1947 en dadaïsme et surréalisme

ÉphéméridesModifier

JanvierModifier

FévrierModifier

AvrilModifier


  • Le quotidien L'Humanité s'en prend à Breton « qui fut l'hôte de Trotsky, le plus grand serviteur de la police politique internationale contre le mouvement ouvrier. »

  • Tristan Tzara, Le Surréalisme et l'après-guerre, conférence prononcée à la Sorbonne : « Je ne vois pas sur quoi le surréalisme serait fondé pour reprendre son rôle dans le circuit des idées au point où il le laissa comme si cette guerre et ce qui s'ensuivit ne fût qu'un rêve vite oublié. » Breton manifeste bruyamment sa désapprobation avant de quitter l'amphithéâtre[4].
  • Breton donne sa signature à un communiqué défendant Paul Nizan d'accusations portées à son encontre par Louis Aragon.
  • Publication du tract collectif Liberté est un mot vietnamien contre l'expédition militaire française en Indochine : « Y a-t-il une guerre en Indochine ? On s'en douterait à peine : les journaux de la France «libre», soumis plus que jamais à la consigne, font le silence. »[5]

MaiModifier

JuinModifier


  • Christian Dotremont et Jean Seeger écrivent et publient à Bruxelles, le tract Pas de quartier dans la révolution ! Les surréalistes parisiens répondent par le Manifeste des surréalistes révolutionnaires en France[6].

  • Breton rappelle les calomnies d'un parti bannissant « la libre discussion dans les organismes révolutionnaires » et invite ceux qui prétendent « déséquivoquer » à « assainir l'air » autour d'eux-mêmes.

  • Exposition Toyen à Paris. Breton préface le catalogue.
  • Les surréalistes parisiens regroupés sous le nom de Cause publient la déclaration collective Rupture inaugurale pour « définir son attitude préjudicielle à l'égard de toute politique partisane ». Ce tract est signé par près de cinquante personnalités se réclamant du surréalisme[7].

JuilletModifier

OctobreModifier

NovembreModifier

DécembreModifier

Cette année-làModifier

  • Première exposition monographique de Pierre Alechinsky à Bruxelles. Il rencontre René Magritte à cette occasion.
  • Publication de la revue La Grasse matinée créée et dirigée par Christian Dotremont et Jean Seeger[18]
  • En réponse à l'Ode à Charles Fourier d'André Breton, Dotremont publie l' Ode à Karl Marx, tandis que les « surréalistes révolutionnaires de France et de Belgique » publient le tract URSS capitale Moscou, témoin du rapprochement de ses membres avec les partis communistes belge et français[19].
  • Georges Henein créé les éditions et les cahiers La Part du sable : « Pourquoi La Part du sable ? À cause de cette matière qui est en nous avant que d'être dans la nature, à la fois apaisante et égarante, conductrice et dislocatrice, plage où l'on aborde et piste déjà effacée. »[20]
  • Le peintre canadien Jean-Paul Riopelle s'installe à Paris et participe aux activités des surréalistes.

ŒuvresModifier

  • Aloïse
  • Antonin Artaud
    • Autoportrait, crayon sur papier
    • Van Gogh le suicidé de la société : « Mais comment faire comprendre à un savant qu'il y a quelque chose de définitivement déréglé dans le calcul différentiel, la théorie des quanta, ou les obscènes et si niaisement liturgiques ordalies de la précession des équinoxes, - de par cet édredon rose crevette que Van Gogh fait si doucement mousser à une place élue de son lit, de par la petite insurrection « vert Véronèse », azur trempé de cette barque devant laquelle une blanchisseuse d'Auvers-sur-Oise se relève de travailler, de par aussi ce soleil vissé derrière l'angle gris du clocher du village, en pointe, là-bas, au fond ; devant cette masse énorme de terre qui, au premier plan de la musique, cherche la vague où se congeler. »
  • Baya
    • Les Amoureux, huile sur toile[22]
  • Maurice Blanchard
    • La Hauteur des murs, poèmes :
      « Comme l'eau de la solitude, mes feuilles imitent les oiseaux,
      comme les mains de l'avare, elles quittent mes rameaux,
      une à une, pour jouer un instant encore avec l'or du soleil,
      danseuses de la mort[23]. »
  • Francis Bouvet
    • Le Monde défenestré, huile sur toile
    • Seulement ma petite ombre, objet[24]
  • Victor Brauner
    • Cérémonie, huile sur drap de coton[25]
    • Le Loup-table, objet « désagréable » : bois et éléments de renard naturalisé[26]
    • Maison hantée[27]
    • Matriarcat, huiles sur toile
  • André Breton
    • Ode à Charles Fourier : « Je te salue de la Forêt Pétrifiée de la culture humaine
      Où plus rien n'est debout
      Mais où rôdent de grandes lueurs tournoyantes
      Qui t'appellent la délivrance du feuillage et de l'oiseau
      De tes doigts part la sève des arbres en fleurs
      [...]
      Que les plus vertigineux autostrades ne laissent pas de nous faire regretter ton trottoir à zèbres
      Que l'Europe prête à voler en poudre n'a trouvé rien de plus expédient que de prendre des mesures de défense contre les confetti
      Et que parmi les exercices chorégraphiques que tu suggérais de multiplier
      Il serait peut-être temps d'omettre ceux du fusil et de l'encensoir »
  • Malcolm de Chazal
    • Sens plastique II, écrit
  • Paul Delvaux
    • Les Grandes sirènes
    • Le Nu et le mannequin[28], huiles sur toile
  • Jean Dubuffet
  • Marcel Duchamp
    • Prière de toucher, sein en mousse sur la couverture d'un catalogue[29]
  • Max Ernst
    • Capricorn, sculpture[30]
    • Mouche non euclidienne, huile sur toile[31]
  • Alberto Giacometti
    • Le Nez, sculpture
  • Yvan Goll
  • Arshile Gorky
    • Agony[33]
    • Fiançailles II[34], huiles sur toile
    • Soft night, huile, encre et crayon conté sur toile[35]
  • Karl-Otto Götz
    • Turmpflanzen, monotype
  • Georges Henein
  • Jindrich Heisler
    • Cache-toi, guerre, poème sur un cycle de dessins de Toyen :
      « Il ne s'agit ni d'inimitié ni d'amour
      Les couchers de soleil accompagnés de papiers glacés
      et flâneurs sont suivis par des vides déserts
      sur lesquels apparaissent de vieux objets
      abandonnés qui se joignent à la circulation
      se mordant mutuellement
      et qui tâchent de croître
      si possible l'un dans l'autre
      afin d'atteindre leur but
      convenir à tout »[37]
    • Jeanne Sabrenas (Alfred Jarry, La Dragonne), installation
  • Jacques Herold
    • Le Grand transparent, bronze[38]
  • Rozeta Hudji
    • Paysage de fantaisie, huile sur toile[39]
  • Frederick J. Kiesler
    • Figure anti-tabou, sculpture
    • Salle des superstitions, installation
    • Totem for all religions, sculpture : bois et cordage[40]
  • Wifredo Lam
    • Les Noces, huile sur toile
    • Tête (Canaïma), huile sur papier marouflé sur toile[41]
  • Marcel Lefrancq
    • La Chute de l'empire d'Orient, collage photographique[42]
    • Pastorale, pellicule brûlée[43]
  • Maria Martins
    • l'Impossible, objet[44]
  • Matta
    • Le Pèlerin du doute, huile sur toile
  • Norman McLaren
    • Fiddle de Dee, film d'animation, 3 min 22 s[45]
  • Wolfgang Paalen
    • Selam trilogy, huile sur toile[46]
  • Alfred Pellan
    • Citrons ultra-violets, huile sur toile
  • Benjamin Péret
  • Jean-Paul Riopelle
    • Nadaka, huile sur toile[48]
  • Kay Sage
    • Festa, huile sur toile[49]
  • Georges Schehadé
    • Rodogune Sinne, texte dramatique
  • Louis Scutenaire
    • Les Vacances d'un enfant, roman
  • Toyen
    • La Fenêtre de « Magna sed apta », objet
  • Clovis Trouille
    • Mes funérailles[50] : corps blancs de pleureuses à bas noirs
    • Mon tombeau, huiles sur toile. Breton : « Il peint avec des charbons ardents. »

Notes et référencesModifier

  1. Évelyne Grossman, Chronologie, dans Artaud Œuvres, éditions Gallimard, collection Quarto, Paris, 2004, p. 1761.
  2. Lam et les poètes, éditions Hazan, Paris, 2005, p. 138.
  3. Xavier Canonne, Le Surréalisme en Belgique. 1924-2000, éditions Actes Sud, Arles, 2007, p. 52.
  4. Mark Polizzotti, André Breton, Gallimard, Paris, 1995, p. 621.
  5. José Pierre, Tracts surréalistes, tome II, 1982, Paris, Le Terrain vague, p. 27.
  6. Tract reproduit dans Canonne, op. cit., p. 54.
  7. Adam Biro & René Passeron (sous la direction de), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Genève & Presses universitaires de France, Paris, 1982, p. 371 et texte reproduit dans Pierre, op. cit., p. 30 et suivantes.
  8. Reproduit dans Canonne, op. cit., p. 54.
  9. Description et photographies de l'exposition dans Didier Ottinger (sous la direction de), Dictionnaire de l'objet surréaliste, Gallimard & Centre Pompidou, Paris, 2013, p. 98 et suivantes.
  10. Musée des Sables-d'Olonne. Reproduction dans Beaux Arts Magazine, no 90, mai 1991, p. 60.
  11. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 104.
  12. Citation et reproduction dans Ottinger, op. cit. ,p. 99 et suivantes.
  13. Biro, op. cit., p. 389.
  14. Biro, op. cit., p. 16.
  15. Biro, op. cit., p. 44, p. 82 & p. 310.
  16. José Pierre, L'Univers surréaliste, Somogy, Paris, 1983, p. 17.
  17. Grossman, op. cit., p. 1451 & p. 1767.
  18. Unique numéro. Canonne, op. cit., p. 52.
  19. Canonne, op. cit., p. 54.
  20. Biro, op. cit., p. 205.
  21. Reproduction dans Pierre, op. cit., p. 79.
  22. Reproduction dans Pierre, op. cit., p. 85.
  23. Jean-Louis Bédouin, La Poésie surréaliste, éditions Seghers, Paris, 1964, p. 54.
  24. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 61.
  25. 190 x 258 cm. Fond de dotation Jean-Jacques Lebel & Hopi Lebel. Reproduction dans "L'Œil n° 736, septembre 2020, p. 17.
  26. 54 x 57 x 28,5 cm. Paris, Centre Pompidou. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 171.
  27. Reproduction dans André Breton, Le Surréalisme et la Peinture, Gallimard, 1928-1965, p. 125.
  28. Reproduction dans Connaissance des arts, no 651, juillet 2007, p. 156.
  29. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 170.
  30. Reproduction dans Connaissance des arts no 766, janvier 2018, p. 36.
  31. Cité dans Ottinger, op. cit., p. 201.
  32. Reproduction dans Agnès Angliviel de la Beaumelle, Yves Tanguy, éditions du C. G. P., Paris, 1982, p. 223.
  33. Museum of Modern Art, New York. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 13.
  34. Reproduction dans Pierre, op. cit., p. 236.
  35. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington. Reproduction dans L'Œil, no 619, décembre 2009, p. 56.
  36. Bédouin, op. cit., p. 282.
  37. Bédouin, op. cit., p. 136 & p. 282.
  38. 183 x 90 x 60 cm. Paris, galerie Les Yeux fertiles. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 136.
  39. 146 x 114 cm. Reproduction dans Obliques n° 14-15, éditions Borderie, Nyons, 1977, p. 146.
  40. 285,1 x 86,6 x 78,4 cm. New York, The Museum of modern art. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 161.
  41. 92 × 75 cm. Collection particulière. Reproduction dans Lam et les poètes, op. cit., p. 33.
  42. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 242 et Canonne, op. cit., p. 47.
  43. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 240.
  44. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 102
  45. www3.onf.ca.
  46. Reproduction dans Breton, [LSELP], p. 137.
  47. Angliviel, op. cit., p. 223.
  48. 76,2 × 91,5 cm. Reproduction dans Beaux Arts Magazine no 80, juin 1990.
  49. 41 × 33 cm, Galerie Thessa Herold. Reproduction dans Georgiana Colvile, Scandaleusement d'elles. Trente-quatre femmes surréalistes, éditions Jean-Michel Place, Paris, 1999, p. 271.
  50. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 414.

Article connexeModifier