1998 en jeu vidéo

événements liés au jeu vidéo en 1998
Chronologies
Années :
1995 1996 1997  1998  1999 2000 2001
Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Années du thème Jeu vidéo
Années :
1995 1996 1997  1998  1999 2000 2001

Décennies :

1960 1970 1980 1990 2000 2010 2020
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

La page 1998 en jeu vidéo récapitule les évènements importants qui se sont produits au cours de l'année 1998 dans le domaine du jeu vidéo.

1998 est considérée comme une des années les plus remarquables pour le jeu vidéo, voire la meilleure[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10]. Parmi les évènements les plus marquants, l'introduction de la sixième génération de consoles avec la Dreamcast, ou encore les sorties de Metal Gear Solid, The Legend of Zelda: Ocarina of Time ou Sonic Adventure, qui marquent le passage à la 3D pour leurs séries respectives. De nouvelles franchises apparaissent, comme Banjo-Kazooie, Spyro the Dragon ou Tenchu. C'est aussi une année majeure pour le jeu sur ordinateur, avec entre autres les sorties d’Half-Life, de StarCraft, de Fallout 2, de Grim Fandango ou encore d’Unreal, dont le moteur, l'Unreal Engine, connaîtra de nombreuses déclinaisons par la suite. 1998 voit aussi la parution de nombreuses suites de jeux à succès, comme Resident Evil 2, Tomb Raider III, Crash Bandicoot 3: Warped, Turok 2, Suikoden II ou encore Oddworld : L'Exode d'Abe. Enfin, 1998 marque l'arrêt de production de la Saturn, sur laquelle sortent notamment Shining Force III, Panzer Dragoon Saga ou Radiant Silvergun.

Sorties de consolesModifier

21 octobre : sortie de la Game Boy ColorModifier

La Game Boy Color de Nintendo sort le 21 octobre 1998 au Japon, puis le 18 novembre 1998 en Amérique du Nord, et le 23 novembre 1998 en Europe. Avec son écran en couleurs, la console portable représente la première évolution majeure apportée à la Game Boy, sortie presque dix ans auparavant. La Game Boy Color est rétrocompatible avec le catalogue de jeux Game Boy déjà existant. Tetris DX et Wario Land II font partie des premiers titres à paraître sur la console, sur laquelle verront le jour des titres comme The Legend of Zelda: Oracle of Seasons et Oracle of Ages, et des adaptations de franchises davantage assimilées à la PlayStation, avec par exemple Metal Gear Solid: Ghost Babel, Tony Hawk's Skateboarding, Tomb Raider ou Resident Evil Gaiden. La Game Boy Advance lui succède en 2001[11],[12],[13],[5],[14].

28 octobre : sortie de la Neo Geo PocketModifier

Le 28 octobre 1998, soit une semaine après la sortie de la Game Boy Color, SNK sort sa première console portable, la Neo Geo Pocket, au Japon. Son écran est monochrome, contrairement à celui de sa concurrente directe. La Neo Geo Pocket est considérée comme un échec, et ne franchira jamais les frontières nippones. Elle est remplacée quelques mois plus tard par Neo Geo Pocket Color[11].

27 novembre : sortie de la DreamcastModifier

La Dreamcast de Sega sort le 27 novembre 1998 au Japon. C'est la première console de salon de sixième génération, dite « 128-bits », à être commercialisée. Elle succède à la Saturn, considérée comme un échec commercial, et dont la production est arrêtée la même année. Les jeux qui accompagnent le lancement japonais de la Dreamcast sont Godzilla Generations, July, Pen Pen TriIcelon et Virtua Fighter 3tb. Le lancement japonais est jugé décevant, à cause de la faible qualité globale des quatre titres proposés, et du report de plusieurs semaines de jeux très attendus comme Sonic Adventure ou Sega Rally 2. La Dreamcast sort le 9 septembre 1999 (9/9/99) en Amérique du Nord, et le 14 octobre 1999 en Europe. Souvent jugée en avance sur son temps, la Dreamcast est la première console permettant de jouer en ligne et d'accéder à internet. Parmi les jeux majeurs de sa ludothèque, on peut citer SoulCalibur, Crazy Taxi, Jet Set Radio, Shenmue, Resident Evil: Code Veronica ou encore Skies of Arcadia et Sonic Adventure 2. Sa production est arrêtée en 2001, et Sega se consacrera ensuite exclusivement au développement et à l'édition de jeux[15],[16],[6],[17].

Principales sorties de jeuxModifier

21 janvier : sortie de Resident Evil 2Modifier

Resident Evil 2, la suite du succès critique et commercial Resident Evil, sort sur PlayStation en Amérique du Nord le 21 janvier 1998, puis le 29 janvier 1998 au Japon (sous le nom Biohazard 2), et enfin en Europe le 29 avril 1998. Développé et édité par Capcom, ce survival horror reçoit un accueil critique très positif — il obtient la note de 89/100 sur Metacritic. Le jeu est porté ensuite sur différents supports (notamment la Nintendo 64, la Dreamcast et la GameCube). Il se vend à près de 5 millions d'exemplaires à travers le monde. Un remake du jeu sort en 2019[18],[19],[2],[20],[7],[21],[13],[9],[5],[22].

11 février : sortie de XenogearsModifier

Xenogears, premier jeu de la série Xeno, sort sur PlayStation au Japon le 11 février 1998, puis en Amérique du Nord le 20 octobre. Le jeu est initialement destiné à être Final Fantasy VII, puis une suite à Chrono Trigger, avant de devenir un jeu original. Xenogears est un succès critique et commercial, mais malgré cela il ne verra jamais le jour en Europe[23],[15],[20],[22],[13].

26 février : sortie de Tenchu: Stealth Assassins[24],[20],[25]Modifier

28 février : sortie de 1080° Snowboarding[26],[20],[2],[13]Modifier

29 mars : sortie de Parasite Eve[23],[15],[20],[7],[13],[9]Modifier

31 mars : sortie de StarCraftModifier

StarCraft sort le 31 mars 1998 sur PC. Le jeu est un succès critique et commercial. Il obtient de nombreuses récompenses, et est considéré comme la référence du jeu de stratégie en temps réel. Avec son extension Brood War, il a contribué à l'avènement de l'eSport[27],[2],[5],[7],[6],[20],[28],[22],[29],[9],[30],[10].

14 mai : sortie de Panzer Dragoon Saga[31],[20],[7],[32],[22]Modifier

22 mai : sortie d'Unreal[33],[6],[13],[34]Modifier

2 juin: sortie de Shining Force III[31],[16]Modifier

30 juin : sortie de Banjo-Kazooie[35],[20],[7],[6],[36],[9],[22]Modifier

14 juillet : sortie de F-Zero X[37],[2],[7],[9]Modifier

23 juillet : sortie de Radiant Silvergun[16],[13],[38]Modifier

30 juillet : sortie de SoulCaliburModifier

SoulCalibur, la suite de Soul Edge (ou Soul Blade sur PlayStation), sort en arcade le 30 juillet 1998. Le jeu sera porté sur Dreamcast l'année suivante[39],[40],[41].

31 juillet : sortie de Heart of Darkness[42]Modifier

Juillet : sortie de Colin McRae RallyModifier

Colin McRae Rally de Codemasters sort en Europe pendant l'été 1998 sur PlayStation et Windows. Ses principaux concurrents sont Sega Rally Championship et V-Rally, mais le jeu — qui bénéficie de l'expertise de Colin McRae et de son copilote Nicky Grist — se démarque par son orientation plus réaliste, dans la lignée de TOCA Touring Car Championship sorti l'année précédente (et dont il reprend le moteur). Colin McRae Rally, dont la qualité est parfois comparée à celle de Gran Turismo, est un succès critique et commercial, et sera à l'origine d'une longue série de jeux[43],[25],[22].

3 septembre : sortie de Metal Gear Solid[2],[7],[5],[6],[20],[15],[44],[9],[45],[22],[10]Modifier

10 septembre : sortie de Spyro the Dragon[23],[19],[20],[7],[21],[9],[10]Modifier

30 octobre : sortie de Grim Fandango[46],[2],[5],[6],[20],[47],[9]Modifier

31 octobre : sortie de Crash Bandicoot 3: Warped[23],[19],[20],[21],[13],[9]Modifier

Octobre : sortie de Fallout 2[48],[20],[21],[2],[5],[7],[9],[22]Modifier

20 novembre : sortie de Half-Life[49],[2],[5],[7],[6],[20],[21],[50],[9],[51],[22],[10]Modifier

21 novembre : sortie de The Legend of Zelda: Ocarina of TimeModifier

The Legend of Zelda: Ocarina of Time sort au Japon le 21 novembre 1998, puis le 23 novembre 1998 en Amérique du Nord, et le 11 décembre 1998 en Europe. Premier opus de la série en 3D et précurseur des jeux en monde ouvert, il est souvent qualifié de « meilleur jeu de tous les temps. » Il obtient un score de 99/100 sur Metacritic, jamais égalé à ce jour[52],[15],[21],[2],[7],[53],[5],[6],[20],[9],[22],[54],[10].

Novembre : sortie de Tomb Raider III : Les Aventures de Lara CroftModifier

Comme chaque année depuis 1996, c'est en novembre que sort la déclinaison annuelle de la série Tomb Raider, éditée par Eidos Interactive et développée au Royaume-Uni par Core Design. Mais si Tomb Raider III : Les Aventures de Lara Croft connait le même succès commercial que ses prédécesseurs, la critique — qui reconnait tout de même au jeu certaines qualités — est moins enthousiaste qu'auparavant, pointant notamment du doigt l'immobilisme de la série (le système du jeu ne se démarque guère des opus précédents, et le moteur de jeu est le même dans les grandes lignes), la difficulté très élevée voire frustrante du jeu, et un grand nombre de bugs en tout genre. Tomb Raider III marque un tournant pour la série, qui entame un lent déclin qualitatif et commercial, lequel s'achèvera en 2006 avec la reprise de la licence Tomb Raider par le studio américain Crystal Dynamics et la sortie de Tomb Raider: Legend[55],[19],[21],,[56],[57],[58].

1er décembre : sortie de Thief: The Dark Project[59],[2],[5],[6],[20],[13],[9]Modifier

3 décembre : sortie de Ridge Racer Type 4Modifier

Ridge Racer Type 4 de Namco sort le 3 décembre 1998 au Japon. Il sort ensuite le 16 avril 1999 en Europe, et le 1er mai 1999 en Amérique du Nord. Quatrième jeu de la série Ridge Racer sorti sur PlayStation, il utilise l'ombrage Gouraud, et intègre un mode multijoueur à écran partagé. Le jeu sort également dans une édition spéciale proposant une manette spécifique, le JogCon (en), dans la tradition de ce qu'avait déjà fait Namco auparavant avec le NeGcon (en).

7 décembre : sortie de Star Wars: Rogue Squadron[13],[20]Modifier

10 décembre : sortie de Turok 2: Seeds of Evil[60]Modifier

17 décembre : sortie de Suikoden IIModifier

Suikoden II sort au Japon le 17 décembre 1998. Il sort en Amérique du Nord le 31 août 1999, et le 28 juillet 2000 en Europe[5].

18 décembre : sortie de Mario Party[7],[13],[10]Modifier

21 décembre : sortie de Baldur's Gate[2],[61],[5],[7],[6],[20],[9]Modifier

23 décembre : sortie de Sonic Adventure[13]Modifier

Autres sortiesModifier

Principaux évènementsModifier

Meilleures ventesModifier

Vente de jeux sur console au Japon[79]Modifier

Classement Titre Support Nombre d'unités
1 Resident Evil 2 PlayStation 2 155 266
2 Pokémon Rouge et Bleu Game Boy 1 739 391
3 Gran Turismo PlayStation 1 495 761
4 Pokémon Jaune Game Boy Color 1 266 675
5 Dragon Quest Monsters: Terry's Wonderland Game Boy Color 1 224 039
6 Tekken 3 PlayStation 1 186 119
7 Parasite Eve PlayStation 994 560
8 Yu-Gi-Oh Duel Monsters Game Boy Color 937 800
9 Xenogears PlayStation 892 015
10 The Legend of Zelda: Ocarina of Time Nintendo 64 824 952

RéférencesModifier

  1. L'Année jeu vidéo 1998, "Conclusion", p. 190, 191.
  2. a b c d e f g h i j k l et m William Audureau, « Pourquoi 1998 est considérée comme la meilleure année de l’histoire du jeu vidéo », sur Le Monde, (consulté le 16 octobre 2020).
  3. Damien-Scaletta (Damien Orsat), « 1998 vs 2020 : nos plus belles années ? », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 16 octobre 2020).
  4. La Rédaction, « Top 10 - Les meilleures années du jeu vidéo - Comme pour le vin, le jeu vidéo a également des années complètement épiques, et d'autres un peu moins. L'heure de les classer selon les plus influentes est donc arrivée. », sur Eclypsia, (consulté le 17 octobre 2020).
  5. a b c d e f g h i j k l et m (en) Bob Mackey, « Greatest Years in Gaming History: 1998 », sur GamesRadar+, (consulté le 16 octobre 2020).
  6. a b c d e f g h i j k l et m (en) Daniel Hindes, « Why 1998 Was the Best Year in Gaming - The classics take to 3D. », sur GameSpot, (consulté le 16 octobre 2020).
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r (en) Brian Shea, « Top 7... Best years in gaming's history », sur GamesRadar+, (consulté le 16 octobre 2020).
  8. (en) Ringer Staff, « 1998: The Best Year Ever for Video Games - Taking a look back at everything from ‘Panzer Dragoon’ to ‘Pokémon », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u (en) Karl Smallwood, « The Greatest Year in Gaming History », sur Today I Found Out, (consulté le 17 octobre 2020).
  10. a b c d e f g et h (en) « Top 10 Years in Gaming History », sur WatchMojo.com, (consulté le 17 octobre 2020), voir sur YouTube.
  11. a et b L'Année jeu vidéo 1998, "La console de 1998 : Game Boy Color - La console à une longueur de l'Advance", p. 26-31.
  12. a b c et d Frédéric Sanchez, L'Histoire du jeu vidéo en France : 40 ans de news rétro, Vol.1 : 1998, , p. 106-111.
  13. a b c d e f g h i j k et l (en) The Ringer Staff, « The Rest of the Best Video Games From 1998 - After exploring the legends of games like ‘Ocarina of Time’ and ‘Metal Gear Solid’, the Ringer staff puts a bow on our retrospective package with a roundup of the best games we haven’t yet featured », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  14. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Game Boy Color, , p. 200, 201.
  15. a b c d e f et g L'Année jeu vidéo 1998, "Actualité : Ça s'est aussi passé en 1998...", p. 184-189.
  16. a b et c L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : Le chant du cygne de la Saturn", p. 170, 171.
  17. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Dreamcast, , p. 206, 207.
  18. a et b L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : Le genre du survival horror se précise", p. 138-141.
  19. a b c d e f g et h L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : Ces licences qui ont façonné l'image de la PlayStation", p. 160-163.
  20. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v (en) Alessandro Fillari, « Remembering 1998: Biggest Games Turning 20 This Year », sur GameSpot, (consulté le 18 octobre 2020).
  21. a b c d e f g h i et j Maxime K, « Top 10 des meilleurs jeux vidéo sortis en 1998... 20 ans déjà ! », sur Hitek.fr, (consulté le 18 octobre 2020).
  22. a b c d e f g h i et j « Le top 10 de l'année 1998 », Video Gamer Retro, no 8,‎ , p. 26-33.
  23. a b c d e f g h i j et k L'Année jeu vidéo 1998, "Sorties : Ils sont aussi sortis en 1998...", p. 132-135.
  24. L'Année jeu vidéo 1998, "Nostalgie : Tenchu : Stealth Assassins - La voie du ninja", p. 74, 75.
  25. a b et c (en) Richard Burton, « Back to the Nineties - The lastest news from august 1998 », Retro Gamer, no 145,‎ , p. 16, 17.
  26. L'Année jeu vidéo 1998, "Nostalgie : 1080° Snowboarding - Le roi des neiges", p. 92, 93.
  27. L'Année jeu vidéo 1998, "Perspective : StarCraft - La guerre des trois a bien eu lieu", p. 34-41.
