Ouvrir le menu principal

Chat bleu, chat noir

SynopsisModifier

Première partie : Les Années follesModifier

1925. La tête pleine de rêves, Sylvaine a quitté sa province natale pour Paris. Installée dans un petit appartement avec sa fille Monika âgée de 5 ans, elle travaille dans un cabaret de la capitale comme danseuse. Jusqu'au soir où son patron la renvoie sur-le-champ à l'issue d'une dispute. Toutefois, il revient sur sa décision et accepte la proposition de Sylvaine : elle s'engage à créer, en l'espace d'un mois seulement, dans son établissement rebaptisé « Le Chat Bleu », un nouveau spectacle qui fera accourir le Tout-Paris.

Patiemment, la jeune femme s'emploie dès lors à recruter les membres de sa troupe et à monter une série de numéros chantés et dansés. Parallèlement, elle fait la connaissance d'un certain Cretelle, critique d'art aussi réputé pour son talent de plume que pour ses idées d'extrême droite.

Seconde partie : L'OccupationModifier

1938. Monika, la fille de Sylvaine, a bien grandi. Alors que la guerre menace, elle s'apprête à passer son bac philo tout en se produisant dans les spectacles montés par sa mère. Celle-ci se consacre tout entière à la scène, tentant d'oublier le départ en Amérique de son grand amour, le metteur en scène Skybel. Le président du Conseil Daladier, chef du gouvernement français, signe les Accords de Munich. Influencé par l'humeur ambiante, Le Chat Bleu est rebaptisé Le Chat Noir. C'est en ces jours troubles que Monika rencontre pour la première fois l'amour. Il s'agit d'un jeune étudiant allemand en philosophie, prénommé Max. Mais bientôt la France déclare la guerre à l'Allemagne ; la mobilisation générale est décrétée. Tandis que Max rejoint la Wehrmacht, Sylvaine ordonne à sa fille de ne plus fréquenter le jeune homme...

DistributionModifier

Autour du téléfilmModifier

Ce téléfilm est considéré comme une suite TV à Le Bal des célibataires (2005) du même réalisateur.

Lien externeModifier