Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Super Formula

(Redirigé depuis Formula Nippon)
Championnat japonais de Super Formula
Généralités
Sport Sport automobile
Création 1973
Éditions 44
Catégorie Monoplace
Périodicité annuel
Lieu(x) Drapeau du Japon Japon
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Japon Yuji Kunimoto
Plus titré(s) Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino (6)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat de Super Formula 2017

Le Japanese Championship Super Formula, (Championnat japonais de Super Formula) également dénommé Super Formula, est une compétition automobile réservé aux automobiles monoplaces. Il est, depuis 2013, le nom officiel du championnat majeur de monoplaces au Japon anciennement appelé Formula Nippon.

Sommaire

PrésentationModifier

 
Une monoplace de Formula Nippon en 2010
 
La Lola de Formula Nippon de Yuji Ide, utilisée en 2005
 
La Lola de Formula Nippon de Tony Kanaan, utilisée à Suzuka en 2007
 
Une course de Formula Nippon en 2010 à Motegi.

La Formula Nippon est l'héritière de l'ancien championnat du Japon de Formule 2000, devenu Formule 2 en 1978 puis Formule 3000 en 1987, avant de prendre son nom actuel 1996. L'évolution de sa réglementation a plus ou moins suivi celle des championnats européens de Formule 2 ou de Formule 3000. Le championnat a connu son apogée au début des années 1990 lorsqu'il a vu s'affronter les meilleurs pilotes japonais ainsi que de nombreux talents européens. Pour des pilotes tels que Heinz-Harald Frentzen, Eddie Irvine, Johnny Herbert ou encore Mika Salo, dont les carrières étaient au point mort en Europe faute de budget, la Formula Nippon a été un moyen d'accéder à la Formule 1. Pour Ralf Schumacher, champion en 1996, l'exil au Japon a été plus motivé par un souci d'échapper à la pression induite par son célèbre patronyme que par des soucis financiers. À noter enfin que l'unique épreuve de F3000 disputée par Michael Schumacher l'a été dans le championnat du Japon, en 1991 (il avait terminé 2e à Sugo derrière son équipier Ross Cheever). À partir de la deuxième moitié des années 1990, le Japon étant à son tour touché par la crise économique, la Formula Nippon est devenue moins attrayante pour les meilleurs espoirs européens, entrainant une baisse de niveau de la discipline, qui conserve malgré tout un plateau relativement international.

Longtemps ouverte à tous les constructeurs de châssis et de moteurs, la Formula Nippon est devenue monotype à partir de la saison 2002 et l'obligation faite à tous les concurrents d'utiliser des châssis Reynard et des moteurs Mugen Honda. En 2003, à la suite de la faillite de Reynard, le fournisseur exclusif du plateau est devenu Lola, dont les châssis Lola B03/50 ont été utilisés jusqu'en 2006 et leur remplacement par la Lola FN06, plus moderne. Quant au monopole de Mugen Motorsports dans la fourniture des moteurs, il a cessé en 2006, Honda et Toyota se disputant désormais la fourniture du plateau.

La saison 2009 est marquée par un nouveau changement dans la réglementation technique. La Lola FN06 est remplacée par la FN09, conçue par le constructeur américain Swift Engineering. Bénéficiant de lignes plus modernes et générant un appui aérodynamique accru par rapport à sa devancière, la FN09 est mue par des moteurs de 3 400 cm3 qui développent autour de 600 chevaux.

Le , un changement de nom a été annoncé pour la saison 2013. La compétition devient la Japanese Championship Super Formula, plus simplement Super Formula, à partir du . Ce changement est lié à une évolution du championnat destinée à en faire l'équivalent de l'IndyCar Series en Asie[1].

PalmarèsModifier

Tableau récapitulatif du palmarès des championnats par saison
Année Vainqueur Automobile/Pneus Écurie
Formule 2000
1973   Motoharu Kurosawa March-BMW B Non décerné
1974   Noritake Takahara March-BMW B
1975   Kazuyoshi Hoshino March-BMW B
1976   Noritake Takahara Nova-BMW B
1977   Kazuyoshi Hoshino Nova-BMW B
Formule 2
1978   Kazuyoshi Hoshino Nova-BMW B Non décerné
1979   Keiji Matsumoto (en) March-BMW D
1980   Masahiro Hasemi March-BMW B
1981   Satoru Nakajima Ralt-Honda
March-Honda
B
1982   Satoru Nakajima March-Honda B
1983   Geoff Lees Spirit-Honda
March-Honda
D
1984   Satoru Nakajima March-Honda B
1985   Satoru Nakajima March-Honda B
1986   Satoru Nakajima March-Honda B
Formule 3000
1987   Kazuyoshi Hoshino Lola-Honda B Non décerné
1988   Aguri Suzuki March-Cosworth B
1989   Hitoshi Ogawa Lola-Mugen D
1990   Kazuyoshi Hoshino Lola-Mugen B
1991   Ukyo Katayama Lola-Cosworth B
1992   Mauro Martini Lola-Mugen B
1993   Kazuyoshi Hoshino Lola-Mugen B
1994   Marco Apicella Dome-Mugen D
1995   Toshio Suzuki Lola-Mugen B
Formula Nippon
1996   Ralf Schumacher Reynard-Mugen B Team LeMans
1997   Pedro de la Rosa Lola-Mugen B Team Nova
1998   Satoshi Motoyama Reynard-Mugen B Team LeMans
1999   Tom Coronel Reynard-Mugen B Nakajima Racing
2000   Toranosuke Takagi Reynard-Mugen B Nakajima Racing
2001   Satoshi Motoyama Reynard-Mugen B Team 5Zigen
2002   Ralph Firman Reynard-Mugen B Nakajima Racing
2003   Satoshi Motoyama Lola-Mugen B Team Impul
2004   Richard Lyons Lola-Mugen B Team Impul
2005   Satoshi Motoyama Lola-Mugen B Team Impul
2006   Benoît Tréluyer Lola-Toyota B Team Impul
2007   Tsugio Matsuda Lola-Toyota B Team Impul
2008   Tsugio Matsuda Lola-Toyota B Team Impul
2009   Loïc Duval Swift-Honda B Nakajima Racing
2010   João Paulo de Oliveira Swift-Toyota B Team Impul
2011   André Lotterer Swift-Toyota B Petronas Team TOM'S
2012   Kazuki Nakajima Swift-Toyota B NTT DoCoMo Dandelion Racing
Super Formula
2013   Naoki Yamamoto Swift SF09-Honda HR12E B Petronas Team TOM'S
2014   Kazuki Nakajima Dallara SF14-Toyota RI4A B Petronas Team TOM'S
2015   Hiroaki Ishiura Dallara SF14-Toyota RI4A B P.mu/cerumo・INGING
2016   Yuji Kunimoto Dallara SF14-Toyota RI4A B P.mu/cerumo・INGING

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier