Ouvrir le menu principal

Course en ligne féminine aux championnats du monde de cyclisme sur route 2018

épreuve sportive
Course en ligne féminine aux championnats du monde de cyclisme sur route 2018 Cycling (road) pictogram.svg
20180929 UCI Road World Championships Innsbruck Women Elite Road Race Award Ceremony 850 1457.jpg
Généralités
Course58e Championnat du monde de cyclisme sur route féminin
CompétitionChampionnats du monde de cyclisme sur route 2018 CDM
Date29 septembre 2018
Distance156,2 km
PaysAUT Autriche
Lieu de départKufstein
Lieu d'arrivéeInnsbruck
Partants149
Arrivants81
Vitesse moyenne37,33 km/h
Résultats
VainqueurNED Anna van der Breggen (Pays-Bas)
DeuxièmeAUS Amanda Spratt (Australie)
TroisièmeITA Tatiana Guderzo (Italie)
WorldChampionship2018 circuit women.png
◀ 2017
Documentation Wikidata-logo S.svg

La course en ligne féminine aux championnats du monde de cyclisme sur route 2018 a lieu le à Innsbruck, en Autriche. Elle est remportée par la Néerlandaise Anna van der Breggen.

ParcoursModifier

 
Profil de la partie en ligne de la course avec un tour de circuit
 
Profil du circuit seul

La course s'élance de Kufstein, à la frontière allemande, puis suit l'Inn jusqu'à Innsbruck. Cette partie en ligne est longue d'environ 90 km. La course réalise ensuite trois tours d'un circuit long de 23,8 km. Il comporte la côte d'Igls longue de 7,9 km avec 5,7 % de pente moyenne[1].

En mai, Annemiek van Vleuten lance une polémique concernant le parcours en regrettant ouvertement que la côte d'Höttinger Höll qu'emprunte les hommes avec une longueur de 2,8 km, avec une pente moyenne de 11,5 %, une pente maximale de 28 %, ne soit pas présente au programme des femmes[2]. Elisa Longo Borghini, à l'inverse, explique qu'il n'y a de nécessité pour le sport féminin de suivre les dérives du cyclisme masculin[3].

QualificationModifier

Les qualifications sont principalement basées sur le classement UCI par nations à la date du 12 août 2018. Les cinq premières nations qualifient sept coureuses, les dix nations suivantes en qualifient six et les cinq nations suivantes en qualifient cinq[4]. Les autres nations peuvent envoyer jusqu'à trois coureuses au départ. De plus, les championnes continentales, élites et espoirs, et la championne du monde sortante sont qualifiées d'office, sans compter dans le contingent de leur nation[5].

Liste des champions continentauxModifier

Championnat Nom Note
Championne du monde sortante   Chantal Blaak (NED) Au départ
Championne d'Asie   Nguyễn Thị Thật (VIE)
Championne panaméricaine   Arlenis Sierra (CUB)
Championne d'Afrique   Bisrat Gebremeskel (ERI) Non partante
Championne d'Asie espoirs   Liu Zixin (CHN)
Championne d'Europe   Marta Bastianelli (ITA)
Championne d'Europe espoirs   Nikola Nosková (CZE)
Championne d'Océanie   Sharlotte Lucas (NZL)

Classement UCI par nationsModifier

 
Peloton dans les rues de la ville

Classement à la date du 12 août 2018.

Rang Nation Points
1   Pays-Bas 7123,71
2   Australie 3644,91
3   Italie 3521,43
4   États-Unis 3069,14
5   Allemagne 2025,60
6   Belgique 1947,98
7   Afrique du Sud 1747,12
8   Pologne 1577,81
9   France 1539,32
10   Espagne 1262,62
Rand Nation Points
11   Danemark 1241,74
12   Canada 1122,47
13   Grande-Bretagne 1110,21
14   Nouvelle-Zélande 1110
15   Cuba 950
16   Slovénie 910
17   Luxembourg 907,57
18   Russie 891
19   Norvège 623,33
20   Suède 597,60

Nombre de coureuses au départ par nationModifier

8 cyclistes
7 cyclistes
6 cyclistes
5 cyclistes
4 cyclistes
3 cyclistes
2 cyclistes
1 cycliste
  Pays-Bas   Australie
  Allemagne
  États-Unis
  Italie
  Belgique
  Canada
  Danemark
  Espagne
  France
  Royaume-Uni
  Norvège
  Pologne
  Russie   Slovénie   Autriche
  Colombie
  Japon
  Kazakhstan
  Nouvelle-Zélande
  Suisse
  Suède
  Ukraine
  Brésil
  Cuba
  Finlande
  Hong Kong
  Israël
  Luxembourg
  Afrique du Sud
  Slovaquie
  Albanie
  Argentine
  Chili
  Belgique
  Chine
  Croatie
  Chypre
  République tchèque
  Érythrée
  Éthiopie
  Grèce
  Hongrie
  Irlande
  Lituanie
  Roumanie
  Serbie
  Trinité-et-Tobago
  Viêt Nam

FavoritesModifier

La formation néerlandaise est favorite de l'épreuve avec la présence en son sein d'Anna van der Breggen et Annemiek van Vleuten. De nombreux médias, notamment néerlandais, pensent qu'elles ne coopéreront pas pour la conquête du titre. Des rumeurs prétendent qu'elles auraient été menacée d'exclusion de l'équipe nationale au cas où elles ne respecteraient pas les consignes données[6]. L'Australienne Amanda Spratt, la Sud-Africaine Ashleigh Moolman, la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig et l'Italienne Elisa Longo Borghini sont les autres prétendantes au titre[7],[8],[9].

Récit de courseModifier

 
Anna van der Breggen coupe la ligne d'arrivée

La course se dispute dans des conditions météorologiques idéales. Après plusieurs escarmouches, la première échappée part au kilomètre quinze avec la Polonaise Aurela Nerlo, et la grimpeuse Colombienne Ana Sanabria. À deux, leur avance atteint deux minutes au pied de la première difficulté du jour. Un groupe de chasse se forme avec Lotta Lepistö et Emma Norsgaard Jørgensen. Peu avant l'ascension du Gnadenwald, un îlot directionnel provoque une chute dans le peloton impliquant Annemiek van Vleuten, Ellen van Dijk et Danielle Rowe. La première a quelques difficultés à remonter sur sa machine mais profite de la côte pour se replacer rapidement. L'ascension provoque immédiatement une sélection importante dans le peloton. Au sommet, les échappées sont reprises. Dans la descente, un contre part avec Ellen van Dijk, Lotta Lepistö, Cecilie Uttrup Ludwig et Tatiana Guderzo. Elles sont les premières à passer la ligne d'arrivée avec trente secondes d'avance sur le peloton. La première ascension de la côte d'Igls voit Lepistö lachée et Lucy Kennedy imprimer un rythme soutenu dans le peloton. Au sommet, un nouveau regroupement s'opère. Elles sont alors une vingtaine dans ce groupe de tête. Coryn Rivera attaque au sommet et, grâce à une descente rapide, obtient trente secondes d'avance. À cinquante kilomètres de l'arrivée, elle est rejointe par Ellen van Dijk, la jeune Elena Pirrone, Emilia Fahlin, Amanda Spratt et Malgorzata Jasinska. Lors de l'ascension suivante, Ellen van Dijk est distancée. L'équipe des Pays-Bas réagit alors. Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen attaquent tour à tour, finalement cette dernière s'extirpe du peloton à quarante-deux kilomètres de l'arrivée. Elle rejoint immédiatement le groupe d'échappée. Amanda Spratt lui tient un temps la roue, mais la Néerlandaise est trop forte et part seule. À la cloche, Anna van der Breggen compte une minute dix-neuf d'avance sur l'Australienne et plus de trois minutes sur les autres poursuivantes. Lors de l'ascension finale, Amy Pieters, Tatiana Guderzo et Karol-Ann Canuel rentrent sur le groupe Fahlin. À quinze kilomètres du but, Tatiana Guderzo passe à l'offensive et distance ses adversaires. Anna van der Breggen s'impose avec une large avance sur Amanda Spratt, elle-même disposant d'une confortable avance sur Tatiana Guderzo. Le groupe suivant se joue la quatrième place au sprint et Emilia Fahlin se montre la plus rapide[10],[11],[12].

ClassementModifier

Rang Nom Nation Temps
  Anna van der Breggen   Pays-Bas 4h 11 min 04 s
  Amanda Spratt   Australie + 3 min 42 s
  Tatiana Guderzo   Italie + 5 min 26 s
4 Emilia Fahlin   Suède + 6 min 13 s
5 Małgorzata Jasińska   Pologne + 6 min 13 s
6 Karol-Ann Canuel   Canada + 6 min 17 s
7 Annemiek van Vleuten   Pays-Bas + 7 min 05 s
8 Amy Pieters   Pays-Bas + 7 min 05 s
9 Lucinda Brand   Pays-Bas + 7 min 17 s
10 Ruth Winder   États-Unis + 7 min 17 s
11 Rasa Leleivytė   Lituanie + 7 min 17 s
12 Katarzyna Niewiadoma   Pologne + 7 min 17 s
13 Elisa Longo Borghini   Italie + 7 min 17 s
14 Sara Poidevin   Canada + 7 min 17 s
15 Anastasiia Iakovenko   Russie + 7 min 17 s
16 Megan Guarnier   États-Unis + 7 min 17 s
17 Ashleigh Moolman   Afrique du Sud + 7 min 17 s
18 Clara Koppenburg   Allemagne + 7 min 17 s
19 Margarita Victoria García   Espagne + 7 min 17 s
20 Erica Magnaldi   Italie + 7 min 17 s
21 Katie Hall   États-Unis + 7 min 17 s
22 Jolanda Neff   Suisse + 7 min 17 s
23 Cecilie Uttrup Ludwig   Danemark + 7 min 22 s
24 Lucy Kennedy   Australie + 7 min 31 s
25 Leah Kirchmann   Canada + 8 min 18 s
26 Danielle Rowe   Royaume-Uni + 8 min 18 s
27 Arlenis Sierra   Cuba + 8 min 18 s
28 Sofie De Vuyst   Belgique + 8 min 18 s
29 Stine Borgli   Norvège + 8 min 18 s
30 Polona Batagelj   Slovénie + 8 min 18 s
31 Coryn Rivera   États-Unis + 8 min 18 s
32 Hanna Nilsson   Suède + 8 min 18 s
33 Urša Pintar   Slovénie + 8 min 18 s
34 Eider Merino Cortazar   Espagne + 8 min 18 s
35 Shara Gillow   Australie + 8 min 18 s
36 Sina Frei   Suisse + 8 min 18 s
37 Annika Langvad   Danemark + 8 min 18 s
38 Edwige Pitel   France + 8 min 18 s
39 Yevheniya Vysotska   Ukraine + 8 min 18 s
40 Julie Van de Velde   Belgique + 8 min 18 s
41 Sophie Wright   Royaume-Uni + 8 min 36 s
42 Kelly Van den Steen   Belgique + 9 min 00 s
43 Ingrid Lorvik   Norvège + 9 min 00 s
44 Chantal Blaak   Pays-Bas + 9 min 00 s
45 Hannah Barnes   Royaume-Uni + 10 min 58 s
46 Liane Lippert   Allemagne + 10 min 58 s
47 Georgia Williams   Nouvelle-Zélande + 11 min 01 s
48 Grace Brown   Australie + 11 min 01 s
49 Omer Shapira   Israël + 11 min 14 s
50 Githa Michiels   Belgique + 12 min 32 s
51 Alison Jackson   Canada + 12 min 48 s
52 Liliana Moreno   Colombie + 13 min 01 s
53 Ane Santesteban   Espagne + 13 min 01 s
54 Brodie Chapman   Australie + 13 min 01 s
55 Maria Novolodskaya   Russie + 13 min 10 s
56 Olga Shekel   Ukraine + 13 min 46 s
57 Lorena Llamas   Espagne + 14 min 05 s
58 Elena Pirrone   Italie + 14 min 05 s
59 Angelika Tazreiter   Autriche + 14 min 26 s
60 Ellen van Dijk   Pays-Bas + 14 min 29 s
61 Juliette Labous   France + 14 min 29 s
62 Anabel Yapura   Argentine + 14 min 29 s
63 Sofia Bertizzolo   Italie + 14 min 29 s
64 Dani Christmas   Royaume-Uni + 14 min 51 s
65 Špela Kern   Slovénie + 14 min 51 s
66 Grace Anderson   Nouvelle-Zélande + 14 min 51 s
67 Urška Žigart   Slovénie + 14 min 55 s
68 Anna Plichta   Pologne + 16 min 05 s
69 Janneke Ensing   Pays-Bas + 16 min 05 s
70 Diana Klimova   Russie + 18 min 04 s
71 Amalie Dideriksen   Danemark + 18 min 04 s
72 Soraya Paladin   Italie + 18 min 04 s
73 Audrey Cordon-Ragot   France + 18 min 04 s
74 Sara Bergen   Canada + 18 min 20 s
75 Stephanie Subercaseaux   Chili + 18 min 44 s
Rank Rider Country Time
76 Paula Patiño   Colombie + 18 min 44 s
77 Natalya Saifutdinova   Kazakhstan + 18 min 44 s
78 Caroline Bohé   Danemark + 18 min 44 s
79 Eri Yonamine   Japon + 20 min 47 s
80 Jeanne Korevaar   Pays-Bas + 22 min 33 s
81 Sarah Rijkes   Autriche + 23 min 06 s
Marta Lach   Pologne AB
Alice Sharpe   Irlande AB
Tayler Wiles   États-Unis AB
Lisa Brennauer   Allemagne AB
Anna Henderson   Royaume-Uni AB
Annabelle Dreville   France AB
Sara Penton   Suède AB
Ana Maria Covrig   Roumanie AB
Mónika Király   Hongrie AB
Antri Christoforou   Chypre AB
Pernille Mathiesen   Danemark AB
Mikayla Harvey   Nouvelle-Zélande AB
Katherine Maine   Canada AB
Pu Yixian   Chine AB
Amiliya Iskakova   Kazakhstan AB
Trixi Worrack   Allemagne AB
Elena Cecchini   Italie AB
Charlotte Becker   Allemagne AB
Eugénie Duval   France AB
Aude Biannic   France AB
Leah Thomas   États-Unis AB
Lotta Lepistö   Finlande AB
Jelena Erić   Serbie AB
Eyeru Tesfoam Gebru   Éthiopie AB
Kathrin Hammes   Allemagne AB
Varvara Fasoi   Grèce AB
Anna Potokina   Russie AB
Katarzyna Wilkos   Pologne AB
Alicia González Blanco   Espagne AB
Nguyễn Thị Thật   Viêt Nam AB
Aurela Nerlo   Pologne AB
Emma Cecilie Norsgaard   Danemark AB
Nicole Hanselmann   Suisse AB
Hiromi Kaneko   Japon AB
Vita Heine   Norvège AB
Susanne Andersen   Norvège AB
Tereza Medvedová   Slovaquie AB
Claire Faber   Luxembourg AB
Teniel Campbell   Trinité-et-Tobago AB
Leung Wing Yee   Hong Kong AB
Cristina Sanabria   Colombie AB
Miyoko Karami   Japon AB
Faina Potapova   Kazakhstan AB
Anne-Sophie Harsch   Luxembourg AB
Rotem Gafinovitz   Israël AB
Alice Cobb   Royaume-Uni AB
Maja Perinović   Croatie AB
Cristina Martínez   Espagne AB
Tatiana Jaseková   Slovaquie AB
Sarah Roy   Australie AB
Tiffany Cromwell   Australie AB
Alexis Ryan   États-Unis AB
Tetyana Ryabchenko   Ukraine AB
Katrine Aalerud   Norvège AB
Martina Ritter   Autriche AB
Kseniya Dobrynina   Russie AB
Tereza Korvasová   République tchèque AB
Viivi Puskala   Finlande AB
Kaat Hannes   Belgique AB
Camila Coelho   Brésil AB
Clemilda Fernandes   Brésil AB
Valerie Demey   Belgique AB
Christa Riffel   Allemagne AB
Elne Owen   Afrique du Sud AB
Heidy Bernal   Cuba AB
Mosana Debesay   Érythrée AB
Leung Hoi-wah   Hong Kong AB
Rudina Baku   Albanie AB

Réactions et faits d'après courseModifier

Anna van der Breggen explique après la course n'avoir jamais ressenti autant de pression qu'au départ de ce championnat du monde. Avec Annemiek van Vleuten, elles étaient logiquement favorites, mais il faut tout de mettre être dans un bon jour, dit-elle. Elle explique qu'elle a attaqué car il ne fallait pas laisser trop de champ à Amanda Spratt vue ses qualités de grimpeuse[13].

Annemiek van Vleuten passe des examens à l'hôpital. Ils révèlent une fracture du tibia au niveau du genoux[6]. Elle est opérée du lundi[14]. Elle explique avoir été blessée par les propos des médias quant à l'éventuelle mésentente entre elle et Anna van der Breggen[6].

Amanda Spratt est extrêmement satisfaite de sa médaille d'argent, considérant qu'Anna van der Breggen était hors de portée. Elle dit également ne s'être pas ressentie de sa chute. Son attaque n'était pas prévue, mais elle se trouvait idéalement placée quand Ellen van Dijk est passée à l'offensive. Elle ne s'est pas donnée complètement à ce moment-là[15].

Tatiana Guderzo se montre très surprise de sa médaille et se dit aussi heureuse que lors de son titre mondial à Mendrisio. Elle croyait en la force de l'équipe italienne, mais ne pensait pas être celle qui irait chercher la médaille[16].

Ashleigh Moolman explique avoir eu une mauvaise journée. Percluse de crampes, elle n'a pas pu influencer le cours de la course. Elle ne peut que regretter de ne pas avoir autour d'elle une équipe forte[17].

Notes et référencesModifier

  1. « Circuit », sur Site officiel (consulté le 12 août 2018)
  2. (nl) « Een blik op de WK parcoursen in Innsbruck », sur Blog d'Annemiek van Vleuten (consulté le 2 octobre 2018)
  3. (en) « Giro Rosa: I don't care about the GC, I want to see what my level is, says Longo Borghini », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  4. « Qualification system for the 2018 UCI Road World Championships » [PDF], sur Union Cycliste Internationale, (consulté le 14 octobre 2018), p. 6
  5. « Nations and quotas of athletes revealed for Innsbruck-Tirol, Austria » [PDF], sur Union Cycliste Internationale, (consulté le 14 octobre 2018), p. 7
  6. a b et c (en) « Crash derails Van Vleuten's world championship dreams », sur cycling news (consulté le 1er octobre 2018)
  7. (en) « 2018 UCI Road World Championships - The Big Preview », sur cycling news (consulté le 1er octobre 2018)
  8. (nl) « Wie gaan het Anna en Annemiek lastig maken in Innsbruck? », sur ad (consulté le 2 octobre 2018)
  9. (en) « Can anyone beat van Vleuten? Your guide to the 2018 Worlds women’s road race », sur cycling tips (consulté le 20 octobre 2018)
  10. « Mondiaux Route Innsbruck — Anna Van der Breggen enfin sacrée », sur vélo 101 (consulté le 2 octobre 2018)
  11. (en) « Anna van der Breggen solos to world championship title », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  12. (en) « Van der Breggen wins World Championship road race with staggering attack in Innsbruck », sur cycling weekly (consulté le 14 octobre 2018)
  13. (en) « Anna van der Breggen - post-race interview - Women RR - Innsbruck 2018 (UCI Road WCh) », sur Youtube (consulté le 2 octobre 2018)
  14. (en) « Surgery for Van Vleuten after Worlds crash », sur cycling news (consulté le 1er octobre 2018)
  15. (en) « Spratt: Silver feels like a victory at World Championships », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  16. (en) « Guderzo: This bronze medal shimmers like my Mendrisio gold », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  17. (en) « Moolman-Pasio hampered by cramps at World Championships », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)

Liens externesModifier