Ouvrir le menu principal
Vincent Vitetta
VITETTA2.jpg
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (93 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1949Thomas-Rosset
1950-1955Alcyon-Dunlop
1956Essor-Leroux
1957Liberia-Hutchinson-D'Alessendro
Urago-D'Alessandro
1958Expressmatic-Coppi

Vincent Vitetta, né le à Nice, est un coureur cycliste français. Professionnel entre 1951 et 1960, il a notamment remporté le Tour d'Algérie en 1952, et s'est classé huitième du Tour de France 1954. Il termine sa carrière en tant que coureur indépendant en 1961.

Sommaire

BiographieModifier

À 6 ans[1], Vincent Titetta commence sa carrière de cycliste lorsqu'il tombe avec son tricycle dans le port de Nice. Dès lors, sa passion pour le cyclisme ne le quitte plus.

Il emprunte le vélo de son père, à son insu, pour faire des échappées belles dans l'arrière-pays niçois. Il est engagé en 1946 par les cycles Urago, une fabrique de bicyclette de course, comme peintre et s'inscrit au cyclo-club de Nice. Pendant son temps libre, il construit son vélo avec lequel il participe à sa première course le , le Monaco-Nice-Monaco, qu'il remporte[2]. C'est le début de sa carrière sportive.

Quatrième d'une famille de sept enfants, il donne le goût du cyclisme à ses deux frères cadets Germain et Jean[3]. C'est en 1950 qu'il se trouve aux portes du professionnalisme, après avoir été le vainqueur du Petit Tour de Corse[4].

En 1951, il devient professionnel et intègre l'équipe des cycles Alcyon-Dunlop[5].

Il a « croisé » sur les routes aussi bien Fausto Coppi, Raphaël Géminiani, Louison Bobet, Charly Gaul, Ferdi Kübler, etc.

On retient principalement dans sa carrière :

Il signe son dernier contrat professionnel avec l'équipe Expressmatic Coppi en 1960. Il finit sa carrière de cycliste comme indépendant en 1961 et on note plusieurs premières places dans les Grands Prix Régionaux (Grasse, Martini, Cavaillon, Laragne).

Vincent Vitetta n'a jamais abandonné la petite reine. Jusqu'à 86 ans, il fait toujours ses 240 km par semaine sur les routes des Alpes-Maritimes avec son groupe d'amis[7].

Palmarès[8]Modifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

Tour d'ItalieModifier

RéférencesModifier

  1. Article de René Cipriani de Paris-Presse-l'Intransigeant de
  2. Journal Monaco Sport, La fête de la jeunesse a obtenu un beau succès : Vitetta du CC Nice remporte la course cycliste [source insuffisante]
  3. Les frères Vitetta, Nice-Matin, 1950 et Miroir Sprint 1953 (Photo des trois Vitetta)
  4. Le Petit Tour de Corse comportait quatre étapes. L'Équipe et Nice-Matin de juillet 1950, Vincent Vitetta (Cavigal) a affirmé une nouvelle fois sa classe en enlevant le Petit Tour de Corse
  5. Contrat passé avec le directeur sportif d'Alcyon, Fidèle Lucietti. Encart publicitaire de la marque Alcyon avec le palmarès de Vitetta Tour d'Algérie, classement général final 1er Vitetta sur bicyclette Alcyon, munie de boyaux Dunlop
  6. Journal des Sports de mars 1960, Vitetta vainqueur au Parc Des Sports d'Abidjan
  7. Marie Veronesi, « Le Niçois aux six Tours », sur 20minutes.fr,
  8. L'Équipe, Miroir Sprint, Nice-Matin, Le Dauphiné libéré etc. et les ouvrages Encyclopédie Illustrée des Coureurs Français, Pascal Sergent ; Fédération française de cyclisme, Les Grands cyclistes Français des années cinquante, Charles Guérard ; Les coureurs du Soleil, Gérard Gibelli.
  9. « G.P. de Vence contre-la-montre (Fra) - Ex. », sur memoire-du-cyclisme.eu

Lien externeModifier