Ouvrir le menu principal

Teun van Vliet

coureur cycliste néerlandais
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Vliet.
Teun van Vliet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1984-1985Verandalux
1986-1990Panasonic
Principales victoires

Teun van Vliet est un ancien coureur cycliste néerlandais, né le à Flardingue.

Sommaire

BiographieModifier

En 1979, il devient champion du monde de la course aux points chez les juniors, puis en 1980, il est champion national de la même discipline.

Il devient professionnel en 1984 et le reste jusqu'en 1990. Un autre cycliste néerlandais, Leo van Vliet, a couru à la même période. Ils n'ont cependant pas de lien de parenté.

Il termine deuxième de Milan-San Remo 1985 derrière son coéquipier Hennie Kuiper. Sur le Tour de France 1985, il mène une grande échappée sur la 5e étape menant à Roubaix. Il s'échappe avec Henri Manders et fait la majorité du travail sans être relayé. Il finit par être lâché par son compagnon d'échappée qui gagne l'étape et finit la course perclus de crampes.

Il passe également près d'une victoire de prestige dans le Tour de France 1987. Lors de la 4e étape, menant de Pau à Luz-Ardiden, Van Vliet part en chasse de Thierry Claveyrolat (échappé un temps avec Gilbert Duclos-Lassalle mais seul à présent). Il le rattrape dans la descente du col d'Aubisque, puis le dépose dans le col des Bordères. Il poursuit seul son effort jusqu'au pied de la montée vers la station de Luz-Ardiden. Une fringale met fin à son escapade, laissant la victoire d'étape au Norvégien Dag Otto Lauritzen.

L'année 1987 reste sa meilleure saison sportive, puisqu'il remporte, cette année-là, le Het Volk, Gand-Wevelgem et le Tour des Pays-Bas. Il finira l'année au 7e rang mondial avec de nombreuses places d'honneur dans les classiques.

En 1988, il s'empare du maillot jaune de leader du Tour de France, à l'issue de la 2e étape, un contre-la-montre par équipes remporté avec ses équipiers de la Panasonic. Il le gardera 3 jours le cédant au soir de la 5e étape, à son coéquipier Henk Lubberding.

Il doit mettre un terme à sa carrière à 28 ans en 1990, à la suite d'une maladie intestinale chronique dont il doit être opéré. Dans les années 2000, il survit à deux tumeurs au cerveau[1]. Il raconte ses mésaventures dans une biographie sortie en 2010 aux Pays-Bas[2].

Équipes[3]Modifier

Palmarès sur routeModifier

Palmarès amateurModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

4 participations[4].

  • 1985 : abandon (16e étape)
  • 1987 : 84e
  • 1988 : non partant (9e étape), vainqueur de la 2e étape (contre-la-montre par équipes),   maillot jaune pendant 3 jours
  • 1989 : 124e

Tour d'ItalieModifier

Palmarès sur pisteModifier

Championnats du monde juniorsModifier

Championnats des Pays-BasModifier

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Teun Van Vliet Blijft genezen van inoperabele hersentumor glioblastoom multiforme graad IV », (consulté le 31 décembre 2010)
  2. (nl) « Het wilde leven van Teun Van Vliet », sur telegraaf.nl, (consulté le 31 décembre 2010)
  3. « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 30 octobre 2009)
  4. « Les différents classements de Van Vliet dans le Tour de France », sur www.letour.fr (consulté le 30 octobre 2009)

Liens externesModifier