Wim van Est

coureur cycliste néerlandais

Wim van Est, né le à Fijnaart et mort le à Roosendaal, est un coureur cycliste sur route et sur piste néerlandais.

Wim van Est
Wim van Est en 1956
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
RosendaelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1949Joca Fa Ma de Jonge & Co
1949-1952Garin-Wolber
1952Locomotief-Pontiac-Wevo
1953Garin-Wolber
1953Locomotief-Remington-Pontiac
1954D'Alessandro
1954-1955Locomotief-Vredestein
1955Alcyon-Dunlop
1955-1956Mars
1956Faema-Guerra
1957Girardengo-ERG
1957-1960Locomotief-Vredestein
1960Philco
1960Bluna
1961Locomotief-Vredestein
1961Faema
1961-1962Liberia-Grammont-Wolber
1962-1963Dr. Mann-Labo
1964Labo-Dr. Mann
1965Sunkist Fruits
Principales victoires
Championnats
Champion des Pays-Bas sur route 1956 et 1957
Champion des Pays-Bas de poursuite 1952, 1953 et 1955
Champion des Pays-Bas de demi-fond 1956 et 1958
4 classiques
Bordeaux-Paris 1950, 1952 et 1961
Tour des Flandres 1953
4 étapes de grands tours
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Italie (1 étape)

Surnommé « le rescapé de l'Aubisque » ou « le miraculé de l'Aubisque », il fut le premier Néerlandais à porter le maillot jaune dans le Tour de France. Professionnel de 1949 à 1965, il remporte 81 victoires.

Biographie

modifier

Avant sa carrière de cycliste, il faisait passer clandestinement du tabac à bicyclette, mais ayant été finalement arrêté, il passa plusieurs mois en prison. Il commença à faire du cyclisme en 1946, après qu'un coureur professionnel l’eut vu courir dans le cadre d’une compétition locale. Sa première grande victoire eut lieu en 1950 dans Bordeaux-Paris, la plus longue des classiques (plus de 550 km).

L'année suivante, il fit partie de l'équipe néerlandaise pour le Tour de France. Dans la 12e étape, Agen-Dax, il s’échappa avec un petit groupe, gagna l'étape et reprit 19 minutes au leader, ce qui lui permit d’endosser le maillot jaune. Il est le premier Néerlandais à le porter[1].

Ce plaisir fut malheureusement de courte durée. Le jour suivant, en défendant sa place, Van Est descendait à toute allure le col de l'Aubisque quand, en raison d'un pneu crevé (selon Van Est lui-même), il glissa et tomba dans un ravin de 70 m de profondeur. Un film, qu'on a pu voir en 1992 pour la première fois, le montre en pleurs en train d'être hissé. Malgré cette chute de soixante-dix mètres, il était pratiquement sain et sauf, mais le Tour était fini pour lui. Il voulait repartir mais on le persuada d’aller à l’hôpital. Par la suite il devait encore remporter deux victoires d'étape dans le Tour de France.

Pontiac fit beaucoup pour sa renommée, c'était la marque de montres qui sponsorisait l'équipe néerlandaise, sa campagne publicitaire commençait ainsi : « J'ai fait une chute de soixante-dix mètres, mon cœur s'est arrêté de battre, mais ma Pontiac marchait toujours... ». En sa présence, on inaugura dans l'Aubisque une plaque qui rappelait sa chute. Wim van Est fut non seulement le premier Néerlandais en jaune, mais en 1953 le premier à gagner une étape dans le Tour d'Italie et à porter le maillot rose.

Par la suite il porta de nouveau le maillot jaune en 1955 et 1958, termina huitième en 1957 et gagna encore deux étapes. Il emporta encore deux fois Bordeaux-Paris, deux titres routiers nationaux et 4 titres nationaux en poursuite individuelle.

Finalement, il est surtout resté célèbre pour ses deux journées dans le Tour de France de 1951. Pour commémorer cet événement, un monument a été inauguré sur la montagne 50 ans après l'événement, le .

Wim van Est remporta plusieurs titres nationaux :

Il participe à neuf Tours de France et se classa : abandon en 1951, 17e en 1952, 13e en 1953, 16e en 1954, 15e en 1955, 8e en 1957, 48e en 1958, 39e en 1960 et abandon en 1961. Il y remporte trois étapes : dans le Tour 1951, la 12e étape entre Agen et Dax, dans le Tour 1953, la 16e étape entre Marseille et Monaco, et enfin dans le Tour 1954, la 4e étape secteur B entre Rouen et Caen. Il porte le maillot jaune pendant quatre jours comme suit : dans le Tour 1951 dans la 12e étape, dans le Tour 1955 dans la 7e étape et dans le Tour 1958 dans les 3e et 4e étapes.

Il participa également à son Tour national : le Tour des Pays-Bas qu'il remporta en 1951 et 1954 et se classa dans les autres éditions : 9e en 1949, 15e en 1950, 2e en 1955, 3e en 1956, 2e en 1957, 25e en 1958, 10e en 1960, 8e en 1961 et abandon en 1963.

Il remporta par 3 fois la classique Bordeaux-Paris en 1950, 1952 et 1961 et le Tour des Flandres en 1953.

Palmarès sur route

modifier

Palmarès amateur

modifier

Palmarès professionnel

modifier

Résultats sur les grands tours

modifier

Tour d'Italie

modifier

4 participations

  • 1953 : 13e, vainqueur de la 1re étape,   maillot rose pendant 1 jour
  • 1954 : 19e
  • 1957 : 16e
  • 1960 : 32e

Tour de France

modifier

9 participations

  • 1951 : abandon (13e étape), vainqueur de la 12e étape,   maillot jaune pendant 1 jour
  • 1952 : 17e
  • 1953 : 13e, vainqueur de la 16e étape
  • 1954 : 16e, vainqueur de la 4eb étape
  • 1955 : 15e, vainqueur de la 1reb étape (contre-la-montre par équipes),   maillot jaune pendant 1 jour
  • 1957 : 8e
  • 1958 : 46e,   maillot jaune pendant 2 jours
  • 1960 : 39e
  • 1961 : abandon (9e étape)

Tour d'Espagne

modifier

2 participations

Palmarès sur piste

modifier

Championnats du monde

modifier

Championnats des Pays-Bas

modifier

Notes et références

modifier
  1. « L’Afrique du Sud 23e pays maillot jaune », sur lesoir.be, (consulté le )

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Vidéo externe
  Chute de Wim van Est dans la 13e étape du Tour de France 1951 sur le site de l'INA