Olga Zabelinskaïa

cycliste russe puis ouzbékistanaise

Olga Sergueïevna Zabelinskaïa (en russe : Ольга Сергеевна Забелинская), née le à Léningrad, est une coureuse cycliste ouzbèke, d'origine russe. Championne du monde sur route juniors en 1997, puis championne d'Europe du contre-la-montre espoirs en 2002, elle a remporté le Tour de Thuringe en 2010. Elle compte également à son palmarès trois médailles olympiques.

Olga Zabelinskaïa
Image dans Infobox.
Olga Zabelinskaïa aux Mondiaux sur piste 2020.
Informations
Nom court
Ольга ЗабелинскаяVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalités
Russe ( - )
Ouzbèke (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipe actuelle
Distinctions
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 1re classe (d)
Honored Master of Sports of Russia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes UCI

BiographieModifier

Olga Zabelinskaïa est la fille du coureur soviétique Sergueï Soukhoroutchenkov, champion olympique en 1980. Ils sont séparés et elle rencontre son père pour la première fois à 16 ans[1]. Elle a deux enfants[2].

En 1997, elle devient chez les juniors (moins de 19 ans) championne du monde sur route et de la course aux points. Cinq ans plus tard, elle remporte le titre de championne d'Europe du contre-la-montre espoirs (moins de 23 ans).

Elle manque les Jeux olympiques d'été de 2004 en raison d'une grossesse. En 2006, elle quitte le cyclisme de compétition, mais fait son retour en 2009[3].

Depuis , elle passe les hivers à Chypre, où elle s'entraîne et les étés à Saint-Pétersbourg[1].

Elle se qualifie pour les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres, où elle gagne deux médailles de bronze dans la course en ligne et en contre-la-montre[4],[5]. Elle est la première cycliste féminine russe à remporter deux médailles olympiques dans les épreuves sur route.

En , elle est contrôlée positif à l'octopamine lors d'une course internationale au printemps[6]. En , elle accepte une suspension de 18 mois, qu'elle a déjà purgé et qui a expiré en [7].

Sur la deuxième étape du Tour de Thuringe 2016, il faut attendre le premier prix de monts, pour qu'Annemiek van Vleuten, Chantal Blaak, Elisa Longo Borghini et Ashleigh Moolman ne parviennent à creuser provisoirement un écart avec le peloton. Elles sont rejointes par Olga Zabelinskaïa, Amanda Spratt, Emilia Fahlin, Ellen van Dijk et Emma Johansson. Ce groupe étant trop dangereux, la poursuite s'organise rapidement et reprend les fuyardes. Ce n'est qu'à deux kilomètres de l'arrivée qu'Olga Zabelinskaïa ne trouve la brèche et ne s'impose en solitaire. Elle s'empare du maillot jaune[8],[9]. Elle perd au soir du contre-la-montre quatrième étape au profit d'Ellen van Dijk[10]. Elle termine l'épreuve à la septième place[11]. Sélectionnée pour disputer la course en ligne et le contre-la-montre aux Jeux olympiques de Rio, elle est dans un premier temps interdite de départ en raison de son contrôle positif en 2014[12],[13], mais participe finalement aux épreuves. Elle obtient la médaille d'argent sur le contre-la-montre, seulement battue par Kristin Armstrong[14].

En , elle annonce son intention de changer de nationalité et de porter désormais les couleurs de l'Ouzbékistan en raison des risques d'une nouvelle suspension de la Russie aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020[15]. En fin du mois, l'UCI lui donne l'autorisation de courir pour son nouveau pays, mais elle n'obtient pas de pouvoir participer aux Jeux Asiatiques 2018 en Indonésie[16].

En , elle participe aux championnats d'Asie sur piste à Jakarta, où elle remporte quatre médailles, dont une en or sur la course aux points.

Palmarès sur routeModifier

Par annéeModifier

Classements mondiauxModifier

  Année2010201120122013201420152016201720182019
Classement UCI11e44e17e72e16e nc 27e59e27e28e
UCI World Tour66e61e67e100e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur pisteModifier

Championnats du mondeModifier

Coupe du mondeModifier

  • 2017-2018
    • 3e de l'américaine à Minsk
  • 2019-2020
    • 2e du scratch à Cambridge
    • 2e de l'omnium à Glasgow

Championnats d'AsieModifier

  • Jakarta 2019
    •   Championne d'Asie de course aux points
    •   Médaillée d'argent de la poursuite individuelle
    •   Médaillée de bronze de l'américaine
    •   Médaillée de bronze de l'omnium
  • Jincheon 2020
    •   Championne d'Asie de course aux points

Championnats nationauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) « Ольга Забелинская: "Призовые у мужчин в десятки раз выше" », Sports.ru (consulté le 16 août 2012)
  2. (ru) Алексей Шевченко, « Ольга Забелинская: "Да что медаль. У меня двое детей – вот это счастье" », Sports.ru (consulté le 6 août 2012)
  3. (ru) А. Ванденко, « Ольга Забелинская: Я доказала отцу! », Sovetsky Sport, Moscou, vol. 2012, no 115 (18768),‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2012)
  4. (en) « Olga Zabelinskaya », London2012.com (consulté le 25 juillet 2012)
  5. (en) « Olympics cycling: Lizzie Armitstead wins silver medal » (consulté le 29 juillet 2012)
  6. (ru) « Двукратный призер Игр-2012 Ольга Забелинская сдала положительный допинг-тест », sur sports.ru,‎
  7. (en) « Zabelinskaya accepts 18-month suspension for octopamine positive », Cycling News, (consulté le 18 février 2016)
  8. « Olga Zabelinskaya au kilomètre ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  9. (en) « Internationale Thuringen Rundfahrt der Frauen: Zabelinskaya wins stage 2 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  10. « Coup double pour Ellen van Dijk ! », sur le dérailleur (consulté le 19 juillet 2016)
  11. (en) « Rivera wins final Thuringen Rundfahrt stage », sur cycling news (consulté le 21 juillet 2016)
  12. Trois cyclistes russes ne s’envoleront pas vers Rio « Copie archivée » (version du 13 août 2016 sur l'Internet Archive)
  13. (en) UCI confirms three Russian cyclists withdrawn from Olympic Games
  14. (en) « Olympic Games: Kristin Armstrong wins gold in women's time trial », sur cycling news (consulté le 13 août 2016)
  15. Changer de pays pour fuir la suspension
  16. Coup d’arrêt pour Olga Zabelinskaya
  17. « Résultats et classement final - Américaine femmes », sur tissottiming.com (consulté le 7 mars 2018)
  18. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes femmes », sur tissottiming.com (consulté le 2 mars 2018)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :