Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

1651 en France

ÉvénementsModifier

  • 2 février : Gaston d’Orléans, poussé par Gondi, rompt publiquement avec Mazarin[4].
  • 4 février :
    • le Parlement réclame à la reine l’éloignement de Mazarin. Gaston d’Orléans autorise la noblesse à se réunir à Paris, Gondi ayant obtenu cette exigence du Parlement ; c’est contre le cardinal l’Union des deux Frondes[10]. Omer Talon est dépêché près la reine pour réclamer la libération des princes et écarter Mazarin[11].
    • Henri de Sévigné est blessé dans le duel qui l’oppose à François Amanjeu, chevalier d’Albret, comte de Miossens, au sujet de madame de Gondran. Il meurt le lendemain des suites de sa blessure[12].
  • 5 février : mariage de Nicolas Fouquet et de Marie-Madeleine de Castille à Saint-Nicolas des Champs[13]. À peine sorti de la cérémonie, Fouquet doit aller chez le garde des Sceaux[14].
  • 6 février :
    • début de l’assemblée de la noblesse au couvent des Cordeliers de Paris (fin le 25 mars)[4].
    • pendant la nuit du 6 au 7 février, Mazarin déguisé quitte Paris et se réfugie à Saint-Germain-en-Laye[4], après avoir fait rédiger par Le Tellier les ordres pour la libération des princes[15]. Il part ensuite pour Le Havre, où les Princes sont retenus prisonniers. La reine, bloquée au Palais-Royal, ne peut le suivre. Commence un exil de onze mois (6 février - 24 décembre). Dubuisson-Aubenay écrit dans son journal : « Pendant la nuit, le cardinal Mazarin, accompagné de la plupart de ses amis et courtisans, et de deux à trois cents chevaux, s’en alla à Saint-Germain. ».
  • 7 février : le parlement exige de la reine une déclaration excluant du pouvoir « tous étrangers ou autres qui auront fait serment à d’autres princes que le Roi »[16]. Ce qui vise doublement Mazarin : comme Italien et comme cardinal. Mais aussi peut-être Gondi, futur cardinal de Retz, qui ne fait pas mystère de son ambition.
  • 8 février : Gaston d’Orléans devant le parlement de Paris : « je ne serai jamais si malheureux que d’empêcher le roi et la reine de faire ce qu’ils voudront »[17].
  • 9 février : le parlement rend un arrêt ordonnant à Mazarin et à sa famille de quitter le royaume dans les quinze jours[4]. On peut penser que Mazarin ne voulait pas exposer la régence à un coup d’État. Il l’avait prévenu en quittant Paris.
  • Nuit du 9 au 10 février : Mademoiselle de Chevreuse, qui est à la fois la fille de la duchesse et la maîtresse de Gondi, avertit Gaston d’Orléans et Gondi qu’Anne d’Autriche et Louis XIV vont à leur tour abandonner Paris. Au nom du duc d’Orléans, Gondi ordonne aux colonels de la milice bourgeoise de faire garder les portes de Paris, de bloquer le Palais-Royal et les ponts. La régente et le jeune roi sont prisonniers du coadjuteur et du duc d’Orléans. Ni l’un ni l’autre n’oublieront jamais cet affront. La foule envahit le Palais-Royal. Le peuple veut voir le jeune Louis XIV encore endormi[15].
  • 11 février : Anne d’Autriche accorde la libération des princes[18]. Une délégation composée de La Vrillière, secrétaire d’État, de Comminges, de duc de La Rochefoucauld et du président Viole est chargé de porter au Havre les ordres de la reine et du duc d’Orléans ; elle arrive après Mazarin[19].
  • 13 février : au Havre, Mazarin remet les princes en liberté ; il pense profiter de la division entre les chefs de la noblesse[20]. Il prend alors le chemin de l’exil. Il arrive à Brühl, à une lieue de Cologne. Il est l’hôte de l’électeur[15].
  • 16 février : retour triomphal des princes à Paris[21]. Condé prend la tête de la Fronde. Un dizain de jours plus tard, à la demande de Condé, Bussy cède sa charge de capitaine-lieutenant des chevau-légers à Guitaut[22].
  • 20 février : arrêt du Parlement interdisant aux étrangers d’entrer dans les Conseils du roi[21].
  • 27 février : lettres du roi pour la déclaration d’innocence des princes de Condé et de Conti, et du duc de Longueville[21] ; ils sont rétablis dans tous leurs biens, gouvernements et charges.
  • 20 mars : le premier président Molé menace les nobles de représailles s’ils ne cessent pas leurs assemblées[18]. Pour contrer les nobles qui considèrent le roi comme privé de sa souveraineté tant qu’il est soumis à sa mère et au cardinal, le Parlement envisage de reculer la majorité du roi de treize à dix-huit ans[27].
  • 24 mars : la reine avance au 8 septembre la réunion des États généraux[4].
  • 25 mars : Gaston d’Orléans oblige l’assemblée des nobles à se disperser[4].
  • 30 mars : Anne d’Autriche, prisonnière au Palais-Royal depuis le 10 février, retrouve sa liberté d’action[18].
  • 3 août : Condé consent, de mauvaise grâce, à rendre visite à la régente[27].
  • 4 août : publication à Paris d’un traité fait en juillet ou août 1651 entre Mazarin, Châteauneuf, Retz et Mme de Chevreuse[45]. La cour et la vieille Fronde concluent contre une alliance contre Condé. Gondi sera cardinal et Mademoiselle de Chevreuse épousera Paolo Mancini, neveu de Mazarin[8].
  • 7 août : M. de Mercœur déclare en plein Parlement son mariage avec mademoiselle de Mancini[26].
  • 17 août :
    • forte de l’appui de Gondi, la régente passe à l’action en faisant lire au Palais-Royal, en présence du duc d’Orléans, des cours souveraines et du corps de ville, une déclaration contre Condé accusé de rébellion[21].
    • affrontement entre bourgeois armés d’armes à feu et nobles armés de leur seule épée, lors du rassemblement de la noblesse du bailliage de Chartres pour la préparation des États généraux. Quatre membres du tiers-état sont assassinés par des nobles, et onze autre blessés à la suite d’une querelle de préséance. Deux gentilshommes sont tués quand le peuple veut les désarmer[46].
  • 18 août : Condé demande au Parlement de le juger. Il accuse Gondi d’avoir inventé les accusations portées contre lui par la reine ; altercation entre les deux hommes, qui évitent l’affrontement armé[27].
  • 19 août : la réponse de Condé à ses accusateur est présentée devant les cours souveraines[30].
  • 21 août : au cours d’une séance du Parlement, qui s’est allié contre lui à François de Vendôme et à Gondi, violente altercation entre celui-ci et Condé. La Rochefoucauld coince Gondi entre les deux battants de la porte du parquet des huissiers et invite les siens à le tuer. Les deux partis sont accompagnés chacun d’une nombreuse suite armée et s’opposent sur des questions de préséance. Le premier président ordonne l’évacuation du Palais de justice par les deux troupes. Au cours du tumulte, La Rochefoucauld tente d’étrangler Gondi entre les deux battants d’une porte. Gondi est dégagé par le président de Champlâtreux[47],[27].
  • 22 août : pour empêcher la guerre civile, le Parlement demande à la reine de supprimer son manifeste contre Condé[27].
  • 27 août : départ du duc d’Orléans pour Limours ; il en revient le 4 septembre[26].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean B. Courcelles, Dictionnaire historique et biographique des généraux Francais : depuis le onzième siècle jusqu'en 1820, vol. 1, Bertrand, (présentation en ligne)
  2. Nicolas Besoigne, L’état de la France, vol. 2, Étienne Leyson, (présentation en ligne)
  3. Pierre Le Merre (jr.), Louis Odespunc de La Meschinière, Jean Le Gentil, Marc Du Saulzet, Recueil des actes, titres et mémoires concernant les affaires du clergé de France, vol. 13, Paris, Pierre Simon, (présentation en ligne)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Hubert Carrier, Presse de la Fronde : Les Mazarinades, Librairie Droz (ISBN 9782600034395, présentation en ligne)
  5. Maurice Champion, Les inondations en France depuis le VIe siècle jusqu'à nos jours, vol. 1, Dalmont, (présentation en ligne)
  6. Revue des Deux Mondes, vol. 35, Paris, (présentation en ligne)
  7. Jean-Marie Constant, Gaston d'Orléans : Prince de la liberté, EDI8, (ISBN 9782262042219, présentation en ligne)
  8. a et b Victor Cousin, Madame de Longueville pendant la Fronde 1651-1653, vol. 2, Paris, Didier et Cie, (présentation en ligne)
  9. Alphonse Feillet, La misère au temps de la Fronde et saint Vincent de Paul, Didier, (présentation en ligne)
  10. Anonymus AC10359760, Suite du vrai journal des assemblées du Parlement, contenant ce qui s’y est fait, depuis la Saint-Martin 1649 jusques a Pâques 1651, Alliot & Langlois, (présentation en ligne)
  11. Joseph François Michaud, Nouvelle collection des mémoires relatifs à l’histoire de France, Omer Talon, Abbé de Choisy, vol. 30, Paris, Didier, (présentation en ligne)
  12. Stéphane Maltère, Madame de Sévigné, Gallimard (ISBN 9782072467585, présentation en ligne)
  13. Augustin Jal, Dictionnaire critique de biographie et d'histoire : errata et supplément pour tous les dictionnaires historiques d'après des documents authentiques inédits, H. Plon, (présentation en ligne)
  14. Alain Duménil, La fête royale, Plon, (ISBN 9782259208482, présentation en ligne)
  15. a, b, c, d, e, f et g Luc-Normand Tellier, Face aux Colbert : les Le Tellier, Vauban, Turgot- et l'avènement du libéralisme, PUQ, (ISBN 978-2-7605-0461-5, présentation en ligne), p. 99-107
  16. Arrest de nosseigneurs de Parlement portant l’éloignement du cardinal Mazarin & sortie hors du royaume ; & leurs Majestez trs humblement suppliées de mettre en liberté messieurs les princes & duc de Longueville & d'enuoyer vne déclaration pour exclure d'entrer és conseils du Roy tous estrangers..., chez Iacob Chevalier, (présentation en ligne)
  17. Georges Dethan, Gaston d'Orléans : conspirateur et prince charmant, A. Fayard, (présentation en ligne)
  18. a, b et c Jean-Marie Constant, C'était la Fronde, Flammarion (ISBN 9782081381254, présentation en ligne)
  19. Joseph François Michaud, Jean Joseph François Poujoulat, Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France depuis le XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIe : Montglat, La Rochefoucauld, Gourville, vol. 5, Paris, Everat et Cie, (présentation en ligne)
  20. a et b Jean-Marie Constant, La noblesse en liberté : XVIe-XVIIe siècles, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782868479938, présentation en ligne)
  21. a, b, c, d, e et f Le Roux de Lincy, Louis Douët-d'Arcq, Registres de l'Hôtel de ville de Paris pendant la Fronde, J. Renouard et cie, (présentation en ligne)
  22. Roger de Bussy-Rabutin, Mémoires, Charpentier, (présentation en ligne)
  23. a et b François D'Aubert, Colbert, edi8, (ISBN 9782262050122, présentation en ligne)
  24. Michael Ramsay, Histoire du Vicomte de Turenne, vol. 1, Arkstée et Merkus, (présentation en ligne)
  25. François André Isambert, Recueil général des anciennes lois françaises, vol. 17, Belin-Le-Prieur, (présentation en ligne)
  26. a, b, c, d et e Adolphe Chéruel, Mémoires de Mlle de Montpensier, vol. 1, Charpentier, (présentation en ligne)
  27. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Henri Martin, Histoire de France, vol. 12, Paris, Furne, (présentation en ligne), p. 374-387
  28. a, b et c Pierre d'Avity, Le monde, ou la description générale de ses quatre parties : L'Europe, vol. 2, Paris, D. Bechet, (présentation en ligne)
  29. Mlle de Montpensier, op. cit, p. 426.
  30. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Katia Béguin, Les princes de Condé: rebelles, courtisans et mécènes dans la France du Grand Siècle, Éditions Champ Vallon, (ISBN 9782876732773, présentation en ligne)
  31. Jean François Paul de Gondi de Retz, Œuvres du Cardinal de Retz : Supplément à la Correspondance, vol. 11, Hachette, (présentation en ligne)
  32. a, b, c et d Mlle de Montpensier, op. cit, p. 433.
  33. Jean-François-Paul de Gondi Retz, Jacques Delon, Œuvres complètes : Correspondance, Affaire du cardinalat, vol. 3, (ISBN 9782745312556, présentation en ligne)
  34. Jean-Christian Petitfils, Le siècle de Louis XIV, EDI8, (ISBN 9782262051594, présentation en ligne)
  35. Amable Floquet, Études sur la vie de Bossuet : jusqu'à son entrée en fonctions en qualité de précepteur du dauphin, 1627-1670, vol. 1, F. Didot, (présentation en ligne)
  36. Pierre Blet, Le Clergé de France et la monarchie, vol. 1, Gregorian&Biblical BookShop, (présentation en ligne)
  37. Carlos Henriques Pereira, Le monde des courses de chevaux, Editions L'Harmattan, (ISBN 9782343034843, présentation en ligne)
  38. Jean François Paul de Gondi de Retz, Jacques Delon, Œuvres complètes: Conjuration de Fiesque et Pamphlets, vol. 7, (ISBN 9782745322289, présentation en ligne)
  39. Jacques Bernot, Les Palatins, princes d'Europe, Nouvelles Éditions Latines, (ISBN 9782723320191, présentation en ligne)
  40. XVIIe siècle, vol. 192, Société d'étude du XVIIe siècle, (présentation en ligne)
  41. Gabriel de Cosnac, Souvenirs du règne de Louis XIV, vol. 1, Vve J. Renouard, (présentation en ligne)
  42. Célestin Moreau, Bibliographie des mazarinades, vol. 2, B. Franklin, (présentation en ligne)
  43. Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, vol. 1, Chez Desaint & Saillant, (présentation en ligne)
  44. Olivier Chaline, Le règne de Louis XIV - Les rayons de la gloire, vol. 1, Paris, Flammarion, (ISBN 9782081254299, présentation en ligne)
  45. Henri Courteault, Pierre de Vaissière, Journal de Jean Vallier, maître d'hôtel du roi (1648-1657), vol. 1, (présentation en ligne)
  46. V. Chevard, Histoire de Chartres et de l'ancien pays chartrain, vol. 2, Durand-le-Tellier, (présentation en ligne)
  47. Jarry de Mancy, Société Montyon et Franklin, Portraits et histoire des hommes utiles, vol. 4, Paris, H. Lebrun, (présentation en ligne)
  48. Marcel Marion, Histoire du Berry et du Bourbonnais, Boivin & cie, (présentation en ligne)
  49. Roger de Bussy-Rabutin, Mémoires, Charpentier, (présentation en ligne)
  50. Victor Cousin, « La Fronde à Bordeaux, première partie », Revue des Deux Mondes, vol. 21,‎ , p. 753-788 (présentation en ligne)
  51. a, b et c Joseph François Michaud, Jean Joseph François Poujoulat, op. cit, p. 256.
  52. Gérard Walter, La Révolution anglaise 1641-1660, Albin Michel, (ISBN 9782226260970, présentation en ligne)
  53. a et b Yves Chiron, Pascal, Artège, (ISBN 9782360404384, présentation en ligne)
  54. Histoire de la ville de Paris, vol. 4, Paris, Pierre-François Giffart, (présentation en ligne)
  55. Henri Pigaillem, Les Guise, Pygmalion (ISBN 9782756407210, présentation en ligne)
  56. a et b Gaspard Thaumas de la Thaumassière, Histoire de Berry, vol. 1, Jollet, (présentation en ligne)
  57. Jules Mazarin, Georges d'Avenel, Lettres du Cardinal Mazarin pendant son ministère, vol. 4, Paris, imprimerie nationale (présentation en ligne)
  58. Gédéon Tallemant des Réaux, Monmerqué, Les historiettes : mémoires pour servir à l'histoire du XVIIe siècle, vol. 3, Levasseur, (présentation en ligne)
  59. a et b Jean François Paul de Gondi de Retz, Œuvres du Cardinal de Retz, vol. 11, Paris, Hachette et Cie, (présentation en ligne)
  60. Kathryn Willis Wolfe, Phillip J. Wolfe, Humanisme et politique : 1650-1654, vol. 3, Gunter Narr Verlag, (ISBN 9783823361527, présentation en ligne)
  61. Georges Dethan, Gaston d'Orléans, conspirateur et prince charmant, A. Fayard, (présentation en ligne)
  62. Claude Dulong, Mazarin et l'argent, Librairie Droz, (ISBN 9782900791509, présentation en ligne)
  63. Paul de Lacroix, La Fronde en Angoumois pendant les années 1651 et 1652, contenant le siège de Cognac, la prise des châteaux d'Ambleville, de Barbezieux, de la Tranchade et autres avantages remportés par le comte d'Harcourt sur le prince de Condé, Dumoulin, (présentation en ligne)
  64. Mlle de Montpensier, op. cit, p. 333.