Ouvrir le menu principal
Nanni Galli
Description de l'image 1971-05-29 Nanni Galli, Alfa Romeo 33.3.jpg.
Biographie
Nom complet Giovanni Giuseppe Gilberto Galli
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Bologne, Drapeau du Royaume d'Italie Italie
Nationalité Italien
Carrière
Années d'activité 1970-1973
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Drapeau du Royaume-Uni Bruce McLaren Motor Racing (1970)
Drapeau du Royaume-Uni STP March Racing Team (1971)
Drapeau de l'Italie Martini Racing Team (1972)
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari (1972)
Drapeau du Royaume-Uni Frank Williams Racing Cars(1973)

Giovanni Giuseppe Gilberto Galli, plus connu sous le nom de Nanni Galli est un pilote automobile né le à Bologne en Italie. Il a couru 24 Grand Prix de Formule 1 entre 1970 et 1973.

Sommaire

Jeunesse et débuts en sport automobileModifier

 
Nanni Galli sur Alfa Romeo 33.3 au Nürburgring en 1971.

Giovanni est le fils d'un riche magnat du textile italien et commence sa carrière très tard: à 24 ans. Il fait d'abord ses classes en karting et c'est là qu'il utilise sont surnom de Nanni. Ensuite, il participe au championnat italien de voitures de tourisme au volant d'une Mini Cooper avec un réel succès: 10 victoires de catégorie en 10 courses en 1962. L'année suivante, il rempile au volant d'une Alfa Romeo GTA et se fait repérer par la marque en terminant troisième à la course sur le Circuit du Mugello (qu'il remporte en 1968 sur une T33 dans une course hors-championnat avec Lucien Bianchi et Nino Vaccarella, après s'être imposé moins de deux mois plus tôt au GP Repubblica de Vallelunga avec la voiture[1]). En 1967, il se fait engager par Autodelta afin de courir ce même championnat italien de tourisme. En parallèle il dispute le Grand Prix de Rome de Formule 2 au volant d'une Brabham BT23 (de), mais il abandonne au bout de 15 tours.

En 1968, il termine deuxième de la Targa Florio et des 500 kilomètres d'Imola avec Autodelta en compagnie d'Ignazio Giunti. Il dispute ensuite une autre course de Formule 2 sur le circuit de Jarama et termine dixième.

En 1969 il s'engage à temps plein dans le championnat d'Europe de Formule 2 avec Tecno. Son coéquipier sera François Cevert. Il terminera septième.

En 1970, il dispute toujours le championnat du monde des voitures de sport avec Autodelta et son meilleur résultat est une deuxième place à Imola, course hors-championnat.

En 1971, il réalise un bon début de saison en terminant troisième à Buenos Aires et deuxième aux 12 heures de Sebring.

En Formule 1Modifier

Nanni s'inscrit pour son premier Grand Prix de Formule 1 en 1970 en Italie avec au volant d'une McLaren M7D officielle. Toutefois, il ne parvient pas à se qualifier, en réalisant le vingt-troisième temps de la séance, loin derrière Jacky Ickx.

En 1971, il est recruté par March Engineering pour disputer la saison avec une March 711. Sa meilleure qualification est une quinzième position en Autriche et son meilleur résultat une cinquième place lors du Jochen Rindt Memorial (en), une course hors-championnat.

En 1972, il part chez Tecno pour piloter la PA123/3 avec comme meilleure qualification une dix-huitième position en Grande-Bretagne mais il ne sera jamais classé à son volant sauf lors du Grand Prix automobile de la République Italienne où il termine à une miraculeuse deuxième place — mais cette course est hors-championnat. De plus la voiture est très souvent indisponible. Il est à noter que Nanni remplaça Clay Regazzoni chez Ferrari pour le Grand Prix d'Autriche.

En 1973, il passe chez Frank Williams Racing Cars qui engage alors des Iso-Marlboro IR (de) et FX3B. Il dispute alors 5 courses, et se qualifie au mieux seizième en Argentine et fini au mieux neuvième au Brésil.

Après sa dernière course, Nanni reste quelque peu impliqué en Formule 1, en effet il insista auprès des frères Benetton pour qu'ils montent une écurie et dispute aussi quelques courses de voitures de sport sur Abarth avant de mettre un terme définitif à sa carrière de pilote et se tournera vers le monde des affaires, particulièrement dans le textile, comme son père.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats aux 24 heures du MansModifier

Notes et référencesModifier