Robin Renucci

acteur et réalisateur français

Daniel Robin-Renucci, connu sous le nom de scène de Robin Renucci, est un acteur et réalisateur français, né le au Creusot.

Robin Renucci
Description de cette image, également commentée ci-après
Robin Renucci en septembre 2013.
Nom de naissance Daniel Robin-Renucci
Naissance (67 ans)
Le Creusot (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Masques
Escalier C
Séries notables Un village français

Biographie

modifier

Daniel Robin est le fils de Louis Robin, un gendarme d'ascendance bourguignonne, et de Paulette Renucci, une couturière d'origine corse[1]. Il passe son enfance dans l'Yonne, à Tonnerre puis à Villeneuve-Saint-Salves, et ses vacances d'été dans le village de Haute-Corse dont est originaire sa mère, Olmi-Cappella.

Passionné de théâtre dès son enfance, Robin Renucci passe par le Conservatoire national supérieur d'art dramatique avant de débuter à l'écran en 1981 dans le rôle de Ralph dans Eaux profondes de Michel Deville. Il joue ensuite dans Invitation au voyage, puis interprète le rôle d'un jeune intellectuel juif dans Fort Saganne (1984).

En 1985, sa prestation dans Escalier C de Jean-Charles Tacchella lui vaut une nomination pour le César du meilleur acteur aux César 1986.

Il participe à plusieurs films à cette époque, dont Masques de Claude Chabrol, aux côtés de Philippe Noiret, Vive la sociale ! de Gérard Mordillat aux côtés de François Cluzet, La Trace de Bernard Favre ou L'Amant magnifique d'Aline Issermann.

À partir des années 1990, il limite ses apparitions sur grand écran au profit du petit : il dirige son premier long métrage télé qui sort en 1998 : La Femme d'un seul homme. Convaincu que « dans ce monde formaté, il est essentiel de redonner du sens aux utopies collectives et d'encourager le désir d'inventer, de créer des imaginaires…[2] », il s'investit en Corse dans le développement d'un festival de théâtre et d'ateliers dramatiques dans la tradition de l'éducation populaire. Située en Haute-Corse, dans la micro-région du Giussani, il fonde l'association ARIA (Association des rencontres internationales artistiques) en 1998[3].

Robin Renucci a également enregistré la lecture de quelques textes d'À la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

En 2004, il travaille le livre Le Pianiste[4] de Władysław Szpilman pour en faire un texte théâtral qu'il dit seul en scène accompagné d'un pianiste jouant du Chopin[5].

En 2007 sort son deuxième film en tant que réalisateur, Sempre vivu ! (qui a dit que nous étions morts ?), une comédie qui a pour cadre un petit village universel et 100 % corse, avec la troupe du Teatrinu.

Le , le ministère de la Culture annonce sa nomination à la direction des Tréteaux de France. Il y succède à Marcel Maréchal.

Il préside, depuis 2017, l'association des centres dramatiques nationaux[6].

Il est, depuis , membre du Haut Conseil de l'éducation artistique et culturelle[7], au titre des personnalités issues du monde de l'éducation ou de la culture.

En avril 2022, Robin Renucci est nommé directeur de La Criée, le théâtre national de Marseille[8]. En novembre 2023, il y met en scène A la paix, une pièce de théâtre d'après l'oeuvre de Aristophane[9].

Engagement et prises de positions

modifier

Il est membre du Secours Populaire Français et d’Amnesty International.

En 2018, Robin Renucci accuse le Président Emmanuel Macron de démolir la politique culturelle et signe une tribune dans Le Monde au côté de huit représentants d’associations culturelles. Il accuse l’État de se désengager des régions et pointe du doigt le Pass Culture[10].

Depuis octobre 2022, Robin Renucci a pris la présidence de l’Association CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours au Festival d’Avignon), projet d’éducation populaire, créé il y a plus de 70 ans, et ayant pour vocation la mise en œuvre de séjours culturels actifs.

Filmographie sélective

modifier

Cinéma

modifier
 
Robin Renucci au festival de Cannes 2007.

Courts-métrages

modifier

Documentaire

modifier

Télévision

modifier
 
Robin Renucci en 2009 durant le tournage d'un épisode d'Un village français à Saint-Jean-Ligoure (Haute-Vienne).

Réalisateur

modifier

Théâtre

modifier

Comédien

modifier

Metteur en scène

modifier

Distinctions

modifier

Décorations

modifier

Récompenses

modifier

Nominations

modifier

Notes et références

modifier
  1. Entretien avec Yves Calvi dans l'émission Nonobstant du 4 juin 2009 sur France Inter.
  2. Robin Renucci l'ardent insoumis par Eric Fourreau aux Éditions de l'Attribut, 2006.
  3. « Robin Renucci, héritier du théâtre populaire », sur France Culture, (consulté le ).
  4. Adapté au cinéma par Roman Polanski en 2001.
  5. Le clavier est tenu en alternance par Mikhail Rudy et Nicolas Stavy.
  6. « Robin Renucci, nouveau président de l’Association des Centres dramatiques nationaux et régionaux », sur profession-spectacle.com, .
  7. Arrêté du 27 janvier 2017 portant nomination au Haut Conseil de l'éducation artistique et culturelle JORF no 0025 du 29 janvier 2017, texte no 31 NOR: MENE1701445A.
  8. A Marseille, Robin Renucci reprend les clés de la Criée, Anne Diatkine, 1er avril 2022, Libération.
  9. Marine Durand, « Marseille. Avec À la paix ! à La Criée, Robin Renucci téléporte Aristophane sur le Vieux-Port », sur La Provence, (consulté le ).
  10. « Robin Renucci et des associations dénoncent la politique de « démolition » culturelle d'Emmanuel Macron », sur Franceinfo, (consulté le )
  11. « Robin Renucci prêtre pédophile », sur Le Figaro (consulté le ).
  12. Arrêté du 25 septembre 2017 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Voir aussi

modifier

Bibliographie

modifier
  • Éric Fourreau, Robin Renucci l'ardent insoumis, Éditions de l'Attribut, 2006

Liens externes

modifier