Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Grez-sur-Loing

commune française du département de Seine-et-Marne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grez et Loing (homonymie).

Grez-sur-Loing (anciennement Grez-en-Gatinais) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Grez-sur-Loing
La mairie.
La mairie.
Blason de Grez-sur-Loing
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nemours
Maire
Mandat
Jean Lucan
2014-2020
Code postal 77880
Code commune 77216
Démographie
Gentilé Grézois
Population
municipale
1 413 hab. (2014 en augmentation de 1 % par rapport à 2009)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 55″ nord, 2° 41′ 20″ est
Altitude Min. 52 m
Max. 85 m
Superficie 12,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Grez-sur-Loing

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Grez-sur-Loing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grez-sur-Loing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grez-sur-Loing
Liens
Site web grezsurloing.fr

Ses habitants sont appelés les Grézois et Grézoises[1].

Sommaire

GéographieModifier

Située à 11 km au sud de la ville de Fontainebleau et à 6,5 km au nord de la ville de Nemours, la commune s'étend le long de la rive gauche de la rivière « le Loing » au nord de Nemours.

Communes limitrophesModifier

Lieux-dits et écartsModifier

Hulay, l'Auberge, L'Épine.

HydrographieModifier

La rivière le Loing, nombreux étangs vestiges d'anciennes gravières.

Voies de communication et transportsModifier

La commune est desservie par la gare de Bourron-Marlotte - Grez, située sur la commune de Bourron-Marlotte, sur la ligne Paris - Montargis.

ToponymieModifier

  • Prior Grassit - Graissium - Gresseium - Graiz-en-Gastinois-lez-Saint-Mathurin - Grez-sur-Loing depuis le 3 décembre 1892[2].

HistoireModifier

Le comté du Gâtinais est annexé au domaine royal en 1068 par le roi Philippe Ier.

  • Autrefois appelée Grès-en-Gâtinais, la ville était alors très importante au XIIIe siècle, dépendant du douaire de Blanche de Castille. Ses quatre portes (de Paris, Saint-Jacques, de la croix Bussie et celle du vieux Pont de pierres) ne la protégèrent que très modérément - bien que relevés pour l'occasion - des exactions de la guerre de Cent Ans : le village, comme beaucoup d'autres dans la région, fut incendié en 1358 par les Anglais. Son histoire ne fut plus lors qu'une lente déchéance : si Grez disposait d'un marché important, d'un notariat royal et d'assises judiciaires, la ville ne put endiguer sa perte d'influence.
  • Le château tomba peu à peu en ruine (beaucoup des magnifiques maisons du village en récupérèrent les pierres), les assises lui échappèrent et l'invasion prussienne de 1870 lui porta un coup économique fatal. Néanmoins, bénéficiant comme d'autres communes de Seine-et-Marne d'un fort potentiel artistique, le village - par la douceur de ses paysages bordés du Loing et de la forêt de Fontainebleau, ainsi que grâce à la proximité de Paris - parvint à séduire, vers la fin du XIXe siècle, de nombreux peintres y compris suédois, qui prenaient pension chez les Laurent ou à l'hôtel Chevillon.
  • La commanderie des Templiers

Sur la commune de Grez-sur-Loing se situait la commanderie de Beauvais-en-Gâtinais. On ne trouve pas de trace au-delà de la seconde moitié du XIIIe siècle même si les Templiers y avaient des biens depuis longtemps.
Elle était située sur le chemin conduisant de Beauvais à Villiers-sous-Grez. Aujourd'hui il ne reste que des caves, un puits, et des souterrains.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
octobre 1947 mai 1953 Edouard Crépin    
mai 1953 mars 1965 Maurice Dezert    
mars 1965 mars 2014 Jean-Claude Boixière   Ingénieur divisionnaire DDE
mars 2014 en cours Jean Lucan[3]   Cadre de l'industrie en retraite

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2014, la commune comptait 1 413 habitants[Note 1], en augmentation de 1 % par rapport à 2009 (Seine-et-Marne : +4,91 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
533 542 550 591 600 608 618 620 606
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
603 600 590 572 565 605 618 603 587
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
589 637 561 535 564 538 561 524 633
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
727 951 1 071 1 045 1 104 1 277 1 333 1 399 1 413
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

  • Zone artisanale, commerçants. Entreprise : R.S. Plastiques.

Culture locale et patrimoineModifier

 
Campagne proche de Grez-sur-Loing, par Carl Trägårdh (en), 1889, collection du Nationalmuseum

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine naturelModifier

Anciennes gravières, forêt de Fontainebleau.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason Parti : au 1) d’azur semé de fleurs de lys d’or, à la bande de gueules chargée de trois lionceaux d’argent au 2) coupé au I de gueules au léopard lionné d’or et au II d’argent au lion de gueules[9].
Ornements extérieurs 
Timbré d'une couronne murale et accolé d'un cep de vigne à dextre et de laurier à senestre, liés d'azur.
Détails Figure sur le site officiel de la commune.

« Le Village préféré des Français »Modifier

En 2014, la commune est sélectionnée pour l'émission Le Village préféré des Français en tant que représentante de la région Île-de-France. Elle se classe finalement 20e sur 22.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

RéférencesModifier