Pierre Vial (acteur)

acteur français

Pierre Vial, né le , est un acteur, metteur en scène français sociétaire honoraire de la Comédie-Française.

Pierre Vial
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sociétaire de la Comédie-Française
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

EnfanceModifier

Apprenti comédien, il est bouleversé le jour où il découvre au début des années cinquante Bertolt Brecht et la comédienne Helene Weigel venus jouer avec la troupe du Berliner Ensemble au Théâtre des Nations.

Revenu de la Guerre d’Algérie, où il a été instituteur il se forme au théâtre.

CarrièreModifier

Il a dirigé la Comédie de Saint-Étienne de 1970 à 1975.

Il accompagne Antoine Vitez durant plus de quinze années de carrière, du Théâtre des Quartiers d’Ivry, en passant par le Théâtre national de Chaillot, jusqu’à la Comédie-Française.

Il entre à la Comédie-Française le , en devient sociétaire le (* 512e sociétaire) et sociétaire honoraire le .

Engagé par Antoine Vitez, il joue tout d’abord dans Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mis en scène par Georges Lavaudant, puis collabore avec Jean-Pierre Vincent, Andreï Konchalovsky, Giorgio Strehler ou Philippe Clévenot.

Il incarne, aux côtés de Roland Bertin, le rôle de Priuli dans la dernière mise en scène d’Antoine Vitez, La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, dans la scénographie crépusculaire de Yannis Kokkos. En 1992, il joue successivement dans Antigone de Sophocle, mis en scène par Otomar Krejca, puis La Serva amorosa de Carlo Goldoni, dirigé par Jacques Lassalle. Il interprète Théramène dans Phèdre de Racine, mis en scène par Anne Delbée, dans Le Révizor de Gogol, mis en scène par Jean-Louis Benoit, Le Privilège des chemins, conçu et mis en scène par Éric Génovèse ou encore dans La Maison des morts de Philippe Minyana, une création dirigée par Robert Cantarella. Il joue les rôles de Gorgibus dans Les Précieuses ridicules de Molière, au Théâtre du Vieux-Colombier, dans une mise en scène de Dan Jemmett, M. Perrichon, dans Le Voyage de Monsieur Perrichon d’Eugène Labiche, mis en scène par Julie Brochen.

Hors de la Comédie-Française, Pierre Vial mène une carrière de professeur, notamment au Conservatoire national d’art dramatique, de 1975 à 1993, mais aussi au Théâtre national de Chaillot depuis 1998.

Au théâtre, il joue notamment pour Jean-Pierre Vincent, Andreï Konchalovsky, Giorgio Strehler ou Philippe Clévenot.

Dès 1998, il prend part au projet de l’ARIA (association des rencontres internationales artistiques) fondée par le comédien Robin Renucci en Corse, à travers différentes mises en scène, interprétations ou lectures.

Au cinéma il collabore notamment aux côtés de Bernard Revon pour son film Les Turlupins, Georges Wilson pour son film La Vouivre ou encore dans la comédie populaire de Jean-Marie Poiré, Les Visiteurs.

ThéâtreModifier

À la Comédie-FrançaiseModifier

Hors Comédie-FrançaiseModifier

Années 1950 / 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000 / 2010Modifier

Metteur en scèneModifier

Filmographie partielleModifier

Liens externesModifier