Christine Boisson

actrice française
Christine Boisson
Nom de naissance Christine Nelly Simone Boisson
Naissance (64 ans)
Salon-de-Provence
Nationalité française
Profession Mannequin, actrice
Films notables Emmanuelle
Extérieur, nuit
Identification d'une femme
Rue barbare

Christine Boisson est une actrice française née le à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

BiographieModifier

Après une scolarité achevée au lycée Paul Valery à Paris[réf. nécessaire], Christine Boisson se présente en 1973 dans l'agence de mannequins de Catherine Harlé, où elle est remarquée par Just Jaeckin qui lui offre son premier rôle au cinéma dans Emmanuelle. Après quelques rôles qui ne tirent parti que de son physique, dont sa prestation dans Le Mouton enragé de Michel Deville, elle décide en 1974 d’entrer au Conservatoire. Elle s'y consacre pendant trois ans (promotion 1977) et suit également les cours de Blanche Salant à l'Atelier International de Théâtre.

Elle refuse toutes les propositions ne tenant compte que de son physique, joue au théâtre, notamment La Mouette dans une mise en scène Pierre Vial et Périclès, prince de Tyr mis en scène par Roger Planchon, puis revient au cinéma pour Extérieur, nuit en 1980. Elle enchaîne notamment avec Identification d'une femme en 1982.

Dans la suite de sa carrière, elle continue à monter sur les planches régulièrement, en alternance avec des tournages dans des films avec de nombreux réalisateurs réputés, tels que Philippe Garrel (Liberté, la nuit), Gilles Béhat (Rue Barbare), Yves Boisset (Radio Corbeau), Claude Lelouch, Olivier Assayas, Élie Chouraqui (Les Marmottes), Jane Birkin, Jonathan Demme (La Vérité sur Charlie) ou plus récemment avec Maïwenn dans Le Bal des actrices et Éric Valette dans Une affaire d'État.

À la fin des années 2000, elle trouve une place à la télévision dans la série Reporters.

Prises de positionModifier

Elle co-signe en , parmi 1 400 personnalités du monde de la culture, la tribune « Nous ne sommes pas dupes ! », publiée dans le journal Libération, pour soutenir le mouvement des Gilets jaunes et affirmant que « Les gilets jaunes, c'est nous »[1].

DistinctionModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Des personnalités du monde de la culture, « Gilets jaunes : nous ne sommes pas dupes  ! », Libération, (consulté le 25 mai 2020)

Liens externesModifier