Ouvrir le menu principal

Septième circonscription des Alpes-Maritimes

circonscription législative française

Septième circonscription des Alpes-Maritimes
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Subdivisions
Cantons 4
Communes 13
Représentation
Député Éric Pauget
Législature XVe
Groupe parlementaire LR
Autres informations
Date de création 1986

La septième circonscription des Alpes-Maritimes est l'une des neuf circonscriptions législatives du département des Alpes-Maritimes en France. Elle est représentée dans la XVe législature par Éric Pauget, député siégeant dans le groupe LR.

Sommaire

Description géographique et démographiqueModifier

 
Carte de l'ancienne 7e circonscription (redécoupage de 1986).

Selon le redécoupage des circonscriptions de 1986, la septième circonscription des Alpes-Maritimes regroupe la ville d'Antibes et ses environs. Elle englobe les cantons suivants : Antibes-Biot, Antibes-Centre, Bar-sur-Loup et Vallauris-Antibes-Ouest.

Le redécoupage des circonscriptions réalisé en 2010, en vigueur à partir des élections législatives de 2012, réduit légèrement la taille de la septième circonscription au profit de la huitième circonscription du département. L'ordonnance n°2009-935 du 29 juillet 2009, votée par le Parlement le 21 janvier 2010, lui attribue la même composition cantonale qu'auparavant, à l'exception du canton de Vallauris-Antibes-Ouest dont seule une partie est dorénavant incluse dans la septième circonscription[1]. La partie incluse correspond à la partie antiboise de ce canton ainsi qu'à la fraction de la commune de Vallauris comprise « au sud d'une ligne définie, à partir de la limite de la commune de Cannes, par l'axe des voies ci-après : le boulevard de la Batterie, le boulevard Grandjean, le boulevard des Glaïeuls, le boulevard des Horizons, l'avenue Georges-Clemenceau, la montée des Mauruches, le chemin Lintier, le chemin des Clos, le chemin de Notre-Dame, le chemin du Devens puis une ligne continuant l'axe du chemin du Devens jusqu'à la limite de la commune d'Antibes »[1].

En 2009, la septième circonscription définie par le redécoupage de 1986 comptait 147 971 habitants, s'étendait sur 232,24 kilomètres carrés, et sa densité de population s'élevait à 637 habitants par kilomètre carré. La répartition démographique par canton de la septième circonscription est donnée dans le tableau ci-dessous.

Population de la 7e circonscription par canton (hab.)
Canton 2009[2]
Antibes-Biot 38 620
Antibes-Centre 28 522
Bar-sur-Loup 35 309
Vallauris-Antibes-Ouest 45 520

La population du canton de Vallauris-Antibes-Ouest est donnée à titre indicatif ; seule une partie de ce canton est incluse dans la circonscription définie selon le redécoupage de 2010.

Description historique et politiqueModifier

Historique des députationsModifier

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations

IXe Pierre Merli UDF-RAD Maire d'Antibes
Xe Pierre Merli UDF-RAD Maire d'Antibes
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Jean Leonetti[3] UDF-RAD[3] Maire d'Antibes, président de la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis (→ 2001)
XIIe Jean Leonetti[4] UMP-RAD[4] Maire d'Antibes, président de la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis
XIIIe Jean Leonetti[5] UMP-RAD[5] Maire d'Antibes, président de la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis
Remplacé par Michel Rossi (UMP) le à la suite de sa nomination dans le gouvernement Fillon (3).
XIVe Jean Leonetti[6] UMP-RAD[7][6] Maire d'Antibes, président de la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis
XVe Éric Pauget LR Conseiller départemental des Alpes-Maritimes, canton d'Antibes-3

Historique des résultatsModifier

Élections de 2012Modifier

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les 10 et .

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes[8]
Candidat[9],[10] Parti Premier tour
Voix %
Jean Leonetti*, réélu PR-UMP[11],[7] 25 912 51,10
Éric Martin MRC-PS-PRG-EELV 10 769 21,24
Mathilde Viot FN 8 567 16,89
Cécile Dumas FG (PCF) 2 344 4,62
Maurice Gillard AEI 1 105 2,18
Philippe Carenzo Solidarité, écologie, gauche alternative (SEGA) 803 1,58
Jean-Claude Frappa UDN (PDF) 588 1,16
Jean-Bruno Tondini DLR 443 0,87
Christian Petard LO 177 0,35
Inscrits 89 711 100,00
Abstentions 38 397 42,80
Votants 51 314 57,20
Blancs et nuls 606 1,18
Exprimés 50 708 98,82
* député sortant

Élections de 2017Modifier

Résultats des élections législatives des et de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 92 905 100,00 92 854 100,00
Abstentions 47 816 51,47 51 131 55,07
Votants 45 089 48,53 41 723 44,93
% des votants % des votants
Bulletins blancs 635 1,41 2 082 4,99
Bulletins nuls 112 0,25 488 1,17
Suffrages exprimés 44 342 98,34 39 153 93,84
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Éric Pauget
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
14 279 32,20 23 278 59,45
Khaled Ben Abderrahmane
La République en marche !
14 225 32,08 15 875 40,55
Lionel Tivoli
Front national
6 718 15,15
Philippe Carenzo
La France insoumise
3 182 7,18
Élisabeth Deborde
Europe Écologie Les Verts
1 535 3,46
Cécile Dumas
Parti communiste français (Parti socialiste)
1 138 2,57
Sophie Mori
Debout la France
964 2,17
Marie-José Vallade
Écologiste (Mouvement écologiste indépendant - Le Trèfle - Mouvement hommes animaux nature)
780 1,76
Stéphane Nedonsel
Divers droite (577-Les Indépendants)
529 1,19
Maurice Gillard
Écologiste (Mouvement 100 %)
335 0,76
Virginie Pacorel
Divers (Union populaire républicaine)
294 0,66
Thierry Bitouzé
Divers gauche (Nouvelle Donne)
227 0,51
Christian Pétard
Lutte ouvrière
136 0,31
Source : Ministère de l'Intérieur - Septième circonscription des Alpes-Maritimes

Notes et référencesModifier

  1. a et b Ordonnance n°2009-935 du 29 juillet 2009 portant répartition des sièges et délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, JORF n°0175 du 31 juillet 2009, page 12752, texte n° 19.
  2. Population municipale, données légales de population en vigueur à partir du 1er janvier 2012 - date de référence statistique : 1er janvier 2009, Source : Insee
  3. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 1997
  4. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 2002
  5. Candidats et résultats définitifs de l'élection législative de 2007
  6. « Jean Leonetti », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juin 2012)
  7. a et b Bien que le contrat liant les membres du Parti radical à l'UMP ait pris fin le 31 décembre 2011 (voir « Le parti radical vote son indépendance vis-à-vis de l'UMP », LeMonde.fr avec AFP, ), les deux partis continuent de tolérer la double appartenance (voir Laurent de Boissieu, « Bilan des candidatures soutenues par l'UMP aux élections législatives », sur ipolitique.fr, ).
  8. Résultats des élections législatives 2012 - Alpes-Maritimes (06) - 7e circonscription, sur interieur.gouv.fr, le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 18 juin 2012.
  9. « Liste des candidats ayant déposé une déclaration de candidature dans l'ordre résultant du tirage au sort effectué le 18 mai 2012 en vue de l'attribution des emplacements d'affichages », sur alpes-maritimes.pref.gouv.fr, le site officiel de la préfecture des Alpes-Maritimes, [lire en ligne (page consultée le 19 mai 2012)]
  10. « Nice / Élections législatives dans les Alpes-Maritimes - 1er tour de juin 2012 », sur presseagence.com, le site de Presse Agence Côte d'Azur News, . Consulté le 19 mai 2012.
  11. Jean Leonetti est membre de l'UMP et du Parti radical (voir Sophie Rambure, « Pourquoi Leonetti n’est plus vice-président du Parti radical », Nice-Matin, ). Lors de ces élections, il s'est présenté sous l'étiquette UMP.

Voir aussiModifier