Ouvrir le menu principal

Xavier Malisse
Image illustrative de l’article Xavier Malisse
Xavier Malisse en janvier 2005.
Carrière professionnelle
1998 – 2013
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance (39 ans)
Courtrai
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 5 694 825 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 9
Meilleur classement 19e (12/08/2002)
En double
Titres 9
Finales perdues 4
Meilleur classement 25e (07/11/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/2 1/8
Double 1/16 V(1) 1/8 1/8
Mixte - - 1/4 -

Xavier Malisse, né le à Courtrai (Belgique), est un joueur de tennis belge, professionnel de 1998 à 2013.

BiographieModifier

Professionnel depuis 1998, il réside à Bradenton (Floride). Joueur complet au caractère impétueux mais au talent certain[1], il s'est adjugé trois titres sur le circuit ATP, dont deux à Delray Beach en 2005 face au Tchèque Jiří Novák et en 2007 face à James Blake. Il a également remporté en 2004 le tournoi de Roland-Garros en double avec son compatriote Olivier Rochus.

Il fut le joueur belge le mieux classé de l'histoire (19e au classement ATP en 2002) durant 13 ans, avant que David Goffin ne fasse mieux en mai 2015. Bien qu'il soit considéré par ses collègues comme étant l'un des joueurs les plus talentueux du circuit, son manque de régularité, son mental instable et ses pépins physiques réguliers l'empêchent de s'installer durablement dans le top mondial. Il est l'un des rares joueurs à s'être imposé contre de nombreux joueurs du top 5 comme Rafael Nadal, Novak Djokovic, David Ferrer, Jo-Wilfried Tsonga et Lleyton Hewitt, ce qui fait de lui un joueur redouté des grands noms du tennis des années 2000.

Le , il est suspendu un an par le tribunal antidopage flamand pour manquements dans la transmission des informations de localisation. Il est également accusé d'avoir manqué un contrôle antidopage. Il décide de contester cette sanction devant le Tribunal arbitral du sport et obtient gain de cause.

Le , il joue son dernier match professionnel à l'Ethias Trophy, battu au premier tour par Serhiy Stakhovsky[1].

Vie personnelleModifier

Xavier Malisse a été en couple avec l'animatrice Émilie Dupuis[2].

CarrièreModifier

1996-2000Modifier

Xavier Malisse entame sa carrière sur le circuit en 1996 et commence à se distinguer deux ans plus tard, après avoir rejoint l'académie Bollettieri en septembre 1997 sur proposition de son agent. Lors du Tournoi de Philadelphie 1998, il passe près de la victoire au premier tour contre Pete Sampras, étant battu par l'Américain 7 jeux à 5 dans le troisième set. Il parvient ensuite en finale de l'Open du Mexique[3] alors qu’il est classé au-delà de la 300e place. Il y bat des spécialistes de terre battue tels que Alex Calatrava, Francisco Clavet et Félix Mantilla. Une semaine plus tard, il se défait de Thomas Muster en deux sets sur la surface de prédilection de l'Autrichien à Bogota.

Début 1999, il se hisse en finale de Delray Beach avant de rendre les armes face au grand espoir du tennis australien Lleyton Hewitt[3]. Xavier défait en Coupe Davis un autre futur grand champion, Roger Federer, et contribue ainsi à la qualification de la Belgique en demi-finale. Il fait quelques mois plus tard une entrée éclair dans le top 100 au terme de son troisième tour à l’US Open. Mais dans sa globalité, cette saison est extrêmement décevante et marquée par de nombreuses éliminations précoces malgré un potentiel évident. Xavier est fantomatique en 2000. À cette période, Malisse n'est pas assidu à l'entraînement et néglige sa carrière alors qu'il a une relation avec l'Américaine Jennifer Capriati[3].

2001Modifier

L'année suivante se présente sous un meilleur jour pour Xavier Malisse avec une demi-finale à San José puis une nouvelle finale à Delray Beach, écartant sur sa route Nicolás Lapentti avant d'échouer contre Jan-Michael Gambill[3]. Xavier réédite la performance à Atlanta (finale perdue contre l'Américain Andy Roddick)[4]. Il se replace du même coup dans le top 100.

Il est plus performant dans les tournois du Grand Chelem, frôlant l'exploit contre Roger Federer à Wimbledon contre lequel il tombe en cinq sets alors qu'il avait refait son déficit de deux sets. Xavier obtient son meilleur résultat à l'US Open où il se hisse en huitième de finale à l'issue d'une victoire épique contre Tim Henman alors neuvième mondial en cinq sets accrochés. X-Man achève sa belle saison par une demi-finale à Lyon, qui lui permet de devenir 38e mondial soit alors le meilleur classement mondial jamais obtenu par un joueur belge[3], et un quart de finale à Paris (avec une victoire sur le finaliste de l'Open d'Australie Arnaud Clément).

2002Modifier

En dépit d’une défaite au second tour à l'Open d'Australie contre Todd Martin, il se refait une santé à Memphis où il prend sa revanche sur le trentenaire Américain avant de baisser pavillon contre Andy Roddick en demi-finale. Xavier répond présent à Roland-Garros où il est barré par un Sébastien Grosjean en très grande forme en huitième de finale.

Mais le meilleur est à venir. Xavier produit une performance majeure à Wimbledon en se qualifiant pour la demi-finale. Sur son chemin, il efface le no 6 mondial Ievgueni Kafelnikov en trois sets (7-64, 7-5, 6-2) puis le spécialiste du gazon Greg Rusedski (3-6, 6-3, 3-6, 6-3, 6-4) avant de s’offrir le scalp d’un revenant et ancien vainqueur à Londres Richard Krajicek au bout du suspens (6-1, 4-6, 6-2, 3-6, 9-7). Le surprenant David Nalbandian que l'on n'attendait pas non plus aussi loin dans la compétition met fin à ses espoirs au terme d’une autre bataille dans laquelle le Belge s’écroule physiquement dans la dernière manche (62-7, 4-6, 6-1, 6-2, 2-6). Peu de temps après, Xavier parvient au 19e rang mondial, soit le meilleur classement obtenu par un Belge. Ce coup d’éclat ne sera pas confirmé sur le restant de la saison. Il perd au troisième tour de l’US Open contre Roger Federer.

2003Modifier

Au troisième tour de l'Open d'Australie, Xavier retrouve David Nalbandian, contre lequel il jette l'éponge dans le troisième set. C'est ensuite une traversée du désert qui se profile avec des éliminations en cascade en début de tournois. Il chute une fois encore à la troisième marche du tournoi de Roland-Garros, après avoir remporté un match marathon contre le combattif Stefan Koubek (3-6, 4-6, 6-4, 7-5, 8-6) au tour précédent. Mais c’est à Wimbledon que la désillusion est grande puisqu’il se fait sortir sans gloire par Cyril Saulnier en trois petits sets dès l'entame du tournoi. Le calvaire continue jusqu’à une lueur d’espoir à l’US Open. Il trace en effet son chemin jusqu’en huitième de finale avec au passage une probante victoire en cinq sets sur Agustín Calleri.

2004Modifier

X-Man fait un début de saison délicat. Il doit attendre avril pour enfin sortir la tête de l'eau à Saint-Poltën avec une finale perdue contre Filippo Volandri mais l'adversité peu coriace ne permet pas de juger sa forme. Xavier rassure son monde avec un probant Roland-Garros qui le voit se défaire du no 7 mondial Rainer Schüttler puis d'un ancien lauréat du tournoi Albert Costa en cinq sets dantesques (6-4, 2-6, 4-6, 7-6, 8-6) avant d'être éliminé par Lleyton Hewitt en huitième de finale. Il s'adjuge le tournoi de double avec son compatriote Olivier Rochus. Il se hisse également en huitième à Wimbledon mais doit abandonner contre Mario Ančić à cause d'une blessure au dos. La suite de la saison est un long chemin de croix pour le Belge. Seule une finale à Lyon le sauve du « naufrage »[5].

2005Modifier

Xavier se fait occire par l'Allemand Tommy Haas au premier tour de l'Open d'Australie mais relève la tête à Delray Beach qu'il remporte à la surprise générale, obtenant ainsi son premier titre sur le circuit ATP[6].

La suite de l'année est cependant moins reluisante : il se fait disqualifier de Miami pendant son match contre David Ferrer. X-Man est barré par le futur vainqueur Rafael Nadal dès son second match à Roland-Garros, puis par Guillermo Coria à Wimbledon au même stade. Il revit à l'US Open en atteignant les huitièmes de finale et pousse le double vainqueur du tournoi Andre Agassi dans un combat titanesque où les deux protagonistes livrent un match de très haut niveau. Le vétéran américain mène deux sets à rien et passe à deux points du match dans le jeu décisif du troisième set. Xavier entame alors une improbable remontée avant de céder dans l’ultime manche (3-6, 4-6, 7-6, 6-4, 2-6).

2006Modifier

Le « soleil brille joyeusement » pour Xavier Malisse, alors classé 47e en ce début d'année 2006. Parti sans entraîneur aux antipodes mais avec un nouveau sponsor, l'équipementier italien Sergio Tacchini, son contrat avec Adidas n'ayant pas été reconduit, Xavier Malisse semble d'emblée respirer la grande forme. Pour son tout premier rendez-vous de la saison, à Adélaïde, le Courtraisien se qualifie pour la finale du tournoi en se jouant de Mario Ančić, d’Andreas Seppi (sur le score cinglant de 6-1, 6-0) puis de Tomáš Berdych avant d’être battu par Florent Serra. Le Belge se montre coriace à l'Open d'Australie, vaincu par le 13e mondial Thomas Johansson en cinq sets et se hisse encore une fois en finale de Delray Beach où il s’incline au jeu décisif du dernier set face à Tommy Haas. Mais comme souvent dans sa carrière, il subit un passage à vide et ne brille qu’à partir de juillet à Indianapolis (battu par James Blake en demi-finale), puis à Toronto où il accède au quart de finale. Il enchaîne en intégrant le dernier carré à New Haven. Sa dernière performance de la saison est une demi-finale à Lyon.

2007Modifier

Xavier Malisse débute l'année 2007 au tournoi de Chennai où il crée la sensation en éliminant l'Espagnol Rafael Nadal, deuxième joueur du monde, 6-4, 7-64, pour la première fois en trois confrontations. Il conclut victorieusement son parcours en battant en finale l'Autrichien Stefan Koubek, 6-3, 6-1[7]. Il s'adjuge également le titre en double au côté de Dick Norman.

Après un Open d'Australie raté (éliminé au premier tour par Arnaud Clément), Xavier dispute son tournoi fétiche de Delray Beach et s'impose pour la seconde fois cette année. En finale, il bat la tête de série no 1, l'Américain James Blake, 5-7, 6-4, 6-4[8]. C'est son deuxième succès dans le tournoi floridien (sur 5 finales disputées). De plus, il réalise une nouvelle fois le doublé en gagnant le tournoi en double, associé à l'Américain Hugo Armando. C'est la première fois en 10 ans qu'un joueur réalise deux fois ce doublé. Viennent ensuite sept mois de galère en raison d'une blessure au poignet droit contractée au tournoi de Memphis. C'est à l'US Open que Xavier fait son retour à la compétition. Il parvient au second tour, éliminé par David Nalbandian, mais il perd au Challenger de Gand dès son entrée en lice en contractant une déchirure au ligament externe du genou gauche. Cette nouvelle blessure met définitivement un terme à une saison bien sombre.

2008Modifier

Retombé très bas dans le classement à la suite d'une blessure, Xavier Malisse doit défendre son titre à Chennai, où il tombe contre Mikhail Youzhny en quart de finale. Il arrive à l'Open d'Australie en manque de repères mais fait mieux que se défendre contre le no 32 mondial Dmitri Toursounov au premier tour : il ne flanche qu'au bout de cinq sets alors qu'il avait remporté les deux premiers. À la suite d'ennuis de santé, on ne reverra Xavier sur les courts qu'à l'occasion du Queen's, au mois de juin, où il bénéficie d'une Wild Card. Il se défait facilement de Dan Evans sur un double 6-1 au premier tour, mais s'incline cependant au deuxième tour contre Lleyton Hewitt sur le score de 6-3, 6-2. Deux semaines plus tard, le Belge est au départ de Wimbledon en étant classé 226e mondial. Il est éliminé au deuxième tour en trois sets par Andy Murray. Durant la seconde partie de la saison, son classement le condamne à jouer dans les tournois Challenger. Il joue tout de même à Los Angeles et à l'US Open, mais il est à chaque fois éliminé au premier tour. Xavier confirme qu'il est sur le déclin et termine l'année 162e mondial. Cela sera confirmé en 2009, et X-Man deviendra un joueur méconnu du grand public.

2010Modifier

Xavier Malisse s'était vu infliger en fin de saison 2009 un an de suspension pour un manquement aux règles anti-dopage. Celui-ci ainsi que sa compatriote Yanina Wickmayer sont autorisés à rejouer dès le .

À croire que cette mésaventure a donné des ailes à Xavier Malisse, qui s'est vu atteindre deux fois des demi-finales cette saison, pendant laquelle il a battu des joueurs très talentueux comme Tommy Haas (6-4, 3-6, 6-4), John Isner (7-6, 6-7, 7-6), Novak Djokovic (6-3, 4-6, 6-2) et Tomáš Berdych (6-4, 3-6, 6-2).

Son match de l'année reste celui du troisième tour de Wimbledon contre le no 21 mondial, Sam Querrey. Ce match disputé en cinq sets s'est terminé à 7 jeux à 9 dans la dernière manche. L'Américain a su resserrer son jeu au meilleur moment et a ainsi gagné le match.

Xavier Malisse est passé de la 94e place à la 63e au classement ATP.

2011Modifier

Le début de l'année 2011 est plein de promesses car Xavier Malisse semble être en forme et les résultats à l'Open de Chennai sont prometteurs, X-Man se qualifiant pour la finale, où il est battu par le Suisse Stanislas Wawrinka sur le score de 7-5, 4-6, 6-1[9].

Au tournoi d'Auckland, il est battu dès le premier tour par le Français Arnaud Clément. À l'Open d'Australie, le Belge bat Albert Montañés, tête de série no 25, au deuxième tour mais s'incline au tour suivant face à Roger Federer en trois sets.

Le Belge est éliminé aux premiers tours de l'Open de San José par Milos Raonic, qui réalise une très bonne saison, et au tournoi de Memphis par Florent Serra. Lors de la rencontre de Coupe Davis face à l'Espagne, il est battu par Fernando Verdasco sur le score de 6-4, 6-3, 6-1.

Au Masters d'Indian Wells, il est battu au troisième tour par le qualifié Somdev Devvarman. Il réalise toutefois la performance de battre Jo-Wilfried Tsonga. Dans ce même tournoi, il réalise un authentique exploit en compagnie du prometteur Alexandr Dolgopolov en remportant le tournoi de double, battant en finale la paire suisse Roger Federer-Stanislas Wawrinka et éliminant au passage les frères Bob et Mike Bryan, têtes de série no 1. Au Masters de Miami, le joueur belge est arrêté dès le second tour par le Français Michaël Llodra. Au Masters de Monte-Carlo et à l'Open de Barcelone, il est de nouveau battu dès les premiers tours respectivement par Albert Montañés et Juan Carlos Ferrero. Au Masters de Madrid, après un premier tour difficile, il se hisse aisément en huitièmes de finale en battant Lu Yen-hsun sur le score sans appel de 6-2, 6-2. Il est éliminé en huitièmes par Roger Federer.

Le deuxième Grand Chelem de l'année, Roland-Garros, ne sourit pas à X-Man, il se fait éliminer dès le deuxième tour par l'Espagnol Fernando Verdasco, tête de série numéro 16.

Au tournoi du Queen's, Xavier Malisse se fait éliminer au second tour par le numéro 4 mondial Andy Murray. Toutefois, le Belge ne s'incline pas facilement, il montre de belles choses. Comme la saison passée, Xavier atteint la demi-finale du tournoi de Rosmalen. Une semaine plus tard, il se qualifie pour les huitièmes de finale du tournoi de Wimbledon en évinçant deux têtes de série : Florian Mayer et Jürgen Melzer. Cela faisait presque six ans, depuis l'US Open 2005, qu'il n'avait plus atteint la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem. Il s'incline face au qualifié Bernard Tomic, découverte du tournoi.

Après-carrièreModifier

Une fois sa carrière de joueur achevée, Xavier Malisse reste dans le monde du tennis et devient l'entraîneur de Ruben Bemelmans en 2014[10].

PalmarèsModifier

En simple messieursModifier

En double messieursModifier

Titres en tournois ChallengerModifier

En simple (4/7)Modifier

Résultat Date Tournoi Prize Money Surface Adversaire en finale Score
Victoire 25/09/2000   USTA Championships, San Antonio 50 000 $ Dur   Ronald Agenor 7-63, 6-3
Finale 03/10/2005   Ethias Trophy, Mons 125 000 $ Moquette (int.)   Olivier Rochus 6-2, 6-0
Victoire 14/07/2008   Moncton Men's Challenger, Moncton 35 000 $ Dur   Danai Udomchoke 6-4, 6-4
Victoire 27/07/2009   Challenger Banque nationale, Granby 50 000 $ Dur   Kevin Anderson 6-4, 6-4
Finale 03/08/2009   Odlum Brown Vancouver Open, Vancouver 100 000 $ Dur   Márcos Baghdatís 6-4, 6-4
Finale 07/09/2009   Trophée des Alpilles, Saint-Rémy 42 500 € Dur   Márcos Baghdatís 6-4, 6-1
Victoire 19/10/2009   Open d'Orléans, Orléans 106 500 € Dur (int.)   Stéphane Robert 6-1, 6-2

En double (2/4)Modifier

Résultat Date Tournoi Prize Money Surface Partenaire Adversaires Score
Finale 05/07/1999 Challenger d'Ostende,
  Ostende
125 000 $ Terre   Wim Neefs   Marcos Ondruska
  Steven Randjelovic
6-2, 6-4
Victoire 07/07/2008 Seguros Bolivar Open,
  Bogota
125 000 $ Terre   Carlos Salamanca   Juan Sebastián Cabal
  Michael Quintero
6-1, 6-4
Victoire 08/09/2008 Alexander Kolyaskin Memorial,
  Donetsk
50 000 $ Dur   Dick Norman   Harel Levy
  Noam Okun
4-6, 6-1, [13-11]
Finale 24/09/2012 Open d'Orléans,
  Orléans
106 500 € Dur (int.)   Ken Skupski   Lukáš Dlouhý
  Gilles Müller
6-2, 65-7, [10-7]

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1999 1er tour (1/64)   Y. El Aynaoui 1er tour (1/64)   M. Philippoussis 3e tour (1/16)   N. Escudé
2000 2e tour (1/32)   R. Fromberg
2001 3e tour (1/16)   M. Russell 2e tour (1/32)   R. Federer 1/8 de finale   M. Zabaleta
2002 2e tour (1/32)   T. Martin 1/8 de finale   S. Grosjean 1/2 finale   D. Nalbandian 3e tour (1/16)   R. Federer
2003 3e tour (1/16)   D. Nalbandian 3e tour (1/16)   A. Agassi 1er tour (1/64)   C. Saulnier 1/8 de finale   A. Roddick
2004 1er tour (1/64)   K. Kučera 1/8 de finale   L. Hewitt 1/8 de finale   M. Ančić 1er tour (1/64)   K. Kučera
2005 1er tour (1/64)   T. Haas 2e tour (1/32)   R. Nadal 2e tour (1/32)   G. Coria 1/8 de finale   A. Agassi
2006 2e tour (1/32)   T. Johansson 1er tour (1/64)   N. Massú 2e tour (1/32)   R. Štěpánek 3e tour (1/16)   J. Novák
2007 1er tour (1/64)   A. Clément 2e tour (1/32)   D. Nalbandian
2008 1er tour (1/64)   D. Toursounov 2e tour (1/32)   A. Murray
2009 2e tour (1/32)   A. Roddick 1er tour (1/64)   R. Schüttler
2010 1er tour (1/64)   N. Almagro 2e tour (1/32)   D. Ferrer 3e tour (1/16)   S. Querrey 1er tour (1/64)   D. Sela
2011 3e tour (1/16)   R. Federer 2e tour (1/32)   F. Verdasco 1/8 de finale   B. Tomic 1er tour (1/64)   M. Granollers
2012 1er tour (1/64)   É. Roger-Vasselin 1er tour (1/64)   B. Baker 1/8 de finale   R. Federer 1er tour (1/64)   J. Isner
2013 2e tour (1/32)   F. Verdasco 1er tour (1/64)   M. Raonic 1er tour (1/64)   F. Verdasco 1er tour (1/64)   A. Seppi

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 2e tour (1/16)
  S. Sargsian
  B. Bryan
  M. Bryan
2e tour (1/16)
  K. Vliegen
  P. Haarhuis
  I. Kafelnikov
2e tour (1/16)
  T. Vanhoudt
  P. Haarhuis
  I. Kafelnikov
2e tour (1/16)
  T. Vanhoudt
  M. Llodra
  F. Santoro
2004 2e tour (1/16)
  O. Rochus
  R. Koenig
  P. Pála
Victoire
  O. Rochus
  M. Llodra
  F. Santoro
2e tour (1/16)
  O. Rochus
  R. Leach
  B. MacPhie
1er tour (1/32)
  O. Rochus
  J. Knowle
  N. Zimonjić
2005 2e tour (1/16)
  O. Rochus
  W. Moodie
  N. Zimonjić
1/8 de finale
  O. Rochus
  B. Bryan
  M. Bryan
1/8 de finale
  O. Rochus
  D. Hrbatý
  M. Mertiňák
2006 2e tour (1/16)
  O. Rochus
  J. Knowle
  J. Melzer
1/4 de finale
  M. Bhupathi
  A. Pavel
  A. Waske
1er tour (1/32)
  M. Bhupathi
  L. Friedl
  M. Youzhny
2007 1er tour (1/32)
  F. Dancevic
  S. Aspelin
  C. Haggard
2008 1er tour (1/32)
  H. Armando
  M. Gicquel
  F. Santoro
2009
2010 1er tour (1/32)
  O. Rochus
  N. Almagro
  S. Ventura
1er tour (1/32)
  O. Rochus
  J. Melzer
  P. Petzschner
1er tour (1/32)
  O. Rochus
  D. Gimeno-Traver
  F. Gil
2011 2e tour (1/16)
  J. Murray
  B. Phau
  J. Tipsarević
2e tour (1/16)
  A. Dolgopolov
  D. Brown
  M. Kohlmann
1/8 de finale
  M. Knowles
  S. Bolelli
  F. Fognini
2012 1er tour (1/32)
  K. Skupski
  D. Bracciali
  P. Starace
1/8 de finale
  M. Knowles
  B. Bryan
  M. Bryan
1er tour (1/32)
  D. Norman
  Lu Y-h.
  A. Waske
1er tour (1/32)
  M. Knowles
  P. Andújar
  G. García-López
2013 2e tour (1/16)
  D. Norman
  A.-U.-H. Qureshi
  J.-J. Rojer
1er tour (1/32)
  K. Skupski
  J. S. Cabal
  R. Farah
2e tour (1/16)
  K. Skupski
  A.-U.-H. Qureshi
  J.-J. Rojer
1er tour (1/32)
  A. Dolgopolov
  F. López
  A. Sá

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixteModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2000 - - 2e tour (1/16)
  Jennifer Capriati
  Anke Huber
  Joshua Eagle
-
2010 - - 1/4 de finale
  Kim Clijsters
  Rennae Stubbs
  Marcelo Melo
-

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[11] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid puis Shanghai[12] Paris
1999 1/8 de finale
  C. Moyà
1er tour
  J.-M. Gambill
1er tour
  T. Haas
2000 2e tour
  N. Lapentti
2001 1er tour
  A. Pavel
2e tour
  P. Rafter
1/8 de finale
  T. Haas
2002 1er tour
  R. Federer
1er tour
  F. López
1er tour
  F. Mantilla
1/8 de finale
  T. Robredo
1er tour
  G. Cañas
1er tour
  J. Novák
1/8 de finale
  R. Schüttler
2e tour
  S. Grosjean
2e tour
  R. Federer
2003 2e tour
  S. Grosjean
2e tour
  Lee H-t.
1er tour
  C. Moyà
1er tour
  I. Ljubičić
2e tour
  M. Philippoussis
1er tour
  A. Roddick
2e tour
  M. Fish
2004 2e tour
  D. Hrbatý
3e tour
  G. Cañas
1er tour
  T. Haas
1er tour
  A. Costa
1er tour
  J. I. Chela
1er tour
  I. Ljubičić
1er tour
  T. Haas
2e tour
  T. Haas
2005 1er tour
  M. Mirnyi
2e tour
  D. Ferrer
2e tour
  R. Nadal
1/8 de finale
  M. Puerta
1er tour
  C. Moyà
1er tour
  F. López
2006 3e tour
  S. Grosjean
2e tour
  R. Štěpánek
1er tour
  D. Nalbandian
2e tour
  T. Berdych
1er tour
  J. Mónaco
1/4 de finale
  R. Federer
1er tour
  M. Mirnyi
1er tour
  M. Fish
1er tour
  S. Grosjean
2007
2008 2e tour
  P. Kohlschreiber
3e tour
  R. Štěpánek
1er tour
  M. Safin
1er tour
  G. Simon
2009
2010 1er tour
  I. Andreev
2e tour
  A. Murray
1er tour
  J. Nieminen
2011 3e tour
  S. Devvarman
2e tour
  M. Llodra
1er tour
  A. Montañés
2e tour
  A. Murray
1/8 de finale
  R. Federer
1er tour
  K. Anderson
2012 2e tour
  R. Štěpánek
2e tour
  J.-W. Tsonga
2013 1er tour
  L. Mayer
3e tour
  K. Nishikori
1er tour
  G. Dimitrov
1er tour
  A. Kuznetsov
1er tour
  D. Istomin
1er tour
  J. Levine

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saisonModifier

En simpleModifier

Année 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 161   142   127   33   25   56   47   48   37   109   162   94   60   49   62   135

En doubleModifier

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 393   95   39   64   83   160   166   539   333   26   47   109

Source : (en) Classements de Xavier Malisse sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Records et StatistiquesModifier

Victoires sur le top 20Modifier

# Lieu Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 Tournoi de tennis du Mexique 1998 Terre   Félix Mantilla 20 2e tour 7-6, 3-6, 6-3
2 Masters d'Indian Wells 1999 Dur   Goran Ivanišević 13 2e tour 7-6, 6-3
3 Tournoi de tennis d'Indianapolis 2000 Dur   Marcelo Ríos 19 2e tour 6-4, 7-6
4 Tournoi de tennis de Bois-le-Duc 2001 Gazon   Arnaud Clément 12 1er tour 6-4, 6-4
5 Tournoi de Los Angeles 2001 Dur   Marat Safin 2 2e tour 7-5, 6-3
6 US Open 2001 Dur   Tim Henman 9 3e tour 6-7, 6-3, 7-5, 4-6, 6-4
7 Tournoi de tennis de Lyon 2001 Synthétique   Arnaud Clément 13 2e tour 7-5, 3-6, 7-6
8 Open de Paris-Bercy 2001 Synthétique   Arnaud Clément 14 2e tour 6-4, 3-6, 7-6
9 Masters de Rome 2002 Terre   Marat Safin 6 2e tour 6-3, 6-4
10 Roland Garros 2002 Terre   Tim Henman 6 2e tour 6-2, 3-6, 7-6, 6-3
11 Wimbledon 2002 Gazon   Ievgueni Kafelnikov 6 3e tour 7-6, 7-5, 6-1
12 Masters de Hambourg 2003 Terre   Àlex Corretja 17 2e tour 7-6, 4-6, 6-3
13 Masters de Cincinnati 2003 Dur   Lleyton Hewitt 6 1er tour 3-6, 6-4, 6-2
14 US Open 2003 Dur   Agustín Calleri 19 2e tour 6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-3
15 Roland Garros 2004 Terre   Rainer Schüttler 7 1er tour 6-4, 7-5, 6-4
16 Wimbledon 2004 Gazon   Jiří Novák 16 1er tour 6-3, 6-4, 6-4
17 Masters du Canada 2005 Dur   Thomas Johansson 15 2e tour 7-5, 7-6
18 Masters d'Indian Wells 2006 Dur   Radek Štěpánek 17 2e tour 6-1, 6-1
19 Masters de Rome 2006 Terre   Gastón Gaudio 8 1er tour 4-6, 6-3, 6-3
20 Tournoi de tennis d'Indianapolis 2006 Dur   Fernando González 16 1/4 de finale 7-6, 6-4
21 Masters du Canada 2006 Dur   Nikolay Davydenko 5 1er tour 6-3, 7-5
22 Tournoi de tennis de Chennai 2007 Dur   Rafael Nadal 2 1/2 finale 6-4, 7-6
23 Tournoi de tennis de Delray Beach 2007 Dur   James Blake 6 Finale 5-7, 6-4, 6-4
24 Masters de Miami 2008 Dur   David Nalbandian 7 2e tour 6-1, 6-4
25 Open de San José 2010 Dur   Radek Štěpánek 14 1er tour 6-3, 6-4
26 Tournoi de tennis de Memphis 2010 Dur   Tommy Haas 18 1er tour 6-4, 3-6, 6-4
27 Tournoi de tennis du Queen's 2010 Gazon   Novak Djokovic 3 3e tour 6-4, 3-6, 6-4
28 Wimbledon 2010 Gazon   Juan Carlos Ferrero 17 1er tour 6-2, 6-7, 7-6, 4-6, 6-1
29 Tournoi de Washington 2010 Dur   Tomáš Berdych 8 1/4 de finale 6-4, 3-6, 6-2
30 Tournoi de tennis de Moselle 2010 Dur   Ivan Ljubičić 17 2e tour 7-5, 6-2
31 Masters d'Indian Wells 2011 Dur   Jo-Wilfried Tsonga 17 2e tour 7-6, 7-5
32 Wimbledon 2011 Gazon   Florian Mayer 18 2e tour 1-6, 6-3, 6-2, 6-2
33 Wimbledon 2011 Gazon   Jürgen Melzer 11 3e tour 7-6, 6-3, 6-4
34 Wimbledon 2012 Gazon   Gilles Simon 13 2e tour 6-4, 6-4, 7-6
35 Wimbledon 2012 Gazon   Fernando Verdasco 16 3e tour 1-6, 7-6, 6-1, 4-6, 6-3
36 Open de Bois-le-Duc 2013 Gazon   David Ferrer 4 1er tour 7-63, 6-3

Ses trois meilleures victoires en simple par saisonModifier

1996

  1.   Filippo Messori - 138e
  2. -
  3. -

1998

  1.   Félix Mantilla - 20e
  2.   Thomas Muster - 24e
  3.   Francisco Clavet - 29e

1999

  1.   Goran Ivanišević - 13e
  2.   Davide Sanguinetti - 47e
  3.   Scott Draper - 49e

2000

  1.   Marcelo Ríos - 19e
  2.   Magnus Larsson - 36e
  3.   David Prinosil - 59e

2001

  1.   Marat Safin - 2e
  2.   Tim Henman - 9e
  3.   Arnaud Clément - 12e

2002

  1.   Marat Safin - 6e
  2.   Tim Henman - 6e
  3.   Ievgueni Kafelnikov - 6e

2003

  1.   Lleyton Hewitt - 6e
  2.   Àlex Corretja - 17e
  3.   Agustín Calleri - 19e

2004

  1.   Rainer Schüttler - 7e
  2.   Jiří Novák - 16e
  3.   Albert Costa - 23e

2005

  1.   Thomas Johansson - 15e
  2.   Vincent Spadea - 21e
  3.   Mikhail Youzhny - 26e

2006

  1.   Nikolay Davydenko - 5e
  2.   Gastón Gaudio - 8e
  3.   Jarkko Nieminen - 15e

2007

  1.   Rafael Nadal - 2e
  2.   James Blake - 6e
  3.   Fabrice Santoro - 52e

2008

  1.   David Nalbandian - 7e
  2.   Jarkko Nieminen - 26e
  3.   Jürgen Melzer - 60e

2009

  1.   Michaël Llodra - 56e
  2.   Teimuraz Gabachvili - 64e
  3.   Michael Berrer - 120e

2010

  1.   Novak Djokovic - 3e
  2.   Tomáš Berdych - 8e
  3.   Radek Štěpánek- 14e

2011

  1.   Jürgen Melzer - 11e
  2.   Jo-Wilfried Tsonga - 17e
  3.   Florian Mayer - 18e

2012

  1.   Gilles Simon - 13e
  2.   Fernando Verdasco - 16e
  3.   Florian Mayer - 21e

2013

  1.   David Ferrer - 4e- 7-63, 6-3
  2.   Jérémy Chardy - 25e- 6-3, 6-2
  3.   Martin Kližan - 30e- 7-64, 3-6, 6-3

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Malisse dit stop », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  2. La nouvelle conquête de Xavier Malisse, www.7sur7.be
  3. a b c d et e Laurent Gérard, « Xavier Malisse, des bas-fonds vers le plafond », sur lalibre.be, La Libre Belgique,
  4. Xavier Malisse s'incline en finale à Atlanta - Source ː La Libre Belgique, 29 avril 2001.
  5. A Lyon Soderling remporte son premier tournoi - Source ː Le Nouvel Observateur, 10 octobre 2004.
  6. Malisse remporte son premier titre - Source ː Le Nouvel Observateur, 10 février 2005.
  7. Malisse refroidit Madras - Source ː Eurosport, 7 janvier 2007.
  8. Malisse surnage, Blake coule - Source ː Eurosport, 4 février 2007.
  9. Stanislas Wawrinka remporte le tournoi de Chennai en battant en finale Xavier Malisse - Source ː RTS, 9 janvier 2011.
  10. « Xavier Malisse s'essaye au coaching », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  11. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  12. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001), de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier