Kristin Scott Thomas

actrice britannique et française
Kristin Scott Thomas
Description de cette image, également commentée ci-après
Kristin Scott Thomas en 2013 au festival du film de Cabourg.
Nom de naissance Kristin Ann Scott Thomas
Naissance (60 ans)
Redruth, Cornouailles, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables voir filmographie.

Kristin Scott Thomas [kʁistin skɔt tɔmɑ][réf. nécessaire][1] (en anglais : [ˈkɹɪstiːn ˈskɒt ˈtɒməs][2]), née le à Redruth, est une actrice britannique naturalisée française[3].

Dans les années 1990, elle acquiert une renommée internationale pour ses rôles dans Lunes de fiel (1992), Quatre mariages et un enterrement (1994), Mission impossible (1996), Le Patient anglais (1996) et L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (1998). Par ailleurs, depuis les années 1980, elle évolue dans le cinéma français, notamment dans des films comme La Doublure, Ne le dis à personne, Largo Winch, Il y a longtemps que je t'aime ou Partir.

Son rôle dans Quatre mariages et un enterrement lui vaut de recevoir en 1995 le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle.

Vivant en France depuis l'âge de 19 ans et ayant élevé ses trois enfants à Paris, elle dit qu'elle se considère parfois plus française que britannique[4].

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Kristin Ann Scott Thomas, née à Redruth en Cornouailles[5], est la fille de Simon Scott Thomas, pilote de la Royal Navy (mort accidentellement, en 1964), et de Deborah Hurlbatt. Elle a deux sœurs cadettes, Serena Scott Thomas (1961), également actrice, et Samantha Scott Thomas, ainsi que deux frères[6].

Scott Thomas a été élevée en tant que catholique romaine[7],[8].

Elle fait ses études au Cheltenham Ladies' College à Cheltenham dans le comté anglais du Gloucestershire.

Carrière au cinémaModifier

Formée à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Paris, Kristin Scott Thomas était surtout une actrice de second rôle, notamment sous la direction des cinéastes Roman Polanski, Mike Newell et Brian De Palma, avant que sa prestation dans Le Patient anglais (1996) et sa nomination aux Oscars 1997 ne la fassent connaître du grand public.

Elle tourne notamment dans les films Quatre mariages et un enterrement (1994) et Mission impossible (1996).

En 1998, elle tient le premier rôle féminin, Annie MacLean, dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, rôle initialement proposé à Emma Thompson que lui offre alors Robert Redford, également son partenaire dans le film. Succès international, ce film enregistra presque trois millions d'entrées en France, ce qui consolida sa popularité.

Kristin Scott Thomas, qui parle un français parfait, assure elle-même le doublage de sa voix en français dans les rôles qu'elle tient initialement en anglais.

En 2004, elle joue dans le film Arsène Lupin.

En 2013, elle est Krystal, la mère du personnage principal Julian dans le film Only God Forgives de Nicolas Winding Refn, présenté au Festival de Cannes 2013 en compétition officielle.

Maîtresse de cérémonieModifier

Kristin Scott Thomas a été la maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes 2010. Elle avait déjà assuré cette fonction en 1999. Elle fut également membre du jury en 2000, sous la présidence de Luc Besson.

En , elle préside la 44e cérémonie des César[9].

EngagementModifier

En , à la suite de la démission du ministre de l'Écologie français Nicolas Hulot, Kristin Scott Thomas signe avec l'actrice Juliette Binoche une tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le Plus Grand Défi de l'histoire de l'Humanité » qui parait dans le journal Le Monde, avec pour titre « L'appel de deux cents personnalités pour sauver la planète »[10],[11].

Vie privéeModifier

Kristin Scott Thomas est séparée de François Olivennes (en), médecin et professeur renommé en gynécologie et en obstétrique, avec lequel elle a eu trois enfants : Hannah (née en 1988), Joseph (né en 1991) et George (né en 2000)[12]. Elle partage sa carrière entre la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. Elle vit actuellement à Paris.

FilmographieModifier

CinémaModifier

 
Kristin Scott Thomas au Festival de Cannes 2009.
 
Kristin Scott Thomas au Festival de Cannes 2013.
 
Kristin Scott Thomas lors de la cérémonie des Césars 2016.
 
Kristin Scott Thomas lors de la Berlinale 2017.

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

DécorationsModifier

Voix françaisesModifier

En France, Kristin Scott Thomas se double généralement elle-même dans les versions françaises de ses films anglophones. Depuis le début des années 2000, elle est doublée occasionnellement par d'autres comédiennes telles que Micky Sébastian, Rafaèle Moutier ou encore Danièle Douet.

Et aussi :

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en français de France standardisé retranscrite selon la norme API.
  2. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  3. « Biographie de Kristin Scott Thomas », sur Gala.fr (consulté le 20 juillet 2018)
  4. « Interview : Kristin Scott Thomas », incontention.com.
  5. Fiche de Kristin Scott Thomas sur ftvdb.bfi.org.uk.
  6. « Person Page », sur www.thepeerage.com (consulté le 19 avril 2017)
  7. « She Changes Everything She Touches », dans Crafting Contemporary Pagan Identities in a Catholic Society, Routledge, (ISBN 9781315574554, lire en ligne), p. 167–180
  8. Mary Fogarty, « Has NICE ruled against the human impulse to help at all cost? », Oncology Times UK, vol. 5, no 9,‎ , p. 5 (ISSN 1742-8009, DOI 10.1097/01434893-200809000-00006, lire en ligne, consulté le 9 novembre 2019)
  9. Cécile Antoine-Meyzonnade, « César 2019 : Kristin Scott Thomas présidente de la 44e cérémonie », RTL.fr, 21 janvier 2019.
  10. « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète », sur Le Monde.fr, .
  11. Laure Croiset, « Kristin Scott Thomas prend la présidence du Women's Forum », sur Challenges.fr, .
  12. Kristin Scott Thomas, typically atypique, Libération, 1er février 2011
  13. Comedy Theatre website "Ambassador Theatre Group's AmbassadorTickets.com", accessed 24 June 2011.
  14. (en) « Role-swapping: just a gimmick or an extra dimension to the drama? », The Independent,‎
  15. « Old Vic stages Kevin Spacey as Darrow and Kristin Scott Thomas in Electra », WhatsOnStage.com,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2017)
  16. Décret du 13 juillet 2015
  17. Pierre-Emmanuel Mesqui, « Kristin Scott Thomas anoblie par la reine d'Angleterre », sur Le Figaro.fr, .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier