Ouvrir le menu principal

Tour de France 1955

course cycliste
Tour de France 1955
Tour de France 1955 map.svg
Généralités
Course
Compétition
Challenge Desgrange-Colombo 1955 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
22
Date
Distance
4 495 km[1]
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
130Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
34,446 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe

Le Tour de France 1955 est la 42e édition du Tour de France, course cycliste par étapes qui s'est déroulée du 7 juillet au .

La course, organisée par les journaux quotidiens L’Équipe" et le Parisien Libéré, est constituée de 22 étapes pour 4 495 km, traverse quatre pays, s'élance du Havre et arrive à Paris.

La compétition est remportée pour la troisième fois consécutivement par le Français Louison Bobet.

GénéralitésModifier

Treize équipes nationales ou régionales de dix coureurs se présentent au départ du Havre. Aucune n'arrivera au complet à Paris.

Louison Bobet, blessé à la selle, résiste à Jean Brankart et remporte son troisième et dernier Tour de France.

La photo-finish fait son apparition dans les arrivées groupées.

La vitesse moyenne de la course est de 34,446 km/h.

ParcoursModifier

Le départ est donné du Havre (Seine-Maritime).

En France, Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), Poitiers (Vienne), Châtellerault (Vienne), Tours (Indre-et-Loire) et à l'étranger, Zurich (Suisse), sont villes-étapes pour la première fois.

Le parcours emprunte les routes de quatre pays : la France, la Belgique, la Suisse et Monaco.

Le vélodrome du parc des Princes dans le 16e arrondissement de Paris accueille l'arrivée du Tour comme chaque année de 1905 à 1967.

Ce Tour comporte deux journées de repos pour les coureurs le samedi 16 juillet à Monaco et le samedi 23 juillet à Ax-les-Thermes (Ariège).

  Villes Total
Villes-étape Albi, Avignon, Ax-les-Thermes, Bordeaux, Briançon, Colmar, Dieppe, Marseille, Metz, Millau, Monaco, Namur, Narbonne, Pau, Roubaix, Saint-Gaudens, Thonon-les-Bains, Toulouse, Tours, Zurich 20
Villes-départ Châtellerault, Le Havre 2
Villes-arrivée Paris, Poitiers 2

La courseModifier

Le Suisse Ferdi Kübler abandonne à l'issue de la 11e étape qui emprunte le mont Ventoux et met ainsi un terme à sa carrière sur les grands tours. Le Suisse attaque lors de la montée du mont Chauve et Géminiani le prévient : « Attention, Ferdinand, le Ventoux n'est pas un col comme les autres ». Kubler lui répond : « Ferdi n'est pas non plus un coureur comme les autres ! ». Après son abandon, Kubler prononce des mots qui deviendront célèbres : « Ferdi, il est trop vieux. Il a mal. Ferdi s'est tué ! Ferdi s'est tué dans le Ventoux ! »[2]. Pendant ce Tour, il semble bien que Kübler se soit dopé. Il zigzaguait pendant la montée du mont Ventoux et s'est mis à pousser des cris de tous côtés à la fin de la course. Pendant le contrôle des chambres les commissaires ont trouvé des produits dopants et des seringues[3]. Par la suite pourtant, au cours d'interviews, Kübler a nié s'être jamais dopé[4].

RésultatsModifier

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape (a) jeu. 7 juillet Le Havre - Dieppe 216   Miguel Poblet (ESP)   Miguel Poblet (ESP)
1re étape (b) jeu. 7 juillet Dieppe - Dieppe 13 (CLM par équipes)   Pays-Bas   Miguel Poblet (ESP)
2e étape ven. 8 juillet Dieppe - Roubaix 204   Antonin Rolland (FRA)   Wout Wagtmans (NED)
3e étape sam. 9 juillet Roubaix - Namur (BEL) 210   Louison Bobet (FRA)   Wout Wagtmans (NED)
4e étape dim. 10 juillet Namur (BEL) - Metz 225   Willy Kemp (LUX)   Antonin Rolland (FRA)
5e étape lun. 11 juillet Metz - Colmar 229   Roger Hassenforder (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
6e étape mar. 12 juillet Colmar - Zurich (CH) 195   André Darrigade (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
7e étape mer. 13 juillet Zurich (CH) - Thonon-les-Bains 267   Jos Hinsen (NED)   Wim van Est (NED)
8e étape jeu. 14 juillet Thonon-les-Bains - Briançon 253   Charly Gaul (LUX)   Antonin Rolland (FRA)
9e étape ven. 15 juillet Briançon - Monaco 275   Raphaël Géminiani (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
10e étape dim. 17 juillet Monaco - Marseille 240   Lucien Lazaridès (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
11e étape lun. 18 juillet Marseille - Avignon 198   Louison Bobet (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
12e étape mar. 19 juillet Avignon - Millau 240   Alessandro Fantini (ITA)   Antonin Rolland (FRA)
13e étape mer. 20 juillet Millau - Albi 205   Daan de Groot (NED)   Antonin Rolland (FRA)
14e étape jeu. 21 juillet Albi - Narbonne 156   Louis Caput (FRA)   Antonin Rolland (FRA)
15e étape ven. 22 juillet Narbonne - Ax-les-Thermes 151   Luciano Pezzi (ITA)   Antonin Rolland (FRA)
16e étape dim. 24 juillet Ax-les-Thermes - Toulouse 123   Rik Van Steenbergen (BEL)   Antonin Rolland (FRA)
17e étape lun. 25 juillet Toulouse - Saint-Gaudens 249   Charly Gaul (LUX)   Louison Bobet (FRA)
18e étape mar. 26 juillet Saint-Gaudens - Pau 206   Jean Brankart (BEL)   Louison Bobet (FRA)
19e étape mer. 27 juillet Pau - Bordeaux 195   Wout Wagtmans (NED)   Louison Bobet (FRA)
20e étape jeu. 28 juillet Bordeaux - Poitiers 243   Jean Forestier (FRA)   Louison Bobet (FRA)
21e étape ven. 29 juillet Châtellerault - Tours 69 (CLM)   Jean Brankart (BEL)   Louison Bobet (FRA)
22e étape sam. 30 juillet Tours - Paris 229   Miguel Poblet (ESP)   Louison Bobet (FRA)

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Louison Bobet   France France en 130 h 29 min 26 s
2 Jean Brankart   Belgique Belgique + 4 min 53 s
3 Charly Gaul   Luxembourg Luxembourg-Mixte 11 min 30 s
4 Pasquale Fornara   Italie Italie 12 min 44 s
5 Antonin Rolland   France France 13 min 18 s
6 Raphaël Géminiani   France France 15 min 01 s
7 Giancarlo Astrua   Italie Italie 18 min 13 s
8 Stan Ockers   Belgique Belgique 27 min 13 s
9 Alex Close   Belgique Belgique 31 min 10 s
10 François Mahé   France France 36 min 27 s

Classements annexesModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–3)[5]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Charly Gaul   Luxembourg Luxembourg/Mixte 84
2 Louison Bobet   France France 70
3 Jean Brankart   Belgique Belgique 44
Classement par équipes[6]
Rang Équipe Temps
1 France 389 h 10 min 14 s
2 Italie + 47 min 33 s
3 Belgique + 1 h 54 min 07 s
4 Pays-Bas + 3 h 11 min 42 s
5 Nord-est/Centre + 3 h 46 min 48 s

Classement par points (1–5)[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Stan Ockers   Belgique Belgique 322
2 Wout Wagtmans   Pays-Bas Pays-Bas 399
3 Miguel Poblet   Espagne Espagne 409
4 Wim van Est   Pays-Bas Pays-Bas 415
5 Gilbert Bauvin   France Nord-est/Centre 483
Classement de la combativité (1–5)[6]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Charly Gaul   Luxembourg Luxembourg/Mixte 256
2 Louison Bobet   France France 220
3 Roger Hassenforder   France Nord-est/Centre 114
4 Jean Brankart   Belgique Belgique 112
5 Jean Stablinski   France Nord-est/Centre 107

Liste des coureursModifier

France 
Belgique 
Espagne 
Grande-Bretagne
Pays-Bas 
Italie 
Luxembourg-MIXTE 
Suisse 
Île-de-France 
Nord-Est - Centre 
Ouest 
Sud-Est 
Sud-Ouest 

A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai ; NP : Non Partant.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le 28 juillet 2011)
  2. Jean-Emmanuel Ducoin, « Les vertiges du Ventoux », sur www.humanite.fr, L'Humanité, (consulté le 15 octobre 2018).
  3. Dopingfälle (cas de dopage) ; voir aussi « Eine gewisse Chemie » (Une chimie d'un genre particulier) dans Süddeutsche du 23 mai 2007.
  4. « Die würden sogar Rattengift nehmen » (« Ils prendraient même de la mort aux rats ») dans Bild du 05 juillet 2008.
  5. « Tour de France 1955 », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 17 juillet 2013)
  6. a b et c « Klassementen », Leeuwarder Courant,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier