Ouvrir le menu principal

Valentin Huot

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Huot.
Valentin Huot
Valentin Huot.jpg
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes professionnelles
Valentin Huot en 1960.

Valentin Huot est un coureur cycliste français, né le à Creyssensac-et-Pissot (Dordogne) et mort le à Manzac-sur-Vern dans le même département.

Professionnel de 1953 à 1962, il a été champion de France sur route en 1957 et 1958 et a remporté le Grand Prix du Midi libre en 1960.

Sommaire

BiographieModifier

Né le à Creyssensac-et-Pissot dans le département de la Dordogne, Valentin Huot fait partie d'une famille de onze enfants[1].

Il passe professionnel en 1953 au sein de l'équipe Terrot-Hutchinson. En 1954, il remporte Paris-Limoges, puis la Polymultipliée en 1955. Spécialiste des courses d'un jour, il s'adjuge en 1956 le Grand Prix de Plouay et le Circuit de l'Aulne. À deux reprises, en 1957 et 1958, il décroche le titre de champion de France de course sur route. De 1954 à 1961, il participe au Tour de France à six reprises. En 1956, il est troisième du classement de la montagne et en 1959 il est le premier à franchir le col de Peyresourde. En 1960, il gagne une course par étapes : le Grand Prix du Midi libre. Il quitte le sport cycliste début 1964[2] et se reconvertit dans la fraisiculture à Manzac-sur-Vern[1].

En 1999, il publie un livre de souvenirs Clous et vélo percés, noblesse des pauvres[1].

En juillet 2011, il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur. Il reçoit le prix de la part de son collègue cycliste Raymond Poulidor[3].

Il meurt à son domicile de Manzac-sur-Vern le [2],[4]. Il est inhumé trois jours plus tard à Creyssensac-et-Pissot, sa commune de naissance[5].

PalmarèsModifier

Résultats sur le Tour de FranceModifier

  • 1954 : abandon (13e étape)
  • 1955 : abandon (2e étape)
  • 1956 : 61e
  • 1957 : abandon (12e étape)
  • 1959 : 48e
  • 1961 : 39e

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4), p. 490.
  2. a et b Alain Douaud, « Valentin Huot s'est échappé », Sud Ouest édition Dordogne, 22 novembre 2017, p. 13.
  3. « La Légion d'honneur pour un grand champion cycliste. », sur saintastier.blogs.dordognelibre.fr (consulté le 22 novembre 2017)
  4. « Valentin Huot est mort », sur L'Équipe, (consulté le 22 novembre 2017)
  5. « L'hommage à Valentin Huot », Sud Ouest édition Dordogne, 25 novembre 2017, p. 14.

Liens externesModifier