1958 en dadaïsme et surréalisme

ÉphéméridesModifier

FévrierModifier

 
Démasquez les physiciens ...

  • Démasquez les physiciens, videz les laboratoires, tract signé collectivement du Comité de lutte anti-nucléaire[1].

OctobreModifier


  • Première exposition monographique d'Yves Laloy à la galerie La Cour d'Ingres à Paris[2]. Le catalogue est préfacé par André Breton.

  • André Breton, Où est Carthage ?, collage avec deux cartes de jeu

NovembreModifier


  • Publication du premier numéro de la revue Bief, sous-titrée Jonction surréaliste et dirigée par Gérard Legrand[3].

Cette année-làModifier

ŒuvresModifier

  • André Breton
    • Où est Carthage ?, collage avec deux cartes de jeu : l'une sur papier, la seconde, sur un carton d'invitation au vernissage de Charles Henri Ford (en), titrées à l'encre noire[4]
  • Guy Cabanel
    •  À l'animal noir, écrit : « La salamandre brûle. Lame bue sur les cendres, acier, tu crachotes à l'intérieur du gouffre où ton ambition vient de te plonger. À présent, tu dois connaître les pouvoirs qui t'étaient offerts. Sans mesure tu t'y donnes. L'air visqueux recouvre ton visage d'une pellicule assez opaque pour te cacher l'environ déjà presque imperceptible au fond de ce cratère. »[5]
  • Leonora Carrington
    • Ingler, huile sur toile[6]
  • Yves Elléouët
    • La Chouette, gouache sur papier[7]
  • Wifredo Lam
    • Brousses, série de grands formats, technique mixte sur papier[8]
  • Jean-Jacques Lebel
    • Diptyque unitaire, huile sur toile[9]
  • Ghérasim Luca
    •  Ce château pressenti, écrit[10]
  • René Magritte
  • Joyce Mansour
    • Les Gisants satisfaits, textes en prose : « Je suis d'une autre espèce. Même morte, je reviendrai forniquer dans le monde. »[11]
  • André Masson
    •  Couple dans la nuit, huile sur toile[12]
  • Matta
    •  
      Matta, Three figures
      Three figures, huile sur toile
  • César Moro
    •  La Tortuga ecuestre (la tortue équestre), publication posthume
  • Man Ray
    • Pain peint, objet : pain, peinture, balance[13]
  • Max Walter Svanberg illustre l'édition suédoise des Illuminations d'Arthur Rimbaud.

Notes et référencesModifier

  1. Reproduit dans Atomes crochus n° 5, janvier 2017, p. 8.
  2. 17 quai Voltaire.
  3. Adam Biro & René Passeron (sous la direction de), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Genève & Presses universitaires de France, Paris, 1982, p. 362.
  4. 22,2 × 16,5 cm, pour la première ; 13,4 × 9,6 cm. pour la seconde. Collection André Breton jusqu'à sa dispersion en 2003. [1]
  5. Jean-Louis Bédouin, La Poésie surréaliste, éditions Seghers, Paris, 1964, p. 76.
  6. Reproduction dans Obliques n° 14-15, Éditions Borderie, Nyons, 1977, p. 80.
  7. 60 × 46 cm. Rennes, musée des Beaux-Arts. Reproduction dans Beaux arts magazine, juillet 2009, p. 34.
  8. Lam et les poètes, Hazan, Paris, 2005, p. 35.
  9. 81 × 118 cm. Paris, galerie 1900-2000. Reproduction dans Artpress no 362, décembre 2009, p. 16.
  10. Bédouin, op. cit., p. 284.
  11. Bédouin, op. cit., p. 265 & Biro, op. cit., p. 263.
  12. Vincent Gille & Béatrice Riottot El-Habib (sous la direction de), Le Surréalisme et l'Amour, Gallimard,, p. 86.
  13. Reproduction dans Beaux arts magazine no 132, mars 1995, p. 42.