Ouvrir le menu principal

Portail de la Norvège

Flag of Norway.svg
Norway in Europe (+Svalbard) (-mini map -rivers).svg

Le Royaume de Norvège est un pays d'Europe du Nord situé à l’extrémité de la péninsule scandinave. Il possède à l’est des frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie.

Le pays, peuplé d’environ 5,1 millions d'habitants, a pour capitale Oslo. La Norvège a deux langues officielles : le bokmål (prononcez boukmol) et le nynorsk. La langue majoritaire est le bokmål et la monnaie est la couronne norvégienne (NOK).

Ce portail regroupe les 8 363 articles qui lui sont consacrés en un total de 1 692 catégories.

Culture et enseignement

Tourisme

Geirangerfjord.jpg


Sport


Lumière sur

Les Jeux olympiques d’hiver de 1952, officiellement connus comme les VIes Jeux olympiques d’hiver, ont lieu à Oslo, en Norvège, du 14 au . Les discussions sur l’organisation des Jeux olympiques d’hiver par Oslo commencent dès 1935, puisque la ville veut accueillir les Jeux de 1948, mais la Seconde Guerre mondiale entraîne le report de ce projet. Après la guerre, pour l’accueil des Jeux de 1952, une compétition oppose Oslo aux villes de Cortina d’Ampezzo, en Italie, et de Lake Placid, aux États-Unis ; ce sont les Norvégiens qui s’imposent. Tous les sites sont dans la zone métropolitaine d’Oslo, à part les épreuves de ski alpin, qui ont lieu à Norefjell, à 113 kilomètres de la capitale. Un nouvel hôtel est construit pour héberger la presse et les délégations, avec trois dortoirs pour accueillir les athlètes et les entraîneurs ; cela devient le premier village olympique moderne. La ville d’Oslo assume la charge financière de l’accueil des Jeux en échange des revenus générés.

Les Jeux rassemblent 694 athlètes de trente pays, qui participent dans six sports et vingt-deux épreuves. Le Japon et l’Allemagne font leur retour dans la compétition olympique, après avoir été écartés du « Mouvement olympique » à la suite de leur rôle durant la Seconde Guerre mondiale. L’Allemagne est uniquement représentée par des athlètes de l’Allemagne de l’Ouest, car l’Allemagne de l’Est refuse de participer en tant qu’équipe unifiée. Le Portugal et la Nouvelle-Zélande font leurs débuts aux Jeux d’hiver, et, pour la première fois, une femme est autorisée à participer au ski de fond.

Le camionneur norvégien Hjalmar Andersen gagne trois des quatre épreuves de patinage de vitesse, pour devenir l’athlète le plus médaillé de ces Jeux. L’Allemagne retrouve son hégémonie passée au bobsleigh, en remportant les épreuves du bob à deux et du bob à quatre. L’Américain Dick Button exécute le premier saut à triple rotation dans une compétition internationale, pour obtenir son second titre olympique consécutif chez les hommes en patinage artistique. Les Jeux de 1952 comportent un sport de démonstration, le bandy, mais uniquement trois pays, tous nordiques, participent au tournoi. La Norvège domine le tableau général des médailles, avec seize récompenses, dont sept en or. Les Jeux se terminent avec la présentation d’un drapeau, qui est transmis d’une ville hôte des Jeux olympiques d’hiver à la suivante. La bannière, connue plus tard sous le nom du « drapeau d’Oslo », est déployée depuis dans la ville hôte lors de chaque édition des Jeux olympiques d’hiver.


Sur Wikimédia

Norvège, sur Wikinews

Norvège sur Wikinews
Actualités

Norvège, sur Wikisource

Norvège sur Wikisource
Livres numérisés

Norvège, sur Wikilivres

Norvège sur Wikilivres
Textes et manuels

Norvège, sur Wikiversité

Norvège sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Norvège, sur Commons

Norvège sur Commons
Images et médias

Norvège, sur Wikidata

Norvège sur Wikidata
Données brutes

Norvège, sur Wikivoyage

Norvège sur Wikivoyage
Guide de voyage