Ouvrir le menu principal

Liste des seigneurs de Faucogney

page de liste de Wikipédia

La maison de Faucogney occupait une place forte dans la localité du même nom et cumulait leur titre avec celui de vicomte de Vesoul dont la première mention remonte à 1019[1]. Elle devait se diviser en quatre branche vers le milieu du XIIe siècle. La première était titrée Vicomte de Vesoul, la seconde dont faisait partie Aymé de Faucogney fondait en 1133 l'abbaye de Bithaine[2], la troisième d'un autre Aymé de Faucogney et la quatrième d'Alard de Faucogney[3].

Les armes étaient : d'or à trois bandes de gueules.

Sommaire

MembresModifier

Le premier à porter formellement le titre de seigneur de Faucogney est Gislebert III de Vesoul. Plus tard il recevront la seigneurie de Villersexel avec Jean II de Faucogney et enfin ils obtiendront la seigneurie de Clairvaux-les-Lacs lors du mariage d'Humbert de Faucogney avec Marguerite de la Roche.

Gislebert Ier de Faucogney, dit Gislebert Ier de Vesoul, (vers 1065 - après 1092), sire de Faucogney et vicomte de Vesoul. Il fonde en 1092 le prieuré du Marteroy[4],[5].

Mariage et succession :
Son épouse et sa descendance sont inconnue.


L'écart de temps entre les deux Gislebert suggère une génération intermédiaire.


Gislebert II de Faucogney, dit Gislebert II de Vesoul[6], (? - après 1166), vicomte de Vesoul[7], sire de Faucogney et seigneur d'Avanne[5]. Il approuve en 1146 la donation de la grange de Wals à l'abbaye de Bithaine de la part d'Étienne de Vauconcourt et de Gérard de Saux[5]. Il accorde à ce monastère ce qu'il a dans la métairie de Colombe et de La Faye ainsi que dans tout le Val de Bithaine[5]. Dans le courant du XIIe siècle il fait d'important dons aux abbaye de Clairefontaine, de Lieu-Croissant, de Billon et de Bellevaux[5]. Son sceau le représente à cheval tenant son épée d'une main et de l'autre son bouclier chargé d'une clé mise en pal[8].

Mariage et succession :
Son épouse et sa descendance sont est inconnue.


Hugues de Faucogney, dit Hugues de Vesoul[9],[10], (vers 1095 - Marteroy vers 1157), vicomte de Vesoul, sire de Villersexel.

Mariage et succession :
Il épouse Adeline, (? - après 1163), de qui il a :

  • Gislebert III qui suit,
  • Pierre, (? - vers 1157), seigneur de Lomont.


Gislebert III de Faucogney[11], (? - après 1189), dit Gislebert III de Vesoul, seigneur de Faucogney, vicomte de Vesoul.

Mariage et succession :
Il épouse Sibylle de qui il a[12] :


Aymon II de Faucogney, (? - après 1174), seigneur de Faucogney.

Mariage et succession[14] :
Il épouse Adeline de qui il a :

  • Jean, (? - après 1174),
  • Hugues, (? - après 1174),
  • Pons, (? - après 1174),
  • Milon, (? - après 1174),
  • Aimon, (? - avant 1205),
  • Clémence, (? - vers 1217/23), elle épouse Renaud II de Choiseul,
  • X
  • Béatrice[15], (? - vers 1223/25), elle épouse Hugues de Rougemont de qui elle a Aymon III qui suit.


Aymon III de Faucogney, (? - après 1240), écuyer, seigneur de Magny-Fouchard, de Faucogney et de Villersexel, vicomte de Vesoul[16], seigneur d'Autoreille[4],[17]. Il est le fils de Hugues de Rougemont[18] et de Béatrice de Faucogney. Son sceau le représente en chevalier armé tenant son écu sur lequel figurait un aigle[8].

Mariage et succession :
Il épouse, vers 1225, Élisabeth/Isabelle[19], (? - après février 1249), de qui il a :

  • Clémence[20], (1208 - 4 décembre 1267), elle épouse Étienne d'Oiselay, (1196/99 - après mai 1269),
  • Jean Ier qui suit,
  • Sibylle[21], (? - après 1228),
  • Aymon[22], (? - 18 décembre 1309), il fonde la branche de Villersexel ci-dessous,
  • Thiébaud, (? - après février 1248),
  • Hugues, chanoine de Besançon, archidiacre de Beaune en 1282, grand chantre de l'église d'Autun, il teste en 1306,
  • Élisabeth,
  • Alix/Alais, (? - 1302), dame de Pouilly, elle épouse Hugues d'Antigny, seigneur de Pagny et de Vienne.


Jean Ier de Faucogney, (? - juillet 1261/25 mars 1262), sire de Faucogney[23], vicomte de Vesoul[24],[3]. Il chargeait son écu de trois bandes de gueules en champ d'or et gardait l'aigle dans son contre-sceau ; sa femme se faisait représenter à genoux devant une image de la vierge avec une fleur de lys des deux côtés[8].

Mariage et succession :
Il épouse Helvis/Simonette[25], (vers 1232 - après le 21 octobre 1312, monastère de Montigny), dame de Marnay, fille de Simon de Joinville et de Béatrice d'Auxonne, de qui il a :

  • Aymon qui suit,
  • Geoffroy[26], (? - février 1294/avril 1301), seigneur de Saint-Loup-sur-Semouse et de Ronchamps, il épouse en 1277 Alix de Tilchatel, dame de Granges et de Coublanc,
  • Thiébaud, (? - après 1301), trésorier de l'église de Besançon, abbé de Luxeuil[27],
  • Henry[28], (? - après 1301), chanoine de Besançon, archidiacre de Ligny-en-Barrois, grand chantre de l'église de Besançon en 1300, haut-doyen en 1312, vicaire général,
  • Jean[29],
  • Clémence[30], (? - après 1301), elle épouse Guillaume de Corcondray et d'Avanne,
  • Guillemette, (? - après 1312), dame de Lieffrans, elle épouse Othenin ou Othes de Ray,
  • Agnès, elle épouse Guillaume de Beaujeu, seigneur de Seveux.


Aymon de Faucogney, (? - 1296/98), chevalier, seigneur de Faucogney[31], vicomte de Vesoul[32].

Mariage et succession :
Il épouse Jeanne[26]/Jeannette, fille d'Henri IV comte de Salm[33] et de Laurette de Blieskastel, de qui il a :

  • Jean II qui suit,
  • Henri,
  • Alix, elle épouse Hugues de Vienne-Mirebel.


Jean II de Faucogney, (? - janvier 1317/décembre 1319), sire de Faucogney[4],[3], vicomte de Vesoul. Ayant tenté de s'approprier les biens de l'abbaye de Luxeuil, celle-ci se tournait vers son protecteur le roi de France qui n'eut aucunes difficultés à faire renoncer Jean II à ses projets[34].

Mariage et succession :
Il épouse Catherine[35], fille de Thiébaut III de Neuchâtel-Bourgogne et de Jeanne-Agnès de Commercy, de qui il a :

  • Jean III qui suit,
  • Henry qui suivra,
  • Aimé, (? - 1362), mort sans alliance,
  • Thiébaud, (? - après 1339), seigneur de Château-Lambert,
  • Hugues,
  • Agnès, elle épouse Geoffroy de Beaujeu,
  • Jeanne, elle épouse 01 mars 1340 Jean Ier de Montreux-Melisey.


Jean III de Faucogney, (? - 1345/56), baron de Faucogney, chevalier[36].

Mariage et succession :
Il épouse[37], vers 1335, Isabelle de France, (1312 - 1348), fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne, de qui il n'eut pas d'enfants.


Henry de Faucogney, (? - après 1352), chevalier, seigneur de Château-Lambert, vicomte de Vesoul[38] . En 1346 il s'unissait avec Jean II de Chalon-Arlay, Thiébaud V de Neuchâtel et les citoyens de Besançon pour combattre le duc de Bourgogne, pour mettre fin à ces hostilités Philippe de Valois prenait le parti d'Henry[39].

Mariage et succession :
Il épouse Jeanne de Blâmont[40] de qui il a :

Hors mariage il a[42] :

Branche de VillersexelModifier

Villersexel était le siège d'une seigneurie appartenant à la famille de Rougemont. Un cadet représenté par Hugues de Rougemont, fils d'Humbert II, devient seigneur de Villerxel et par son mariage avec Béatrice de Faucogney apporte cette seigneurie dans cette maison.

Aymon de Faucogney, (? - 18 décembre 1309), seigneur de Villersexel[44] , fils d'Aymon III de Faucogney et d'Élisabeth/Isabelle.

Mariages et succession[45] :
Il épouse en premières noces Guillemette, (? - 1270), fille d'Othenin de Ray, puis en secondes noces Simone de Longwy, (? - 1294). Du second mariage il a :

  • Jean qui suit,
  • Aymon, (? - après janvier 1345), dit "de Besançon", archidiacre de Besançon,
  • Isabelle,
  • Helvis, elle épouse Jean Ier de Vaugrenant de qui elle a Marguerite.


Jean de Faucogney, dit Jean de Villersexel, (? - 27 mai 1319), seigneur de Villersexel et de Clairvaux.

Mariage et succession[46] :
Il épouse Marguerite, dame de Clairvaux, fille d'Humbert de Cuiseaux et d'Isabelle d'Avilley, de qui il a :

  • Aymon qui suit,
  • Humbert, (? - 1345 Myrre, Cilicie), dit "Humbert de Clairvaux et du chatel de Joux", il épouse Marguerite, (? - après 1372), fille de Richard de La Roche et de Mahaut/Mathilde de Montfaucon
  • Isabelle, (? - 13 août 1368), elle épouse Jean d'Oiselet,
  • Guillemette, ( ? - après janvier 1345).


Aymon de Villersexel, (? - 10 septembre 1360), seigneur de Villersexel[47] et de Clairvaux.

Mariage et succession :
Il épouse Jeanne, (? - 1375), dame de Saint-Hippolyte, fille de Richard de La Roche et de Mahaut de Montfaucon, de qui il a :

  • Henri qui suit,
  • Simone/Simonette[48], (? - 12 mars 1412 prieuré de Cusance) dite "de Villars", dame de Flagey, elle épouse Gérard de Cusance, (? - vers 1405), seigneur de Flagey,
  • Marguerite[49], (1350 - ?), épouse de Jean II de Ville, (1345 - août 1403),
  • N..., elle épouse N... de Noidant.


Henri de Villersexel, (? - 1412), seigneur de Villersexel et comte de La Roche-en-Montagne à partir de 1360.

Mariage et succession :
Il épouse Guillemette de Vergy, de qui il a :

  • Humbert qui suit,
  • Jean, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem[50],
  • Guillaume, (? - Nicolpolis 28 septembre 1396), il épouse Catherine, dame de Sombernon et de Malain, fille de Jean de Montagu et de Marie de Beaujeu,
  • Gillette, (? - 1440), dame de La Roche-en-Montagne, elle épouse Burkard comte de Lützelstein,
  • Jeanne, ( ? - après le 07 avril 1405), elle épouse Jean Ier de Montjoie, fils de Louis de Montjoie et de Jaquette de Cly.


Humbert de Villersexel, (1385 - 1437/38), comte de la Roche, sire de Villersexel, Maîche, Orbe et Saint Hippolyte, chevalier de L'annonciade et de l'ordre de Savoie.

Mariages et succession :
Il épouse en premières noces le 14 mai 1398 Marguerite, dame d'Orbe, fille d'Henri de Montbéliard et de Marie de Châtillon, puis en secondes noces en 1416 Marguerite, fille du seigneur Geoffroy II de Charny et de Marguerite de Poitiers.

SourcesModifier

  • Jean Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne: avec des notes historiques et généalogiques sur l'ancienne noblesse de cette province, Volume 1, Jean-Antoine Vieille, (lire en ligne), p. 96 à 102, 132 à 134 et 161 à 165
  • François Dunod de Charnage, Memoires pour servir a l'histoire du comté de Bourgogne, (lire en ligne), p. 66, 67
  • Geneall [42]
  • Fabpedigree [43]
  • Roglo, de Faucogney [44]
  • Roglo, de Villersexel [45]
  • Roglo, de Vesoul [46]
  • Médiéval généalogie [47]

Notes et référencesModifier

  1. Seigneurs de Faucogney, vicomtes de Vesoul, [1]
  2. Humbert, archevêque de Besançon, a confirmé que le "dominus Haimo Falconii" avait fondé Bithaine, en présence de "filiis suis Henrico... Othone et Rodulpho", par une charte datée du "V Id Feb" 1146 Seigneurs de Faucogney, vicomtes de Vesoul, [2]
  3. a b et c histoire généalogique des sires de Salins
  4. a b c et d Médiéval Généalogie [3]
  5. a b c d et e Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, pages 96 à 97
  6. Le cite Roglo le positionne comme le fils de Hugues de Vesoul ci-dessous
  7. Une charte du 26 juillet 1166 nomme "...Gislebertus vicecomes Visulii..." (Médiéval généalogie [4])
  8. a b et c Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, page 99 à 102
  9. Le cite Roglo le place comme fils probable de Gislebert Ier. Il est cité comme vicomte de Vesoul en 1150, il avait donc un ou des frères ou demi-frères ainés porteurs du titre. Hugues de Vesoul [5]
  10. Humbert, archevêque de Besançon, a confirmé les dons faits à l'abbaye de Clairefontaine, notamment la donation de "l' usuaria in toto territorio Pollencortis, Oricortis et Onormontis..." de "Ugo vicecomes Visulii" avec le consentement de "Gellebertus et Petrus filii eius", (charte daté de 1150) Médiéval Généalogie [6]
  11. "Gislibertus vicecomes Wesulii et dominus Falconii" a confirmé des dons antérieurs à Clairefontaine, avec "Aymo filius eius... uxor eius Sibilla et filius eius Henricus et filia Osilia" (charte datée de 1158) Médiéval Généalogie [7]
  12. "Gislibertus vicecomes Wesulii et dominus Falconii" a confirmé des dons antérieurs à Clairefontaine, avec "Aymo filius eius... uxor eius Sibilla et filius eius Henricus et filia Osilia", (charte datée de 1158) Médiéval Généalogie [8]
  13. Humbert, archevêque de Besançon, a confirmé les donations faites à "Bitchine" par "Gislebertus vicecomes Visulii... dominus Falconii" et défini leurs territoires respectifs, avec le soutien de "Vicecomitissa Sibilla uxor supradicti, Gisleberti et filii eorum Haimo et Otto sor sor sua Osilia" (charte daté d'avant 1160) Médiéval Généalogie [9]
  14. Une charte datée de 1174 enregistre la confirmation par "Aymo dominus de Falcogneio cum Joanne filio suo", avec le soutien de "Adelina uxore sua et filiis suis singulis... Hugone, Pontio et Milone", de la donation de "masnile... Devas... un prædicto Haymone... in feodum" faite à Bithaine par "Alardo de Falcogneio et fils d'Eius Valone et Gerardo" Médiéval Généalogie [10]
  15. "Hugo Falconii et Willarii dominus" a fait don d'hommes et de biens à Citers et Ailloncourt à l'abbaye de Luxeuil, pour l'âme de "Clemencie quondam domine Falconii", avec le consentement de "Uxoris nostre Beatricis et filii nostri Hemmonis vicécomite Visulii" (charte datée de 1223) Médiéval Généalogie [11]
  16. "Hugo Falconii et Willarii dominus" a fait don d'hommes et de biens à Citers et à Ailloncourt à l'abbaye de Luxeuil, pour l'âme de "Clemencie quondam domine Falconii", avec le consentement de "uxoris nostre Beatricis et filii nostri Hemmonis vicecomitis Visulii" (charte datée de 1223) Médiéval Généalogie [12]
  17. Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, pages 98 à 99
  18. La Chronique d'Alberic de Trois-Fontaines mentionne "Humbertum et Theobaldum" comme étant les frères de "Gérardus Sancti Iohannis decanus...", archevêque de Besançon, ajoutant que "Humberti filius Ugo" était le père de "Haymonem modernum" de "Filia Haymonis de Falcongneis" Médiéval Généalogie [13]
  19. "Haymo dominus Falconii vicecomes Visulii" a fait don d'un bien à l'abbaye de Bithaine, avec le soutien de "Domini de Ascella, dominus... Villermus et dominus Richardus frater eius" et du consentement d '"Elisabeth Uxor Mea, Johannes Filius Meus, et de Sibilla Filia Mea" (charte en date de 1228) Médiéval Généalogie [14]
  20. La nécrologie de la Charité enregistre le décès du "11 non déc" 1267 de "Clementia de Faucogney domina de Oyselet" Médiéval Généalogie [15]
  21. "Haymo dominus Falconii vicecomes Visulii" a fait don d'un bien à l'abbaye de Bithaine, avec le soutien de "Domini de Ascella, dominus... Villermus et dominus Richardus frater eius" et du consentement d '"Elisabeth Uxor Mea, Johannes Filius Meus, et de Sibilla Filia Mea" (charte datée de 1228) Médiéval Généalogie [16]
  22. "Aymo dominus de Falcoygneio et vicecomes Visulii" a fait don de "l'homme Hugonis de Andelarre... apud Andelarret" à Bellevaux, avec le consentement de "Domine Elisabeth Uxoris me et filiorum meorum Johannis, Aymonis, Theobaldi et filon Elisabeth" (charte datée de 1240) Médiéval Généalogie [17]
  23. "[Elizabeth de] Vilarii ditel" a fait don de "mansum... apud Andelarat" à l'abbaye de Bellevaux, avec le consentement de "Johannis domini de Faconeio filii meie et aliorum liberorum meorum... Haymonis, Theobardi et Hugonis", pour l'âme de "Haymonis quondam domini de Faconeio mariti mei", (charte datée de février 1247) Médiéval Généalogie [18]
  24. "Johannes dominus Falcoigneii Vicecomes Visulii" a confirmé une donation à Clairefontaine faite par "dominus Philippus de Acheio" (charte datée de juillet 1256) Médiéval Généalogie [19]
  25. Une charte datée du 24 avril 1301 cite "Heyluix de Jeinville dame de Monteigney davant Vesoul" donne la propriété de l'abbaye d'Hérival pour la mémoire du "signour Jehan jai signour de Faucogneix mon mari" Médiéval Généalogie [20]
  26. a et b Aimon de Faucogney accorda des privilèges aux habitants de Faucogney, sur l'avis de "fils oncle Hayme de Faucoigney seigneur de Vilers", avec le consentement de "damiselle Jeanne sa femme et de Joffroi son frère" (charte datée de mai 1275) Médiéval Généalogie [21]
  27. Un pacte d’aide mutuelle a été conclu entre la noblesse locale, notamment "Thiébaud de Faucogney abbé de Luxeuil, Aymé de Faucogney sire de Villersexel... Geoffroi de Faucogne sire de St.-Loup..." (charte datée de février 1293) Médiéval Généalogie [22]
  28. "Jehans sires de Faucoigney chevaliers" a accusé réception de "mon... oncle dom Thiébat abbé de Lixuy" de sommes dues relatives à la fondation de Montigny par "ma subvention mère dame Héluys de Joinvile", confirmée par "mon... oncle Henri tressorier de Besençon" (charte datée de 1299) Médiéval Généalogie [23]
  29. "Héloise de Joinville" a vendu "le village de Montigny" à "Jean de Faucogney fils fils" (charte datée de 1299) Médiéval Généalogie [24]
  30. "Jean de Faucogney" a accepté de payer "ses frères ou neveux leur citation-part de la valeur d'achat de Montigny-lez-Vesoul", nommant "Thiébaud abbé de Luxeuil... [les] enfants de Geoffroy... Henri trésorier de Besançon... Clémence femme de Guillaume de Corcondray" (charte datée de 1301) Médiéval Généalogie [25]
  31. "Haymes chevaliers sire de Faucogney" a confirmé des dons faits à Bithaine par "Héluise ma mère... Jehan ça en arrières seigneur de Faucogney et vycomte de Vysoul mon père qui fu" (charte datée du 12 décembre) Médiéval Généalogie [26]
  32. "Aimé seigneur de Faucogney" a accepté "en fief... Faucogney et la vicomté de Vesoul" de "Mahaut d'Artois" (charte datée de 1290) Médiéval Généalogie [27]
  33. D'après Roglo, [28]
  34. Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, pages 161 et 162
  35. Un accord en date du 8 mai 1309 entre Thiébaut [V] Seigneur de Neuchâtel et Jean de Faucogney "en nom de Dame Katherine nostre... sueur sa femme", faisant référence aux "eschoites de noz... de Richart et Herart" Médiéval Généalogie [29]
  36. Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, pages 162 à 164
  37. "Jehanz Sires de Faucolgney et Ysabelx Chevaliers de France Dauffyne de Vyenne SA épousent" ont notifié leur accord avec Eudes duc de Bourgogne en ce qui concerne la succession de "Mme Jehanne de France... espouse dyceli duchesse monz le duc Suer de nous la Ysabel dite" (charte du 1er octobre 1341) Médiéval Généalogie [30]
  38. Le contrat de mariage entre "Jehans de Nuefchestel père de Villanffans le nuef et Jehannate de Falcoigney fille jay dit Seignour Henry de Falcoigney Seignour de Chastel Hembert et visconte de Visour... Jehanne de Blanmont dame de Maigneres simple un MOY Jehannate dessus dite" et "Brum seignour de Ribalpierre" est daté du 21 mars 1363 Médiéval Généalogie [31]
  39. Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, pages 164 à 165
  40. "Henry de Faucogney Chevalier et Jehanne de Blâmont sa femme" a déclaré que "feu leur frère, père Eymes de Blâmont" avait promis "la ville de Buryville à François de Herbéviller" (charte du 2 octobre 1348) Médiéval Généalogie [32]
  41. Le contrat de mariage entre "Conrad de Thuringen fils de Claude de Fribourg et petit-fils de Ferry comté de Fribourg en Brisgaw" et "Catherine de Faucogney" est daté de 1355 Médiéval Généalogie [33]
  42. Le testament de "Johanna domina de Facoigneyo uxor... Henrici de Longo vico domini de Rahone militis", daté du 20 mars 1372 (OS) publié le 25 avril 1373, a légué des legs à "Agnete de Facoigneyo domicelle sorori mee spurie... Johanni dicti Croliere et Henrico dicto le Put, de Facoigneyo, fratribus meis spuriis... Johanni de Maiseres fratri meo spurio... Johanni et Theobardo spuriis de Facoigneyo..." Médiéval Généalogie [34]
  43. a et b Archives de la Haute- Saône, série G. Familiarité de l'église Saint-Georges de Faucogney.
  44. Aimon de Faucogney accorda des privilèges aux habitants de Faucogney, sur l'avis de "fils oncle Hayme de Faucoigney seigneur de Vilers", avec le consentement de "damiselle Jeanne sa femme et de Joffroi son frère" (charte datée de mai 1275) Médiéval généalogie [35]
  45. Le testament de Hugues de Faucogney, daté de 1306, désignait comme héritiers "ses neveux Jean Sire de Faucogney, Otto et Jean de Saint-Loup enfans de Geoffroy de Faucogney, Jean et Aymé fils d'Aymé Sire de Villersexel" Médiéval généalogie [36]
  46. Le testament de "Domini Humberti de Vilario Saixel militis quondam domini de castro de Joux", daté de la fin janvier 1345, faisait des legs à "Ysabelle et Guillelmete sororibus meis" Médiéval généalogie [37]
  47. Le testament de "Domini Humberti de Vilario Saixel militis quondam domini de castro de Joux", daté de la fin janvier 1345, désignait "fratrem meum dominum Aymonem dominum de Vilario Sexel... milem" comme son héritier universel Médiéval généalogie [38]
  48. Le testament de "Symonate de Viler Sexel dame de Flaigey, relicte de feu... Girart de Cusance chevalier jaidiz seigneur de Flaigey", daté du 7 avril 1404, publié fin novembre 1415, a choisi l'enterrement "en son église du prieuré de Cusance" où son mari a été enterré, a été baptisée "mon... filz Jehan de Cusance", avec "mon... frere... Henry comte de la Roche et seigneur de Viler Sexel" comme substitut, propriété léguée à "Ma... mère de ma mère Marguerite de Viler dame de Vile... Jehan de Ville... ma niepce dame Jehanne de Viller Sexel femme de... Jehan de Montgoye...", et nommée "mondit frere... Henry... mon... nepveur frere Jehan dit Viler de l'ordre de Saint Jehan de Jérusalem..." comme exécuteurs testamentaires Médiéval généalogie [39]
  49. Le testament de "Symonate de Viler Sexel dame de Flaigey, relicte de feu... Girart de Cusance chevalier jaidiz seigneur de Flaigey", daté du 7 avril 1404 (OS) publié fin novembre 1415, a légué la propriété à "ma... suer dame Marguerite de Viler dame de Vile feme feu... Jehan de Ville..." Médiéval généalogie [40]
  50. Le testament de "Symonate de Viler Sexel dame de Flaigey, relicte de feu ... Girart de Cusance chevalier jaidiz seigneur de Flaigey", daté du 7 avril 1404 publié fin novembre 1415, nommé "mondit frere ... Henry .. .mon ... nepveur frere Jehan dit Viler de l'ordre de Saint Jehan de Jérusalem ..." en tant qu'exécuteurs Médiéval généalogie [41]