Ouvrir le menu principal

Rene Russo

actrice et productrice américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russo.
Rene Russo
Description de cette image, également commentée ci-après
Rene Russo en 1996.
Nom de naissance Rene Marie Russo
Naissance (65 ans)
Burbank, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice, productrice
Films notables L'Arme fatale 3 et 4
Alerte !
Dans la ligne de mire
La Rançon
Thomas Crown
Thor

Rene Russo est une actrice et productrice américaine, née le à Burbank en Californie.

Après des débuts dans le mannequinat, elle est révélée au grand public par le film L'Arme fatale 3 (1992).

Propulsée au rang de star, elle tourne dans un grand nombre de films, dans les années 1990, aux côtés de grandes stars hollywoodiennes : Dans la ligne de mire (1993), Alerte ! (1995), Get Shorty (1995), Tin Cup (1996), La Rançon (1996), L'Arme fatale 4 (1998), Thomas Crown (1999).

La décennie suivante, elle se retire suite aux échecs successifs des films Les Aventures de Rocky et Bullwinkle (2000), Showtime (2002), Big Trouble (2002), Two for the Money (2005) et Une famille 2 en 1 (2005). Elle diversifie ses activités, s'occupe de sa fille et traite sa bipolarité.

Elle opère un retour progressif, dans les années 2010, en alternant premiers et rôles secondaires dans des productions comme Thor (2011), Thor : Le Monde des ténèbres (2013), son interprétation dans Night Call (2014) la remet en lumière et est acclamée, puis, Le Nouveau Stagiaire (2015), Just Getting Started (2017) et Velvet Buzzsaw (2019).

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Américaine d'origine italienne[1], fille de Shirley Jean (secrétaire et serveuse) et de Nino Russo (sculpteur et mécanicien automobile)[2], qui abandonna la famille quand Rene avait 2 ans, elle a grandi avec sa sœur, Toni, et leur mère célibataire[3].

Elle n'a que 10 ans lorsqu'elle est atteinte d'une importante scoliose qui l'oblige à porter un corset encombrant[4].

Elle est une camarade de classe de Ron Howard au lycée John Burroughs de Burbank, mais abandonne avant la fin des études. Un abandon en partie provoqué par le harcèlement qu'elle subissait à l'époque concernant son physique atypique[5].

À cause de la précarité financière de sa famille, elle travaille dans de petits jobs à temps partiel, comme employée d'une usine d'optique ou caissière de cinéma[5],[6].

CarrièreModifier

Débuts dans le mannequinatModifier

En 1972, elle est remarquée au cours d'un concert des Rolling Stones par un agent de International Creative Management[2].

Elle signe un contrat avec l'Agence Ford et de fait obtient quelques résultats : elle fait par exemple la couverture de Vogue[4].

C'est ainsi que passent les années 1970 et 1980, alors qu'elle commence à s'intéresser à l'art dramatique en suivant quelques cours et en jouant dans divers théâtres de Los Angeles.

A l'approche de la trentaine, elle prend sa retraite de mannequin[6].

Révélation et succès au cinémaModifier

Elle fait ses débuts dans une série télévisée en 1987, par un second rôle dans la série Sable. Cette série télévisée, basée sur le comic book du même nom, est cependant un échec et est annulée rapidement. Elle marque aussi les débuts de Lara Flynn Boyle dans un petit rôle lors du pilote.

Deux ans plus tard, elle décroche le rôle de la petite amie du personnage principal, incarné par Tom Berenger, dans la comédie Les Indians (Major League). Ce film décroche la première place du box-office américain à sa sortie, un succès[7]. Suite à cela, elle se spécialise, un temps, dans des rôles de copine sexy[4].

En 1990, elle seconde James Belushi dans la comédie fantastique Monsieur Destinée. L'année suivante, elle joue dans le film policier Un bon flic aux côtés de Michael Keaton.

Mais sa notoriété augmente, surtout, suite à sa participation dans la comédie policière L'Arme fatale 3, troisième volet de la série de films à succès, qui sort en 1992[8]. Elle y incarne une policière sexy qui fait tourner la tête de Mel Gibson et séduit le public[4]. La même année, sort plus discrètement Freejack[9], un film de science-fiction réalisé par Geoff Murphy, avec Emilio Estevez et Anthony Hopkins.

Ces deux productions lui valent ses premières citations lors de remises de prix. Elle est en lice pour le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle grâce à Freejack et elle obtient une nomination aux populaires MTV Movie & TV Awards grâce à L'Arme fatale 3[10].

Entre 1992 et 2002, elle participe, au moins, à un grand film par an[3].

En effet, pendant les années 1990, elle contribue à divers films qui sont des succès commerciaux, tels Dans la ligne de mire (1993) faisant craquer Clint Eastwood[4], elle joue dans le film catastrophe Alerte ! avec Dustin Hoffman et Morgan Freeman (1995), un film qui raconte l'histoire d'une épidémie de virus mortel introduit accidentellement dans une petite ville.

Mais encore la satire d'Hollywood de Barry Sonnenfeld, Get Shorty (1995) jouant de son sex-appeal avec John Travolta et Gene Hackman[5] ainsi que La Rançon (1996) de Ron Howard, partageant pour l'occasion, à nouveau la vedette aux côtés de Mel Gibson. Puis, Tin Cup (1996) de Ron Shelton avec Kevin Costner.

Alors au sommet de sa carrière, elle est en lice pour le Golden Apple Awards de la star féminine de l'année, en 1996[10].

En 1998, elle retrouve le personnage de Lorna Cole pour L'Arme fatale 4, le dernier opus d'une tétralogie commencée en 1987. Un franc succès qui clôture une saga cinématographique très lucrative[11]. Cette production lui permet de remporter le Blockbuster Entertainment Awards de la meilleure actrice dans un second rôle[10].

Elle clos cette décennie, en étant le premier rôle féminin de la sombre romance Thomas Crown de John McTiernan avec Pierce Brosnan. Il s'agit d'un remake du film L'Affaire Thomas Crown de Norman Jewison sorti en 1968. Elle y reprend le rôle autrefois incarné par Faye Dunaway[5]. Cette adaptation est plébiscitée par les critiques[12],[5] et confirme ce succès au box-office[13].

Déconvenues et retraitModifier

L'an 2000, elle est à l'affiche du film d'animation Les Aventures de Rocky et Bullwinkle. Ce film germano-américain réalisé par Des McAnuff est cependant un échec cuisant[14] et ne rembourse même pas son budget de production[15]. Un accueil controversé, lui valant à la fois une proposition au Razzie Awards et pour le Saturn Awards de la meilleure actrice secondaire[10].

Autre déconvenue[16] avec la comédie d'action Showtime, sortie en 2002, avec Eddie Murphy et Robert De Niro comme têtes d'affiche, qui en dépit d'une troisième place à sa sortie, ne parvint pas non plus à rembourser son budget[17]. La même année, elle tourne, une deuxième fois, sous la direction de Barry Sonnenfeld pour le thriller Big Trouble, rejoignant ainsi une large distribution composée de Tim Allen, Stanley Tucci, Tom Sizemore, Johnny Knoxville et beaucoup d'autres. Un flop financier[18] et une réception critique en demie teinte[19].

En 2005, après deux années discrètes, elle revient dans deux productions différentes. D'abord, la comédie familiale Une famille 2 en 1 avec Dennis Quaid. Puis, le drame sportif, qu'elle produit, Two for the Money donnant la réplique à Al Pacino et Matthew McConaughey[20]. Le scénariste Dan Gilroy, mari de l'actrice, a écrit le rôle spécialement pour son épouse. Le prénom de son personnage, Toni, est aussi le prénom de la sœur de Rene Russo.

Puis, elle marque une longue pause dans sa carrière afin de privilégier sa famille et sa santé.

« Je travaillais constamment. Je ne faisais jamais vraiment de pause. Je pense juste que je me suis heurté à un mur. Même émotionnellement. Je n'étais pas en état de faire un autre film. J'étais déprimée. Ce n'était pas le bon moment. Je voulais faire autre chose mais je ne savais pas comment[21]. »

Pendant cette pause, elle visionne de nombreux documentaires sur l'histoire, afin de combler ses lacunes liées à une scolarité difficile. Elle travaille aussi pour le département de l'eau et de l'énergie de Los Angeles dans le but de revitaliser les zones forestières en pleine période de sécheresse en Californie[21],[5].

Elle lance sa propre entreprise, White Cow Dairy, propriétaire d'une quarantaine de vache, elle produit ainsi du lait et du yaourt, dans le nord de New York[21],[5].

C'est lors de rencontres avec des fans qu'elle envisage, progressivement, de faire son retour[21],[5].

Retour progressifModifier

 
Lors d'une avant-première du film Thor, en mai 2011.

En 2011, après six ans d’absence et être convaincue par sa fille de retrouver sa carrière[22], elle réapparaît dans Thor de Kenneth Branagh, en tant que Frigga, la reine d'Asgard. Le film fait partie de l'univers cinématographique Marvel (dans la phase I et en tant que 4e étape) et met en scène les personnages des séries de bandes dessinées Marvel intitulées Journey into Mystery et The Mighty Thor, créées par Stan Lee, Larry Lieber et Jack Kirby. Ce blockbuster lui permet de renouer avec les hauteurs du box-office rencontrant un large succès et déclenchant une série de films autour du personnage principal[23].

Deux ans plus tard, elle est donc à l'affiche du second volet de ces aventures, Thor : Le Monde des ténèbres[24], dont les recettes sont encore supérieurs au premier film[25].

Mais c'est en 2014 qu'elle fait réellement un retour remarqué et salué, avec le thriller Night Call porté par Jake Gyllenhaal et première réalisation de son mari[26]. Elle y incarne une responsable des programmes d'une chaîne de télévision, prête à tout pour faire de l'audience[4], un rôle spécialement écrit pour elle[6]. Le film suscite l'engouement des critiques[27] et attire l'attention[28],[29],[5] avec son faible budget de 8,5 millions de dollars, il est largement rentabilisé[30]. Il vaut à Rene Russo une pléiade de citations lors de prestigieuses cérémonies de remises de prix[31]. Elle remporte notamment le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle et est en lice pour le BAFTA Award de la meilleure actrice dans un rôle secondaire.

Ce rôle lui vaut aussi le prix de la meilleure actrice dans un second rôle lors des Grownups Awards 2015 à Beverly Hills, lors de son discours, elle remerciera son agent, John Crosby, d'avoir été sa figure parentale ainsi que sa professeur d'espagnol qui lui a évité une tentative de suicide durant sa jeunesse[32].

De retour sur le devant de la scène, elle retrouve Robert De Niro pour la comédie Le Nouveau Stagiaire de Nancy Meyers, sortie en 2015, avec Anne Hathaway. Le film est un succès au box-office[33]. La même année, elle tourne pour le cinéma indépendant la comédie Frank et Cindy face à Oliver Platt[2].

Cela ne l'éloigne pas pour autant de projet plus modeste, tel que la comédie d'action Just Getting Started de Ron Shelton, jouant le premier rôle féminin entourée de Morgan Freeman et Tommy Lee Jones. En dépit de fortes têtes d'affiche, cette production commercialisée en 2017 ne rencontre pas le succès escompté[34],[35].

En 2019, elle collabore une nouvelle fois avec Dan Gilroy et Jake Gyllenhaal pour Velvet Buzzsaw, un film d'horreur de la plateforme Netflix[36]. Cette production attire l'attention mais divise la critique[37],[38],[39]. La même année, elle rejoint la large distribution d'Avengers: Endgame, un succès de grande envergure au box-office[40].

Vie privéeModifier

Mariée au scénariste Dan Gilroy[41] depuis 1992, ils ont une fille, Rose[3], et résident à Brentwood, (Los Angeles, Californie). Le couple s'est rencontré sur le tournage du film Freejack et se sont mariés peu de temps après[21].

Rose Gilroy n'était qu'une pré-adolescente lors que sa mère pris son congé sabbatique. Elle suit désormais ses traces et signe, en 2016, pour la prestigieuse agence de mannequin Elite Model Management[21].

En 2014, invitée du talk-show de Queen Latifah, elle révèle être atteinte de bipolarité depuis son enfance[42],[43]. Quelques semaines plus tard, c'est sur le plateau de Good Morning America qu'elle poursuit ses confessions et révèle que son traitement l'aide vraiment à gérer sa maladie, l'actrice souhaitant sensibiliser le grand public à ce sujet[21].

« Concernant la bipolarité, ce dont les gens n'ont pas besoin, c'est de se sentir mal parce qu'ils aiment prendre des médicaments. Vous pouvez réussir[21]. »

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

TélévisionModifier

Série téléviséeModifier

  • 1987-1988 : Sable : Eden Kendell (rôle principal - 7 épisodes)

TéléfilmModifier

  • 1999 : The Free Willy Story - Keiko's Journey Home de Raymond Chavez : la narratrice (voix)

En tant que productriceModifier

DistinctionsModifier

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb[10].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Interview sur Two for the money
  2. a b et c Thomas Janua, « L'arme fatale 3 : que devient Rene Russo ? », sur Télé Star,
  3. a b et c « La biographie de Rene Russo avec Gala.fr », sur Gala
  4. a b c d e et f « Rene Russo : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  5. a b c d e f g h et i Genaro Molina, « Rene Russo, une femme d’exception », sur Asso,
  6. a b et c Sonia Sarfati, « Nightcrawler: Rene Russo, de peur et de désespoir », sur La Presse,
  7. (en) « Major League (1989) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  8. (en) « The Evolution of Rene Russo From Major League Until Now », sur TVOM
  9. (en) « Freejack (1992) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  10. a b c d et e (en) « Rene Russo Awards », sur IMDb
  11. (en) « Lethal Weapon 4 (1998) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  12. (en) « Thomas Crown (1999) Critic Reviews », sur IMDb
  13. (en) « The Thomas Crown Affair (1999) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  14. (en) « Les aventures de Rocky & Bullwinkle (2000) Critic Reviews », sur IMDb
  15. (en) « The Adventures of Rocky & Bullwinkle (2000) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  16. (en) « Showtime (2002) Critic Reviews », sur IMDb
  17. (en) « Showtime (2002) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  18. (en) « Big Trouble (2002) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  19. (en) « Big Trouble (2002) Critic Reviews », sur IMDb
  20. Guillaume Martin, « Al Pacino joue les bookmakers », sur AlloCiné,
  21. a b c d e f g et h (en) Katie Granger, « The real reason you don't hear from Rene Russo anymore », sur The List
  22. Jean-Maxime Renault, « Rene Russo dans "Night Call" : mais où était-elle passée toutes ces années ? », sur Allociné, (consulté le 30 janvier 2019).
  23. (en) « Thor (2011) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  24. Nicolas Journet, « Thor Le Monde des ténèbres: une scène bonus avant la sortie en Blu-Ray DVD ! », sur AlloCiné,
  25. (en) « Thor: The Dark World (2013) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  26. « Jake Gyllenhaal et Rene Russo dans le premier film du frère de Tony Gilroy », sur Ecran Noir,
  27. (en) « Night Call (2014) Critic Reviews », sur IMDb
  28. Raphaëlle Raux-Moreau, « Jake Gyllenhaal : "Le héros de Night Call est à l'aube de quelque chose de nouveau" », sur AlloCiné,
  29. Benjamin Sivignon, « 5 choses à savoir sur Night Call », sur AlloCiné,
  30. (en) « Nightcrawler (2014) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  31. (en) « Night Call (2014) Awards », sur IMDb
  32. « Rene Russo : Son hommage à celle qui l'a sauvée du suicide », sur Pure People,
  33. (en) « The Intern (2015) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  34. (en) « Just Getting Started (2017) Critic Reviews », sur IMDb
  35. (en) « Just Getting Started (2017) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  36. Juliette Hay, « Dan Gilroy retrouve Jake Gyllenhaal et Rene Russo après Night Call », sur Ciné Chronicle,
  37. (en) « Velvet Buzzsaw (2019) Critic Reviews », sur IMDb
  38. Frédéric Foubert, « Que vaut Velvet Buzzsaw, le film Netflix avec Jake Gyllenhaal ? », sur Premiere,
  39. Hélène Marzolf, « “Velvet Buzzsaw” sur Netflix : quand l’art moderne devient vraiment mortel », sur Télérama,
  40. Clément Cuyer, « Avengers Endgame : le film dépassera-t-il Avatar au box-office mondial ? », sur AlloCiné,
  41. Frère de Tony Gilroy et jumeau de John Gilroy
  42. « Rene Russo, à coeur ouvert : L'actrice révèle être bipolaire », sur Pure People,
  43. Jonathan Murciano, « Rene Russo (L’Arme fatale) atteinte d’une maladie mentale : l’actrice est bipolaire », sur Closer,
  44. (en) « Thor Movie: Principal Photography Starts! », marvel.com, (consulté le 13 septembre 2010).
  45. avec Mel Gibson, Delroy Lindo, Gary Sinise, Brawley Nolte, Evan Handler et Donnie Wahlberg.
  46. avec Danny DeVito, Dennis Farina, James Gandolfini, Gene Hackman, Delroy Lindo, David Paymer et John Travolta.
  47. a b et c « Comédiennes ayant doublé Rene Russo en France » sur RS Doublage

Liens externesModifier