005, le film fait partie de l'ouvrage The Official Razzie Movie Guide de John J. B. Wilson (en) (fondateur des Razzie Awards) comme l'un des « 100 films les plus agréablement mauvais jamais réalisés[9]. » En 2006, le magazine américain Entertainment Weekly classe Staying Alive à la première place du classement des 25 pires suites[2],[10].

Le film s'inscrit à l'époque où le Fitness arrive en force dans les années 1980 venant d'Amérique à l'instar de l'émission Gym Tonic à partir de 1982[11], ce films est jugé amusant par Nanarland.com[12]et surtout durant la 1ère moitié des années 1980, en surfant sur cette mode, suivront les films Flashdance, Going Berserk, Heavenly Bodies, Private Resort et enfin le Perfect (film) sortit cette même année 1985.

Box-officeModifier

Malgré des critiques presse désastreuses, le film connait le succès auprès du public. Produit pour 22 millions de dollars, il enregistre plus de 122 millions de dollars au box-office. Il totalise plus de 60 millions de dollars rien qu'aux Etats-Unis (8e meilleur film du box-office nord-américain de 1983). En France, il dépasse 1,5 million d'entrée (27e meilleur résultat du box-office France 1983)

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
64 892 670 $[13] [14] 11[14]
  France 1 518 511 entrées[1] -

  Total mondial 127 592 670 $[1] - -

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Staying Alive », sur JP's box-office (consulté le )
  2. a b c d et e (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  3. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  4. « Frank Stallone »
  5. « Frank Stallone »
  6. (en) Various – Staying Alive (The Original Motion Picture Soundtrack) - Discogs
  7. (en) « Staying Alive (1983) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  8. (en) « Staying Alive Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  9. John Wilson, The Official Razzie Movie Guide: Enjoying the Best of Hollywood's Worst, Grand Central Publishing, (ISBN 0-446-69334-0)
  10. (en) « EW’s Top 25 Worst Sequels », sur sfsignal.com, (consulté le )
  11. https://www.eighties.fr/gym-tonic/
  12. https://www.nanarland.com/chroniques/nanars-gnangnan/musical/staying-alive.html
  13. (en) « Staying Alive », sur Box Office Mojo (consulté le )
  14. a et b (en) « Staying Alive - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )
  15. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier