Tour de France 1985

édition 1985 du Tour de France, course cycliste française
Tour de France 1985 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course72e Tour de France
CompétitionSuper Prestige Pernod 1985
Étapes4
Dates28 juin – 21 juillet 1985
Distance4 109 km
PaysFRA France
SUI Suisse
Lieu de départPlumelec
Lieu d'arrivéeParis
Partants180
Arrivants144
Résultats
VainqueurFRA Bernard Hinault (La Vie claire-Radar)
DeuxièmeUSA Greg LeMond (La Vie claire-Radar)
TroisièmeIRL Stephen Roche (La Redoute-Cycles MBK)
Classement par pointsIRL Sean Kelly (Skil-Sem-Kas-Miko)
Meilleur grimpeurCOL Luis Herrera (Varta-Café de Colombia)
Meilleur jeuneCOL Fabio Parra (Varta-Café de Colombia)
Meilleur au combinéUSA Greg LeMond (La Vie claire-Radar)
Meilleure équipeFRA La Vie claire-Radar
Route of the 1985 Tour de France.png
◀ 19841986 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour de France 1985 est la 72e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 28 juin au sur 22 étapes pour 4 109 km. Le départ du Tour a lieu à Plumelec ; l'arrivée se juge aux Champs-Élysées à Paris. Bernard Hinault remporte son cinquième et dernier Tour de France. Greg LeMond, deuxième du classement général et vainqueur du classement combiné, est le premier Américain à remporter une étape du Tour de France.

ParcoursModifier

Le Tour de France 1985 s'est déroulé du au en 22 étapes totalisant 4 109 km avec 1 jour de repos, 3 contre-la-montre individuel en plus du prologue et 1 contre-la-montre par équipes.

ParticipationModifier

18 formations de 10 coureurs prennent le départ soit 180 coureurs partants.

Il reste 144 coureurs à l'arrivée soit 80 % des partants. Seules cinq formations terminent au complet.

Le vainqueur des deux éditions précédentes, Laurent Fignon, est opéré pour une tendinite à la cheville gauche au printemps et ne peut pas être présent en juillet. En son absence, Bernard Hinault fait figure de favori, après avoir gagné le Tour d'Italie un mois auparavant[1].

Déroulement de la courseModifier

Arrivé au départ du prologue avec 5 minutes de retard, Alfons De Wolf est éliminé pour arrivée hors délais[2],[3].

Bernard Hinault remporte le prologue à Plumelec. Le lendemain, Rudy Matthijs gagne au sprint à Lanester. Eric Vanderaerden est, comme la veille, deuxième et prend le maillot jaune[4]. Matthijs s'impose à nouveau lors de la troisième étape.

La victoire de La Vie claire lors du contre-la-montre par équipes permet à huit de ses coureurs de se placer parmi les neuf premiers du classement général, uniquement devancés par Vanderaerden[5]. Le lendemain, une échappée permet à l'un de ses coureurs, Kim Andersen, de prendre le maillot jaune, tandis que Gerrit Solleveld gagne l'étape[6]. Henri Manders s'impose à Roubaix avec onze secondes d'avance sur le peloton[7]. À Reims, les deux premiers à franchir la ligne d'arrivée sont Eric Vanderaerden et Seán Kelly, cependant déclassés pour sprint irrégulier. Francis Castaing est déclaré vainqueur et Andersen garde le maillot jaune, alors que Vanderaerden l'avait revêtu sur le podium avant la décision du jury[8]. Ludwig Wijnants gagne à Nancy en attaquant dans le dernier kilomètre[9].

Hinault retrouve le maillot jaune à Strasbourg, où il gagne le contre-la-montre individuel avec plus de deux minutes d'avance sur ses principaux rivaux Charly Mottet, Stephen Roche et Greg LeMond, désormais deuxième[10]. À Épinal, Maarten Ducrot, échappé solitaire, offre un troisième succès à Kwantum[11]. Le lendemain, Jørgen Vagn Pedersen devance ses compagnons d'échappée à Pontarlier[12].

Dans les Alpes, Hinault accroît son avance. Il est échappé pendant les soixante derniers kilomètres menant à Morzine-Avoriaz, en compagnie de Luis Herrera, qui gagne l'étape[13]. À Lans-en-Vercors, un autre Colombien, Fabio Parra, devance Herrera[14]. Lors de cette étape longue de 269 kilomètres et sept cols, les formations s'entendent pour neutraliser le début d'étape et escamoter les premières difficultés. Cependant, Joël Pelier fait fi des consignes d'équipe et attaque dans la descente du col de la Colombière. Hinault va lui-même le chercher et le rappelle sévèrement à l'ordre[15]. En finissant deuxième du contre-la-montre de Villard-de-Lans derrière Vanderaerden, Hinault accroit encore de quelques secondes son avance[16]. Luis Herrera obtient, en solitaire, une deuxième victoire, à Saint-Étienne. À l'arrivée, Hinault chute et s'en relève avec une fracture du nez[17]. Il n'est pas mis en difficulté lors des deux étapes suivantes, qui voient deux exploits individuels : Eduardo Chozas gagne à Aurillac avec près de dix minutes d'avance[18], et Frédéric Vichot à Toulouse après 207 km d'échappée[19].

La première étape pyrénéenne est remportée par Pedro Delgado, qui fait l'ascension menant à Luz-Ardiden en tête et résiste au retour de Luis Herrera. Hinault, qui souffre d'une bronchite, est en difficulté dès l'ascension du Tourmalet. LeMond, plus à son aise dans la montée finale, souhaite pouvoir attaquer mais en est empêché par son directeur sportif Paul Köchli. Il se plaint à l'arrivée de ne pas pouvoir tenter sa chance pour gagner le Tour. Hinault, avec le soutien de Bernard Tapie, lui promet de l'aider à gagner l'année suivante s'il joue son rôle de coéquipier[20].

Le lendemain, la course est divisée en deux demi-étapes. Le matin, Stephen Roche part seul dans l'ascension du col du Soulor et s'impose au col d'Aubisque. Hinault faiblit dans le dernier kilomètre : il concède une minute et demie à Roche, qui reste troisième, et quinze secondes à Lemond[21]. Régis Simon gagne la deuxième demi-étapes en battant au sprint son compagnon d'échappée, Álvaro Pino[22].

L'étape de Bordeaux est gagnée au sprint par Vanderaerden[23] et celle arrivant à Limoges par Johan Lammerts qui s'est défait de ses compagnons d'échappée[24].

Le contre-la-montre du lac de Vassivière est remporté par LeMond, avec deux secondes d'avance sur Hinault. Roche est cinquième, à 59 secondes. Cette étape scelle le podium de ce Tour[25]. La dernière étape permet à Delgado de déloger Millar de la deuxième place du classement de la montagne en étant premier au passage de six côtes. Le sprint final voit Matthijs s'offrir une troisième étape sur ce Tour[26].

ÉtapesModifier

Étape[27],[28],[29],[30] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 28 juin PlumelecPlumelec
 
6,8   Bernard Hinault   Bernard Hinault
1re étape 29 juin VannesLanester
 
256   Rudy Matthijs   Eric Vanderaerden
2e étape 30 juin LorientVitré
 
242   Rudy Matthijs   Eric Vanderaerden
3e étape 1er juillet VitréFougères
 
73   La Vie Claire-Wonder-Radar   Eric Vanderaerden
4e étape 2 juillet FougèresPont-Audemer - Quillebeuf
 
239   Gerrit Solleveld   Kim Andersen
5e étape 3 juillet Neufchâtel-en-BrayRoubaix - Tourcoing
 
224   Henri Manders   Kim Andersen
6e étape 4 juillet Roubaix - TourcoingReims
 
221,5   Francis Castaing   Kim Andersen
7e étape 5 juillet ReimsNancy
 
217,5   Ludwig Wijnants   Kim Andersen
8e étape 6 juillet SarrebourgStrasbourg
 
75   Bernard Hinault   Bernard Hinault
9e étape 7 juillet StrasbourgÉpinal
 
173,5   Maarten Ducrot   Bernard Hinault
10e étape 8 juillet ÉpinalPontarlier - Le Larmont
 
204,5   Jørgen Vagn Pedersen   Bernard Hinault
11e étape 9 juillet PontarlierMorzine - Avoriaz
 
195   Luis Herrera   Bernard Hinault
12e étape 10 juillet MorzineLans-en-Vercors
 
269   Fabio Parra   Bernard Hinault
13e étape 11 juillet Villard-de-LansVillard-de-Lans
 
31,8   Eric Vanderaerden   Bernard Hinault
12 juillet Grenoble
 
Journée de repos
14e étape 13 juillet Autrans - MéaudreSaint-Étienne
 
179   Luis Herrera   Bernard Hinault
15e étape 14 juillet Saint-ÉtienneAurillac
 
237,5   Eduardo Chozas   Bernard Hinault
16e étape 15 juillet AurillacToulouse
 
247   Frédéric Vichot   Bernard Hinault
17e étape 16 juillet ToulouseLuz-Ardiden
 
209,5   Pedro Delgado   Bernard Hinault
18e étape (a)[Note 1] 17 juillet Luz-Saint-SauveurCol d'Aubisque
 
52,5   Stephen Roche   Bernard Hinault
18e étape (b)[Note 1] 17 juillet LarunsPau
 
83,5   Régis Simon   Bernard Hinault
19e étape 18 juillet PauBordeaux
 
203   Eric Vanderaerden   Bernard Hinault
20e étape 19 juillet Montpon-MénestérolLimoges
 
225   Johan Lammerts   Bernard Hinault
21e étape 20 juillet Circuit du Lac de Vassivière en Limousin[31]
 
45,7   Greg LeMond   Bernard Hinault
22e étape 21 juillet OrléansParis - Champs-Élysées
 
196   Rudy Matthijs   Bernard Hinault

Notes :

  1. a et b La 18e étape se déroulait en deux demi-étapes empruntant toutes deux le col d'Aubisque depuis Laruns.

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[32],[33],[34]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Bernard Hinault     France La Vie Claire-Wonder-Radar   en 113 h 24 min 23 s
2e Greg LeMond     États-Unis La Vie Claire-Wonder-Radar   + min 42 s
3e Stephen Roche   Irlande La Redoute-Cycles MBK + min 29 s
4e Sean Kelly     Irlande Skil-Sem-Kas-Miko + min 26 s
5e Phil Anderson   Australie Panasonic + min 44 s
6e Pedro Delgado   Espagne Seat-Orbea + 11 min 53 s
7e Luis Herrera     Colombie Varta-Café de Colombia + 12 min 53 s
8e Fabio Parra     Colombie Varta-Café de Colombia + 13 min 35 s
9e Eduardo Chozas   Espagne Reynolds-TS Batteries + 13 min 56 s
10e Steve Bauer   Canada La Vie Claire-Wonder-Radar   + 14 min 57 s
11e Robert Millar   Royaume-Uni Peugeot-Shell-Michelin + 15 min 10 s
12e Joop Zoetemelk   Pays-Bas Kwantum Hallen-Decosol-Yoko + 15 min 24 s
13e Niki Rüttimann   Suisse La Vie Claire-Wonder-Radar   + 16 min 2 s
14e Eddy Schepers   Belgique Lotto-Eddy Merckx + 16 min 13 s
15e Peter Winnen   Pays-Bas Panasonic + 17 min 35 s
16e Robert Forest   France Peugeot-Shell-Michelin + 17 min 45 s
17e Celestino Prieto   Espagne Reynolds-TS Batteries + 19 min 48 s
18e Claude Criquielion   Belgique Hitachi-Splendor-Sunair + 21 min 12 s
19e Álvaro Pino   Espagne Zor-Gemeaz Cusin + 21 min 35 s
20e Pascal Simon   France Peugeot-Shell-Michelin + 23 min 30 s
21e Pierre Bazzo   France Fagor + 23 min 36 s
22e Dominique Arnaud   France La Vie Claire-Wonder-Radar   + 26 min 28 s
23e Beat Breu   Suisse Carrera-Inoxpran + 29 min 42 s
24e Jérôme Simon   France La Redoute-Cycles MBK + 32 min 52 s
25e Steven Rooks   Pays-Bas Panasonic + 33 min 21 s

Moyenne générale de la course : 36,376 km/h.

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

Grand Prix de la montagneModifier

Classement du meilleur néophyteModifier

Classement des néophytes[32],[33],[35],[36]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Fabio Parra     Colombie Varta-Café de Colombia en 113 h 37 min 58 s
2e Eduardo Chozas   Espagne Reynolds-TS Batteries + 21 s
3e Steve Bauer   Canada La Vie Claire-Wonder-Radar   + min 22 s
4e Robert Forest   France Peugeot-Shell-Michelin + min 10 s
5e Álvaro Pino   Espagne Zor-Gemeaz Cusin + min 0 s
6e Thierry Claveyrolat   France La Redoute-Cycles MBK + 25 min 41 s
7e Jesús Rodríguez Magro   Espagne Zor-Gemeaz Cusin + 26 min 3 s
8e Charly Mottet   France Renault-Elf + 29 min 22 s
9e Iñaki Gastón   Espagne Skil-Reydel-Sem-Mavic + 32 min 18 s
10e Faustino Rupérez   Espagne Zor-Gemeaz Cusin + 32 min 37 s

Classement des sprints intermédiairesModifier

Classement du combinéModifier

Classement par équipes au tempsModifier

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône   à côté du nom de l'équipe)[38],[39].

Classement par équipes[32],[35]
  Équipe Pays Temps
1re La Vie Claire-Wonder-Radar     France en 340 h 21 min 9 s
2e Panasonic   Pays-Bas + 27 min 10 s
3e Peugeot-Shell-Michelin   France + 40 min 54 s
4e Skil-Sem-Kas-Miko   France + 46 min 51 s
5e La Redoute-Cycles MBK   France + 53 min 57 s
6e Varta-Café de Colombia   Colombie + h 5 min 24 s
7e Reynolds-TS Batteries   Espagne + h 11 min 28 s
8e Zor-Gemeaz Cusin   Espagne + h 25 min 42 s
9e Renault-Elf   France + h 26 min 54 s
10e Carrera-Inoxpran   Italie + h 30 min 18 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[40],[41],[42]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne
 
Classement du meilleur jeune
 
Classement du combiné
 
Classement des sprints intermédiaires
 
Classements par équipes Prix de la
combativité
Au temps
 
Aux points
P Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Steve Bauer Bernard Hinault non décerné La Vie Claire-Wonder-Radar La Vie Claire-Wonder-Radar non décerné
1 Rudy Matthijs Eric Vanderaerden Eric Vanderaerden Maarten Ducrot Eric Vanderaerden Maarten Ducrot La Redoute-Cycles MBK Maarten Ducrot
2 Rudy Matthijs Eric Vanderaerden Marc Gomez
3 La Vie Claire-Wonder-Radar non décerné
4 Gerrit Solleveld Kim Andersen Adri van der Poel Kim Andersen Sean Kelly Peugeot-Shell-Michelin Hennie Kuiper
5 Henri Manders Eric Vanderaerden La Redoute-Cycles MBK Teun van Vliet
6 Francis Castaing Kim Andersen Peugeot-Shell-Michelin Jørgen Vagn Pedersen
7 Ludwig Wijnants Eric Vanderaerden Panasonic Luis Herrera
8 Bernard Hinault Bernard Hinault Sean Kelly Sean Kelly La Vie Claire-Wonder-Radar non décerné
9 Maarten Ducrot Luis Herrera Greg LeMond René Bittinger
10 Jørgen Vagn Pedersen Dominique Arnaud
11 Luis Herrera Bernard Hinault
12 Fabio Parra Jozef Lieckens Eduardo Chozas
13 Eric Vanderaerden non décerné
14 Luis Herrera Luis Herrera
15 Eduardo Chozas Eduardo Chozas
16 Frédéric Vichot Frédéric Vichot
17 Pedro Delgado Fabio Parra Pello Ruiz Cabestany
18a Stephen Roche Sean Kelly Álvaro Pino
18b Régis Simon
19 Eric Vanderaerden Eduardo Chozas
20 Johan Lammerts Ludo Peeters
21 Greg LeMond Greg LeMond non décerné
22 Rudy Matthijs Marc Madiot
Classements finals Bernard Hinault Sean Kelly Luis Herrera Fabio Parra Greg LeMond Jozef Lieckens La Vie Claire-Wonder-Radar La Vie Claire-Wonder-Radar Maarten Ducrot

Liste des coureursModifier

Renault-Elf
La Vie Claire-Wonder-Radar
Peugeot-Shell-Michelin
Skil-Sem-Kas-Miko
Reynolds-TS Batteries
Fagor
Hitachi-Splendor-Sunair
Panasonic-Raleigh
Varta-Café de Colombia-Mavic
Carrera-Inoxpran
La Redoute
Kwantum Hallen-Decosol-Yoko
Zor-Novotel
Lotto-Eddy Merckx
Verandalux-Dries-Nissan
Seat-Orbea
Santini-Selle Italia-Conti-Galli
Tönissteiner-Torhout-Werchter Rock-BASF

Notes et référencesModifier

  1. Chany 2004, p. 670
  2. a et b Le Tour de France 1985 sur ledicodutour
  3. a et b Les oubliés du Tour (5/6) - Des coureurs pris en flagrants délais
  4. « Belgian Surprises in Tour de France; American LeMond is Eighth Overall », sur latimes.com, (consulté le 11 août 2014)
  5. « Etape 3 : Vitré - Fougères (c.l.m. par équipes) », sur agrandeboucle.com (consulté le 11 août 2014)
  6. « Etape 4 : Fougères - Pont-Audemer », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  7. « Etape 5 : Neufchâtel-en-Bray - Roubaix-Tourcoing », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  8. « Etape 6 : Roubaix-Tourcoing - Reims », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  9. « Etape 7 : Reims - Nancy », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  10. « Etape 8 : Sarrebourg - Strasbourg (c.l.m.) », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  11. « Etape 9 : Strasbourg - Epinal », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  12. « Etape 10 : Epinal - Pontarlier », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  13. « Etape 11 : Pontarlier - Morzine-Avoriaz », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  14. « Etape 12 : Morzine - Lans-en-Vercors », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  15. L'Équipe du 10 juillet 2019 : « Hinault n'avait pas vraiment besoin de nous. »
  16. « Etape 13 : Lans-en-Vercors - Villard-de-Lans (c.l.m.) », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  17. « Etape 14 : Autrans-Méaudre - Saint-Etienne », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  18. « Etape 15 : Saint-Etienne - Aurillac », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  19. « Etape 16 : Aurillac - Toulouse », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  20. Chany 2004, p. 672
  21. « Etape 18 A : Luz-Saint-Sauveur - Col d’Aubisque », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  22. « Etape 18 B : Laruns - Pau », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  23. « Etape 19 : Pau - Bordeaux », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  24. « Etape 20 : Montpon-Menestrol - Limoges », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  25. « Etape 21 : Circuit du lac de Vassivière-en-Limousin (c.l.m.) », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  26. « Etape 22 : Orléans - Paris », sur lagrandeboucle.com (consulté le 12 août 2014)
  27. « 72ème Tour de France 1985 » [archive du ], Mémoire du cyclisme (consulté le 26 septembre 2016)
  28. Augendre 2016, p. 76.
  29. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], sur CVCCBike.com (consulté le 26 septembre 2016)
  30. « The history of the Tour de France – Year 1985 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  31. « Le Tour de France 1985 », sur ledicodutour.com, Le Dico du Tour
  32. a b c d e f g et h (es) « Clasificaciones oficiales », Mundo Deportivo,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2012)
  33. a b c et d (nl) « Tour in cijfers », Leidsch Dagblad,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  34. « The history of the Tour de France – Year 1985 – Stage 22 Orléans > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  35. a b c d e et f (nl) « Tour de France », Het Parool,‎ , p. 14 (lire en ligne)
  36. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het jongerenklassement – Etappe 22 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 24 avril 2019)
  37. (nl) Pieter van den Akker, « Sprintdoorkomsten in de Tour de France 1985 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 25 avril 2019)
  38. van den Akker 2018, p. 148.
  39. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  40. (nl) « Dag na dag », Gazet van Antwerpen,‎ , p. 23 (lire en ligne[archive du ])
  41. Martin 1985, p. 124–125.
  42. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1985 » [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

BibliographieModifier

Liens externesModifier