François Mahé

coureur cycliste français

François Mahé est un coureur cycliste français né le à Arradon et mort le [1] à Hyères dans le département du Var[2]. Professionnel de 1950 à 1965, il s'est notamment classé deuxième du Tour d'Espagne 1961 et cinquième du Tour de France 1959[3].

François Mahé
Image dans Infobox.
Informations
Nom de naissance
François Mathurin Marie MahéVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
HyèresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1950Individuel
1951-1952 Dilecta-Wolber
1953-1954 Dilecta-Wolber-JB Louvet
1955 Terrot-Hutchinson
1956-1959 Saint-Raphaël-R. Géminiani-Dunlop
1960 Rapha-Gitane-Dunlop
1961 Alcyon-Leroux
1962-1965 Pelforth-Sauvage-Lejeune
François Mahé, 2e du Tour d'Espagne 1961.

BiographieModifier

François Mahé était ami avec Joseph Morvan qui avait fait partie pendant plusieurs années de la même équipe que lui, c'est-à-dire Dilecta-Wolber, Saint-Raphael-R Geminiani et Arrow Hutchinson[4].

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

13 participations

  • 1953 : 10e,   maillot jaune pendant 1 jour
  • 1954 : 15e, vainqueur de la 21ea étape (contre-la-montre par équipes)
  • 1955 : 10e
  • 1956 : abandon (12e étape)
  • 1957 : 11e
  • 1958 : abandon (21e étape)
  • 1959 : 5e
  • 1960 : 14e
  • 1961 : hors délais (2e étape)
  • 1962 : 20e
  • 1963 : 19e
  • 1964 : abandon (5e étape)
  • 1965 : 43e

Tour d'EspagneModifier

2 participations

  • 1958 : 11e, vainqueur de la 5ea étape (contre-la-montre par équipes)
  • 1961 : 2e, vainqueur des 2e et 14e étapes,   maillot jaune pendant 1 jour

RéférencesModifier

  1. « Décès de François Mahé », sur lequipe.fr,
  2. « Mort de l'ancien coureur François Mahé », (consulté le ).
  3. Philippe Bouvet, « François Mahé, toute une époque », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  4. Jean-Étienne Picaut, Moustoir-Ac Sous les frondes des fougères, Liv'Éditions, , 320 p. (ISBN 978-2-84497-184-5), p. 243

Liens externesModifier