Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Jean Daurand
Nom de naissance Jean Charles Barniaud
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 75 ans)
Argenteuil
Films notables Le silence est d'or
Quai des Orfèvres
Nous sommes tous des assassins
Séries notables Les Cinq Dernières Minutes

Jean Daurand, nom d'artiste de Jean Barniaud, est un acteur français né dans le 14e arrondissement de Paris le , mort à Argenteuil le .

Sommaire

BiographieModifier

Les parents de Jean Daurand, Charles et Ernestine Barniaud, sont tous les deux comédiens au « Grand Guignol » et c'est tout naturellement qu'il devient lui-même comédien à l'âge de 15 ans.

Il fait un bref passage dans la marine, avant de débuter au théâtre des Gobelins tout en s'essayant comme chansonnier. Il joue dans une quarantaine de pièces de théâtre.

Il débute au cinéma en 1934 et tourne au total dans une centaine de films, mais reste davantage dans le souvenir des téléspectateurs que dans celui des cinéphiles.

Malgré ses prestations, il ne devient véritablement connu d'un large public que lorsqu'il devient l'inspecteur Dupuy, l'adjoint de l'inspecteur Bourrel joué par Raymond Souplex, dans la série télévisée Les Cinq Dernières Minutes, pendant les quatorze années que durent cette série. Jean Daurand ne débute dans la série qu'au 3e épisode Les Cheveux en quatre sous le nom de l'inspecteur Dupuy[1]. L'inspecteur (puis commissaire[2]) Bourrel coordonne et dirige l'enquête, mais il assiste volontiers Dupuy qui s'occupe des interrogatoires préliminaires, des recherches, des vérifications d'alibi et des filatures...

En 1971, une attaque cardiaque lui cause une paralysie partielle du visage. Celle-ci l'empêchera de tourner les 3 épisodes suivants dans lesquels Raymond Souplex participe avant de disparaître à son tour l'année suivante.

En 1977, il est rappelé pour tourner la série Brigade des mineurs. Il est monté en grade et sera le commissaire Dupuy pendant les 8 épisodes. Dans le 1er épisode, on voit qu'il conserve sur son bureau une photo du commissaire Bourrel, son complice disparu depuis quelques années.

Deux films mettent en scène le tandem Raymond Souplex - Jean Daurand, dans des rôles similaires à ceux des Cinq Dernières minutes, le premier jouant un officier de police et le second son adjoint : L'assassin viendra ce soir de Jean Maley (1964) et La Malédiction de Belphégor de Georges Combret et Jean Maley (1966).

Il fit également du doublage pour les films américains, et fut, notamment, la voix française d'Atchoum dans le dessin animé de Walt Disney, Blanche-Neige et les Sept Nains (doublage de 1962).VF d'un des 3 stooges.

Jean Daurand, après s'être retiré a exploité quelque temps un café à l'enseigne toute trouvée : Les Cinq Dernières Minutes à Villemomble en Seine-Saint-Denis[3]. Il a terminé ses jours dans le Val-d'Oise, à Franconville et il est mort dans une clinique à Argenteuil.

Sa stèle au cimetière de Montmartre le rappelle : « Il restera pour toujours l'inspecteur Dupuy ». Dans le marbre sont en effet gravés sa photo en inspecteur des Cinq Dernières Minutes et le nom de son personnage, Dupuy[4].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Les Cinq Dernières MinutesModifier

Entre 1958 et 1972, il participe au tournage de 48 épisodes de cette célèbre série policière en incarnant le rôle de l'inspecteur Dupuy.

  • Les Cheveux en quatre de Claude Loursais (première diffusion : 07/04/58)
  • Réactions en chaîne de Claude Loursais (première diffusion : 06/05/58)
  • L'habit fait le moine de Claude Loursais (première diffusion : 06/06/58)
  • Le Théâtre du crime de Claude Loursais (première diffusion : 05/08/58)
  • Le Tableau de chasse de Claude Loursais (première diffusion : 07/10/58)
  • Un sang d'encre de Claude Loursais (première diffusion : 09/12/58)
  • Un grain de sable de Claude Loursais (première diffusion : 27/01/59)
  • On a tué le mort de Claude Loursais (première diffusion : 10/03/59)
  • Sans en avoir l'air de Claude Loursais (première diffusion : 14/08/59)
  • Dans le pétrin de Claude Loursais (première diffusion : 18/09/59)
  • Poisson d'eau douce de Claude Loursais (première diffusion : 03/11/59)
  • Au fil de l'histoire de Claude Loursais (première diffusion : 01/03/60)
  • Un poing final de Claude Loursais (première diffusion : 26/04/60)
  • Dernier Cri de Claude Loursais et Jean-Marie Comeau (première diffusion : 21/06/60)
  • Le Dessus des cartes de Claude Loursais (première diffusion : 06/09/60)
  • Qui trop embrasse de Claude Loursais (première diffusion : 22/11/60)
  • Sur la piste de Claude Loursais (première diffusion : 31/01/61)
  • Cherchez la femme de Claude Loursais (première diffusion : 04/04/61)
  • Épreuves à l'appui de Claude Loursais (première diffusion : 06/06/61)
  • L'Avoine et l'Oseille de Claude Loursais (première diffusion : 26/09/61)
  • L'Épingle du jeu de Claude Loursais (première diffusion : 06/01/62)
  • Le Tzigane et la Dactylo de Pierre Nivelet (première diffusion : 17/04/62)
  • C'était écrit de Claude Loursais (première diffusion : 05/06/62)
  • Mort d'un casseur de Guy Lessertisseur (première diffusion : 05/06/62)
  • Un mort à la une de Pierre Nivelet (première diffusion : 27/11/62)
  • L'Eau qui dort de Claude Loursais (première diffusion : 12/03/63)
  • Une affaire de famille de Jean-Pierre Marchand (première diffusion : 06/07/63)
  • Fenêtre sur jardin de Claude Loursais (première diffusion : 18/02/64)
  • 45 tours et puis s'en vont de Bernard Hecht (première diffusion : 23/04/64)
  • Quand le vin est tiré de Claude Loursais (première diffusion : 11/07/64)
  • Sans fleurs ni couronnes de Claude Loursais (première diffusion : 28/11/64)
  • Napoléon est mort à Saint-Mandé de Claude Loursais (première diffusion : 24/04/65)
  • Bonheur à tout prix de Claude Loursais (première diffusion : 03/07/65)
  • Des fleurs pour l'inspecteur de Claude Loursais (première diffusion : 25/09/65)
  • La Chasse aux grenouilles de Claude Loursais (première diffusion : 27/11/65)
  • Pigeon vole de Claude Loursais (première diffusion : 29/01/66)
  • La Rose de fer de Jean-Pierre Marchand (première diffusion : 04/06/66)
  • Histoire pas naturelle de Guy Lessertisseur (première diffusion : 22/10/66)
  • La Mort masquée de Guy Lessertisseur (première diffusion : 14/01/67)
  • Finir en beauté de Claude Loursais (première diffusion : 25/03/67)
  • Un mort sur le carreau de Roland-Bernard (première diffusion : 16/09/67)
  • Voies de fait de Jean-Pierre Decourt (première diffusion : 11/11/67)
  • Les Enfants du faubourg de Claude Loursais (première diffusion : 27/01/68)
  • Tarif de nuit de Guy Séligmann (première diffusion : 06/04/68)
  • Le commissaire est sur la piste de Claude Loursais (première diffusion : 23/03/69)
  • Traitement de choc de Claude Loursais (première diffusion : 23/11/69)
  • Les Yeux de la tête de Claude Loursais (première diffusion : 01/11/71)
  • Meurtre par la bande de Claude Loursais (première diffusion : 04/05/72)

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Orthographe attestée dans le générique de la série notamment dans l'épisode 36 du 25 septembre 1965, « Des fleurs pour l'inspecteur » pour la vidéo commercialisée par l'INA
  2. Il devient commissaire dans l'épisode 36, références supra
  3. L'établissement existe toujours au 45 avenue du Raincy à l'angle de la rue Guilbert
  4. Cette orthographe a été choisie sur la tombe de préférence à « Dupuis » qui figure au générique de l'émission

Liens externesModifier