Famille de Cusance

Maison de Cusance
Image illustrative de l’article Famille de Cusance
Armes de la famille.

Blasonnement D'or à l'aigle de gueules (béquée et membrée d'azur)
Branches Cusance
Flagy
Belvoir
Période XIIe siècle - XVIIe siècle
Pays ou province d’origine Franche-Comté
Allégeance Franche-Comté
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire romain germanique
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France France
Demeures Cusance, Belvoir, etc.
Charges bailli, conseiller, Chambellan
Fonctions militaires Chevalerie, commandement, gouvernement
Fonctions ecclésiastiques Chanoinat, abbatiat

Les Cusance, sont une famille d'origine germanique implantée depuis le Haut Moyen Âge dans l'actuel canton de Baume-les-Dames, dans le département du Doubs. Ils doivent leur nom au village de Cusance, dont ils sont les seigneurs. Certains membres sont aussi barons de Belvoir et de Saint-Julien, et sires de Flagy.

Origine de la Maison de CusanceModifier

L'origine de la maison de Cusance remonterait à Saint-Ermenfroy et à son frère Vandelin, héritiers de leur oncle, le chef varasque Iserius.
À la mort de leur père Ermenric, ils quittent la Cour pour rejoindre leur mère à Rantechaux. Ermanfroy vend alors tous ses biens dont il reverse le bénéfice aux pauvres, accorde la liberté à ses serfs et se retire à l'abbaye de Luxeuil. En 631, le prieur lui permet de fonder un couvent à Cusance, recevant jusqu'à 300 religieux, et dont il devient l'abbé. Il meurt en 670, et est inhumé avec son frère dans l'église Notre-Dame de Cusance[1],[2].

Branche aînéeModifier

Vernier de Cusance, moine de l'abbaye de Balerne dans les années 1130.

Gérard de Cusance, (? - avant 1170), seigneur de Cusance.

Mariage et succession :
Son épouse est inconnue, il a N... qui suit[3].

N... de Cusance, seigneur de Cusance.

Mariage et succession :
Il épouse Mlle Dameron de qui il a :

  • Étienne, sire de Cusance : père de Luquette dite "Dameron" qui épouse Guillaume Ier de Montigny,
  • Gérard, qui suit,
  • Jeannin, (? - 1275/77).

Gérard/Étienne de Cusance, (? - avant 1284).

Mariage et succession :
Son épouse est inconnue, il a :

  • Gérard/Guy, qui suit,
  • Agnès : elle épouse Jean de Scey, (? - après 1305).

Gérard/Guy de Cusance, (? - avant 1302), seigneur de Cusance.

Mariage et succession :
Il épouse Marguerite, (? - avant 1309), fille de Richard de Neuchâtel-Bourgogne et de Marguerite de Montfaucon-Montbéliard, de qui il a :

  • Thibaut, qui suit,
  • Agnès, (? - avant 1330) : elle épouse en 1318/28 Huart de Bauffremont, (? - 1380).

Thibaut de Cusance, seigneur de Cusance, et de Flagy par son mariage.

Mariage et succession :
Il épouse en 1309 Étiennette, dame de Flagy (Flagey)[4], fille de Jean d'Oiselay de Flagy (fils puîné d'Étienne d'Oiselay et Clémence de Faucogney), et d'Helvide/Helvis (fille de Liébaut IV de Bauffremont), de qui il a :

Jean de Cusance, (? - ), chevalier, seigneur de Cusance et bailli d'Amont en 1337, 1354 et 1360.

Mariage et succession :
Il épouse Isabelle, (? - ), fille de Thiébaud III de Belvoir et de Jeanne de Montfaucon, enterrée au prieuré de Cusance, de qui il a :

Vauthier de Cusance, dit "le petit Vauthier", (? - /84), seigneur de Cusance, Belvoir, Saint-Julien en Montagne et du château de la Baume (à Sancey).

Mariage et succession :
Il épouse le Catherine, (? - ), dame de Montbarrey, fille de Thiébaud V de Neuchâtel-Bourgogne et de Catherine de Chalon, de qui il a Jean qui suit.

Jean de Cusance, (? - 1439), chevalier, seigneur de Cusance, baron de Belvoir, de Saint-Julien, baron de Coligny-le-Neuf (Ain), puis de Darcey (Côte-d'Or), capitaine et chambellan du duc de Bourgogne.

Mariage et succession :
Il épouse en 1394 Jeanne de Beaujeu, dame de Coligny-le-Neuf, fille de Robert de Beaujeu († vers 1380/1390 ; demi-frère cadet d'Edouard) et d'Alix de Vienne, dame de Chaudenay (sœur de l'amiral Jean), d'où :

Girard de Cusance, (? - avant 1458), chevalier, chambellan du duc de Bourgogne Philippe le Bon, baron de Belvoir, de Saint-Julien et de Darcey.

Mariage et succession :
Il épouse avant 1431 Claude, dame de Vendeuvre, de Montcornet (Ardennes), Pochey, Hully et Mailly (Saône-et-Loire), fille de Dreu (VI ou VII) de Mello-St-Bris et d'Isabelle de Noyers (petite-fille de Jean Ier de Noyers, comte de Joigny), d'où :

  • Ferry qui suit,
  • Agnès, épouse Guillaume de Champdivers,
  • Chrétienne, (? - 1492), épouse Guillaume de Saint-Seine.

Ferry de Cusance, (? - Nancy ), chevalier, conseiller et chambellan de Charles le Téméraire, conducteur de 100 lances d'ordonnance, baron de Belvoir, de Saint-Julien, de Darcey.

Mariage et succession :
Il épouse le ou 1455 Louise, (? - ), fille de Claude de La Baume comte de Montrevel et de Gasparde de Lévis (fille de Philippe IV de Lévis-Lautrec), de qui il a :

Thibaud de Cusance, ( - ), chevalier, membre de la confrérie de Saint-Georges, chambellan du nombre ordinaire de la maison de l'Empereur Charles Quint, baron de Belvoir, de Saint-Julien et de Darcey (les deux premières seigneuries : mises sous séquestre par Louis XI après la prise du comté de Bourgogne jusqu'en 1486).

Mariage et succession :
Il épouse en 1482 Perronne, dame d'Auxon, fille de Philippe II de Savoisy et de Marguerite de Lugny, de qui il a :

  • Claude qui suit,
  • Marc, (? - 1526), chevalier de Saint-Georges, seigneur de Saint-Julien et d'Auxon,
  • Jean "l'Aîné", (1490 - 1567), protonotaire, archidiacre de Faverney, chanoine et grand archidiacre de Besançon,
  • Jean "le Jeune", bailli de la Montagne, baron de Darcey, puis seigneur d'Auxon après la mort de ses frères, épouse le Edmonde, fille de Philippe de Lenoncourt et de Philippote de La Marche,
  • Pierre, religieux "infirmier" (ou médecin) de l'Abbaye de Luxeuil,
  • Catherine, elle épouse le Étienne de Montmartin, (? - 1520),
  • Jeanne, religieuse,
  • Geneviève.

Claude Ier de Cusance, (1485/90 - ), chevalier de Saint-Georges, baron de Belvoir.

Mariages et succession :
Il épouse en premières noces en 1513 de Marie, dame de Mont-Saint-Vincent, fille de Philibert de Véré (Vérey), chevalier de la Toison d'Or, ambassadeur, et de Marguerite de Lannoy, puis en secondes noces Isabelle, (? - vers 1523), fille de Léonard de Chauvirey et de Catherine de Colombier.
De son premier mariage il a :

  • Claude/Claudine, (? - ), dame de Mont-Saint-Vincent, épouse Guillaume de Saulx (? - 1563), seigneur de Tavannes, Villefrancon et de Sully,
  • Marie,

De son second mariage il a :

  • Claude II qui suit.

Claude II de Cusance, ( - vers 1560), chevalier de Saint-Georges, baron de Belvoir et de Saint-Julien.

Mariage et succession :
Il épouse en 1540 ou 1551 Philiberte de Lugny, dame d'Allerey, fille de Philibert de Lugny et de Catherine de Saint-Triviers, de qui il a :

  • Evandelin-Simon qui suit,
  • Ermenfroy-François, baron de Darcey, gentilhomme du roi de France en 1572, sans enfants, étudie à Dole et Fribourg comme son frère.
  • Jeanne-Aimonde, elle épouse le Jean V d’Oiselet, (? - 1589), baron d’Oiselet, seigneur de Frasne-le-Château.

Evandelin-Simon de Cusance, (? - 1600/01), chevalier, chevalier de Saint-Georges, officier au service de l'Espagne dans les Flandres sous la régence de Don Juan d'Autriche, baron de Belvoir et de Saint-Julien, tuteur de son neveu Clériadus de Vergy. Étudie à l'Université de Dole et à l'Université albertine de Fribourg en Brisgau dont il deviendra le premier recteur d'origine bourguignonne en 1569.

Mariage et succession :
Il épouse le Béatrice, (vers 1555 - ?), fille de François de Vergy, comte de Champlitte, lieutenant-général et gouverneur du comté de Bourgogne, et de Claudine, fille d'Henri de Pontailler-Flagey, de qui il a :

Claude-François de Cusance, ( - à Rheinberg), baron de Belvoir et de Saint-Julien, seigneur de Cusance à partir de 1623 à la mort de son frère Hermanfroy, membre du conseil de guerre, "maître de camp" (colonel) d'un régiment ou Tercio de 3000 bourguignons au service de l'Espagne dans les Flandres. A commandé en chef l'armée espagnole en 1626 en l'absence du comte de Berghes à la demande des officIers espagnols.

Mariage et succession :
Il épouse le Ernestine de Witthem, chanoinesse de Mons, (avant 1588 - Bruxelles ), dame de Boesinghe, Escaudœuvres, Hove, Perwez, Geel, Wavre, Braine, Beersel etc., marquise de Bergues-sur-le-Zoom, vicomtesse de Sebourg, comtesse de Walhain[7], fille de Jean de Witthem et de Marie-Marguerite de Merode, de qui il a :

La Maison de Cusance s'éteint par le décès de Clériadus, dernier baron de Belvoir. Les seigneuries de Belvoir, Cusance et Saint-Julien reviendront à Béatrix de Cusance, qui les transmettra à sa fille Anne, princesse de Lillebonne de par son mariage, en 1660, avec son cousin François-Marie de Lorraine.

Branche de Flagy (Flagey)Modifier

Gérard de Cusance, (? - avant 1405), seigneur de Flagy (Flagey) (cf. la note[4]), et de Scey (avec autre Flagey ; en 1375, par succession de Thiébaud de Scey[9],[10]).

Mariage et succession :
Il épouse Simonette/Simone, (? - ), dite "de Villars", dame de Flagy et de Villersexel, fille d'Aymon de Villersexel et de Jeanne de La Roche-en-Montagne (Saint-Hippolyte), de qui il a Jehan qui suit.

Jehan de Cusance, (? - Corbeil 1417), seigneur de Flagy et de Scey.

Mariage et succession :
Il épouse Marguerite, (? - 1432), fille de Jean de Ray et de Marie/Marguerite de Châteauvillain, de qui il a :

SourcesModifier

  • François Ignace Dunod de Charnage, Mémoires pour servir à l'histoire du comté de Bourgogne : contenants l'idée générale de la noblesse & le nobiliaire dudit Comté, l'histoire des comtes de Bourgogne, des maisons de Valois & d'Autriche ; de l'administration de la justice, de son parlement & de sa réunion au royaume de France ; l'histoire de toutes les révolutions & faits remarquables arrivés en cette province jusqu'au temps présent, Jean-Baptiste Charmet, (lire en ligne), p. 64, 66, 85, 86, 88, 89, 94, 96, 97, 116, 117, 118, 119, 120, 138, 146, 245, 254, 272, 276, 539, 634, 679, 791

Notes et référencesModifier

  1. Dunod de Charnage J-I., Mémoires pour servir à l'histoire du comté de Bourgogne, J.B. Charmet, Besançon, 1740
  2. Richard J-F, Histoire des diocèses de Besançon et de Saint-Claude, Librairie ecclésiastique de Cornu, Besançon, 1851.
  3. La généalogie de A.M. Jouffroy le fait apparaître en 1170 et ayant épousé en 1269 Mlle Dameron ce qui est impossible, il doit donc y avoir un membre intermédiaire qui lui a épousé cette Mlle Dameron
  4. a et b Flagy, à l'est de Port-sur-Saône, au nord-est de Vesoul et au sud-ouest de Luxeuil ou Faucogney, est très souvent nommé Flagey (cf. la forme latine Flageiaco). C'est bien ce fief qui est ici en jeu, et non Flagey au sud-ouest de Langres (donc historiquement dans la vieille Bourgogne) ; ni Flagey (Doubs), qu'on retrouvera cependant plus loin, associé à Scey-en-Varais ; ni encore Flagey-Rigney, qui dépendait des La Roche. Notre Flag(e)y se raccrochait au Bassigny, dont la suzeraineté appartenait aux comtes puis ducs de Bar, et venait donc des Oiselay (et par derrière des Faucogney ? Les parents de Jean d'Oiselay étaient Étienne d'Oiselay et Clémence de Faucogney) ; il passa par succession à la branche de Cusance-Flagy (voir plus bas), puis à leurs héritiers, les Champlitte-Pontailler-Talmay. Voir les références suivantes : Flagy, in Dictionnaire de la Haute-Saône, p. 254, par Louis Suchaux, 1866 ; Jean d'Oiselay sire de Flag(e)y : au travers de plusieurs sources, notamment Romania, p. 139, 1933 : "Jean d'Oiselay, seigneur de Flagy (et non Flagey)" ; Hommage de Jean de Cousances au duc Robert de Bar pour Flagey en mars 1404, in Annales du Barrois, p. 370, par Victor Servais, 1867 ; Hommage de Jean de Cusance, sieur de Flagey, au duc de Bar, mars 1404, in Archives de Meurthe-et-Moselle ; Gérard de Cusance, à Flagey près Vesoul, in Archives de la Côte d'Or, p. 154.
  5. a et b « Succession entre les différentes branches des La Palu, puis des La Palu vers les de Rye, enfin succession contrariée vers les Poitiers de Rye, p. 526-528 », sur Histoire du comté de Bourgogne, t. II, par François-Ignace Dunod, chez de Fay, à Dijon, 1737.
  6. « Succession de Cusance avant et après 1600, p. 180 », sur Inventaires-Sommaires des Archives civiles départementales antérieures à 1790, t. III, par Jules Gauthier, Archives du Doubs, 1895.
  7. Saint-Genois (de) J., Serrure C., Blommaert P., Voisin A., Lokeren (van) A., ‘‘Messager des sciences historiques de Belgique’’, Imprimerie Léonard Hebbelunck, Gand, 1841, p.xx
  8. « Famille de Poitiers-Rye, p. 542 », sur Supplément au Grand Dictionnaire de Louis Moréri, t. III, chez la Veuve de Jean Christ, à Bâle, 1732-1733.
  9. « Scey-en-Varais : des Scey aux Cusance, p. 246-247 (note 3) », sur Essai sur l'Histoire de la Franche-Comté, t. II, par Edouard Clerc, chez Charles Marion, à Besançon,.
  10. « Flagey (Doubs) membre de la seigneurie de Scey-en-Varais, p. 177 et 181 », sur Annales franc-comtoises, 3e année, t. V, chez Joseph Jacquin, à Besançon, 1866.

Voir aussiModifier