1936 en dadaïsme et surréalisme

ÉphéméridesModifier

JanvierModifier


  • Antonin Artaud embarque pour le Mexique : « C'est pour moi une véritable aventure et c'est d'ailleurs ce qui me plaît, là-dedans, puisque je pars avec des fonds très réduits. Et que je dois à toute force compter sur ce qui se présentera là-bas pour vivre. Et le destin, il me semble, ne peut pas ne pas parler. »[1]

  • Publication du tract Le Domestique zélé, dans lequel le Groupe surréaliste en Belgique prononce l'exclusion d'André Souris, coupable d'avoir dirigé une messe à la mémoire d'Henry Le Bœuf, l'un des fondateurs du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles[2].

FévrierModifier


  • À l'occasion d'une rétrospective Picasso, en Espagne, Paul Éluard donne une conférence à l'Institut français de Madrid sur le thème Pablo Picasso, peintre et poète[3].
  • Éluard présente Dora Maar à Picasso.

MarsModifier

MaiModifier

JuinModifier


  • À Londres, première exposition internationale du surréalisme organisée par les peintres David Gascoyne et Roland Penrose, avec la collaboration de Breton et Messens[14].

  • Dans le cadre de l'exposition surréaliste de Londres, Paul Éluard donne une conférence intitulée L'Évidence poétique : « Les poèmes ont toujours de grandes marges blanches, de grandes marges de silence où la mémoire ardente se consume pour recréer un délire sans passé. »[15].

SeptembreModifier

OctobreModifier

NovembreModifier

DécembreModifier

Cette année-làModifier

ŒuvresModifier

  • Jean Arp
    • Couronne de bourgeons II, plâtre poncé, enduit et stéariné[23]
  • Maurice Blanchard
    • Sartrouville, poèmes[24]
  • André Breton
    • Le Merveilleux contre le mystère
  • André Breton et Paul Éluard
    • Notes sur la poésie
  • André Breton et Jacqueline Lamba
    • Le Petit mimétique, boîte-objet : insecte ailé (libellule ?) sur amas de feuilles mortes séchées dans un écrin de bois tapissé d'un papier translucide couleur de miel[25]
  • Claude Cahun
    • Cœur de Pic, mise en scène photographiée d'objets : main factice, fleurs et feuilles coupées dont un tournesol, tissu[26]
  • Alexander Calder
    • Mantis, Mobile, présentée à l'exposition Fantastic Art, Dada, Surrealism[27]
  • Achille Chavée
    • Le Cendrier de chair, poèmes : « Jouons l'inconnu sur l'image connue / je vous explique le mécanisme de la pureté / fermons les yeux / pour attraper au vol / les cent mouches qui brûlent leurs ailes / qui brûlent nos pupilles de cristal / mon cher soleil / mon cher criminel endurci de bonté »
  • Salvador Dalí
  • Paul Delvaux
    • Femme au miroir, huile sur toile[33]
  • Óscar Domínguez
  • Paul Éluard
    • Les Yeux fertiles, avec un portrait et quatre illustrations de Picasso
  • Max Ernst
    • La Joie de vivre
    • La Nature à l'aurore[36], huiles sur toile
    • Objet mobile recommandé aux familles, objet cinétique symbolisant l'acte sexuel[9]
    • La Ville entière, gouache sur papier et empreintes de rouleaux de broderie[37]
  • Leonor Fini
    • Couverture d'un livre ayant séjourné dans la mer, objet : couverture de livre avec concrétions marines de boues séchées, d'algues, de cordelettes et de coquillages et portant comme seul titre lisible Columbus[38]
  • Wilhelm Freddie
    • Sex-paraysappeal, objet : plâtre peint, verres, corde, gants, bois[39]
  • Alberto Giacometti
    • Femme qui marche, bronze, commencé en 1932[40]
  • Stanley William Hayter
    • Ophélia, huile sur toile[41]
  • Sadegh Hedayat
    • La Chouette aveugle, roman[42]
  • Maurice Henry
    • Hommage à Paganini, assemblage : violon entouré de bande Velpeau[43]
  • Jacques Hérold
    • La Rencontre, huile sur toile[44]
  • Georges Hugnet
    • La Septième face du dé, écrits et collages, la couverture est de Marcel Duchamp
  • Marcel Jean
    • Moraine, huile sur toile[45]
    • Le Spectre de Gardénia, objet : tête en plâtre, fermeture à glissière sur base en bois recouverte de velours et pellicule tirée d'un film de Louis Chavance et dans lequel apparaît Dora Maar[46]
  • Gilbert Lely
    • Je ne veux pas qu'on tue cette femme, recueil de poèmes, avec un frontispice de Max Ernst[47]
  • Dora Maar
    • Portrait d'Ubu, photographie[48]
    • Le Simulateur, photomontage : un enfant au corps contorsionné debout sur un plafond voûté
  • Pierre Mabille
    • La Construction de l'homme
  • René Magritte
    • Ceci est un morceau de fromage, objet : huile sur masonite représentant un morceau de brie, sous une cloche de verre et support de marbre[49]
    • La Clé des champs, huile sur toile[50]
    • La Découverte du feu, huile sur panneau[51]
    • Éloge de la dialectique, gouache sur papier[52]
    • La Magie noire, huile sur toile[53]
    • La Vengeance, huile sur toile[54]
  • André Masson
    • L'Acéphale, dessin pour la couverture de la première parution de la revue du même nom créée par Georges Bataille[55]
  • Reuben Mednikoff
    • Le Cochon volant, huile sur toile
  • Joan Miró
    • Masonite, série de 16 tableaux, huile, caséine, sable et goudron sur masonite (bois aggloméré), de 78 × 108 cm chacun, créés en deux mois, après le déclenchement de la rébellion de Franco en Espagne[56]
  • Henry Moore
    • Forme carrée, sculpture
  • Richard Oelze
    • Le Dangereux désir[57]
  • Meret Oppenheim
    • Le Déjeuner en fourrure, objet : tasse, soucoupe et petite cuillère recouvertes de cuir et de fourrure[58].
      C'est Breton qui a trouvé le titre de l'œuvre en contractant celui du Déjeuner sur l'herbe d'Édouard Manet et La Vénus en fourrure de Sacher-Masoch. « Je ne cherchais pas si loin, précise Meret. J'avais donné comme titre : Assiette, tasse et cuillère recouvertes de fourrure. »[13]
    • Ma gouvernante, objet : paire de chaussures de femme posées sur un plat d'argent et ficelées comme un gigot : « [Cette œuvre] évoque pour moi une paire de cuisses serrées dans le plaisir. »[59]
  • Roland Penrose
    • Le Dernier voyage du capitaine Cook, sculpture
    • The Dew machine (La Machine à faire la rosée), objet
  • Le Paradis aux alouettes, objet : bois, verre, métal[60]
  • Wolfgang Paalen
    •  
      Wolfgang Paalen, Pays interdit
      Pays interdit
  • Valentine Penrose
  • Benjamin Péret
    • Je ne mange pas de ce pain-là, anthologie de poèmes publiés depuis 1926 ainsi que des inédits[62]
    • Je sublime
    • Trois cerises et une sardine, illustré d'un dessin d'Yves Tanguy[63]
  • Gisèle Prassinos
    • Quand le bruit travaille
    • Une demande en mariage
  • Alice Rahon-Paalen
    • À même la terre, illustré d'une eau-forte d'Yves Tanguy, la maquette est de Benjamin Péret. On la surnommera « l'abeille noire » en référence à l'un de ses poèmes : « Le nord bâtit l'hiver avec des abeilles noires et des ailes blanches. »[64]
  • Yves Tanguy
    • De l'autre côté du pont, objet, bois peint et tissu sur sable[65]
    • Le Nid de l'Amphioxus, huile sur toile[66]
  • Raoul Ubac
  • Gérard Vulliamy
    • La Salamandre pompéïenne[68]

Notes et référencesModifier

  1. Lettre au docteur René Allendy. Évelyne Grossman, Chronologie, in Artaud Œuvres, éditions Gallimard, Quarto, Paris, 2004, p. 1745.
  2. Xavier Canonne, Le Surréalisme en Belgique. 1924-2000, éditions Actes Sud, Arles, 2007, p. 33.
  3. Marcelle Dumas & Lucien Scheler, Chronologie de Paul Éluard, dans Poésies complètes, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 1968, p. LXVIII.
  4. « Max Ernst - Une semaine de bonté - les collages originaux », sur musee-orsay.fr (consulté en )
  5. Grossman, op. cit., p. 1746.
  6. a et b Dumas, op. cit., p. LXVIII.
  7. Titre voulu par André Breton plutôt que exposition d'objets surréalistes, dans Didier Ottinger (sous la direction de), Dictionnaire de l'objet surréaliste, Gallimard & Centre Pompidou, Paris, 2013, p. 72.
  8. Ottinger, op. cit., p. 34 et p. 72. pour la description de l'exposition.
  9. a et b Ottinger, op. cit., p. 61.
  10. Ottinger, op. cit., p. 43.
  11. Cité dans Ottinger, op. cit., p. 229.
  12. Ottinger, op. cit., p. 38.
  13. a et b Ottinger, op. cit., p. 51.
  14. Agnès Angliviel de la Beaumelle, Yves Tanguy, Centre Pompidou, Paris, 1982, p. 204 et Adam Biro & René Passeron (sous la direction de), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Genève & Presses universitaires de France, Paris, 1982, p. 279 et Dumas, op. cit., p. LXIX.
  15. Dumas, op. cit., p. LXIX.
  16. Grossman, op. cit., p. 1747.
  17. Il en reviendra en octobre 1937 et sera soupçonné d'avoir siégé dans des tribunaux révolutionnaires. Canonne, op. cit., p. 33.
  18. Grossman, op. cit., p. 1748.
  19. Lam et les poètes, éditions Hazan, Paris, 2005, p. 137.
  20. Georgiana Colvile, Scandaleusement d'elles. Trente-quatre femmes surréalistes, éditions Jean-Michel Place, Paris, 1999, p. 218.
  21. Et non dans les Brigades internationales, selon une lettre de Jean Schuster adressée à La Quinzaine littéraire et publiée dans le no 91 du 1er mars 1970, p. 12.
  22. Biro, op. cit., p. 326.
  23. 52 × 42,5 × 42 cm. Paris, Centre Pompidou. Description dans Ottinger, op. citr., p. 307. Reproduction dans José Pierre, L'Univers surréaliste, Somogy, Paris, 1983, p. 187.
  24. Biro, op. cit., p. 58.
  25. Reproduction dans Vincent Gille & Béatrice Riottot El-Habib (sous la direction de), Le Surréalisme et l'Amour, Gallimard, Paris, 1997, p. 95.
  26. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 40.
  27. Ottinger, op. cit., p. 36.
  28. Reproduction dans Gabriele Crepaldi, L'Art moderne 1900-1945, Gründ, 2006, p. 213.
  29. Reproduction dans Philippe Audoin, Les Surréalistes, p. 74.
  30. Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam. Reproduction dans L'Œil no 650, octobre 2012, p. 73.
  31. 98,5 × 32,5 × 34 cm. Düsseldorf, Kunstsammlung Nordrhein Westfalen. Description dans Ottinger, op. cit., p. 308 et reproduction dans L'Œil, op.  cit., p. 650.
  32. 88 × 79 × 6 cm. Athènes, the George Economou collection. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 272.
  33. 71 × 91,5 cm. Reproduction dans Connaissance des arts no 719, octobre 2013, p. 50.
  34. Reproduction dans André Breton, Le Surréalisme et la Peinture, Gallimard, 1928-1965, p. 128 et Pierre, L'Univers surréaliste, op. cit., p. 23.
  35. Breton verra dans la « décalcomanie sans objet préconçu » ou « décalcomanie du désir », selon les propres termes de Dominguez, le point de départ de « l'automatisme absolu » : « Voici retrouvé à l’état le plus pur le charme sous lequel nous tenaient au sortir de l’enfance, les rochers et les saules d’Arthur Rackham (Illustrateur anglais du XIXe siècle). »
  36. Reproduction dans L'Œil no 588, février 2007, p. 94.
  37. 49 × 63,9 cm. Musée d'art et d'histoire, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Reproduction dans Connaissance des arts no 714, avril 2013, p. 64.
  38. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 44.
  39. 64,5 x 33 x 22 cm. Aalborg, Kunsten museum of modern art. Description dans Ottinger, op. cit., p. 309. Reproduction dans Pierre, L'Univers surréaliste, op. cit., p. 196.
  40. 150,3 x 27,7 x 38,4 cm. Paris, Fondation Alberto et Annette Giacometti. Reproduction de la version de 1932 dans le Ottinger, op. cit., p. 23.
  41. Reproduction dans Pierre, L'Univers surrréaliste, op. cit., p. 178.
  42. Première traduction française en 1954. Breton estimera le livre au même titre que l'Aurélia de Gérard de Nerval, la Gradiva de Wilhelm Jensen et les Mystères de Knut Hamsun. Biro, op. cit., p. 202.
  43. 24,5 x 52 x 10 cm. Milan, Archivio Maurice Henry. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 43.
  44. Reproduction dans Gille, op. cit., p. 81.
  45. Reproduction dans Connaissance des arts no 651, juillet 2007, p. 34.
  46. 35 × 18 × 23 cm. Paris, Centre Pompidou. Biro, op. cit., p. 225 et description et reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 250 et p. 310 et Mary Ann Caws, Les Vies de Dora Maar, Thames & Hudson, Paris, 2000, p. 54.
  47. Éditions Surréalistes. Cité dans Gilbert Lely, Poésies complètes, tome 1 : chronologie, Mercure de France, Paris, 1990, p. 26.
  48. Paris, Centre Pompidou, Musée national d'art moderne. Reproduction dans C. Gonnard & E. Lebovici, Femmes artistes/artistes femmes, Hazan, Paris, 2007, p. 174.
  49. Hauteur 30,5 cm. Collection particulière. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 38.
  50. Reproduction dans Crepaldi, op. cit., p. 21.
  51. 22 × 16 cm. Collection particulière. Reproduction dans Beaux Arts Magazine no 108, janvier 1993, p. 15.
  52. 38 × 32 cm. Musée d'Ixelles, Bruxelles. Reproduction dans Connaissance des arts no 714, avril 2013, p. 40.
  53. Reproduction dans Crepaldi, op. cit., p. 211.
  54. 53,5 x 65 cm. Collection Francis Gross, Paris. Reproduction dans Beaux Arts Magazine no 445, juillet 2021, p. 172.
  55. Biro, op. cit., p. 11 et reproduction dans Artpress 2 no 9, mai 2008, p. 11.
  56. Jacques Dupin, Joan Miró, Flammarion, Paris, 1961. Reproduction dans Beaux Arts Magazine no 290, août 2008, p. 113.
  57. Reproduction dans Pierre, L'Univers surréaliste, op. cit., p. 175.
  58. Diam. 24 cm, cuillère 20 cm. New York, Museum of Modern Art. Reproduction dans Pierre, L'Univers surréaliste, op. cit., p. 182 et Colvile, op. cit., p. 222.
  59. 14 x 21 x 33 cm. Reproduction dans Colvile, op. cit., p. 223.
  60. Collection particulière. Reproduction dans Ottinger, op. cit., p. 220.
  61. Colvile, op. cit., p. 234.
  62. Éditions Syllepse, Paris, 2010.
  63. Angliviel de la Beaumelle, op. cit., p. 204.
  64. La Quinzaine littéraire no 1074, 16 décembre 2012, p. 30.
  65. 12 × 21 × 47 cm, collection Morten G. Newman. Reproduction dans Beaux Arts Magazine no 90, mai 1991, p. 59.
  66. Reproduction dans Angliviel de la Beaumelle, op. cit., p. 114 et suivante.
  67. Canonne, op. cit., p. 41. : « Le photomontage n'est ici qu'une étape intermédiaire dans ce long travail de manipulation qui voit l'image d'origine se perdre dans les inversions ou les solarisations, pour conduire à ces grands combats qui évoquent le relief, un monde pétrifié que déjouent les courbes du corps féminin. »
  68. Collection Streichenberg. Reproduction dans Biro, op. cit., p. 425.

Article connexeModifier