Gaby Morlay

actrice
Gaby Morlay
Description de cette image, également commentée ci-après
Gaby Morlay et Félix Mayol (1912).
Nom de naissance Blanche Pauline Fumoleau
Naissance
Angers (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 71 ans)
Nice (France)
Profession Actrice

Gaby Morlay (nom de scène de Blanche Pauline Fumoleau) est une actrice française née le à Angers[1] et morte le à Nice.

BiographieModifier

Gaby Morlay commence très jeune une carrière d'actrice au théâtre et au cinéma. Dans les années 1910, elle joue dans les courts-métrages muets de Max Linder et devient célèbre avec ce dernier, comme co-vedette de sa série Max. Elle joue dans la série de films Gaby, par exemple dans Gaby en auto (1917), d'où elle tient son pseudonyme de Gaby Morlay. Elle se produit aussi dans les pièces de Sacha Guitry. Elle devient un symbole de la femme libre des années folles, notamment en étant, en 1919, l'une des premières femmes à obtenir son brevet de pilote de dirigeable[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Consacrée par ses prestations dans les pièces d'Henry Bernstein, elle devient dès 1930 l'une des vedettes les plus populaires du cinéma parlant. Elle fait pleurer la France entière dans Le Voile bleu et fait rire les spectateurs de l'après-guerre dans Lorsque l'enfant paraît.

Sous l'Occupation, elle est la maîtresse de Max Bonnafous, secrétaire d'État à l'Agriculture du maréchal Pétain. Elle finit par l'épouser à la mort de sa femme, en 1961.

 
Gaby Morlay dans les années 1920, par Henri Manuel.

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Archives départementales du Maine-et-Loire /AD49/ETATCIVIL », sur www.archinoe.fr (consulté le ).
  2. Elles ont conquis le ciel de Bernard Marck aux éditions Arthaud [1].
  3. « GABY MORLAY », sur cinememorial.com (consulté le ).
  4. La Vie Aérienne. Le plus grand hebdomadaire illustré d'aviation du monde, 18 février 1936. Paris.
  5. « L’autre voile bleu de Gaby Morlay », sur associationprise2.wordpress.com, (consulté le ).
  6. Caroline Hanotte, « Gaby Morlay », sur cineartistes.com, (consulté le ).
  7. Bernard Pourchet, « Les femmes pionnières de la conquête de l’air », sur gallica.bnf.fr, (consulté le ).
  8. Comoedia du 3 septembre 1923.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier