Sylvia Bergé

actrice française

Sylvia Bergé, née le , est une comédienne française, sociétaire de la Comédie Française également active dans la chanson et le doublage.

Sylvia Bergé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sociétaire de la Comédie-Française
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

FormationModifier

Après des études de russe et de japonais, elle se consacre au théâtre et intègre le cours Florent puis le Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

CarrièreModifier

Jean-Louis Barrault la met en scène dans Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo et Philippe Adrien la dirige dans Les Acteurs de bonne foi et La Méprise de Marivaux.

Entrée elle-même à la Comédie-Française le , elle en est la 496e sociétaire depuis le .

À l’aise aussi bien dans le répertoire classique que dans les pièces contemporaines, Sylvia Bergé est sollicitée par des metteurs en scène de renom comme Jacques Lassalle, Jean-Louis Benoit, Robert Wilson, Julie Brochen, Michel Vinaver, Saadallah Wannous ou Gérard Desarthe.

En 2016, Anne Kessler la met en scène dans La Ronde de Schnitzler et Ivo van Hove dans son adaptation des Damnés d’après le scénario de Visconti.

En 2009, Sylvia Bergé interprète Le Testament de Vanda, monologue écrit pour elle par Jean-Pierre Siméon. En tournée, ce seul-en-scène lui vaut le prix d’interprétation au Festival Acteur de l’Europe en Macédoine et à Vratsa en Bulgarie.

Ses dispositions naturelles pour le chant et sa formation en art vocal font d’elle une candidate idéale pour les rôles mêlant chant et comédie. Daniel Mesguich lui confie le rôle de Metella dans La Vie parisienne d’Offenbach, Lukas Hemleb celui de Régina Morti dans Une visite inopportune de Copi, Laurent Pelly celui de Jenny-la-Bordelière dans L’Opéra de quat’sous de Brecht.

Elle conçoit, interprète et dirige Le Cabaret des mers ainsi que Quatre femmes et un piano et joue dans Chansons déconseillées, Cabaret Barbara et Cabaret Brassens. Pour Les Ondes magnétiques, elle retrouve David Lescot qui l’avait déjà mise en scène dans Les Derniers Jours de l’Humanité de Karl Kraus.

Hors Comédie-Française, Sylvia Bergé interprète Sœur Ursule dans Le Domino noir, mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort (Opéra-Comique). Elle est récitante dans Le Roi David de Honegger au Festival d’Edimbourg, dans Perséphone de Stravinsky à l’Opéra d’Oslo etdans L’Histoire du soldat de Stravinsky, Salle Pleyel. En 2018, Christian Schiaretti la met en scène dans La Voix humaine de Cocteau au TNP.

Sylvia Bergé joue dans le téléfilm de Dominique Cabrera Ça ne peut pas continuer comme ça et remporte le prix Gilda au Festival international Cinema e donne à Florence.

Sylvia Bergé est chevalière dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

Vie privéeModifier

Elle est la fille de Georges Descrières (né Georges Bergé), ancien doyen de la Comédie-Française, et de la comédienne Geneviève Brunet.

ThéâtreModifier

A la Comédie-FrançaiseModifier

Hors Comédie-FrançaiseModifier

FilmographieModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

Séries téléviséesModifier

Séries télévisées d'animationModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier