Talk-show

format à la radio ou à la télévision

Un talk-show[T 1], un débat-spectacle[T 2] ou une émission-débat[T 3] est une émission télévisée ou radiophonique de divertissement-spectacle qui réunit des personnes, lesquelles prennent la parole dans le cadre de chroniques (émission d'accueil) ou confrontent leurs points de vue respectifs dans le cadre d'un débat.

DéfinitionModifier

Le talk-show, qu'Orson Welles définissait de façon réductrice comme « de la radio filmée »[1], s’articule autour d’une discussion sur des sujets divers et variés. Les invités ont généralement tous eu une expérience personnelle ou professionnelle en lien avec le sujet de l’émission, ils échangent leurs points de vue et leurs analyses, arbitrés par le présentateur. Il y a plusieurs façons pour les invités d’intervenir, en présentiel ou par communication téléphonique en direct, en intervention « surprise » ou en prenant la place d’un chroniqueur le temps d’une émission. Généralement, le présentateur/animateur est une personnalité reconnue et appréciée qui se porte garante de son programme.

Le dispositif du talk-show inclut des éléments (interaction directe, parole spontanée, fluidité des échanges et rotation rapide de la parole, thèmes abordés, ton de l'animateur et des participants, etc.) qui favorisent le divertissement-spectacle[2].

Selon ces dispositifs, les producteurs d'émission proposent des talk-shows people, des talk-shows polémiques (débats sociaux, politainment, etc.), des talk-shows de comédiens, des talk-shows d'infotainment[3].

Origine du termeModifier

Selon le lexicologue Jean Tournier, le terme est apparu en français en 1972. Il le considère comme un « emprunt snob et inutile » et en donne comme équivalent « débat télévisé »[4].

Le talk-show aux États-UnisModifier

Exemples :

Le talk-show en FranceModifier

Le talk-show est le genre d’émission télévisuelle le plus prisé aujourd’hui. Il existe différents types de talk-shows, selon la case horaire à laquelle est diffusée l’émission et selon le public concerné :

  • les émissions testimoniales, qui réunissent des anonymes pour parler de sujets ayant bouleversé leur vie (C'est mon choix, Ça se discute) ;
  • le débat de spécialistes, qui tourne davantage autour de faits d’actualité (C dans l'air) ;
  • le talk-show promotionnel, qui vit au rythme du buzz autour des artistes et des intervenants venant faire la promotion d’un film, d’un livre, d’un nouvel album (On n'est pas couché, Touche pas à mon poste !).

Toutes ces émissions sont mises en avant pour une spécialité (le divertissement ou l’information) et sont incarnées par leur présentateur (Laurent Ruquier, Cyril Hanouna, Jean-Luc Delarue, etc.).

Exemples :

RéférencesModifier

TerminologieModifier

RéférencesModifier

  1. Lochard Guy, « Débats, talk-shows : de la radio filmée ? », In: Communication et langages, n° 86, 4e trimestre 1990, pp. 92-100, p.92.
  2. Merete Birkelund, Maj-Britt Mosegaard Hansen, Henning Nølke, Coco Norén, L'énonciation dans tous ses états, Lang, , p. 378-379.
  3. Patrick Amey, La parole à la télévision. Les dispositifs des talk-shows, L'Harmattan, , p. 12-14.
  4. Jean Tournier, Les mots anglais du français, Belin, 1998, p. 547.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier