Ouvrir le menu principal

Tim Henman

joueur de tennis britannique

Tim Henman
Image illustrative de l’article Tim Henman
Tim Henman à l'Open d'Australie en 2006
Carrière professionnelle
1993 – 2007
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (45 ans)
Oxford
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Paul Annacone
Gains en tournois 11 635 542 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 17
Meilleur classement 4e (08/07/2002)
En double
Titres 4
Finales perdues 2
Meilleur classement 62e (21/02/2000)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/2 1/2 1/2
Double 1/32 1/8 1/16 1/16
Médailles olympiques
Double 1
Tim Henman à Wimbledon en 2004

Tim Henman, surnommé « Gentleman Tim », né le à Oxford, est un joueur de tennis britannique, professionnel de 1993 à 2007.

Avec onze titres ATP, une 4e place mondiale et six demi-finales en Grand Chelem, il a été le meilleur joueur de simple de son pays durant les années 1990 et le début des années 2000. En double, il a remporté quatre titres et une médaille d'argent olympique.

Famille et vie privéeModifier

Sa mère a joué Wimbledon en junior. Son arrière-grand-père a joué à Wimbledon ainsi que son grand-père maternel, Henry Billington entre 1948 et 1951, lequel a également joué pour le Royaume-Uni lors des Coupe Davis 1948, 1950 et 1951. En 1901, sa grand-mère maternelle, Ellen Mary Stowell-Brown a été la première femme à servir au-dessus de l'épaule à Wimbledon. Sa grand-mère maternelle, Susan Billington a joué le double mixte avec son mari Henry à Wimbledon dans les années 1950, elle atteint aussi le troisième tour en double dames en 1951, 1955 et 1956.

Avec sa femme Lucie, Tim Henman a 3 filles : Rosie, Olivia et Grace.

Style de jeuModifier

Henman était l'attaquant par excellence, adepte du service-volée. Au retour de service adverse, il n'hésitait pas à distiller de longs revers coupés dès que l'occasion se présentait pour monter au filet et conclure. Sa surface de prédilection était le gazon.

CarrièreModifier

1992-1996 : débuts prometteursModifier

En 1992, il gagne le titre national et devient professionnel en 1993. En 1994, il est classé parmi les 200 meilleurs mondiaux. En 1996, il atteint sa première finale sur le circuit ATP à Doha face à Jim Courier. Il est alors classé parmi les 30 premiers.

1997Modifier

Il gagne ses deux premiers tournois à Sydney et à Tachkent et se fait opérer du coude la même année. Il reste absent des courts pendant deux mois. À la fin de la saison, il participe à la Masters Cup mais est éliminé dès les phases de poules. Il termine la saison 17e mondial.

1998Modifier

Il atteint les demi-finales à Wimbledon, remporte l'Open de Tachkent et l'Open de Bâle, et participe de nouveau à la Masters Cup ou il est éliminé en demi-finale par Carlos Moyà. Il termine la saison à la 7e place mondiale.

1999Modifier

Il ne remporte pas de titre mais est finaliste à l'Open de Doha, au Tournoi de Rotterdam, au Tournoi du Queen's et à l'Open de Bâle. Il termine la saison à la 12e place mondiale.

2000Modifier

Henman remporte le Tournoi de Brighton et est de nouveau finaliste à Rotterdam ainsi qu'au Classic de l'Arizona. Il participe à sa première finale en Masters Series à Cincinnati, face à Thomas Enqvist. Il termine la saison à la 10e place mondiale.

2001Modifier

Il gagne l'Open de Copenhague ainsi que l'Open de Bâle et est finaliste du Tournoi du Queen's. Il termine la saison à la 9e place mondiale.

2002Modifier

Il remporte le Tournoi de tennis d'Adélaïde et est finaliste à Rotterdam. Il échoue une fois de plus lors de sa 3e finale au Tournoi du Queen's face à Lleyton Hewitt, le numéro 1 d'alors, et au Masters d'Indian Wells face à Lleyton Hewitt une fois encore. Il termine la saison à la 8e place mondiale.

2003Modifier

Il remporte le Classic de Washington et son premier Masters Series : le Masters de Paris-Bercy. Il termine la saison à la 15e place mondiale.

2004Modifier

Malgré une année sans titre, Tim effectue une très bonne saison, se retrouvant finaliste au Masters d'Indian Wells face au nouveau numéro 1 mondial Roger Federer. Aux Internationaux de France de Roland Garros, il est éliminé en demi-finale par Guillermo Coria. À Wimbledon, il atteint les quarts de finale comme l'année précédente. Aux Jeux olympiques, il est éliminé dès le premier tour. À l'US Open, il est éliminé en demi-finale par le futur vainqueur Roger Federer. Ces bons résultats lui permettent de disputer la Masters Cup, où il est éliminé dès les phases de poules. Il termine la saison à la 6e place mondiale.

2006Modifier

Il est finaliste à l'Open du Japon face à Roger Federer. Il termine la saison à la 39e place mondiale.

2007Modifier

Ce sera la dernière année pour Henman. Henman annonce lors d'une conférence de presse le qu'il abandonnera la compétition après la confrontation en Coupe Davis du Royaume-Uni et de la Croatie en octobre. Son dernier match aura été le 2e tour de l'US Open face à Jo-Wilfried Tsonga. Il termine sa carrière à la 91e place mondiale[1],[2].

Demi-finales en Grand-Chelem en simpleModifier

Tim Henman est arrivé en demi-finale dans trois des tournois du Grand Chelem pour un total de six demi-finales dont quatre dans son pays, à Wimbledon, sans jamais réussir à atteindre une finale, ce qui constitue un fait unique dans l'histoire du tennis[réf. nécessaire]. Avant lui, Jirō Sato avait atteint cinq demi-finales de 1931 à 1933 et s'était suicidé en 1934 avant d'atteindre une finale. Henman est éliminé à chaque fois face au futur vainqueur du tournoi, excepté lors de son unique demi-finale à Roland-Garros.

La qualification d'un joueur britannique en finale du tournoi de Wimbledon impliquerait la présence de la reine Élisabeth II, ce qu'Henman n'a jamais réussi à faire. Alors que Tim Henman était en activité, le dernier vainqueur britannique restait Fred Perry en 1936 et le dernier finaliste Henry Austin en 1938. En 2001 contre le Croate Goran Ivanišević, entré dans le tournoi avec une invitation, Henman passe à deux points de la finale, dans un match étalé sur trois jours en raison des multiples coupures dues à la pluie. Il gagne par ailleurs plus de points que son adversaire (168 contre 158), ceci en partie grâce au 6-0 infligé à son adversaire dans la 3e manche.
Le classement d'Henman est entre parenthèse dans la colonne du classement de son adversaire.

Année Tournoi Joueur Classement Score
1998 Wimbledon   Pete Sampras no 1 (no 18) 3-6, 6-4, 5-7, 3-6
1999 Wimbledon   Pete Sampras no 1 (no 6) 6-3, 4-6, 3-6, 4-6
2001 Wimbledon   Goran Ivanišević no 125 (no 11) 5-7, 7-66, 6-0, 6-75, 3-6
2002 Wimbledon   Lleyton Hewitt no 1 (no 5) 5-7, 1-6, 5-7
2004 Roland-Garros   Guillermo Coria no 3 (no 9) 6-3, 4-6, 0-6, 5-7
2004 US Open   Roger Federer no 1 (no 6) 3-6, 4-6, 4-6

PalmarèsModifier

En simple messieursModifier

11 titres en simple 0 G. Chelem 0 Masters 1 Masters 1000 1 ATP 500 9 ATP 250 0 JO
9 sur dur 0 sur gazon 0 sur terre battue 2 sur moquette

En double messieursModifier

Autres résultatsModifier

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1994 1er tour (1/64)   D. Prinosil
1995 2e tour (1/32)   P. Sampras 2e tour (1/32)   J. Palmer
1996 2e tour (1/32)   J. Björkman 1er tour (1/64)   K. Goossens 1/4 de finale   T. Martin 1/8 de finale   S. Edberg
1997 3e tour (1/16)   M. Chang 1er tour (1/64)   O. Delaitre 1/4 de finale   M. Stich 2e tour (1/32)   W. Ferreira
1998 1er tour (1/64)   J. Golmard 1er tour (1/64)   S. Sargsian 1/2 finale   P. Sampras 1/8 de finale   M. Philippoussis
1999 3e tour (1/16)   M. Rosset 3e tour (1/16)   A. Berasategui 1/2 finale   P. Sampras 1er tour (1/64)   G. Cañas
2000 1/8 de finale   C. Woodruff 3e tour (1/16)   F. Vicente 1/8 de finale   M. Philippoussis 3e tour (1/16)   R. Krajicek
2001 1/8 de finale   P. Rafter 3e tour (1/16)   G. Cañas 1/2 finale   G. Ivanišević 3e tour (1/16)   X. Malisse
2002 1/8 de finale   J. Björkman 2e tour (1/32)   X. Malisse 1/2 finale   L. Hewitt 3e tour (1/16)   J. I. Chela
2003 3e tour (1/16)   J. C. Ferrero 1/4 de finale   S. Grosjean 1er tour (1/64)   A. Roddick
2004 3e tour (1/16)   G. Cañas 1/2 finale   G. Coria 1/4 de finale   M. Ančić 1/2 finale   R. Federer
2005 3e tour (1/16)   N. Davydenko 2e tour (1/32)   L. Horna 2e tour (1/32)   D. Toursounov 1er tour (1/64)   F. Verdasco
2006 1er tour (1/64)   D. Toursounov 2e tour (1/32)   D. Toursounov 2e tour (1/32)   R. Federer 2e tour (1/32)   R. Federer
2007 1er tour (1/64)   E. Gulbis 2e tour (1/32)   F. López 2e tour (1/32)   J.-W. Tsonga

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1993 1er tour (1/32)
  C. Bailey
  M. Jensen
  L. Jensen
1994 2e tour (1/16)
  M. Petchey
  M.-K. Goellner
  I. Kafelnikov
1995 1er tour (1/32)
  J. Bates
  H. Holm
  J. Tarango
1996 1er tour (1/32)
  A. Richardson
  J. Holmes
  T. Larkham
1/8 de finale
  S. Davis
  J. Frana
  R. Leach
1er tour (1/32)
  G. Muller
  E. Ferreira
  J. Siemerink
2e tour (1/16)
  P. Galbraith
  J. Eltingh
  P. Haarhuis
1997 1er tour (1/32)
  J. Siemerink
  S. Draper
  B. Steven
1998 1er tour (1/32)
  M. Rosset
  S. Doseděl
  L. Pimek

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[3] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid[4] Paris
1996 2e tour
  S. Bruguera
1/8 de finale
  W. Ferreira
2e tour
  I. Kafelnikov
1er tour
  S. Edberg
1er tour
  C. Moyà
1997 2e tour
  J. Alonso
2e tour
  D. Scala
1er tour
  S. Leblanc
1er tour
  A. Medvedev
1/8 de finale
  J. Björkman
2e tour
  À. Corretja
1998 1er tour
  W. Black
1/2 finale
  M. Ríos
1er tour
  G. Blanco
2e tour
  M. Ríos
2e tour
  H. Arazi
1/2 finale
  P. Rafter
1er tour
  T. Muster
1/8 de finale
  J.-M. Gambill
1/8 de finale
  I. Kafelnikov
1999 1/4 de finale
  C. Woodruff
3e tour
  J. Golmard
2e tour
  F. Meligeni
1/8 de finale
  K. Kučera
1/4 de finale
  M. Zabaleta
2e tour
  J. Courier
1/4 de finale
  I. Kafelnikov
2e tour
  D. Vacek
1/8 de finale
  M. Philippoussis
2000 2e tour
  S. Grosjean
1/4 de finale
  A. Agassi
2e tour
  J. I. Chela
2e tour
  F. Santoro
1/8 de finale
  M. Zabaleta
1er tour
  M. Ríos
Finale
  T. Enqvist
1/8 de finale
  L. Hewitt
2e tour
  A. Costa
2001 1/8 de finale
  N. Lapentti
2e tour
  F. Santoro
1/4 de finale
  H. Arazi
2e tour
  J. Boutter
1er tour
  L. Burgsmüller
2e tour
  A. Costa
1/2 finale
  G. Kuerten
1/4 de finale
  T. Haas
2e tour
  J. Boutter
2002 Finale
  L. Hewitt
1/8 de finale
  R. Federer
1/2 finale
  C. Moyà
1er tour
  F. González
2e tour
  A. Voinea
1/8 de finale
  D. Nalbandian
2e tour
  F. González
2e tour
  P. Srichaphan
1/8 de finale
  N. Escudé
2003 2e tour
  A. Calleri
2e tour
  N. Escudé
1er tour
  G. Coria
1/8 de finale
  O. Rochus
2e tour
  D. Nalbandian
1er tour
  G. Coria
1er tour
  M. Fish
Victoire
  A. Pavel
2004 Finale
  R. Federer
2e tour
  J. Melzer
1/4 de finale
  R. Schüttler
1/8 de finale
  M. Zabaleta
2e tour
  A. Pavel
2e tour
  G. Kuerten
1/8 de finale
  L. Hewitt
1/8 de finale
  I. Ljubičić
1/8 de finale
  M. Youzhny
2005 1/4 de finale
  G. Cañas
1/4 de finale
  R. Federer
1er tour
  M. Zabaleta
1/8 de finale
  D. Hrbatý
1/8 de finale
  J. I. Chela
1er tour
  D. Hrbatý
2e tour
  J. I. Chela
2e tour
  R. Štěpánek
2006 2e tour
  T. Berdych
3e tour
  S. Greul
1er tour
  G. Gaudio
1/8 de finale
  R. Nadal
2e tour
  A. Murray
1er tour
  A. Murray
1/8 de finale
  D. Nalbandian
2007 1er tour
  J. Hernych
1er tour
  G. Cañas
1er tour
  J. C. Ferrero
1er tour
  N. Almagro
1er tour
  J. I. Chela

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et référencesModifier

  1. Henman to hang up his racket (Sky News)
  2. BBC News
  3. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  4. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001) et de Madrid (2002-2008) se sont succédé.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :