Jeanne Aubert

actrice et chanteuse française
Jeanne Aubert
Description de l'image Aubert jeanne.jpg.
Nom de naissance Jeanne Perrinot
Naissance
Paris 10e, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Décès (à 88 ans)
Coubert, Seine-et-Marne
Profession Actrice, chanteuse
Jeanne Aubert en 1938 (photo studio Harcourt)

Jeanne Aubert est le nom de scène de Jeanne Perrinot, comédienne et chanteuse française née le à Paris 10e et morte le à Coubert, en Seine-et-Marne[1].

BiographieModifier

Après avoir confectionné des fleurs artificielles, Jeanne Aubert débute dans les revues (aux Folies Bergère, l'Apolo, au Moulin Rouge, à l'ABC). Elle figure à l'affiche des opérettes, des revues, des music-hall, des théâtres et des cinémas. On lui doit également de nombreuses chansons : Sur la butte (de José Padilla), Le Cul sur la commode. Elle est l'une des interprètes préférées de Rip.

Mariée à un richissime américain, Nelson Morris, elle se produit durant trois ans au théâtre de Londres (Anything Goes). Elle joue cinq ans à New York. Elle finit ses jours dans une maison de retraite de la région parisienne.

FilmographieModifier

Télévision

ThéâtreModifier

MusiqueModifier

  • 1927 : "M'sieur, prenez-moi"
  • 1927 : "Place blanche"
  • 1928 : "Si tu vois ma tante"
  • 1935 : "Tiens moi bien contre ton coeur"
  • 1935 : "Blow, Gabriel, Blow"
  • 1936 : "C'est une petite étoile"
  • 1936 : "Si tu reviens"
  • 1936 : "Dans un coin de Paname"
  • 1936 : "Dans les bras d'un matelot"
  • 1936 : "Bonjour..., Bonsoir"
  • 1937 : "Le cul sur la commode"
  • 1937 : "Le long des fils télégraphiques"
  • 1937 : "Je ne sais faire qu'une chose"
  • 1937 : "Si tu m'aimes comme je t'aime"
  • 1938 : "Mieux que personne"
  • 1939 : "Le zouave de ma grand-mère"
  • 1939 : "C'est pour les femmes"
  • 1939 : "ne me dis pas merci"

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier