Ouvrir le menu principal

Gastón Gaudio

joueur de tennis argentin

Gastón Gaudio
Image illustrative de l’article Gastón Gaudio
Gastón Gaudio en 2018.
Carrière professionnelle
1996 – 2011
Nationalité Drapeau de l'Argentine Argentine
Naissance (40 ans)
Buenos Aires
Taille 1,75 m (5 9)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Franco Davín
Gains en tournois 6 066 156 $
Palmarès
En simple
Titres 8
Finales perdues 8
Meilleur classement 5e (25/04/2005)
En double
Titres 3
Finales perdues 0
Meilleur classement 78e (14/06/2004)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 V(1) 1/32 1/16
Double 1/8 1/8 - 1/32

Gastón Norberto Gaudio, né le à Buenos Aires, est un joueur de tennis argentin.

Professionnel de 1996 à 2011, il a remporté huit titres en simple sur le circuit ATP, dont Roland-Garros en 2004. C'est d'ailleurs le seul tournoi du Grand Chelem dans lequel il est parvenu à dépasser les huitièmes de finales, dominant successivement quatre joueurs du top quinze mondial alors qu'il était classé 44e mondial, et réalisant ainsi une performance individuelle considérée comme exceptionnelle[1][2].

Surnommé « El Gato » (Le Chat), Gaudio est le premier joueur argentin à avoir remporté un tournoi majeur depuis Guillermo Vilas en 1980, et l'un des trois argentins, avec Vilas et Juan Martín del Potro, à s'être imposé dans un tournoi du Grand Chelem. En 2005, il se hisse également en demi-finale des Masters, mais s'incline face à Roger Federer.

Spécialiste de la terre battue, il a remporté ses huit titres professionnels sur cette même surface entre 2002 et 2005, et s'est hissé en demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo à deux reprises, en 2000 et 2006, ainsi qu'à Hambourg en 2003.

Gaudio a achevé deux saisons dans le top dix mondial, en 2004 et 2005, et atteint son meilleur résultat au classement ATP à la cinquième place mondiale, conquise en avril 2005 suite à sa victoire à l'Open d'Estoril.

Joueur hypersensible et souffrant de symptômes dépressifs [3][4], Gastón Gaudio met un terme à sa carrière en 2011, étant alors retombé à la 167ème place mondiale.

CarrièreModifier

Gaudio remporte trois tournois Challengers en 1998, à Helche, Santa Cruz et Santiago, et entre dans le top 150 mondial.

En 1999, il s'adjuge deux Challengers consécutifs, à Nice et Espinho, et atteint le troisième tour des qualifications pour Roland-Garros. Il achève la saison à la 73ème place mondiale.

En 2000, après avoir remporté un nouveau Challenger à Brunswick, Gaudio atteint les demi-finales du tournoi d'Auckland, mais surtout du Masters de Monte Carlo, où il impressionne les observateurs après avoir défait successivement Marat Safin, Felix Mantilla, Julien Boutter et Juan Carlos Ferrero, sans avoir concédé de manche. Il s'incline finalement face à Dominik Hrbatý en trois sets serrés. Il dispute également la finale du tournoi de Stuttgart. Lors des Jeux olympiques d'Athènes, il représente l'Argentine en simple messieurs, mais s'incline au premier tour face au biélorusse Vladimir Voltchkov. Il termine l'année à la 34ème place.

Finaliste du tournoi de Viña del Mar en 2001, il atteint dans la foulée une demi-finale à Buenos Aires, ainsi qu'un quart de finale au Masters 1000 de Miami.

C'est en 2002 qu'il conquiert son premier titre ATP, à Barcelone, battant au passage le numéro un mondial Leyton Hewitt, après avoir rallié les quarts de finale du Masters d'Indian Wells quelques semaines plus tôt. Gaudio s'offre un second titre à Mallorca et atteint les huitièmes de finale de Roland-Garros, où il sera défait par Ferrero. Il participe à une nouvelle finale, cette fois à Gstaad, et se qualifie pour une demi-finale à Kitzbühel, ces deux matchs étant concédés à Alex Correjta. Il consolide sa présence dans le classement, atteignant la 21ème place mondiale.

2003 sera une saison sans titre pour l'argentin, mais il accède à la demi-finale du Masters de Hambourg face à son compatriote Guillermo Coria, un match émaillé d'un incident, Gaudio estimant avoir été insulté par son adversaire durant la partie[5].

En 2004, ses résultats avant la tournée sur terre battue sont passables, puis après des débuts difficiles à Estoril et Monte Carlo, il atteint la finale de Barcelone en battant au passage le no 9 mondial Carlos Moyà et perd dans les premiers tours à Rome et Hambourg. Il signe ensuite deux victoires au World Team Championship sur les no 12 et 19 mondiaux.

Au mois de juin 2004, alors classé 44e mondial, il remporte à la surprise générale le tournoi de Roland-Garros face à son compatriote Guillermo Coria, no 3 mondial, alors qu'il est pris de crampes dans les derniers sets (0-6, 3-6, 6-4, 6-1, 8-6). Sur son parcours, il bat Jiří Novák no 14, Lleyton Hewitt no 12 et David Nalbandian no 8. Il est le deuxième Argentin, après Guillermo Vilas, à remporter un tournoi du Grand Chelem. Il a sauvé deux balles de match durant sa finale, devenant ainsi le premier joueur de l'ère Open et le premier depuis 1936 à réussir l'exploit de remporter un tournoi du Grand Chelem en sauvant une balle de match en finale.

Il enchaîne ensuite trois finales de suite sur terre battue, Bastad, Stuttgart et Kitzbühel, battu respectivement par ses compatriotes Mariano Zabaleta et Guillermo Cañas et par le Chilien Nicolás Massú. Il termine la saison avec trois défaites au Masters et entre dans le top dix mondial à la dixième place.

Durant la saison 2005, Gaudio confirme son talent, s'offrant cinq tournois ATP et atteignant son meilleur classement à la cinquième position, mais il ne pourra cependant conserver son titre à Roland-Garros, battu en huitièmes de finale par David Ferrer. Il se qualifie néanmoins pour les demi-finales des Masters, où il sera sèchement défait par le Suisse Roger Federer. Il finit à la dixième place mondiale pour la deuxième fois consécutive.

Son année 2006 sera marquée par une seconde demi-finale acquise à Monte Carlo, et une première au tournoi d'Acapulco.

S'ensuit une longue descente dans le classement, l'argentin ne parvenant plus à réaliser des parcours satisfaisants. En 2009, après deux années consécutives sans victoires et être retombé à la 966e place mondiale, Gastón Gaudio remporte un match lors du tournoi de Barcelone face à Diego Junqueira. Il enchaîne ensuite la semaine suivante, en gagnant le tournoi Challenger de Tunis, s'imposant en demi-finale face à Jarkko Nieminen puis en finale face au Portugais 71e mondial Frederico Gil. Pointant au 400e rang mondial, il obtient une wild card pour faire son grand retour à Roland-Garros 2009, il est battu au premier tour par Radek Štěpánek en trois sets. En 2010, il revient par la petite porte de Roland-Garros, en disputant les qualifications. Cette année-là, il ne dépasse pas le premier tour.

Gastón Gaudio annonce officiellement sa retraite sportive le 31 août 2011[6].

PalmarèsModifier

Titres en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 22-04-2002   Open Seat GodóBarcelone Series Gold 955 000 $ Terre (ext.)   Albert Costa 6-4, 6-0, 6-2 Parcours
2 29-04-2002   Mallorca OpenPalma de Majorque Int' Series 356 000 $ Terre (ext.)   Jarkko Nieminen 6-2, 6-3 Parcours
3 24-05-2004   Roland-GarrosParis G. Chelem 7 462 318 $ Terre (ext.)   Guillermo Coria 0-6, 3-6, 6-4, 6-1, 8-6 Parcours
4 31-01-2005   BellSouth Open by RosenViña del Mar Int' Series 355 000 $ Terre (ext.)   Fernando González 6-3, 6-4 Parcours
5 07-02-2005   ATP Buenos AiresBuenos Aires Int' Series 355 000 $ Terre (ext.)   Mariano Puerta 6-4, 6-4 Parcours
6 25-04-2005   Estoril OpenEstoril Int' Series 600 000 $ Terre (ext.)   Tommy Robredo 6-1, 2-6, 6-1 Parcours
7 04-07-2005   Allianz Suisse OpenGstaad Int' Series 470 000 $ Terre (ext.)   Stanislas Wawrinka 6-4, 6-4 Parcours
8 25-07-2005   Generali OpenKitzbühel Series Gold 735 000 $ Terre (ext.)   Fernando Verdasco 2-6, 6-2, 6-4, 6-4 Parcours

Finales en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 17-07-2000   MercedesCupStuttgart Series Gold 900 000 $ Terre (ext.)   Franco Squillari 6-2, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2 Parcours
2 12-02-2001   Chevrolet Cup presented by BellSouthViña del Mar Int' Series 350 000 $ Terre (ext.)   Guillermo Coria 4-6, 6-2, 7-5
3 08-07-2002   Allianz Suisse OpenGstaad Int' Series 575 000 $ Terre (ext.)   Àlex Corretja 6-3, 7-63, 7-63 Parcours
4 26-04-2004   Open Seat GodóBarcelone Series Gold 1 000 000 $ Terre (ext.)   Tommy Robredo 6-3, 4-6, 6-2, 3-6, 6-3 Parcours
5 05-07-2004   Synsam Swedish OpenBåstad Int' Series 355 000 $ Terre (ext.)   Mariano Zabaleta 6-1, 4-6, 7-64
6 12-07-2004   MercedesCup, Stuttgart Series Gold 590 000 $ Terre (ext.)   Guillermo Cañas 5-7, 6-2, 6-0, 1-6, 6-3 Parcours
7 19-07-2004   Generali OpenKitzbühel Series Gold 782 828 $ Terre (ext.)   Nicolás Massú 7-63, 6-4 Parcours
8 18-07-2005   MercedesCup, Stuttgart Series Gold 694 000 $ Terre (ext.)   Rafael Nadal 6-3, 6-3, 6-4 Parcours

Titres en double messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 09-02-2004   BellSouth Open by Rosen
 Viña del Mar
Int' Series 308 000 $ Terre (ext.)   Juan Ignacio Chela   Nicolás Lapentti
  Martín Rodríguez
7-62, 7-63
2 12-04-2004   Estoril Open
 Estoril
Int' Series 500 000 $ Terre (ext.)   Juan Ignacio Chela   František Čermák
  Leoš Friedl
6-2, 6-1 Parcours
3 17-07-2006   MercedesCup
 Stuttgart
Series Gold 665 000 $ Terre (ext.)   Max Mirnyi   Yves Allegro
  Robert Lindstedt
7-5, 64-7, [12-10] Parcours

AutresModifier

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1999 3e tour (1/16)   À. Corretja 1er tour (1/64)   M. Norman 1er tour (1/64)   S. Lareau
2000 1er tour (1/64)   M. Llodra 2e tour (1/32)   T. Enqvist 1er tour (1/64)   M. Chang 1er tour (1/64)   A. Clément
2001 1er tour (1/64)   G. Kuerten 1er tour (1/64)   D. Hrbatý 1er tour (1/64)   G. Cañas 1er tour (1/64)   M. Mirnyi
2002 3e tour (1/16)   N. Lapentti 1/8 de finale   J. C. Ferrero 2e tour (1/32)   M. Youzhny 3e tour (1/16)   J.-M. Gambill
2003 2e tour (1/32)   S. Sargsian 3e tour (1/16)   G. Kuerten 1er tour (1/64)   M. Fish 1er tour (1/64)   N. Massú
2004 2e tour (1/32)   D. Hrbatý Victoire   G. Coria 2e tour (1/32)   T. Johansson
2005 3e tour (1/16)   D. Hrbatý 1/8 de finale   D. Ferrer 1er tour (1/64)   B. Baker
2006 3e tour (1/16)   F. Santoro 1/8 de finale   N. Davydenko 2e tour (1/32)   I. Labadze 3e tour (1/16)   M. Gicquel
2007 1er tour (1/64)   G. Müller 2e tour (1/32)   L. Hewitt
2008
2009 1er tour (1/64)   R. Štěpánek

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 1er tour (1/32)
  M. Puerta
  M. Mirnyi
  V. Voltchkov
1er tour (1/32)
  L. Lobo
  Y. El Aynaoui
  T. Vanhoudt
1er tour (1/32)
  J. Acasuso
  L. Arnold Ker
  M. Hood
2004 1/8 de finale
  I. Karlović
  M. Knowles
  D. Nestor
1/8 de finale
  J. I. Chela
  M. Llodra
  F. Santoro
1er tour (1/32)
  J. I. Chela
  W. Black
  K. Ullyett
2005
2006 2e tour (1/16)
  J. I. Chela
  B. Bryan
  M. Bryan
1er tour (1/32)
  J. M. del Potro
  S. Aspelin
  T. Perry

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[7] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid[8] Paris
1999 2e tour
  P. Rafter
2000 2e tour
  L. Hewitt
1/2 finale
  D. Hrbatý
2e tour
  A. Agassi
1er tour
  M. Zabaleta
2e tour
  J. C. Ferrero
1er tour
  F. Squillari
1er tour
  A. Pavel
1er tour
  D. Prinosil
2001 1er tour
  À. Corretja
1/4 de finale
  J.-M. Gambill
2e tour
  T. Henman
1er tour
  N. Lapentti
1/8 de finale
  F. Squillari
2e tour
  G. Kuerten
2e tour
  G. Rusedski
2002 1/4 de finale
  T. Henman
1/8 de finale
  J. I. Chela
1er tour
  W. Ferreira
1er tour
  N. Lapentti
1er tour
  M. Ríos
1er tour
  M. Ríos
2e tour
  A. Agassi
2003 1er tour
  M. Ríos
2e tour
  N. Massú
1/8 de finale
  J. C. Ferrero
1/8 de finale
  J. C. Ferrero
1/2 finale
  G. Coria
1er tour
  R. Federer
1/8 de finale
  R. Ginepri
2e tour
  C. Moyà
2e tour
  T. Robredo
2004 3e tour
  J. Blake
2e tour
  R. Ginepri
2e tour
  L. Hewitt
1er tour
  I. Labadze
1er tour
  R. Federer
1er tour
  T. Reid
2e tour
  G. Rusedski
2e tour
  F. López
2005 3e tour
  N. Kiefer
1/8 de finale
  A. Agassi
1/4 de finale
  R. Nadal
1/8 de finale
  D. Ferrer
1/8 de finale
  C. Rochus
1/4 de finale
  A. Agassi
1er tour
  T. Robredo
2e tour
  J. Acasuso
1/4 de finale
  T. Berdych
2006 3e tour
  M. Baghdatís
2e tour
  K. Vliegen
1/2 finale
  R. Nadal
1er tour
  X. Malisse
2e tour
  G. Simon
1er tour
  C. Moyà
1er tour
  N. Massú
2007 2e tour
  R. Štěpánek
2e tour
  N. Djokovic
2e tour
  A. Roddick
1er tour
  R. Gasquet

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et référencesModifier

  1. « L'improbable victoire », sur Eurosport, (consulté le 13 mai 2019)
  2. « Gaudio vs. Coria : la finale mythique de Roland-Garros 2004 (Highlights) », sur Tennis : Points, Highlights, Vidéos, Histoire | Blog tennis légendaire, (consulté le 13 mai 2019)
  3. « Gaudio Tries to Maintain Sanity on Court », sur Pro Tennis Fan (consulté le 13 mai 2019)
  4. (en) Renzo, « Tennis Enigmas: Gaston Gaudio », sur The Tennis Tipster - A Tennis Blog, (consulté le 13 mai 2019)
  5. (en) « Old insult gives final an edge », sur The Age, (consulté le 13 mai 2019)
  6. Gaudio ne reviendra pas, www.lequipe.fr
  7. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  8. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001) et de Madrid (2002-2008) se sont succédé.

Liens externesModifier