Ouvrir le menu principal

L'Oreille en coin

émission de radio française

L'Oreille en coin est un programme radiophonique composé de plusieurs émissions diffusées sur France Inter les samedis (après-midi) et dimanches (matin et après-midi) entre mars 1968 et juillet 1990.

Caractéristiques et évolutionModifier

Produite par Pierre Codou et Jean Garretto, L'Oreille en coin occupe alors une bonne partie de l'antenne du week-end, proposant des programmes le samedi de 14 à 18 heures, le dimanche de 9 à 12 heures et de 14 à 18 heures.

La chaîne est créée pour faire participer les jeunes à la radiophonie française ; ce sont eux qui gèrent les studios et animent les programmes (bulletin météorologique, informations...) ; cette particularité est à l'origine des horaires et du choix de diffuser le week-end[1].

La tranche horaire du dimanche matin est animée par des chansonniers en vogue : Anne-Marie Carrière, Jean Amadou, Jacques Mailhot, Maurice Horgues. L'émission quitte finalement France Inter pour rejoindre Europe 1 sous le nom de Persona… gratter en octobre 1990[2],[3] et jusqu'en 1994.

L'indicatif de l'émission, à partir de 1972, Big Fat Man, est une composition d'Alain Boublil sous son nom Jim Wild Carson, jouée par Paul Capdevielle et son orchestre Sentimental Trumpet[4].

En 1984, à la suite du décès de Pierre Codou qui y était opposé, l'émission commence à inviter des hommes politiques : « À partir de 1984, hommes et femmes politiques commencent à défiler le dimanche matin. Le premier homme politique ayant accepté d'y participer est Alain Juppé »[5]. Le plus célèbre des invités a été Valéry Giscard d'Estaing (ancien président de la République). Parmi les autres hommes politiques, il y a Gaston Defferre (ancien ministre de l'intérieur), Henri Krasucki (un syndicaliste de la CGT), Edgar Faure, Charles Pasqua, Lionel Jospin, Jean-Claude Martinez, Michel d'Ornano.

Personnes y ayant collaboréModifier

Programmes diffusésModifier

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (janvier 2018)

Parmi les programmes diffusés :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier