Justine Triet

réalisatrice et scénariste française
Justine Triet
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (43 ans)
Fécamp, Seine-Maritime, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Réalisatrice
Films notables Victoria

Justine Triet est une réalisatrice, scénariste et actrice française, née le à Fécamp[1].

Avec Antonin Peretjatko, Guillaume Brac, Sébastien Betbeder, Djinn Carrenard ou encore Vincent Macaigne, elle fait partie d'une génération de jeunes cinéastes français mise en avant par les Cahiers du cinéma en et révélée au festival de Cannes de la même année[2],[3], avec son premier long métrage, La Bataille de Solférino, présenté pour la première fois dans la programmation de l'ACID.

BiographieModifier

Justine Triet était étudiante aux beaux-arts avant de se diriger vers le cinéma. Elle cite comme grande influence les cinéastes John Cassavetes et James L. Brooks[4].

Après avoir été révélée en long métrage à l'ACID en 2013, elle retrouve la Croisette pour ses films suivants. Elle fait l'ouverture de la 55e Semaine de la critique en 2016 avec Victoria, qui triomphe en salle, puis elle concourt pour la Palme d'or avec Sibyl, en compétition lors du Festival de Cannes 2019.

Elle est la compagne d'Arthur Harari. Elle a un enfant, ainsi qu'une grossesse en cours, visible à Cannes pour Sibyl[5].

Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel[6].

FilmographieModifier

RéalisatriceModifier

ActriceModifier

DistinctionsModifier

PrixModifier

NominationsModifier

SélectionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fiche Vodkaster
  2. Michael Ghennam et Nicolas Marcadé, « Rencontre avec Antonin Peretjatko pour La Fille du 14 juillet », fichesducinema.com,‎ (lire en ligne)
  3. Dossier : "Jeunes cinéastes français, on n'est pas morts" dans les Cahiers du cinéma no 688, avril 2013, lire en ligne
  4. « Festival de Cannes 2019 : dans le labo « ultraféministe » de Justine Triet », sur Le Monde,
  5. « Virginie Efira et Justine Triet, filles en paire », sur Libération,
  6. « 300 personnalités du cinéma lancent le collectif "5050 pour 2020" pour l'égalité dans le cinéma », sur Les Inrocks, (consulté le )
  7. Amélie Galli, « "Vilaine fille mauvais garçon" de Justine Triet », sur www.brefcinema.com,

Liens externesModifier