Ouvrir le menu principal

Vazerac

commune française du département de Tarn-et-Garonne

Vazerac
Vazerac
Hôtel de ville et monument aux morts.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Montauban
Canton Pays de Serres Sud-Quercy
Intercommunalité Communauté de communes Coteaux et Plaines du Pays Lafrançaisain
Maire
Mandat
Christian Lestrade
2014-2020
Code postal 82220
Code commune 82189
Démographie
Gentilé Vazeracais
Population
municipale
712 hab. (2016 en diminution de 5,7 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 11′ 30″ nord, 1° 17′ 08″ est
Altitude 83 m
Min. 93 m
Max. 266 m
Superficie 32,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Vazerac

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Vazerac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vazerac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vazerac
Liens
Site web vazerac.fr

Vazerac (prononcé [va.zə.ʁak] ; en occitan Vasarac) est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Une vue des paysages typiques du Bas-Quercy, aux alentours de Vazerac, avec la vallée de la Lupte en contrebas.

La commune de Vazerac se situe en région Occitanie, dans le nord du Tarn-et-Garonne en limite du département du Lot, dans la région naturelle du Bas-Quercy qui sépare la plaine de la Garonne des plateaux calcaires du Quercy[1].

  Bordeaux (165 km) Paris (526 km)
Limoges (183 km)
Cahors (31 km)  
Agen (53 km) N Caussade (21 km)
Rodez (104 km)
O    Vazerac    E
S
Moissac (19 km)
Castelsarrasin (22 km)
Auch (82 km)
Montauban (19 km)
Toulouse (66 km)
Albi (75 km)
Montpellier (218 km)[2]

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

Le territoire de la commune est traversé par trois principaux cours d'eau : le Lemboulas, le Lembous et la Lupte qui longe le bourg, ainsi que par dix autres cours d'eau : les ruisseaux de Bernadou, de Fontaurioles, des Souliés, de Bourdeille, de Lacas, de Béguy, de Lamole, du Peuillet, de Cantemerle et de Longuecassagne.

Voies de communicationsModifier

La commune est parcourue par trois routes départementales secondaires : la D 34 qui relie Lauzerte à la D 20 (au niveau du hameau de Saint-Arthémie) en passant par Cazes-Mondenard ; la D 68 qui part de Lunel et continue après Vazerac vers le Lot où elle devient la D 26 et rejoint après Saint-Paul-de-Loubressac, la D 820 (ancienne RN 20) ; et la D 109 qui se détache au sud du bourg vers la D 20 (qu'elle rejoint au niveau de Rouzet).

ToponymieModifier

Le nom officiel et français de la commune est Vazerac, prononcé [va.zə.ʁak]. Ceci est une francisation du nom occitan originel Vasarac.

HistoireModifier

Au XIIe siècle, la cuvette où se trouve actuellement le village n'était qu'un vaste marécage alimenté par les eaux de la Lupte, les lieux étaient recouverts par une forêt impénétrable, traversée par l'ancienne voie romaine de Cahors à Moissac.

C'est au long de cette ancienne route, vers 1180, que les moines de l'ordre de Cluny édifièrent une église dédiée à saint Julien, c'était une étape de la Via Podiensis, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Autour de cette Église naîtra un village de modestes maisons de colombages et de torchis. Après avoir enduré destructions et reconstructions au fil de l'histoire, la voici enfin, immense vaisseau de pierre blanche, avec son clocher barlong depuis le XVIIe siècle, classée monument historique, elle a été récemment rénovée ainsi que le parvis et le cœur du village.

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[4].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[5],[6]
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 2016 En cours
(au 25 avril 2017)
Christian Lestrade    
2001 2016 Jean Guthmuller SE Ancien proviseur au Lycée Antoine-Bourdelle de Montauban[7]
1965 2001 Marcel Delfour   Exploitant agricole

DémographieModifier

Les habitants de la commune sont appelés les Vazeracais.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2016, la commune comptait 712 habitants[Note 1], en diminution de 5,7 % par rapport à 2011 (Tarn-et-Garonne : +5,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5656091 2581 3441 6211 6531 6721 6631 622
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6011 5511 5471 5391 5351 4061 3471 3051 281
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2401 2081 1361 0301 0161 018972956953
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
877872786658700700696755721
2016 - - - - - - - -
712--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Services communauxModifier

La commune dispose d'une école maternelle et primaire en RPI avec la commune de Labarthe, d'une garderie et d'un centre culturel incluant une médiathèque[1].

ÉconomieModifier

L'agriculture est diversifiée avec l'élevage, les fromages de chèvre, les céréales, l'arboriculture et la vigne, les légumes et les fleurs, les pépinières, le chasselas de Moissac et les melons du Quercy. À l'heure du choix de productions les agriculteurs optent pour la qualité et le bon goût des produits de coteaux.

Les principaux commerces sont présents : supermarché, alimentation, café, boulangerie, coiffeur, poste, restaurant, camping. Un travail important de restauration de maisons et des édifices a été engagé pour rendre le cadre plus agréable. Le camping ombragé, les gîtes ruraux et l'école de langues[12] répondent aux nombreuses demandes de séjour de Français et d'étrangers. Autres loisirs : tennis couvert et randonnées pédestres.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Julien.

Personnalités liées à la communeModifier

GalerieModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b « Vazerac en Tarn-et-Garonne (82) le site officiel de la commune », sur www.vazerac.fr (consulté le 14 novembre 2015)
  2. « Distance entre Vazerac et Montpellier », sur distance2villes.com (consulté le 5 mai 2017)
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. « Les maires de Vazerac », sur le site de l'association FranceGenWeb (consulté le 26 février 2015)
  6. « Christian Lestrade nouveau maire », sur ladepeche.fr (consulté le 25 avril 2017)
  7. Tableau des électeurs pour les élections sénatoriales, Préfecture de Tarn-et-Garonne, 16 juillet 2014, [lire en ligne], p. 17.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Celuga, « formation professionnelle en anglais en immersion : CPF, CIF », sur www.langues-immersion-pro.fr (consulté le 6 janvier 2017)
  13. « église Saint-Julien », notice no PA00095902, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Vazerac en Tarn-et-Garonne (82) le site officiel de la commune », sur www.vazerac.fr (consulté le 14 novembre 2015)
  15. Benoît Gilles, « Qui connaît sa majesté Alexandre Ansaldi ? », La Marseillaise,‎ (lire en ligne).