Mark Hunt

Mark Hunt
Mark Hunt
Fiche d’identité
Nom complet Mark Richard Hunt
Surnom Super Samoan
Nationalité Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Auckland, Nouvelle-Zélande
Style Boxe, kick-boxing
Équipe American Top Team
Taille 1,78 m (5 10)
Allonge 182.5 cm
Poids 120 kg (265 Ib)
Catégorie Poids lourds
Palmarès en MMA
Combats 29
Victoires 13
Défaites 14
Matchs nuls 1
Sans décision 1

Mark Richard Hunt[1], né le à Auckland en Nouvelle-Zélande dans une famille d'origine samoane, est un kick-boxeur et pratiquant néo-zélandais d'arts martiaux mixtes. Il est le premier non-européen à remporter le tournoi du K-1 World GP, en 2001, qui consacre le meilleur kick-boxeur de la planète en règle K-1.

BiographieModifier

Mark Hunt a eu une enfance difficile, sous la coupe d'un père violent qui le battait, le torturait et violait régulièrement sa grande sœur. Durant cette époque, le combattant explique aujourd'hui qu'il se bagarrait beaucoup à l'école et dans la rue pour extérioriser cette haine paternelle qu'il ressentait[2]. En grandissant, il devient un jeune turbulent et se fait remarquer lors d'une bagarre à l'extérieur d'une boîte de nuit. Impressionné par la manière avec laquelle son opposant fut envoyé au tapis, l'un des portiers l'invite au « Sam Marster's Gym » pour l'initier au kick-boxing. Hunt devient par la suite professionnel.

Il est connu et reconnu pour son endurance, sa résistance aux coups et sa force de frappe. Ces attributs lui permettent de mener deux carrières sportives, concourant en kick-boxing et en arts martiaux mixtes simultanément. Il est toujours en activité à plus de 41 ans.

Parcours en kick-boxingModifier

DébutsModifier

K-1Modifier

Lors de son combat contre Mirko "Cro Cop" Filipović, il encaisse plusieurs high kicks et hammer kicks sans montrer le moindre signe de fébrilité. Il remporte également la première place lors d'un vote pour élire le meilleur encaisseur du circuit de kickboxing. Le panel d'expert avait également voté pour Ray Sefo.

Il a cependant été mis au tapis par le français Jerôme Le Banner lors d'un combat le et a perdu aux points dans un autre combat du .

Parcours en MMAModifier

Pride Fighting ChampionshipsModifier

Mark a fait ses débuts en MMA au PRIDE FC en . Il se fait rapidement un nom en s'imposant face à des combattants comme Wanderlei Silva ou Mirko « Cro cop » Filipovic, numéro 2 mondial à l'époque. Il combat aussi Fedor Emelianenko pour le titre de champion Poids Lourds de l'organisation. Malgré un bon match de la part de Mark, Fedor l'emporta par soumission.

Ultimate Fighting ChampionshipModifier

En 2010, il signe avec l'Ultimate Fighting Championship malgré sa série de cinq défaites. Il en encaisse d'ailleurs une nouvelle lors de son premier combat face à Sean McCorkle. Mais il enchaine ensuite une série de quatre victoires consécutives, Chris Tuchscherer (KO au second round), Ben Rothwell (Décision unanime), Cheick Kongo (TKO au premier round) et Stefan Struve (TKO au troisième round). Il en obtient deux récompense pour le KO de la soirée.

Ces victoires lui permettent de remplacer Alistair Overeem (blessé) dans un combat contre l'ancien champion et numéro 1 de la division Junior dos Santos[3]. Le combat se déroule en second combat principal de l'UFC 160, la tête d'affiche revenant au match pour le titre poids lourds opposant le champion Cain Velasquez à Antônio Silva. Dominé par son adversaire, Mark Hunt perd ce combat par KO dans le troisième round[4] et rate l'occasion de devenir le prochain aspirant au titre de champion poids lourd de l'UFC[5].

Junior dos Santos s'octroie la place de prochain aspirant au titre et Mark Hunt est alors programmé dans le prochain événement australien de l'UFC pour affronter Antônio Silva[6]. Le match se déroule en tant que combat principal de l'UFC Fight Night 33, le . Les deux hommes livrent un combat mémorable, se rendant coups pour coups, passant proche du KO à plusieurs reprises[7]. Ils mènent le combat jusqu'à la fin du temps imparti, terminant le combat exténués. Un des trois juges donne Hunt vainqueur, tandis que les deux autres donnent une égalité. Le combat se solde donc par une égalité majoritaire[8]. Le combat est d'une telle intensité que le président de l'UFC, qui qualifie l'affrontement comme "le plus combat poids lourd le plus fou de l'histoire"[9] décide de reverser aux deux adversaires le bonus du combat de la soirée et le bonus de victoire malgré le match nul[10]. Autre fait inhabituel, Silva est contrôlé avec un taux de testostérone anormalement élevé fin décembre. Il écope d'une suspension de neuf mois et voit le résultat du combat changé en "Sans décision" dans son palmarès[11]. Pourtant, l'égalité est bien maintenu dans celui de Mark Hunt qui reçoit en prime le bonus de victoire de son adversaire[12].

Hunt affronte ensuite Roy Nelson en tête d'affiche de l'UFC Fight Night 52, le . Il est alors classé numéro 6 de la catégorie tandis que son adversaire est lui placé à la huitième place. Ce combat marque surtout son retour au Japon, pays dans lequel il a connu la gloire du temps de sa carrière en kickboxing (K-1). Nelson est réputé pour les mêmes qualités que Hunt. Un gros puncheur avec une grande capacité à encaisser les coups. Après plusieurs échanges, Mark Hunt touche l'Américain d'un uppercut. Nelson s'écroule et l'arbitre arrête le combat après trois minutes dans le second round[13]. Il s'agit de la première défaite par KO pour Roy Nelson en 30 combats (1 TKO sur 9 défaites avant l'affrontement) et Hunt remporte un bonus de performance de la soirée[14].

Fin octobre, Mark Hunt est choisi pour remplacer le champion Cain Velasquez, alors blessé au genou et indisponible pour son combat face à Fabrício Werdum. Ce combat programmé en tête d'affiche de l'UFC 180 au Mexique, le , doit décerner un titre intérimaire de champion poids lourd de l'organisation[15]. Hunt réussit par deux fois à envoyer le Brésilien sur son séant avec un coup de poing du droit et se montre plus convaincant que son adversaire debout. Mais dans la seconde reprise, Werdum envoie un coup de genou sauté qui fait tomber Hunt sur le dos avant d'enchainer par quelques coups de poing sur ce dernier au sol et remporter la victoire par TKO[16].

Palmarès kick-boxingModifier

  • Vainqueur du K-1 WORLD GP Primary Oceania tournament 2000
  • Vainqueur du K-1 WORLD GP Primary Oceania tournament 2001
  • Vainqueur du K-1 WORLD GP 2001

30 victoires (13 (T)KOs, 17 décisions), 13 défaites)

Palmarès en MMAModifier

Tableau récapitulatif
25 combats 12 victoires 11 défaites
Par KO 9 5
Par soumission 0 6
Sur décision 3 0
Égalités 1
Sans décision 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Défaite 12-11-1 (1)   Alistair Overeem KO (coup de genou) UFC 209: Woodley vs. Thompson II 3 1:44 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Sans décision 12-10-1 (1)   Brock Lesnar Décision unanime UFC 200: Tate vs Nunes 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Victoire de Lesnar à l'origine, mais le résultat fut changé après que Lesnar ait été controlé positif au clomiphène
Victoire 12-10-1   Frank Mir KO (coup de poing) UFC Fight Night: Hunt vs. Mir 1 3:01 Brisbane, Australie Performance de la soirée.
Victoire 11-10-1   Antônio Silva TKO (coups de poing) UFC 193: Rousey vs. Holm 1 1:19 Melbourne, Australie
Défaite 10-10-1   Stipe Miocic TKO (coups de poing) UFC Fight Night: Miocic vs. Hunt 5 2:47 Adélaïde, Australie
Défaite 10-9-1   Fabrício Werdum TKO (coup de genou et coups de poing) UFC 180: Werdum vs. Hunt 2 2:27 Mexico, Mexique Pour le titre intérimaire des poids lourds de l'UFC.
Victoire 10-8-1   Roy Nelson KO (coup de poing) UFC Fight Night: Hunt vs. Nelson 2 3:00 Saitama, Japon Performance de la soirée.
Égalité 9-8-1   Antônio Silva Égalité majoritaire UFC Fight Night: Hunt vs. Bigfoot 5 5:00 Brisbane, Australie Combat de la soirée.
Défaite 9-8   Júnior dos Santos KO (coup de pied circulaire retourné et coup de poing) UFC 160: Velasquez vs. Bigfoot II 3 4:18 Las Vegas, Nevada, États-Unis Pour déterminer l'aspirant no 1 au titre des poids lourds de l'UFC
Combat de la soirée.
Victoire 9-7   Stefan Struve TKO (coups de poing) UFC on Fuel TV: Silva vs. Stann 3 1:44 Saitama, Japon KO de la soirée.
Victoire 8-7   Cheick Kongo TKO (coups de poing) UFC 144: Edgar vs. Henderson 1 2:11 Saitama, Japon
Victoire 7-7   Ben Rothwell Décision unanime UFC 135: Jones vs. Rampage 3 5:00 Denver, Colorado, États-Unis
Victoire 6-7   Chris Tuchscherer KO (coup de poing) UFC 127: Penn vs. Fitch 2 1:41 Sydney, Australie KO de la soirée.
Défaite 5-7   Sean McCorkle Soumission (clé de bras) UFC 119: Mir vs. Cro Cop 1 1:03 Indianapolis, Indiana, États-Unis
Défaite 5-6   Gegard Mousasi Soumission (clé de bras) Dream 9: Feather Weight Grand Prix 2009 Second Round 1 1:20 Yokohama, Japon
Défaite 5-5   Melvin Manhoef KO (coups de poing) K-1: Dynamite!! Power of Courage 2008 1 0:18 Saitama, Japon
Défaite 5-4   Alistair Overeem Soumission (keylock) Dream 5: Lightweight Grand Prix 2008 Final 1 1:11 Osaka, Japon
Défaite 5-3   Fedor Emelianenko Soumission (kimura) Pride Shockwave 2006 1 8:16 Saitama, Japon Pour le titre des poids lourds du Pride FC.
Défaite 5-2   Josh Barnett Soumission (kimura) Pride Critical Countdown Absolute 1 2:02 Saitama, Japon Quart de Finale du Pride Openweight Grand Prix
Victoire 5-1   Tsuyoshi Kohsaka TKO (coups de poing) Pride Total Elimination Absolute 2 4:15 Osaka, Japan Premier tour du Pride Openweight Grand Prix
Victoire 4-1   Yosuke Nishijima KO (coup de poing) Pride 31: Dreamers 3 1:18 Saitama, Japon
Victoire 3-1   Mirko Filipović Décision partagée Pride Shockwave 2005 3 5:00 Saitama, Japon
Victoire 2-1   Wanderlei Silva Décision partagée Pride Shockwave 2004 3 5:00 Saitama, Japon
Victoire 1-1   Dan Bobish TKO (coup de pied au corps) Pride 28: High Octane 1 6:23 Saitama, Japon
Défaite 0-1   Hidehiko Yoshida Soumission (clé de bras) Pride Critical Countdown 2004 1 5:25 Saitama, Japon

Notes et référencesModifier

  1. (en) « K-1 World Grand Prix 2003 results » [PDF] (consulté le 16 novembre 2015).
  2. « Ligoté, battu et terrorisé: Mark Hunt raconte son enfance traumatisante », sur MMA Nouvelles, (consulté le 3 octobre 2015).
  3. (en) Chris Taylor, « Mark Hunt vs. Junior dos Santos official for UFC 160 », sur BJPenn.com, (consulté le 7 septembre 2013).
  4. (en) Steven Marrocco, « UFC 160 results/photos: Junior dos Santos devastates Mark Hunt with late KO », sur MMAJunkie.com, (consulté le 7 septembre 2013).
  5. « S’il bat Junior Dos Santos à l’UFC 160, Mark Hunt aura un 'title shot' », sur MMA Nouvelles, (consulté le 7 septembre 2013).
  6. (en) Guilherme Cruz, « Mark Hunt, 'Bigfoot' Silva agree to headline next UFC event in Australia », sur MMA Fighting, (consulté le 7 septembre 2013).
  7. (en) Matt Ericksson, « UFC Fight Night 33 results: Mark Hunt fights Antonio Silva to draw in all-time classic », sur MMAjunkie, (consulté le 10 décembre 2013).
  8. « UFN 33 ‘Hunt vs. Bigfoot’: Les Résultats », sur MMA Nouvelles, (consulté le 10 décembre 2013).
  9. (en) « UFC Fight Night 33 results: Dana White reacts to Mark Hunt and Antonio Silva's War », sur MMAjunkie, (consulté le 5 octobre 2015).
  10. (en) « UFC Fight Night 33 bonuses: Rua, Silva and Hunt pick up $50,000 awards », sur MMAjunkie, (consulté le 10 décembre 2013).
  11. « UFN 33: Antionio ‘Bigfoot’ Silva a échoué un test antidopage, il perd son bonus de 50K$ », sur MMA Nouvelles, (consulté le 18 décembre 2013).
  12. (en) Steven Marrocco, « 'Bigfoot' Silva fails UFC Fight Night 33 post-fight drug test », sur Bloodyelbow.com, (consulté le 5 octobre 2015).
  13. http://mmanouvelles.com/2014/09/19/ufc-fight-night-52-hunt-vs-nelson-les-resultats/
  14. http://mmanouvelles.com/2014/09/20/ufc-fight-night-52-les-bonus/
  15. « Cain Velasquez est blessé, Fabricio Werdum affrontera Mark Hunt pour le titre HW intérimaire », sur MMA Nouvelles, (consulté le 23 octobre 2014).
  16. (en) Erik Fontanez, « UFC 180 Results: Fabricio Werdum TKOs Mark Hunt, Earns Interim Heavyweight Title », sur MMAWeekly, (consulté le 17 novembre 2014).

Liens externesModifier