Giorgio Chiellini

footballeur italien

Giorgio Chiellini
Image illustrative de l’article Giorgio Chiellini
Chiellini après la victoire à l'Euro 2020.
Situation actuelle
Équipe Juventus Football Club
Numéro 3
Biographie
Nationalité Italien
Naissance (37 ans)
Pise (Italie)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Défenseur central
Pied fort Gauche
Parcours junior
Années Club
1990-2000 AS Livourne
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2000-2004 AS Livourne 062 0(4)
2004- Juventus FC 545 (36)
2004-2005 AC Fiorentina 043 0(3)
Total 620 (43)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000 Italie -15 ans008 0(0)
2000-2001 Italie -16 ans012 0(2)
2001 Italie -17 ans001 0(0)
2002 Italie -18 ans006 0(1)
2001-2003 Italie -19 ans018 0(1)
2004-2007 Italie espoirs026 0(6)
2004- Italie 114 0(8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Giorgio Chiellini, né le à Pise, est un footballeur international italien évoluant au poste de défenseur central à la Juventus Turin.

Surnommé Brichiel, Chiello ou encore Re Giorgio[1], il est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de sa génération. Chiellini commence sa carrière de joueur professionnel en 2000 dans l'équipe de l'AS Livourne à l'âge de 16 ans. Après quatre saisons passées dans le club toscan et après avoir participé au retour du club en Serie A, il rejoint l'un des plus grands clubs italiens, la Juventus Football Club. Avant de porter le maillot bianconero, il passe un an en prêt à la Fiorentina où il s’illustre, ce qui lui permet d'être sélectionné avec l'équipe d'Italie.

Formé au poste de défenseur à Livourne, il devient défenseur central à la demande de son entraîneur Didier Deschamps. Très convaincant à son nouveau poste, il ne le quittera quasiment plus et effectuera de grandes prestations. Il est le capitaine de l’équipe d’Italie qui remporte son deuxième titre européen le 11 juillet 2021 en finale face à l’Angleterre.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Giorgio Chiellini naît à Pise, le , mais grandit à Livourne avec son frère jumeau Claudio (qui devient son agent). Il est le fils de Fabio et Lucia Chiellini et a un autre frère Giulio et une sœur Silvia.

Enfant, Giorgio apprécie le basket-ball. Il commence le football à l'âge de six ans dans l'équipe de jeunes de l'AS Livourne en tant que milieu de terrain. En grandissant, il passe ailier puis trouve finalement sa place en tant qu'arrière gauche à l'âge de treize ans. Chiellini effectue toute sa formation à Livourne, de 1990 à 2000.

Débuts à Livourne puis la Fiorentina (2000-2005)Modifier

Giorgio Chiellini fait ses débuts en professionnel au sein de l'AS Livourne en Serie C1 à l'âge seize 16 ans lors de la saison 2000-2001. Il dispute son premier match le contre l'Alexandrie Calcio lors de la 18e journée de championnat, puis y effectue deux autres apparitions.

La saison suivante, Chiellini joue cinq matchs avec l'équipe amaranto et participe à la remontée de l'équipe en Serie B, terminant à la première place du groupe A de Serie C1.

À l'été 2002, Giorgio Chiellini est signé en copropriété par l'AS Rome pour 3,1 millions d'euros (Marco Amelia fait le chemin inverse pour 2,8 millions d'euros)[2]. Cependant, il reste à Livourne et fait ses débuts en Coupe d'Italie en août. Il découvre la Serie B le lors de la 28e journée contre le Venezia (1-1). Chiellini joue cinq autres matchs de championnat. Le club toscan termine à la 10e place.

Lors de la saison 2003-2004, Chiellini devient titulaire et inscrit son premier but professionnel contre Messine (3-0) durant la 2e journée de Serie B. Il joue 41 rencontres de championnat et marque trois autres buts à son poste d'arrière gauche. Le jeune défenseur est l'un des grands protagonistes de la promotion de Livourne en Serie A après plus d'un demi-siècle d'absence. En juin 2004, il est racheté entièrement pour 3 millions d'euros.

Convoité par Fabio Capello quand celui-ci entraînait la Roma, le technicien italien décide de le prendre dans son nouveau club, la Juventus, pour 6,5 millions d'euros. Le , après les Jeux olympiques, il est prêté chez un promu : la Fiorentina afin d'engranger de l'expérience. Chiellini fait ses débuts en Serie A à vingt ans, le contre l'AS Rome (1-0). Titulaire dans le onze de la Viola, il impressionne et est convoqueé en équipe d'Italie après seulement deux mois dans l'élite italien. Le , Chiellini marque son premier but sous ses nouvelles couleurs à domicile face à Lecce (4-0). Il marque deux autres fois en 37 apparitions en championnat lors de l'exercice de la saison 2004-05 : contre Parme (2-1) à la 24e journée et contre la Juventus (3-3) à la 30e journée. Chiellini joue au total 42 matchs toutes compétitions confondues, la Fiorentina se sauve in-extrémis et termine à la 17e place[3].

Confirmation à la Juventus (2005-2011)Modifier

 
Chiellini en action lors de la rencontre contre le Lech Poznań (1-1) en Ligue Europa

À l'été 2005, à 21 ans, Chiellini retourne à Turin après sa première saison réussie en Serie A. Chiellini doit porter un masque de protection pendant plusieurs mois à la suite d'une fracture du nez survenue lors d'un match amical contre le Benfica Lisbonne en août 2005. Il joue moins en raison de la forte concurrence de Zambrotta et Balzaretti. Après des débuts difficiles, il découvre le haut niveau avec des titularisations contre le Bayern et Arsenal en Ligue des champions puis face à l'Inter Milan, l'AS Rome et le Milan AC en championnat. Chiellini prend part à 17 rencontres de Serie A, aidant ainsi la Juve à remporter son 29e Scudetto. Ce titre est ensuite révoqué à la suite de l'affaire Calciopoli. Le club relégué, Chiellini reste au club malgré le départ de nombreux joueurs.

Après une première saison à la Juventus où il n'est que partiellement utilisé par l'entraîneur Fabio Capello, il devient titulaire sous les ordres de Didier Deschamps en Serie B. Il inscrit son premier but sous le maillot bianconero le contre Naples (3-3) en Coupe d'Italie. Le jeune défenseur prolonge son contrat originel de 2009 à 2011, le . À la suite des blessures de Nicola Legrottaglie, Jean-Alain Boumsong et Robert Kovač, il est repositionné en tant que défenseur central par son entraîneur pour quelques matchs. Chiellini signe le premier doublé de sa carrière le sur la pelouse de l'AC Arezzo (1-5) lors de la 39e journée de Serie B. La Juventus remporte le championnat et retrouve l'élite.

Avec le retour de la Juve en Serie A, Chiellini redevient le latéral gauche de l'équipe devant Cristian Molinaro. Le , au cours de la deuxième journée du championnat, il marque le but de la victoire de la tête à la 90e minute dans le match Cagliari-Juventus (2-3). À la suite de la blessure de Jorge Andrade, il est repositionné dans l'axe de la défense turinoise par l’entraîneur Claudio Ranieri. La saison 2007-2008 est l'année de sa révélation, passant définitivement du poste d'arrière gauche au poste de défenseur central et contribuant pleinement à la renaissance du club. Le , Giorgio Chiellini marque deux buts lors de la victoire 5-2 de la Juventus sur la Lazio, ce qui permet aux bianconeri d'assurer mathématiquement une place dans les quatre premiers de la Serie A[4]. Il termine la saison avec un total de 32 apparitions et 3 buts. Il est à présent très estimé de la part des tifosi de la Vieille Dame.

Le , Chiellini conclut un accord avec la Juventus pour la prolongation de son contrat jusqu'en 2013[5]. Durant la saison 2008-2009, il reste le premier choix en défense centrale aux côtés de Legrottaglie. Le , il marque son premier but européen contre le FC Artmedia Petržalka (4-0 au troisième tour aller de qualification de la Ligue des champions)[6]. Quatre jours plus tard, il se blesse au genou gauche durant le trophée Luigi Berlusconi contre le Milan AC et rate le début de saison[7]. Après trente jours d’arrêts, il retrouve sa place de titulaire et joue les trois premiers matches de la phase de groupes de la Ligue des champions. À la fin de l'année, Chiellini a été nommé défenseur de l'année aux Oscar del Calcio 2008[8]. Le , il marque de la tête à la 81e minute le but de la victoire (0-1) dans le Derby de Turin. Trois jours plus tard, il est exclu avec deux cartons jaunes lors du match retour du huitième de finale de C1 contre Chelsea (2-2). Avec la défaite au match aller et le nul concédé à domicile, les Italiens sont éliminés[9]. Il est contraint de revêtir une nouvelle fois un masque de protection après une deuxième fracture du nez lors d'un choc avec Gaby Mudingayi en championnat contre Bologne (4-1) le [10]. Chiellini inscrit quatre buts en 27 matchs de Serie A, la Juventus termine à la 2e place. Le défenseur turinois dispute 36 matchs avec cinq buts toutes compétitions.

 
Chiellini sous les couleurs de la Juventus en 2012

Pour la saison 2009-2010, Chiellini est associé à l'expérimenté Fabio Cannavaro en défense centrale. Giorgio marque son premier but de la saison de la tête sur une passe de Diego, à domicile en Ligue des champions contre le Maccabi Haïfa (1-0). Son premier but en championnat arrive le , à domicile face à la Sampdoria (5-1) avec une passe décisive d'Amauri. Le , dans le Derby d'Italie contre l'Inter Milan (2-1) pour le compte de la 15e journée, il marque le but initial du 1-0 à la 20e minute[11]. Il doit porter une troisième fois un masque de protection en décembre 2009 après son opération au niveau du nez à la suite d'un heurt avec Nenê[12]. Alors qu'il était un des joueurs les plus réguliers et performants de son équipe, Chiellini se blesse au mollet et râte la dernière journée décisive de phase de groupe de la Ligue des champions contre le Bayern Munich[13]. La Juve perd le match 4-1 et termine à la troisième place. Giorgio Chiellini fait son retour le contre Parme et offre une passe décisive à Hasan Salihamidžić (match remporté 1-2). Après avoir contracté une blessure à la cuisse gauche lors de la victoire sur la Fiorentina le [14], il est éloigné des terrains durant 19 jours. En son absence, la Juventus concède neuf buts en quatre matchs. Chiellini signe son retour le face à Naples lors de la 30e journée de Serie A[15] en ouvrant le score au stade San Paolo mais ne peut empêcher la défaite 3-1[16]. Le , il donne la victoire aux siens en inscrivant son cinquième but de la saison face à Cagliari (1-0)[17]. La Juventus finit à la 7e place du championnat et ne joue donc que la Ligue Europa la saison suivante. Chiellini termine sa cinquième saison à Turin avec quatre buts en 32 matchs de Serie A, cinq buts en quarante matchs toutes compétitions confondues.

Giorgio Chiellini est aligné aux côtés de Leonardo Bonucci par Luigi Delneri lors de la saison 2010-2011. Dans le premier match de poule de la Ligue Europa contre le Lech Poznań (3-3) à domicile, il réalise un doublé[18]. Courtisé par le Real Madrid, il prolonge de deux ans son contrat le et se retrouve donc lié à la Juve jusqu'en 2015[19]. En championnat, il marque son premier but le dans le match à domicile contre la Lazio de Rome (2-1)[20]. Le , il obtient l'Oscar del calcio du meilleur défenseur, aux côtés de Walter Samuel, pour la troisième fois consécutive. Chiellini fête sa 200e apparition sous le maillot de la Juventus à domicile contre l'Inter Milan, remporté 1-0[21]. Le , il se blesse à la cuisse droite avec l'équipe nationale et est écarté des terrains pendant environ un mois[22]. Le défenseur turinois fait son retour le dans le match gagné à l’extérieur face à la Lazio (0-1). Il inscrit son deuxième but de la saison en Serie A lors la dernière journée à domicile contre Naples (2-2). Chiellini dispute 43 rencontres au total (32 en championnat) pour quatre buts. La Juventus termine la saison à la septième place, sans se qualifier pour les Coupes d'Europe.

Domination nationale avec la Juve (depuis 2011)Modifier

Lors de la saison 2019-2020 Giorgio Chiellini — alors devenu capitaine de l'équipe turinoise — fait partie des leaders du vestiaire prenant l'initiative de renoncer à plusieurs mois de salaire pour aider la Juventus pendant l'épidémie de coronavirus[23],[24].

Carrière en sélectionModifier

En équipe nationale jeuneModifier

Giorgio Chiellini a joué pour toutes les équipes de jeunes d'Italie depuis les -15 ans.

En sélection AModifier

C'est le , à 20 ans, qu'il fait sa première apparition en azzurro contre la Finlande sous l'égide de Marcello Lippi, sélectionneur de l'époque[3].

Chiellini est appelé par Marcello Lippi en tant que titulaire pour disputer un match contre l'Écosse en vue des éliminatoires de la Coupe du monde 2006 mais il ne sera finalement pas retenu dans la liste des futurs 23 champions du monde[3].

Durant la saison 2007-2008, au vu de ses bonnes prestations en club, Giorgio Chiellini est de plus en plus souvent sélectionné. Il marque son premier but le contre les Iles Feroés d'une frappe lointaine.

Chiellini fait partie de la liste des 23 joueurs sélectionnés pour l'Euro 2008 établie par Roberto Donadoni.

Pendant un entrainement préparatoire de l'Euro en Autriche, il cause malencontreusement la blessure de Fabio Cannavaro, le capitaine de l'équipe, laquelle empêche ce dernier de participer à la compétition. Il remplace Marco Materazzi en défense centrale de la Nazionale après la défaite contre les Pays-Bas. À partir du deuxième match de cette compétition, Italie-Roumanie (1-1) le , il s'impose comme titulaire au sein de la défense de cette équipe d'Italie aux côtés de Christian Panucci. Il dispute les matches suivants, contre la France et l'Espagne, à un excellent niveau, permettant aux cages italiennes de rester inviolées, mais l'Italie est éliminée aux tirs au but contre l'Espagne.

En , il est de retour dans la défense des Azzurri, avec Cannavaro, pour les éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA contre la Bulgarie (0-0) et le Monténégro (2-1). Il est depuis titulaire indiscutable au sein de l'équipe d'Italie.

 
Cesc Fàbregas et Chiellini à l'Euro 2012 final Espagne-Italie

Le , il dispute son centième match avec l'Italie.

Le , il remporte l'Euro 2020 avec l'Italie.

StatistiquesModifier

Buts en sélectionModifier

Le tableau suivant liste les résultats de tous les buts inscrits par Giorgio Chiellini avec l'Équipe d'Italie.

Par saisonModifier

Statistiques de Giorgio Chiellini au [25],[26]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Italie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2000-2001   AS Livourne Serie C1 3 0 1 0 - - - - - - - 4 0
2001-2002 Serie C1 5 0 3 0 - - - - - - - 8 0
2002-2003 Serie B 6 0 1 0 - - - - - - - 7 0
2003-2004 Serie B 41 4 1 0 - - - - - - - 42 4
Sous-total 55 4 6 0 - - - - - - - 61 4
2004-2005   AC Fiorentina (prêt) Serie A 37 3 5 0 - - - - - 5 0 47 3
2005-2006   Juventus FC Serie A 17 0 0 0 0 0 C1 6 0 - - 23 0
2006-2007 Serie B 32 3 3 1 - - - - - 1 0 36 4
2007-2008 Serie A 30 3 2 0 - - - - - 7 1 39 4
2008-2009 Serie A 27 4 1 0 - - C1 8 1 8 0 44 5
2009-2010 Serie A 32 4 2 0 - - C1+C3 4+2 1+0 11 1 51 6
2010-2011 Serie A 32 2 2 0 - - C3 9 2 10 0 53 4
2011-2012 Serie A 34 2 3 0 - - - - - 13 0 50 2
2012-2013 Serie A 24 1 0 0 0 0 C1 8 0 8 1 40 2
2013-2014 Serie A 31 3 1 0 1 1 C1+C3 5+6 0 8 1 52 5
2014-2015 Serie A 28 0 4 1 1 0 C1 12 0 5 2 50 3
2015-2016 Serie A 24 1 4 0 0 0 C1 6 0 12 1 46 2
2016-2017 Serie A 21 2 2 0 1 1 C1 9 1 4 0 37 4
2017-2018 Serie A 26 0 4 0 1 0 C1 7 0 4 1 42 1
2018-2019 Serie A 25 1 2 0 1 0 C1 6 0 7 0 41 1
2019-2020 Serie A 4 1 0 0 0 0 C1 0 0 - - 4 1
2020-2021 Serie A 17 0 4 0 1 0 C1 3 0 10 0 35 0
2021-2022 Serie A 10 0 0 0 0 0 C1 1 0 2 0 13 0
Sous-total 414 27 34 2 6 2 - 93 5 109 8 656 44
Total sur la carrière 464 34 45 2 6 2 - 93 5 114 8 722 51

Autres activités et vie privéeModifier

Il figure sur la jaquette italienne des jeux FIFA 10 et FIFA 11.

En 2014, Giorgio Chiellini épouse Carolina Bonistalli au sanctuaire de Montenero, à Livourne[27] ; le couple a deux filles, Nina et Olivia[28].

Le , Giorgio Chiellini obtient une licence en Économie et Commerce à l'Université de Turin avec une note finale de 109/110[29]. Le , il obtient une maîtrise en Économie et Commerce avec mention, à l'Université de Turin.

En , Chiellini rejoint le projet "Common Goal" du footballeur espagnol Juan Mata et s'engage à reverser au moins 1% de son salaire à des œuvres de bienfaisance[30].

PalmarèsModifier

En clubModifier

  AS Livourne
 
  Juventus FC

En sélectionModifier

  Italie

IndividuelModifier

Oscar del calcio AIC :

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Giorgio Chiellini » (voir la liste des auteurs).
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Giorgio Chiellini » (voir la liste des auteurs).
  1. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  2. (it) Vittorio Malagutti, « La Roma ha un buco nel bilancio? Per coprirlo basta vendere 26 sconosciuti », Corriere della Sera, (consulté le )
  3. a b et c Éric Maggiori, « Quand Chiellini portait le maillot de la Fiorentina », sur So Foot,
  4. (it) Roberto Perrone, « La Juventus torna tra le grandi », Corriere della Sera, (consulté le )
  5. Juventus: Chiellini jusqu'en 2013 sur sports.fr, 26 juin 2008. Consulté le 28 octobre 2011
  6. (it) Riccardo Pratesi, « Juve, una passeggiata Artmedia steso per 4-0 », sur gazzetta.it, (consulté le )
  7. Chiellini blessé au genou sur fr.uefa.com, 18 août 2008. Consulté le 31 octobre 2011
  8. (it) Ibra re del calcio italiano Lo segue a ruota Del Piero sur gazzetta.it - Consulté le 31 octobre 2011
  9. Des Blues réalistes effacent la Juve sur fr.uefa.com, 11 mars 2009. Consulté le 31 octobre 2011
  10. Juve : Nez cassé, Chiellini sera opéré lundi et portera un masque sur calciomio.fr, 15 mars 2009. Consulté le 27 octobre 2011
  11. (it) Riccardo Pratesi, « Marchisio, un gol magico La Juve batte l'Inter 2-1 », sur gazzetta.it, (consulté le )
  12. Juve : opération réussie pour G. Chiellini sur calciomio.fr, 30 novembre 2009. Consulté le 7 novembre 2011
  13. Juventus : Chiellini forfait contre le Bayern sur FIFA.com, 7 décembre 2009. Consulté le 3 novembre 2011
  14. La Juve privée de Chiellini sur fr.uefa.com, 8 mars 2010. Consulté le 3 novembre 2011
  15. Chiellini et Manninger de retour sur lequipe.fr, 22 mars 2010. Consulté le 3 novembre 2011
  16. (en) Napoli swoop to down Juve sur FIFA.com, 25 mars 2010. Consulté le 3 novembre 2011
  17. Juventus-Cagliari : Chiellini redonne espoir à la Vieille Dame sur calciomio.fr, 11 avril 2010. Consulté le 5 novembre 2011
  18. Juventus-Lech Poznan : la vieille dame ne gagne toujours pas sur calciomio.fr, 16 septembre 2010. Consulté le 6 novembre 2011
  19. Chiellini prlonge de deux ans à la Juventus sur fr.uefa.com, 23 novembre 2010. Consulté le 6 novembre 2011
  20. Juventus-Lazio : Krasic surgit au bout de la nuit… sur calciomio.fr, 12 décembre 2010. Consulté le 7 novembre 2011
  21. Chiellini (Juventus) “Une émotion incroyable” sur calciomio.fr, 13 février 2011. Consulté le 8 novembre 2011
  22. Chiellini absent un mois sur lequipe.fr, 31 mars 2011. Consulté le 8 novembre 2011
  23. (it) « Coronavirus, la Juve taglia gli stipendi a giocatori e allenatore: risparmiati 90 milioni », sur il Fatto Quotidiano, (consulté le )
  24. (it) « Stipendi sospesi in Serie A? », sur sport.sky.it, Sky Sport (consulté le )
  25. « Fiche de Giorgio Chiellini », sur footballdatabase.eu
  26. (en) « Fiche de Giorgio Chiellini », sur national-football-teams.com
  27. (it) « Giorgio Chiellini sposa Carolina Bonistalli: il matrimonio da sogno con 250 invitati. E la festa fino a notte fonda », oggi.it, 21 juillet 2014.
  28. (it) « Festa del Papà, gli auguri della Juve con Chiellini, Nina e Olivia », juventusnews24.com, 19 mars 2020.
  29. Chiellini, "docteur" en Économie et Commerce sur calciomio.fr, 19 juillet 2010. Consulté le 27 octobre 2011
  30. « Giorgio Chiellini rejoint le projet "Common Goal" de Juan Mata », RTL sport,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :