Daniel Mesguich

acteur français

Daniel Mesguich est un acteur, metteur en scène de théâtre, écrivain, récitant et professeur d'art dramatique français, né le à Alger (Algérie française).

Daniel Mesguich
Daniel Mesguich, portrait de Fernand Michaud.jpg
Daniel Mesguich, en 1982.
Fonction
Directeur
Conservatoire national supérieur d'art dramatique
-
Claire Lasne-Darcueil (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinctions

BiographieModifier

Il passe son enfance en Algérie, enfance qu'il narre dans un récit[1],[2].

Arrivé à Marseille, il est élève au lycée Thiers[3], où il passe du temps à lire les livres achetés chez les bouquinistes qui se situaient en face de l'entrée du lycée[4]. Après être passé par le conservatoire de Marseille, il suit, pendant deux années, des études de philosophie à la faculté de Censier, à Paris. Admis en 1970 au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD), il y reçoit l’enseignement d'Antoine Vitez et de Pierre Debauche.

À peine sorti du CNSAD, il fonde sa compagnie, le Théâtre du Miroir, avec laquelle il ouvre un cours d'art dramatique. C'est ainsi que dix ans après, en 1983, il revient au Conservatoire à la demande de Jean-Pierre Miquel et en devient le plus jeune professeur. Il y enseigne pendant plus de 25 ans, et en a été nommé directeur d' octobre 2007 à 2016. Il est, par ailleurs, fréquemment sollicité pour diriger des master classes à l’étranger (académie de Pékin, Princeton University, Monterrey (Mexique), Budapest) et est invité à donner de nombreuses conférences sur la pédagogie théâtrale (New York, Harvard, Oxford, Bogota).

De nombreux artistes ont été ses élèves, parmi lesquels : Richard Anconina, Jérôme Anger, Dominique Frot, Sandrine Kiberlain, Vincent Pérez, Philippe Torreton et Mylène Farmer.

Daniel Mesguich compte à son actif plus d’une centaine de mises en scène pour le théâtre, une quinzaine pour l’opéra, en France et à l’étranger (Bruxelles, Prague, Moscou, Budapest, Leipzig, Séoul, Brazzaville, Bologne, Pékin) et a été l’acteur d’une quarantaine de films pour le cinéma et la télévision.

Il a assumé de hautes responsabilités, dont la direction de deux équipements nationaux : le théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis et le théâtre national de Lille, Tourcoing et de la région Nord-Pas-de-Calais. Il a occupé la cour d’honneur du palais des papes lors du festival d’Avignon de 1981 et les plus grandes scènes françaises et étrangères (Comédie-Française, théâtre de Chaillot, Opéra de Pékin).

Daniel Mesguich est invité fréquemment comme lecteur dans de nombreuses manifestations littéraires (Marathon des mots à Toulouse, Banquets de Lagrasse) et se produit, tout aussi fréquemment, comme récitant aux côtés de personnalités musicales telles que Brigitte Engerer, Soo Park, Jean-Efflam Bavouzet, Hélène Grimaud ou sous la baguette de grands chefs tels que Kurt Masur, Jean-Claude Malgoire, Philippe Bender. Avec le pianiste Cyril Huvé, il a remis à l'honneur le genre perdu du mélodrame, ce dont témoigne un CD paru aux Éditions des Femmes.

À la télévison il a joue le rôle de Napoléon dans le feuilleton Joséphine ou la comédie des ambitions (1979) qui le rend populaire. Au cinéma il a son premier rôle important dans celui de libraire Xavier Barnerias dans L'amour en fuite de François Truffaut.

Iradj Azimi lui donne un rôle principale dans son film Les Îles (1983). Il a joue l'un de ses rôles les plus marquants dans Le radeau de la Méduse encore chez Azimi: Il a joue un rôle principal celui de Jean-Daniel Coudein. Dans ce film, il est entourée par Jean Yanne, Claude Jade et Rufus. Le film rencontre presque autant de malheurs que son sujet : retards liés aux réglages des prises de vues, intempéries multiples (dont le célèbre cyclone Hugo) qui obligent à refaire les décors, problèmes de financement et de distribution qui retarderont la sortie qui ne se fera qu’en 1998.

Il a écrit de nombreux articles théoriques sur le théâtre, fait de nombreuses traductions de pièces de théâtre et est aussi l’auteur, notamment, de plusieurs essais, L’Éternel éphémère (éditions Verdier), Le Théâtre (avec Alain Viala), PUF collection Que sais-je ?, 2011, Estuaires, Gallimard 2017.


Il a été directeur du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris de 2007 à 2016 [5].

Une salle de théâtre est baptisée à son nom aux Cours Florent.

Avec son ex-épouse Danielle Barthélemy, professeur de lettres, il est le père de William Mesguich (1972), de Sarah Mesguich (1975), de Rébecca Mesguich (1982) et de Jessica Mesguich (1986).

Depuis 2018, il est marié à Sterenn Guirriec avec laquelle ils ont eu une fille : Ézekielle Mesguich.

Il soutient François Hollande, le candidat du Parti socialiste , à l'élection présidentielle de 2012[6].

En 2017, il créé sa propre École d'Art Dramatique à Paris, le Cours Mesguich.

DistinctionModifier

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le , Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts-métragesModifier

TélévisionModifier

2020 Astrid et Raphaëlle

ThéâtreModifier

ActeurModifier

Metteur en scèneModifier

Mise en scène d’opéraModifier


PublicationsModifier

Essais :

L'Éternel Éphémère, Éditions du Seuil, 1991

L'Éternel Éphémère, Verdier, 2006

Le Théâtre (avec Alain Viala), PUF collection Que sais-je ?, 2011

Estuaires, Gallimard 2017

Andromaque, Racine (accompagnement de Danielle et Daniel Mesguich), Bibliothèque Gallimard, 2001


Théâtre :

Boulevard du boulevard du boulevard, théâtre, L'avant-scène théâtre, 2006


Livret d'Opéra:

La Lettre des sables, éditions des Quatre Vents, 2014


Entretiens :

Je n'ai jamais quitté l'école... (avec Rodolphe Fouano), Albin Michel, 2009

Vie d'artiste (avec Jocelyne Sauvard), Écriture, 2012

Le passant composé, Editions Le Bord de l'eau, 2004


Traductions :

Le Prince de Hombourg de Kleist, Le Bord de l'Eau, 2005

Médée d'Euripide, L'avant-scène théâtre/Collection des quatre-vents, 2008

Hamlet de Shakespeare, Albin Michel 2012

Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, Verdier, 2003

La Tempête de Shakespeare, Editions Comédie Française, 1998

RomanModifier

Notes et référencesModifier

  1. Une enfance juive en Méditerranée musulmane, africultures.com, 21 mai 2012
  2. Une enfance juive en Méditerranée musulmane. Textes recueillis par Leïla Sebbar, Nadia Khouri-Dagher, babelmed.net, 28 mai 2012
  3. Daniel Mesguich, VIE D'ARTISTE : Entretiens avec Jocelyne Sauvard, Ecriture, , 223 p. (ISBN 978-2-35905-082-0, lire en ligne)
  4. Daniel Mesguich, Estuaires, Editions Gallimard, , 608 p. (ISBN 978-2-07-272875-4, lire en ligne)
  5. Décret du 30 octobre 2007.
  6. « Les "hollandais" de la culture. Ces artistes qui le soutiennent », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », jeudi 10 mai 2012, page 32.
  7. « Poker tournant », sur INA (consulté le 10 septembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :