Commune de Monaco

unique commune de la principauté de Monaco

La commune de Monaco est la seule commune de la principauté de Monaco. Elle occupe la totalité de la superficie de la cité-État et dispose de compétences et d'institutions propres.

Monaco
Coat of arms of the Commune of Monaco.svgMairie de Monaco logo.svg
Image dans Infobox.
Mairie de Monaco.
Géographie
Pays
Superficie
2,02 km2
Altitude
10 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Gentilé
Monégasque
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Assemblée délibérante
Identifiants
Code postal
98000Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

HistoireModifier

La commune est l'une des plus vieilles institutions monégasques. Dès le XIIIe siècle, les habitants se réunissent pour élire un parlement, alors présidé par le seigneur[2].

Au XVIe siècle, la commune comprend quatre syndics et douze podestats et est présidée par un podestat. Ces offices sont élus chaque année le , date de la Saint Michel. En 1790, le prince Honoré III institue un conseil de 18 membres[2].

De 1793 à 1814 Monaco est donc intégrée à la France, sous le nom de Fort d'Hercule.

À la suite de la révolution monégasque, la constitution monégasque de 1911 réforme les institutions communales : la principauté est divisée en trois communes, Monaco-Ville, la Condamine et Monte-Carlo. Chaque commune est dotée d'un maire et d'un conseil de neuf membres (tous élus au suffrage universel). Une commission inter-communale gère les questions communes[2]. Durant cette période, les membres du Conseil national sont tous conseillers communaux et siègent à la mairie de Monaco[2].

En 1918, la commune unique est rétablie : elle est dotée d'un conseil municipal de quinze membres élus pour trois ans. La loi sur l'organisation communale de 1974 fait passer le mandat à quatre ans[2]

AdministrationModifier

Conseil communalModifier

Le conseil communal est composé de quinze membres élus au suffrage universel direct au scrutin de liste plurinominal majoritaire à deux tours avec panachage, pour un mandat de quatre ans.

Les dernières élections ont eu lieu le [3].

MaireModifier

Le maire de Monaco est élu par le conseil communal. Il préside le conseil communal et est chargé de l'exécution de ses décisions.

Liste des maires depuis la réunification des communes
Nom Mandat Liste
Début Fin
Suffren Reymond 1918 1920 ?
Alexandre Médecin 1920 1929 ?
Eugène Marquet 1929 1930 ?
Charles Bernasconi 1930 ?
Louis Aureglia 1933 1944 ?
Charles Palmaro 1946 1955 ?
Robert Boisson 1955 1971 ?
Jean-Louis Médecin 1971 1991 Action municipale
Anne-Marie Campora 1991 2003 L'évolution communale
Georges Marsan 2003 En cours

CompétencesModifier

La commune de Monaco exerce les compétences que lui délègue la loi sur l'organisation communale adoptée par le Conseil national :

  • l'action sociale, notamment les crèches municipales et maintien à domicile et activités de loisirs des personnes âgées ;
  • l'animation de la ville, l'organisation de manifestations traditionnelles et de loisirs, la gestion de l'espace Léo-Ferré ;
  • l'action culturelle et artistique ;
  • l'attribution de subventions aux associations culturelles, sportives et récréatives ;
  • la gestion de salles de sports et piscines municipales ;
  • l'état civil et la délivrance des cartes d'identité ;
  • la gestion des marchés et du cimetière ;
  • la police municipale ;
  • les zones vertes et jardins publics, la dénomination des voies publiques et l'affichage sur la voie publique ;
  • l'organisation des élections.

InfrastructuresModifier

En 2021, le Conseil communal de Monaco a voté en faveur d'un projet d'urbanisme ayant pour but la surélévation du bâtiment de la Sûreté publique. Ce projet prévoit l'adjonction de trois niveaux supplémentaires en bois et zinc complétant le bâtiment actuel datant de 1986[4].

Rénovations & RéhabilitationsModifier

  • Villa Lamartine

Le maire Georges Marsan a annoncé la réhabilitation de la Villa Lamartine. La Villa Lamartine abritant la sonothèque-vidéothèque José Notari va se transformer pour devenir un lieu d'échange intergénérationnel. Ce projet à horizon 2023 prévoit la création d’un ascenseur intérieur, un réaménagement intérieur complet ainsi qu’un ravalement des façades. Ces travaux s’inscrivent dans la démarche Bâtiments Durables Méditerranéens de Monaco[5].

ActivitésModifier

  • Mission pour la transition énergétique

Créée en 2016 pour accompagner la démarche de transition énergétique de la Principauté, la Mission pour la Transition Énergétique a pour objectifs de d'animer des projets de limitation des émissions de gaz à effet de serre et de développement des énergies renouvelables.Elle gère le Fonds Vert National[6]. Dans le cadre d’un partenariat avec la Mairie de Monaco, la MTE a répondu aux questions des parents lors d'une rencontre à la crèche de l’île aux Bambins (Promenade Honore II) en Juin 2021.

RéférencesModifier

  1. « Arrêté Ministériel no 2019-2017-363 du 26 avril 2019 relatif à l’actualisation annuelle du chiffre officiel de la population de la Principauté de Monaco », IMSEE (Monaco Statistiques) et Bulletin officiel de la principauté de Monaco,‎ (lire en ligne).
  2. a b c d et e « Histoire de la Commune », sur mairie.mc
  3. Service Communication de la mairie de Monaco, « Résultats des Élections Communales » [PDF], sur mairie.mc, Monaco,
  4. « À Monaco, la mairie valide la surélévation du bâtiment de la Sûreté publique », sur Monaco-Matin, (consulté le )
  5. « La Villa Lamartine deviendra “un lieu intergénérationnel" d’ici 2023 », sur Monaco Tribune, (consulté le )
  6. « Mission pour la Transition Énergétique / Département de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme / Le Gouvernement / Gouvernement et Institutions / Portail du Gouvernement - Monaco », sur www.gouv.mc (consulté le )

Liens externesModifier