  28. (en) Ben Lindbergh, « Good Game Well Played: The Story of the Staying Power of ‘StarCraft’ - Twenty years after Blizzard’s baby redefined a genre and spawned the esports movement, it remains a timeless proof of concept for what online competition can be », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  29. a b et c Frédéric Sanchez et David Taddei, L'Histoire des jeux vidéo en France, Vol. 2 : Du micro au PC : 1998, , p. 98-105.
  30. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : StarCraft, , p. 204.
  31. a et b L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : La Saturn et les RPG", p. 152, 153.
  32. (en) Ben Lindbergh, « The Ruinous Road of Gaming’s Missing Masterpiece - ‘Panzer Dragoon Saga’ remains one of the greatest video games of all time. Twenty years after its creation, it also remains nearly impossible to play, a cult classic whose elusiveness mirrors the misery that suffused its development, setting, and story. », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  33. L'Année jeu vidéo 1998, "Décryptage : Unreal - La naissance d'un moteur", p. 58, 59.
  34. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Unreal Tournament, , p. 214.
  35. L'Année jeu vidéo 1998, "Perspective : Banjo-Kazooie - Des hipsters has-been", p. 62-67.
  36. (en) Ben Lindbergh, « How ‘Banjo-Kazooie’ Became a Bridge Between Marios - Rare’s 1998 classic started life in Mario’s shadow, but as ‘Banjo’ turns 20, the franchise’s influence has flipped and helped inspire a genre resurgence », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  37. a et b L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : La vitesse à l'honneur sur Nintendo 64", p. 154-159.
  38. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Radiant Silvergun, , p. 205.
  39. a b et c L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : La baston entre 2D et 3D - À la croisée des chemins", p. 142-151.
  40. (en) Danny Chau, « Welcome Back to the Stage of History: ‘SoulCalibur’, 20 Years Later - Namco’s weapons-based 3D fighter forever changed the game. Two decades after its original release, it’s still a master class in how to appeal to both technical enthusiasts and impatient button-mashers. », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  41. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : SoulCalibur, , p. 199.
  42. L'Année jeu vidéo 1998, "Post-mortem : Heart of Darkness - Au cœur des ténèbres', p. 70-73.
  43. L'Année jeu vidéo 1998, "Décryptage : Colin McRae Rally - En perpétuelle évolution", p. 68, 69.
  44. (en) Justin Charity, « The Mad, Unlikely Genius of ‘Metal Gear Solid’ - Twenty years since the release of the Japanese espionage classic, the original game’s legacy has been obscured by its sequels. Time to bring ‘Metal Gear’ Solid back into the light. », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  45. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Metal Gear Solid, , p. 198.
  46. L'Année jeu vidéo 1998, "Genèse : Grim Fandango - Le jeu d'aventure au purgatoire", p. 78-85.
  47. (en) Matt James, « Grim Fandango’ at 20: The Year the Grim Reaper Came for Adventure Games - Once upon a time, the adventure genre was a hallmark of video game culture. Slowly but surely, it began to fade. But not before the gloriously macabre ‘Grim Fandango’ came along. », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  48. L'Année jeu vidéo 1998, "Décryptage : Fallout 2, The wasteland of freedom", p. 110-113.
  49. L'Année jeu vidéo 1998, "Dossier : Half-Life - Tout sauf un FPS lambda", p. 94-103.
  50. (en) Matt James, « Half-Life’ Turns 20: The Enduring Legacy of Valve’s Revolutionary First-Person Shooter - A video game that pioneered advancements in immersive storytelling evolved even further when its makers outsourced development of online modes to its fans », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  51. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Half-Life, , p. 203.
  52. L'Année jeu vidéo 1998, "Dossier : The Legend of Zelda : Ocarina of Time - Trésor ambré", p. 122-131.
  53. (en) Victor Luckerson, « Why ‘The Legend of Zelda: Ocarina of Time’ Will Always Be the “Best Game Ever” - Thanks to the power of aggregators like Metacritic to calculate consensus, the revolutionary 3D adventure is remembered as a benchmark achievement that will likely never be replicated », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  54. (en) « Best Video Games of All Time », sur Metacritic (consulté le 16 octobre 2020).
  55. L'Année jeu vidéo 1998, "Décryptage : Tomb Raider III, je t'aime, moi non plus", p. 108,109.
  56. Prof Pirou (Julien Pirou), « Rétrospective : L'épopée de Lara Croft », IG Magazine, no 17,‎ décembre 2011/janvier 2012, p. 236-245.
  57. (en) Richard Burton, « Back to the Nineties - The lastest news from november 1998 », Retro Gamer, no 148,‎ , p. 14, 15.
  58. (en) Nick Thorpe et Darran Jones, « 20 Years of an Icon: Tomb Raider », Retro Gamer, no 163,‎ , p. 16-29.
  59. L'Année jeu vidéo 1998, "Dossier : Thief : The Dark Project - Extension du domaine de l'interaction", p. 104-107.
  60. L'Année jeu vidéo 1998, "Nostalgie : Turok 2, indien vaut mieux que deux tu l'auras", p. 116-119.
  61. (en) Ben Lindbergh, « How ‘Baldur’s Gate’ Saved the Computer RPG - The genre-stretching game broke new narrative, technical, and gameplay ground and established the identity of one of the past two decades’ most storied video game studios », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  62. L'Année jeu vidéo 1998, "Nostalgie : Sanitarium - Les dédales de l'âme", p. 46, 47.
  63. L'Année jeu vidéo 1998, "Perspective : Gran Turismo - Plus qu'un simple jeu vidéo", p. 50-57.
  64. (en) Sean Yoo, « How ‘Gran Turismo’ Became a Gateway to Real-Life Racing - Twenty years after its initial release, the franchise billed as “the real driving simulator” is helping gamers move to the driver’s seat », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  65. (en) « Checkpoint: This month's events and software releases at a glance. August - Sept », Computer and Video Games, no 202,‎ , p. 40.
  66. L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : Champions du monde !", p. 172-179.
  67. L'Année jeu vidéo 1998, "Nostalgie : Rainbow Six - Quand Tom Clancy devient une marque", p. 120, 121.
  68. (en) Danny Chau, « Are We Human, or Are We Dancer? The Legacy of ‘Dance Dance Revolution’, 20 Years Later. - Shame, joy, and dance, all in one special package », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  69. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Dance Dance, , p. 202.
  70. (en) Claire McNear, « The ‘Pokémon’ Invasion, 20 Years Later - On an ordinary summer day in Kansas, yellow Pikachus fell from the sky and things would never be the same. A new gaming craze took over the kids of America, and ‘Pokémon’ would become a multi-platform gaming and collectible sensation that consistently reinvented itself through the years. Now it’s an object of intense nostalgia for ’90s kids. And we have one man in particular to thank for it: Game Freak’s Junichi Masuda. », sur The Ringer (en), (consulté le 17 octobre 2020).
  71. Le Guide officiel de l'expo Videogame Story : Pokemon, , p. 190, 191.
  72. L'Année jeu vidéo 1998, "Perspective : MediEvil - Plutôt mort ou vivant ?", p. 86-91.
  73. Yann Le Bihan, Le Petit Livre des jeux vidéo : Tout ce qu'il faut savoir des années 1950 à l'aube du XXIe siècle : Créateur : Shigeru Miyamoto - Les plus grands succès de jeux vidéo de Nintendo, , p. 231.
  74. (en) Gamespot Staff, « Miyamoto Will Enter Hall of Fame », sur GameSpot, (consulté le 17 octobre 2020).
  75. (en) IGN Staff, « Eidos Buys Crystal Dynamics - Acquisition of Bay Area developer finally official. », sur IGN, (consulté le 16 octobre 2020).
  76. L'Année jeu vidéo 1998, "Tendances : Piège de pixels, Bruce Willis et le jeu vidéo", p. 164, 165.
  77. http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/189832.stm
  78. http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/204258.stm
  79. The Magic Box - 1998 Top 30 Best Selling Japanese Console Games

BibliographieModifier