Jeanne du Barry (film)

film de Maïwenn, sorti en 2023
Jeanne du Barry

Réalisation Maïwenn
Scénario Maïwenn
Teddy Lussi-Modeste
Nicolas Livecchi
Musique Stephen Warbeck
Acteurs principaux
Sociétés de production

Why Not Productions

La Petite Reine
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Drame historique
Durée 116 minutes
Sortie 2023

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Jeanne du Barry est un drame historique belgo-franco-britannique co-écrit et réalisé par Maïwenn, sorti en 2023.

Le film est présenté en ouverture « hors compétition » au Festival de Cannes 2023. Si le film est un succès en France, se classant à la 2nde position, Il est un échec au box office international, rapportant plus de 13 millions de dollars[1] pour un budget de 22 millions[2].

Synopsis modifier

Jeanne Gomard de Vaubernier, une jeune femme d'origine modeste, cherche à s'élever socialement en utilisant ses charmes. Son mari, le comte du Barry, qui s'enrichit largement grâce aux galanteries lucratives de Jeanne, la présente au roi Louis XV, avec l'aide du duc de Richelieu. Le roi s'éprend de sa nouvelle conquête et décide d'en faire sa favorite officielle[3].

Fiche technique modifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution modifier

Production modifier

Genèse et développement modifier

 
Madame du Barry en 1781 par Élisabeth Vigée-Lebrun.

Le film est produit par la société Why Not Productions[9].

Interviewée par le magazine Vogue, la réalisatrice Maïwenn indique s'être intéressée pendant plusieurs années à la figure de Madame du Barry, ce qui lui a donné l'idée de lui consacrer un film[10]. Elle explique :

« Je suis tombée amoureuse du personnage et de son époque. J'ai écrit pendant trois ans, en m'étant beaucoup documentée, puis j'ai laissé infuser l'imaginaire. Pour moi, sa rencontre avec Louis XV a été le climax de sa vie. C'est aussi ce qui l'a conduit à sa perte[10]. »

La réalisatrice, qui incarne Jeanne du Barry, explique s'être identifiée à son personnage, « qu'il s'agisse de son tempérament, son appétence de vie, sa curiosité ou son complexe d'infériorité »[10].

Distribution des rôles modifier

Maïwenn explique avoir proposé initialement le rôle de Louis XV à deux acteurs français « mais cela ne s'est pas fait pour des questions d'affinité et de disponibilité ». Elle décide alors de proposer le rôle à Johnny Depp, « un acteur qui me fait vibrer, quitte à ce qu'il ne soit pas français »[10].

De son côté, l'acteur américain explique avoir été emballé par la proposition, qu'il considérait comme un véritable défi : « J'ai vraiment apprécié le défi que ça représentait, de jouer Louis XV, pour moi, le péquenaud du Kentucky, de jouer Louis XV dans un film français[11]. »

Maïwenn explique également avoir choisi Benjamin Lavernhe afin d'incarner La Borde pour son « charisme » mais aussi sa capacité à « s'adapter à tous les univers »[10]. L'acteur explique la minutie avec laquelle la réalisatrice lui a décrit le personnage :

« Souvent, dans les didascalies, si les personnages n'ont pas d'enjeu concret ou de dialogue, ils sont seulement évoqués. Pourtant, Maïwenn a pris beaucoup de soin à décrire La Borde, à raconter son attitude, ses émotions. [...] Au début, il ne fallait pas qu'il soit trop sympathique, et finalement c'est peut-être le personnage le plus humain de tous. Il a une réelle évolution[10]. »

Tournage modifier

Le tournage démarre mi-[12]. Il se déroule notamment en Seine-et-Marne : au château de Vaux-le-Vicomte et au château de Champs-sur-Marne[13],[14] , au château de Versailles[15] et au château de Champlâtreux.

En octobre 2022, selon Bernard Montiel, l'ambiance se détériore à la suite d'un conflit entre la réalisatrice et Johnny Depp, qui lui hurle : « Ton film c'est de la merde ! Si les gens viennent le voir, ce sera uniquement pour moi[16],[17]. » Cependant les tensions finissent par retomber progressivement ; selon Maïwenn, elles sont principalement dues aux différences culturelles de tournage entre la France et les États-Unis[18].

Accueil modifier

Sortie modifier

Le film est distribué en salles en France par la société Le Pacte depuis le [19].

Accueil critique modifier

Amérique du nord modifier

Dans le monde anglo-saxon, Jeanne du Barry reçoit de la part de l’agrégateur Rotten Tomatoes la note de 52 % et 4.910, pour un total de 33 critiques[21]. Le site Metacritic donne quant à lui la note de 51100 pour un total de 13 critiques[22].

France modifier

En France, le site Allociné donne la note de 3,15, après avoir recensé et interprété 33 critiques de presse[23].

Dans L'Obs, le journaliste Jérôme Garcin décrit Jeanne du Barry comme « un film en forme de plaidoyer et aux allures de tragi-comédie »[24].

Parmi les acteurs présents au casting, il note que Johnny Depp « fait le job » dans le rôle de Louis XV. Il met également en avant la prestation de Benjamin Lavernhe qui incarne La Borde, et qu'il trouve à la fois « intraitable, impénétrable et attendrissant »[24].

Dans la même lignée, Laurie Cholewa d'Europe 1 loue la prestation de Benjamin Lavernhe, « le plus beau rôle de ce film » mais également de India Hair et Suzanne de Baecque, qui incarnent les filles de Louis XV, et qu'elle compare aux « sœurs méchantes de Cendrillon ». Elle note par ailleurs que Maïwenn fait de Jeanne du Barry une « héroïne féministe », au-delà des « dissensions qu'elle a avec d'autres femmes »[25].

Son confrère et chroniqueur Franck Vallières décrit Jeanne du Barry comme un film se situant « entre un film historique pour puristes et un film comme Marie-Antoinette de Sofia Coppola »[25].

Le journaliste Simon Cherner du Figaro se montre beaucoup plus mitigé, trouvant le film « académique, guindé et plombé par un Johnny Depp à l'accent douteux »[26].

Dans le même esprit, Maya Boukella du magazine Madmoizelle trouve le film « médiocre », « incroyablement classique et fade ». Selon la rédactrice, « on a plus souvent l'impression d'être devant une publicité de parfum que devant un film sur une femme questionnant les normes d'un milieu social et d'une époque »[27].

Pour Écran Large : « Jeanne du Barry est à la fois un biopic ronflant et un ego-trip embarrassant de son actrice et réalisatrice Maïwenn. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, si ce n'est de la médiocrité cinématographique et intellectuelle[28]. »

Box-office modifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  France 764 480 entrées[29] terminé 17
  Russie 935 326 entrées terminé 7
  Italie 270 712 entrées terminé 6
  Pologne 46 000 entrées terminé 5
  Belgique   Luxembourg 28 000 entrées terminé 7
  Espagne 22 894 entrées terminé 7
  Monde hors France 1 795 151 entrées
(8 560 442 )
terminé 12

  Total mondial 2 559 631 entrées
13 723 424 $
terminé 17

Pour son premier jour d'exploitation en France, Jeanne du Barry a réalisé 85 176 entrées, dont 45 062 en avant-premières, pour un total de 2 028 séances proposées[30]. En comptant pour ce premier jour les avant-premières, le film se positionne en deuxième place du box-office des nouveautés pour sa journée de démarrage, derrière Fast and Furious 10 (200 418) et devant L'Arbre à vœux (7 024)[31].

Au bout d’une première semaine d’exploitation dans les salles françaises, le long-métrage totalise 401 214 entrées, pour une troisième place au box-office hebdomadaire, derrière Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 (656 622) et devant Super Mario Bros. le film (245 341)[32]. À ce moment-là, il s'agit du 8e meilleur démarrage pour un film français en 2023. Depuis Gatsby le magnifique, en 2013, il s'agit également du meilleur démarrage pour un film d'ouverture du Festival de Cannes[33].

Si le film est un succès en France, se classant à la 2nde position, il est un échec au box office international, rapportant plus de 13 millions de dollars[1] pour un budget de 22 millions[2].

Distinctions modifier

Sélection modifier

Nominations modifier

Autour du film modifier

À la suite de la sortie du film, le château de Reynerie à Toulouse, qui a appartenu au comte Guillaume Dubarry, a connu une hausse de sa fréquentation[35].

Notes et références modifier

  1. a et b « Jeanne du Barry », sur Box Office Mojo (consulté le )
  2. a et b Melanie Goodfellow, « Female-Directed Films Hit Historic 33% Share In France But Women Struggle To Access High Budgets – CNC Study », sur Deadline.com, (consulté le ).
  3. « Jeanne du Barry », sur Première (consulté le ).
  4. a b c et d « Jeanne du Barry », sur cineuropa.org (consulté le ).
  5. « Jeanne du Barry », dossier de presse [PDF], sur Le Pacte, BCG Presse, .
  6. « Jeanne du Barry de Maïwenn (avec Johnny Depp) : portrait audacieux ou récit nul et dérangeant ? », sur Radio France, (consulté le ).
  7. « Jeanne du Barry », sur Le Pacte.
  8. (en) Melanie Goodfellow, « Female-Directed Films Hit Historic 33% Share In France But Women Struggle To Access High Budgets – CNC Study », in: Deadline, 30 mars 2023.
  9. « Jeanne du Barry », sur Unifrance (consulté le ).
  10. a b c d e et f Alexandre Marin, « « J'adore filmer les gens qui se fichent de tourner avec moi » Maïwenn nous parle de son film Jeanne du Barry », sur Vogue, .
  11. « Johnny Depp dans le film Jeanne du Barry : pourquoi sa présence sur la Croisette fait polémique », sur francetvinfo.fr, .
  12. Jérôme Vermelin, « Johnny Depp change de look avant le tournage de son nouveau film en France », sur tf1info.fr, (consulté le ).
  13. « Le château de Champs-sur-Marne reçoit Johnny Depp pour le nouveau film de Maïwenn », sur Le Mediaa, (consulté le ).
  14. « Johnny Depp à Champs-sur-Marne : des enfants recherchés pour un film historique », sur actu.fr, (consulté le ).
  15. « Festival de Cannes : Maïwenn, une transclasse à Versailles », sur Radio France, .
  16. « Johnny Depp : cette violente altercation avec Maïwenn sur le tournage de Jeanne du Barry », sur elle.fr, (consulté le ).
  17. « Johnny Depp et Maïwenn se disputent «en permanence» sur le tournage du film Jeanne du Barry », sur CNews (consulté le ).
  18. « Festival de Cannes 2023 : on vous explique pourquoi le film Jeanne du Barry de Maïwenn est accompagné d'un parfum de scandale », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  19. « Jeanne du Barry : synopsis et bande-annonce », sur 20 Minutes, .
  20. a b c d e f g h i j et k « Jeanne du Barry », sur Allociné (consulté le ).
  21. (en) « Jeanne du Barry », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  22. (en) « Jeanne du Barry », sur Metacritic (consulté le ).
  23. « Jeanne du Barry - critique presse », sur Allociné (consulté le ).
  24. a et b Jérôme Garcin, « Jeanne du Barry de Maïwenn : la critique de l'Obs en vidéo », sur L'Obs, .
  25. a et b Laurie Cholewa, « Faut-il aller voir Jeanne du Barry, Fast & Furious X et L'Arbre à vœux ? », sur Europe 1, .
  26. Simon Cherner, « Jeanne du Barry : la critique peu éblouie par le soleil terne de l'aristocratie », sur Le Figaro, .
  27. Maya Boukella, « Jeanne du Barry montre que les films problématiques sont surtout des films mauvais », sur Madmoizelle, .
  28. « Jeanne du Barry : critique du scandale cannois avec Maïwenn et Johnny Depp », sur EcranLarge.com (consulté le ).
  29. « Jeanne du Barry », sur JPBox-office (consulté le ).
  30. Cécile Vargoz, « Box-office 1er jour : Fast & Furious 10 et Jeanne du Barry en piste », sur boxofficepro.fr, (consulté le ).
  31. « Fast and Furious 10 ou Jeanne du Barry ? Quel film réalise le meilleur démarrage ? », sur Allociné, (consulté le ).
  32. Maximilien Pierrette, « Fast and Furious 10 : démarrage record pour la saga au box-office France ? », sur Allociné, (consulté le ).
  33. Tanguy Colon, « Box-office hebdo : Fast & Furious X roule en tête », sur boxofficepro.fr, (consulté le ).
  34. « César Nominations 2024 », sur www.offi.fr (consulté le )
  35. Shannon Marini, « Le château de la Reynerie à Toulouse attire les curieux grâce au film Jeanne du Barry », sur France Bleu Occitanie, .

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

Liens externes modifier