Équipe du Liban de football

équipe nationale de football
Drapeau : Liban Équipe du Liban
Généralités
Confédération AFC
Couleurs Rouge et blanc
Surnom les Cèdres
Classement FIFA en stagnation 89e (16 juillet 2020)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Liban Jamal Taha
Capitaine Hassan Maatouk
Plus sélectionné Abbas Atwi
Hassan Maatouk (84)
Meilleur buteur Hassan Maatouk (21)
Rencontres officielles historiques
Premier match Palestine mandataire Palestine-Mandate-Ensign-1927-1948.svg 5 - 1 Drapeau : Liban Liban
()
Plus large victoire Liban Drapeau : Liban 8 - 1 Drapeau : Pakistan Pakistan
()
Liban Drapeau : Liban 7 - 0 Drapeau : Laos Laos
()
Plus large défaite Chine Drapeau : République populaire de Chine 6 - 0 Drapeau : Liban Liban
()
Liban Drapeau : Liban 0 - 6 Drapeau : Koweït Koweït
()
Corée du Sud Drapeau : Corée du Sud 6 - 0 Drapeau : Liban Liban
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Asie Phases finales : 2
1er tour en 2000 et 2019

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Éliminatoires de la zone Asie de la Coupe du monde de football 2022

L'équipe du Liban de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs libanais sous l'égide de la fédération libanaise de football association.

HistoireModifier

Le Liban a connu durant toute son histoire des guerres multiples et n'a donc jamais pu évoluer durablement dans le monde du football professionnel ; plusieurs joueurs d'origines libanaises ont par ailleurs joué pour d'autres équipes nationales, comme: Pierre Issa (Afrique du Sud), Andrew Nabbout (Australie)

Le Liban, pays organisateur de la Coupe d'Asie 2000, a bien failli atteindre le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde Corée/Japon 2002. Les Libanais ont terminé deuxièmes du groupe E, juste derrière la Thaïlande et loin devant le Sri Lanka et la Palestine. Malheureusement, la défaite 1-2 concédée à domicile devant les Thaïlandais s'est avérée fatale et le match nul (2-2) obtenu à l'extérieur ne suffira pas à renverser le cours des choses. Malgré l'élimination, les Libanais ont forcé le respect de leurs adversaires.

Le Liban a notamment pu compter sur quelques joueurs qui évoluaient à l'étranger, comme Roda Antar (Chine), Youssef Mohamad (Allemagne). Pourtant, certaines tensions sont apparues au fil du temps entre les joueurs du cru et les stars étrangères. De ce fait, certains observateurs n'ont pas hésité à affirmer que la présence de ces dernières lors de la Coupe d'Asie 2000 a été globalement négative.

Pour ne rien arranger, l'ancien capitaine de l'équipe nationale (2003), Moussa Hjeijh, n'a pas eu que des mots doux à l'encontre du sélectionneur français Richard Tardy. Ce dernier l'avait en effet évincé du groupe. L'échec des Libanais lors des éliminatoires de la Coupe d'Asie 2004 a finalement coûté sa place à Tardi, remplacé par Mohamad Kwid. Le nouveau sélectionneur, vainqueur de la Coupe du Liban 2001 avec le modeste club de Shebab Sahel, compte bâtir son groupe autour de la nouvelle génération de footballeurs libanais, emmenée par Abbas Ali Atwi et Mohammad Kassas.

Les jeunes joueurs libanais passent tout près de l'exploit le , lorsqu'ils rencontrent la Corée du Sud. Auteurs d'une grande première mi-temps, ils ont manqué de réussite pour convertir le penalty accordé par l'arbitre, et rejoindre les vestiaires avec un but d'avance. En seconde période, les Coréens retrouvent leurs moyens et s'imposent finalement 2-0 grâce à deux buts de Cha Du-ri et Cho Byung-kuk. Dix mois plus tard, les Libanais vont à nouveau causer beaucoup de problèmes à leurs adversaires et arracher le point du match nul 1-1. Malheureusement, ce bon résultat ne suffit pas à sauver le Liban de l'élimination.

En 2008, les éliminatoires pour la Coupe du monde 2010 sont ratés par le Liban, en effet bien il s'était défait de l'Inde au premier tour des qualifications, il perd ses six matchs en phases de poule éliminatoires composée de l'Arabie Saoudite, l'Ouzbékistan et de Singapour. En 2009 et 2010, les éliminatoires pour la Coupe d'Asie 2011 ne sont pas plus glorieux, le Liban élimine tout d'abord les Maldives (4-0, 2-1) avant de rater sa phase de poule avec cinq défaites (deux contre la Syrie, deux contre la Chine et une contre le Viêt-Nam) et un match nul contre le Viêt-Nam. A partir de 2010, l'équipe du Liban connaît de bien meilleurs résultats sans toutefois parvenir à se qualifier pour une compétition internationale.

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, le Liban élimine le Bangladesh (4-0, 0-2). Qualifié pour le troisième tour mais nation la plus mal classée au classement FIFA mondial, ils affrontent dans cette phase de poule la Corée du Sud, le Koweït et les Émirats Arabes Unis. Après une défaite 0-6 contre la Corée du Sud, le Liban joue les troubles fêtes et alignent une série de performances avec des victoires au Koweït (1-0), contre les Émirats Arabes Unis (3-1) et bat la Corée du Sud à domicile (2-1). Cela les amène à devancer le Koweït et les Émirats arabes unis et à se qualifier avec la Corée du Sud pour le quatrième tour des éliminatoires. Dans cette nouvelle phase de poule, le Liban affronte l'Iran, la Corée du Sud, l'Ouzbékistan et le Qatar. Le Liban ne parviendra pas à surprendre ses adversaires comme au tour précédent mais parvient à battre l'Iran (1-0 à la Cité sportive Camille-Chamoun) et à tenir en échec à domicile l'Ouzbékistan (1-1) et la Corée du Sud (1-1). Malgré sa dernière place, le Liban peut entamer avec optimisme les qualifications pour la Coupe d'Asie 2015.

Depuis 2015, le Liban est désormais dans le top 20 des nations asiatiques. Lors des qualifications pour la Coupe d'Asie des Nations 2015, les protégés du sélectionneur italien Giuseppe Giannini se retrouvent dans le même groupe que l'Iran, le Koweït et la Thaïlande. Après une défaite 0-5 contre l'Iran, le Liban bat la Thaïlande (5-2) et tient en échec le Koweït à deux reprises (1-1, 0-0), de nouveau battu par l'Iran à domicile (1-4), elle finit cette phase avec une victoire contre la Thaïlande (5-2). Terminant troisième de son groupe derrière l'Iran et à un point du Koweït, ce dernier réussissant à tenir en échec une fois l'Iran, le Liban espérait décrocher la dernière place qualificative pour la Coupe d'Asie en tant que meilleur troisième, toutefois la Chine ayant le même nombre de points le devance en raison d'une meilleur différence de buts (-1 pour la Chine et -2 pour le Liban).

Lors du 2e tour des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, le Liban se retrouve dans le groupe G avec la Corée du Sud, le Koweït, la Birmanie et le Laos. Les Cèdres terminent 2e de leur groupe avec 11 points, juste derrière les Guerriers Taeguk, mais ils ne figurent pas parmi les quatre meilleurs 2e pour accéder au 3e tour. Le Liban prend ensuite part au 3e tour qualificatif pour la Coupe d'Asie des nations 2019 (en), et bénéficie d'un tirage au sort favorable, puisqu'il est confronté à la Corée du Nord, la Malaisie et Hong Kong, dans le groupe B. Les Libanais démarrent leur campagne qualificative par une victoire à domicile (2-0) contre Hong Kong, avant d'enchaîner par un nouveau succès (2-1) en Malaisie suivi d'un match nul (2-2) en Corée du Nord[2]. Le , le Liban effectue un très grand pas vers la qualification en écrasant à domicile la Corée du Nord (5-0), son principal concurrent dans le groupe[3]. Avec 10 points au bout de quatre journées, l'équipe décroche son billet pour la Coupe d'Asie des nations 2019 le , avant même d'affronter Hong Kong; puisque la Corée du Nord a battu la Malaisie (4-1) et compte cinq points comme Hong Kong. Mais les deux équipes est-asiatiques s'affronteront lors de la dernière journée et ne pourront donc pas dépasser simultanément les Libanais, assurés de terminer à l'une des deux premières places qualificatives. Cette performance constitue une première dans l'histoire du pays par le biais des éliminatoires (le Liban était le pays hôte de la Coupe d'Asie des nations 2000). Le , les Cèdres s'imposent à Hong Kong (1-0) et s'adjugent mathématiquement la première place du groupe.

Bien que Miodrag Radulović et son équipe ne soient pas parvenus à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 en Russie, 2017-2018 fut une saison de football à ne pas oublier pour les Cèdres. En effet, ils ont réussi à se qualifier pour la Coupe d'Asie des nations pour la première fois de leur histoire par le biais des éliminatoires. L’équipe nationale a également maintenu une séquence de 16 matchs sans aucune défaite, du au , deuxième meilleure séquence après les détenteurs du record : l'Espagne (35 matchs). Enfin, les Cèdres ont gravi les marches du classement FIFA mondial, et sont passés de la 85e place en 2017 à la 77e place en 2018 (meilleur classement de leur histoire)[4].

Placé dans le groupe E pour la Coupe d'Asie des nations 2019, le Liban est confronté au Qatar, à l'Arabie Saoudite et à la Corée du Nord. Les deux premières rencontres se soldent par des défaites, toutes deux sur le score de 2-0, contre le Qatar ainsi que face à l'Arabie Saoudite; des rencontres au cours desquelles les Libanais ont montré une certaine fébrilité offensive. Dans l'obligation de l'emporter sur le plus large score possible face à la Corée du Nord, également battue lors de ses deux premières sorties, pour espérer finir parmi les quatre meilleurs troisièmes et entrevoir une qualification en huitièmes de finale; les Cèdres réalisent une mauvaise entame de match et sont cueillis à froid dès la 9e minute de jeu par un but de Pak Kwang-ryong pour les Nord-Coréens. L'équipe entraînée par Miodrag Radulović finit néanmoins par se reprendre et terrasse les Chollima 4-1, se retrouvant à égalité parfaite avec le Viêt Nam (même nombre de points, même différence de buts et même nombre de buts marqués et encaissés). Les deux équipes sont départagées au fair-play : ayant récolté deux cartons jaunes de plus que les Vietnamiens lors des trois matchs de poule (sept jaunes pour les Cèdres, contre cinq pour les Dragons dorés), le Liban termine comme cinquième meilleur troisième et quitte la compétition au premier tour, comme en 2000.

L'équipe connaît ensuite un après-Coupe d'Asie difficile, marqué par l'éviction du sélectionneur Miodrag Radulović en mai, remplacé par le Roumain Liviu Ciobotariu. Le Liban réalise un Championnat d'Asie de l'Ouest (en) décevant en , éliminé sans gloire lors des phases de poules avec une seule victoire, contre la Syrie (2-1), pour un nul contre la Palestine (0-0) et deux défaites contre l'hôte irakien (0-1) et de manière plus surprenante le Yémen (1-2) et finissant 4e du groupe, juste devant les Syriens. Il dispute ensuite le 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, où il est placé dans le groupe H en compagnie de la Corée du Nord, la Corée du Sud, le Turkménistan et du Sri Lanka. Le , le Liban réalise une entrée en matière ratée, en s'inclinant pour la première fois de son histoire en Corée du Nord (0-2), Hassan Maatouk ayant notamment manqué le penalty du 2-1 à la 74e minute. La sélection se reprend toutefois en venant à bout à domicile du Turkménistan (2-1) le , avant d'enchaîner par un succès (3-0) au Sri Lanka, l'adversaire le plus abordable du groupe, cinq jours plus tard. En , le Liban reçoit tour à tour la Corée du Sud puis la Corée du Nord, rencontres qui se sont disputées à huis-clos pour raisons de sécurité à la suite des manifestations en cours dans le pays et qui se sont conclues toutes deux sur le score de 0-0. Le Liban, auteur d'un nul méritoire à domicile contre les Guerriers Taeguk mais incapable de battre ensuite les Chollima, un adversaire qui leur réussissait pourtant historiquement, compromet ses chances de qualifications pour le tour suivant à trois journées de la fin du 2e tour des éliminatoires.

MaillotsModifier

L’équipe du Liban porte traditionnellement les couleurs rouges et blanches.

Equipementier Période
Rapido 1995-1996
Erima 1996
Adidas 1997-2002
A-Line 2003-2006
Adidas 2007
A-Line 2008-2012
Adidas 2012-2013
Peak 2013-2014
Adidas 2014-2015
Diadora 2015
Capelli Sport 2015-aujourd'hui

Résultats de l'équipe du LibanModifier

Parcours en Coupe du mondeModifier

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1978 : Non inscrit
  • 1982 : Non inscrit
  • 1986 : Forfait
  • 1990 : Non inscrit
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire
  • 2018 : Tour préliminaire
  • 2022 : Éliminatoires en cours

Parcours en Coupe d'Asie des nationsModifier

  • 1956 : Non inscrit
  • 1960 : Non inscrit
  • 1964 : Non inscrit
  • 1968 : Non inscrit
  • 1972 : Tour préliminaire
  • 1976 : Forfait
  • 1980 : Tour préliminaire
  • 1984 : Forfait
  • 1988 : Non inscrit
  • 1992 : Non inscrit
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 2000 : 1er tour
  • 2004 : Tour préliminaire
  • 2007 : Forfait
  • 2011 : Tour préliminaire
  • 2015 : Tour préliminaire
  • 2019 : 1er tour
  • 2023 : Éliminatoires en cours

Classement FIFAModifier

Année 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Classement mondial 161e   108e   129e   134e   97e   90e   85e   111e
Classement asiatique 30e   22e   25e   25e   14e   15e   15e   19e
Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Classement mondial   110e   93e   119e   115e   105e   125e   126e   134e   150e   148e
Classement asiatique   20e   16e   20e   21e   21e   24e   20e   22e   24e   27e
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Classement mondial   154e   111e   127e   121e   126e   134e   147e   85e   81e   89e
Classement asiatique   30e   16e   16e   16e   16e   23e   26e   12e   9e   13e

Effectif actuelModifier

Sélections et buts actualisés le [5]:

Voici l'effectif du Liban pour les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022:

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Mehdi Khalil (28 ans) 40 0   Al-Ahed
21 GB Ahmad Taktouk (35 ans) 2 0   Nejmeh
23 GB Ali Daher (23 ans) 1 0   Shabab Al-Sahel
2 DF Kassem El Zein (29 ans) 18 0   Nejmeh
3 DF Mootaz Jounaidi (34 ans) 49 0   Al-Ansar
4 DF Nour Mansour (30 ans) 53 2   Al-Ahed
6 DF Joan Oumari (31 ans) 24 2   Vissel Kobe
12 DF Robert Alexander Melki (27 ans) 9 0   Al-Khor
15 DF Hussein Zein (25 ans) 4 0   Al-Ahed
16 DF Hassan Samih Chaito (29 ans) 9 0   Al-Ansar
19 DF Abdallah Aich (25 ans) 1 0   Nejmeh
5 ML Adnan Haidar (31 ans) 36 1   Al-Ansar
10 ML Mohamad Haidar (30 ans) 65 4   Al-Ahed
13 ML George Felix Melki (26 ans) 10 1   AIK
14 ML Ahmad Jalloul (28 ans) 14 0   Safa
17 ML Houssein Rizk (23 ans) 1 0   Shabab Al-Sahel
18 ML Hussein Monzer (23 ans) 7 0   Al-Ahed
22 ML Bassel Jradi (27 ans) 7 1   Hajduk Split
7 AT Hassan Maatouk (c) (33 ans) 84 21   Al-Ansar
8 AT Hassan Ali Chaito (31 ans) 56 6   Al-Ansar
9 AT Hilal El-Helwe (25 ans) 26 8   SV Meppen
11 AT Mohamad Kdouh (23 ans) 8 1   Bashundhara Kings
20 AT Rabih Ataya (31 ans) 36 4   Al-Ahed

Liste des sélectionneursModifier

Les adversaires du Liban de 1940 à aujourd'huiModifier

Tableau actualisé le :

Pays J G N P Bp Bc Diff
  Afghanistan 1 1 0 0 2 0 2
  Algérie 2 0 2 0 2 2 0
  Arabie saoudite 10 2 3 5 13 16 -3
  Arménie 1 0 0 1 0 1 -1
  Australie 2 0 0 2 0 6 -6
  Bahreïn 15 3 6 6 19 20 -1
  Bangladesh 2 1 0 1 4 2 2
  Birmanie 2 1 1 0 3 1 2
  Bulgarie 1 0 0 1 2 3 -1
  Cambodge 1 1 0 0 5 1 4
  Chine 5 0 1 4 1 13 -12
  Chypre 2 1 0 1 1 2 -1
  Corée du Nord 9 5 3 1 15 6 9
  Corée du Sud 12 1 3 8 4 22 -18
  Égypte 7 0 1 6 2 19 -17
  Émirats arabes unis 11 1 3 7 13 23 -10
  Équateur 1 1 0 0 1 0 1
  Estonie 1 1 0 0 2 0 2
  Gabon 1 0 1 0 0 0 0
  Géorgie 2 2 0 0 7 4 3
  Guinée équatoriale 1 0 1 0 1 1 0
  Hongrie 1 0 0 1 1 4 -3
  Hong Kong 4 3 1 0 7 3 4
  Inde 5 3 2 0 11 6 5
  Irak 15 0 6 9 7 23 -16
  Iran 10 1 1 8 2 27 -25
  Jordanie 30 8 14 8 31 28 3
  Kazakhstan 2 2 0 0 5 1 4
  Kirghizistan 3 1 2 0 3 1 2
  Koweït 29 6 9 14 32 47 -15
  Laos 2 2 0 0 9 0 9
  Libye 5 2 0 3 8 12 -4
  Macédoine du Nord 1 1 0 0 1 0 1
  Malaisie 3 3 0 0 7 3 4
  Maldives 4 4 0 0 14 3 11
  Malte 2 0 1 1 0 1 -1
  Maroc 2 0 0 2 0 4 -4
  Mauritanie 1 0 1 0 0 0 0
  Namibie 1 0 1 0 1 1 0
  Nouvelle-Zélande 1 0 1 0 1 1 0
  Oman 11 3 4 4 12 12 0
  Ouganda 1 0 0 1 0 2 -2
  Ouzbékistan 6 0 2 4 1 8 -7
  Pakistan 3 3 0 0 17 2 15
  Palestine 5 1 3 1 4 3 1
  Palestine mandataire 1 0 0 1 1 5 -4
  Philippines 1 1 0 0 3 0 3
  Qatar 9 0 1 8 2 18 -16
  Singapour 5 2 1 2 5 6 -1
  Slovaquie 1 1 0 0 2 1 1
  Somalie 1 1 0 0 4 0 4
  Soudan 3 0 2 1 1 3 -2
  Sri Lanka 4 3 0 1 15 4 11
  Syrie 22 4 5 13 24 39 -15
  Tchéquie 1 0 0 1 0 3 -3
  Thaïlande 7 2 2 3 15 12 3
  Tunisie 4 1 1 2 3 5 0
  Turquie 1 0 0 1 0 4 -4
  Turkménistan 3 3 0 0 6 3 3
  Viêt Nam 4 1 2 1 4 4 0
  Yémen 3 2 0 1 7 5 2
Total 305 84 86 135 361 449 -88

Notes et référencesModifier

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 28 novembre 2019).
  2. « À Pyongyang, le Liban arrache le nul face à la Corée du Nord », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 7 novembre 2017)
  3. « Le Liban trop fort pour la Corée du Nord », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 7 novembre 2017)
  4. (en-GB) FIFA.com, « The FIFA/Coca-Cola World Ranking - Ranking Table - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 18 décembre 2018)
  5. « Lebanon - Lebanon - Results, fixtures, squad, statistics, photos, videos and news - Soccerway », sur us.soccerway.com (consulté le 11 décembre 2018)
  6. http://lucarne-opposee.fr/index.php/actualite/express/7770-jamal-taha-nouveau-selectionneur-du-liban