Ouvrir le menu principal

Contre-la-montre féminin de cyclisme sur route aux Jeux olympiques d'été de 2016

Contre-la-montre féminin de cyclisme sur route aux Jeux olympiques d'été de 2016
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) CIO
Lieu(x) Drapeau : Brésil Rio de Janeiro, Brésil
Date
Site(s) Pontal, Rio de Janeiro

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : États-Unis Kristin Armstrong
Vainqueur Drapeau : États-Unis Kristin Armstrong
Deuxième Drapeau : Russie Olga Zabelinskaïa
Troisième Drapeau : Pays-Bas Anna van der Breggen

Navigation

Courses sur route
Cycling (road) pictogram.svg
Course en ligne hommes femmes
Contre-la-montre hommes femmes
Courses sur piste
Cycling (track) pictogram.svg
Vitesse individuelle hommes femmes
Vitesse par équipes hommes femmes
Keirin hommes femmes
Poursuite par équipes hommes femmes
Omnium hommes femmes
VTT
Cycling (mountain biking) pictogram.svg
Cross-country hommes femmes
BMX
Cycling (BMX) pictogram.svg
BMX hommes femmes

Le contre-la-montre féminin, épreuve de cyclisme des Jeux olympiques d'été de 2016, a lieu le dans le quartier de Pontal à Rio de Janeiro.

La médaille d'or revient à la coureuse américaine Kristin Armstrong, déjà vainqueur de l'épreuve en 2008 et 2012, la médaille d'argent à la Russe Olga Zabelinskaïa et la médaille de bronze à la Néerlandaise Anna van der Breggen.

QualificationModifier

FavoritesModifier

La tenante du titre Kristin Armstrong est au départ. Tout comme toutes les championnes du monde depuis 2012 : avec la Néerlandaise Ellen van Dijk (championne en 2013), l'Allemande Lisa Brennauer (championne en 2014) et la Néo-Zélandaise Linda Villumsen (championne en 2015). La performance d'Ellen van Dijk lors du contre-la-montre de l'Energiewacht Tour 2016 a été particulièrement remarquée. Par ailleurs, Anna van der Breggen, vainqueur de la course en ligne olympique, a également été deuxième du championnat du monde de contre-la-montre en 2015. L'Américaine Evelyn Stevens, détentrice du record de l'heure, fait également partie des favorites[1]. Enfin, la Britannique Emma Pooley, championne du monde de la spécialité en 2010 et bonne grimpeuse, est sortie de sa retraite spécialement pour ce contre-la-montre.

ParcoursModifier

L'épreuve, longue de 29,8 km, emprunte le circuit de Grumari, déjà utilisé sur la course en ligne. Elle débute et se conclut à Tim Maia Square (Estrada do Pontal) avant d'arriver sur le circuit qui est parcouru dans le sens des aiguilles d'une montre. La côte de Grumari (1,3 km, pente moyenne 9,4 %, pente maximale 17 %) est atteinte au bout de 9,7 km, celle de Grota Funda (2,1 km à 6,8 % de pense moyenne) au bout de 19,2 km[2],[3],[4],[5]. Une bande asphaltée a été construite le long du secteur pavé pour éviter les incidents mécaniques aux concurrentes.

 
Circuit de Grumari, 24,8 km

Récit de la courseModifier

Le premier temps de référence est réalisé par la Canadienne Tara Whitten. Elle est près d'une minute plus rapide que ses prédécesseurs. La Britannique Emma Pooley s'avère rapidement ne pas pouvoir disputer la victoire, son temps au premier intermédiaire étant trente secondes au-delà de celui de la Canadienne. Elisa Longo Borghini est la première à battre le temps de Whitten. Elle est imitée par Anna van der Breggen. Ellen van Dijk fait une bonne impression, mais sort de la route dans la première moitié du circuit et perd ainsi un temps précieux. Lisa Brennauer et Katrin Garfoot se montrent distancée dans la course à une médaille. Kristin Armstrong, qui est la dernière à s'élancer, passe au premier intermédiaire en tête avec cinq secondes d'avance sur Elisa Longo Borghini. Olga Zabelinskaya a vingt-deux secondes de retard à ce point. Elle passe cependant en tête au deuxième pointage avec deux secondes de mieux qu'Armstrong. Elisa Longo Borghini, auteur d'un départ rapide, faiblit dans le final. Finalement, Kirstin Armstrong s'impose devançant de cinq secondes Olga Zabelinskaya. Anna van der Breggen est troisième[6].

RésultatsModifier

La liste des partantes est connue la veille de l'épreuve[7].

Dossard Coureuse Pays Rang Temps[8]
1 Kristin Armstrong   États-Unis   44 min 26 s 42
5 Olga Zabelinskaya   Russie   44 min 31 s 97
3 Anna van der Breggen   Pays-Bas   44 min 37 s 80
7 Ellen van Dijk   Pays-Bas 4 44 min 48 s 74
9 Elisa Longo Borghini   Italie 5 44 min 51 s 94
2 Linda Villumsen   Nouvelle-Zélande 6 44 min 54 s 71
18 Tara Whitten   Canada 7 45 min 01 s 16
4 Lisa Brennauer   Allemagne 8 45 min 22 s 62
11 Katrin Garfoot   Australie 9 45 min 35 s 03
6 Evelyn Stevens   États-Unis 10 46 min 00 s 08
16 Alena Amialiusik   Biélorussie 11 46 min 05 s 73
10 Ashleigh Moolman   Afrique du Sud 12 46 min 29 s 11
14 Karol-Ann Canuel   Canada 13 46 min 30 s 93
15 Emma Pooley   Royaume-Uni 14 46 min 31 s 98
22 Eri Yonamine   Japon 15 46 min 43 s 09
12 Trixi Worrack   Allemagne 16 46 min 52 s 77
20 Lotta Lepistö   Finlande 17 47 min 06 s 52
17 Katarzyna Niewiadoma   Pologne 18 47 min 47 s 96
25 Anna Plichta   Pologne 19 47 min 59 s 66
8 Hanna Solovey   Ukraine 20 48 min 03 s 35
24 Lotte Kopecky   Belgique 21 48 min 09 s 86
23 Christine Majerus   Luxembourg 22 48 min 16 s 17
13 Ann-Sophie Duyck   Belgique 23 48 min 17 s 60
19 Audrey Cordon   France 24 49 min 32 s 87
21 Vita Heine   Norvège 25 50 min 23 s 39

ControversesModifier

Olga Zabelinskaya est sélectionnée pour disputer la course en ligne et le contre-la-montre aux Jeux olympiques de Rio, elle est dans un premier temps interdite de départ en raison de son contrôle positif en 2014[9],[10], mais participe finalement aux épreuves. Par ailleurs, la victoire de Kristin Armstrong met fin au débat lié à sa sélection au détriment de la championne des États-Unis de la discipline Carmen Small[6].

Notes et référencesModifier

  1. « JO femme: Le point de vue d’Emmanuelle Merlot », sur le dérailleur (consulté le 10 août 2016)
  2. (en) « Rio 2016 Road Cycling - Men's Time Trial », sur UCI.ch (consulté le 21 avril 2016)
  3. « 2016 Rio Olympics road cycling courses confirmed », sur Velonews (consulté le 13 août 2016)
  4. (en) « Olympic Women's Time Trial - Preview: Pontal - Pontal, 29.9km », sur cycling news (consulté le 13 août 2016)
  5. « Jeux Olympiques : « Un parcours sauvage ! », selon Froome », sur direct velo (consulté le 10 août 2016)
  6. a et b (en) « Olympic Games: Kristin Armstrong wins gold in women's time trial », sur cycling news (consulté le 13 août 2016)
  7. « Rio Olympics time trial start lists », sur Velonews, (consulté le 13 août 2016)
  8. (en) « Women's Individual Time Trial - Standings », Rio2016,‎ (lire en ligne)
  9. « Trois cyclistes russes ne s’envoleront pas vers Rio » (consulté le 13 août 2016)
  10. (en) « UCI confirms three Russian cyclists withdrawn from Olympic Games » (consulté le 13 août 2016)

Liens externesModifier