Ouvrir le menu principal

Tour du Loir-et-Cher

compétition de cyclisme française
Tour du Loir-et-Cher
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création
Organisateur(s) Tour du Loir et Cher Sport Organisation
Éditions 60 (en 2019)
Catégorie UCI Europe Tour 2.2
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (avril)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Loir-et-Cher
Site web officiel www.tourduloiretcher.fr

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : République tchèque Jan Bárta
Plus titré(s) Drapeau : Allemagne de l'Est Jörg Stein
Drapeau : France Denis Marie
(2 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Tour du Loir-et-Cher 2019

Le Tour du Loir-et-Cher (officiellement Tour du Loir-et-Cher E Provost) est une course cycliste par étapes française disputée en Loir-et-Cher. Créée par l'AAJ Blois, sa première édition a lieu en juillet 1960 et est composée de deux étapes. À partir de 1961[1] il est organisé en avril et comprend trois étapes, puis quatre à partir de 1975. Le format en cinq étapes est adopté depuis 1985. Une Association du Tour Cycliste est créée en 1966, devenue Tour du Loir et Cher Sport Organisation.

En 2005, le calendrier international connaît une réforme avec la création de l'UCI ProTour et des circuits continentaux. Le Tour du Loir-et-Cher fait depuis partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 2.2. Il est par conséquent ouvert aux équipes continentales professionnelles françaises, aux équipes continentales, à des équipes nationales et à des équipes régionales ou de clubs. Les UCI ProTeams (première division) ne peuvent pas participer[2],[3].

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1960   Raymond Sallé   Eugène Huet   Courson
1961   Jean-Claude Lebaube[4]   Claude Primont   Jean Danguillaume
1962   Jack André[5]   Bernard Herrgott   Gerard Lemusiaux
1963   René Heuvelmans[6]   Georges Vandenberghe   Claude Gabard
1964   Maurice Benet[7]   Guido Reybrouck[8]   Ian Moore
1965   Albert Van Vlierberghe[9]   Donaat Himpe   Michel Guyot
1966   Félix Le Buhotel[10]   Christian Biville   André Desvages
1967   Jean-Claude Genty[11]   Bernard Vanderlinde   François Quillon
1968   Bernard Dupuch[12]   Jacques Botherel   Andre Froimond
1969   Jean-Pierre Danguillaume   Paul Craprez   Jean-Pierre Boulard
1970   Alain Nogues   Zygmunt Hanusik   Jean-Louis Danguillaume
1971   Jean-Pierre Guitard   Wim Kellenaers   Jean-Louis Danguillaume
1972   Zygmunt Hanusik   Ryszard Szurkowski   Zbigniew Krzeszowiec
1973   Patrick Béon   Michel Pollentier   Mieczysław Nowicki
1974   Hubert Arbès   Luc Leman   Robert Thalmann
1975   Jan Brzeźny   Henk Mutsaars   Ryszard Szurkowski
1976   Gerrie van Gerwen   Christian Poirier   Henk Mutsaars
1977   Michel Zucarelli   Alain Mas   Didier Ramel
1978   Gérard Le Dain   Pascal Herledan   Patrice Thévenard
1979   Michel Larpe   Mark Pringle   Guardelli
1980   Leon Dejits   Ad Wijnands   Frank Moons
1981   Jan Jankiewicz   Alain Bizet   Wim Jennen
1982   Yuri Petrov   Falk Boden   Viktor Manakov
1983   Mario Hernig   Bernd Dittert   Andrzej Mierzejewski
1984   Jörg Stein   Richard Trinkler   Heinz Imboden
1985   Jörg Stein   Ladislav Ferebauer   Franck Kuhn
1986   Leszek Stepniewski   Sławomir Krawczyk   Marek Leśniewski
1987   Sergei Uslamin   Sergei Zmievskov   Igor Sumnikov
1988   Olaf Jentzsch   Zbigniew Piątek   Roman Lyson
1989   Guido Fulst   Sébastien Flicher   Jozef Regec
1990   Eric Knuvers   Bert Dietz   Christophe Faudot
1991   Nicolas Aubier   Czesław Rajch   Valère Fillon
1992   Jean-Christophe Currit   Stéphane Boury   Gilles Maignin
1993   Denis Marie   Laurent Roux   Christophe Leroscouet
1994   Carlo Meneghetti   Stéphane Boury   Didier Faivre Péret
1995   Denis Marie   Stéphane Barthe   Guennadi Mikhailov
1996   Christophe Paulvé   Arnaud Auguste   Sébastien Guénée
1997   Stéphane Bourry   Torsten Nitsche   Arnaud Chauveau
1998   Frédéric Pontier   Coen Boerman   Philippe Mauduit
1999   Thor Hushovd   Denis Dugouchet   Gabriel Rasch
2000   Gisle Vikoyr   Carlo Meneghetti   Gabriel Rasch
2001   Rudolph Wentzel   Eric Baumann   Dimitri De Fauw
2002   Samuel Gicquel   Philippe Gilbert   Lars Breiseth
2003   Hervé Duclos-Lassalle   David Boucher   Morten Christiansen
2004   Tom Stubbe   Nicolas Roche   Fumiyuki Beppu
2005   Marc de Maar   Matej Stare   Hans Dekkers
2006   Jacob Moe Rasmussen   Mariusz Wiesiak   Jérôme Bonnace
2007   Alexandre Blain   Mitja Mahorič   Petr Benčík
2008   Christofer Stevenson   Eladio Sánchez   Jos Pronk
2009   Dmytro Kosyakov   Vincent Dauga   Sven Vandousselaere
2010   Mikhail Antonov   Benjamin Verraes   Tino Thömel
2011   Anthony Saux   Pierre-Luc Périchon   Corentin Maugé
2012   Andrey Solomennikov   Julian Kern   Rolf Nyborg Broge
2013   Tino Thömel   Timothy Dupont   Vegard Breen
2014   Graham Briggs   Rasmus Mygind   Troels Vinther
2015   Romain Cardis   Dennis Bakker   Alexander Wetterhall
2016   Patrick Schelling   Jonas Aaen Jørgensen   Russell Downing
2017   Alexander Kamp   Troels Vinther   Rasmus Guldhammer
2018   Asbjørn Kragh Andersen   Emil Vinjebo   Josef Černý
2019   Jan Bárta   Julius Johansen   Stef Krul

Au palmarès figurent plusieurs vainqueurs d'étape du Tour de France ou de grandes classiques comme Thor Hushovd en 1999, vainqueur de Gand-Wevelgem et champion du monde sur route. Le deuxième de l'édition 2002 est Philippe Gilbert, champion du monde en 2012 et vainqueur à plusieurs reprises de classique[13].

Notes et référencesModifier

  1. Le site "officiel" de l'actuel "Tour du Loir-et-Cher" ne publie pas le palmarès de "sa" course...(vérifié le 7/02/2011). Les sites cyclistes sont aussi peu informatifs. Restent les archives "papier", qui ont été consultées de la manière suivante. Miroir du cyclisme publie chaque printemps les résultats du jeune Tour du Loir-et-Cher, et les reprend moins détaillés dans son livre d'or de chaque saison cycliste. De 1961e 1969, cette source est utilisée. À partir de 1969, ce sont les annuaires Velo, publiés en Belgique qui servent de référence.
  2. (en) « Pro Continental teams confirmed », sur cyclingnews.com, (consulté le 14 avril 2012)
  3. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 14 avril 2012)
  4. Jean Claude Lebaube, âgé de 24 ans, licencié "indépendant" au V.C. Rouen, remporte au printemps 1961 le Tour de Tunisie puis le Tour du Loir-et-Cher. Premier maillot jaune du premier Tour de l'Avenir, il passe professionnel avant la fin de la saison 1961. La deuxième édition du Tour du Loir-et-Cher, est longue de 504 kilomètres, fractionnés en 3 étapes. Lebaube remporte la dernière étape.
  5. Le vainqueur de la troisième édition du Tour du Loir-et-Cher est licencié à l'UVC Aube. Ses deux suivants le sont également. Il remporte la première des trois étapes du tour, allongé à 606 kilomètres. Cette même année, Jacq André triomphe dans 2 classiques amateurs, Paris-Vailly et Paris-La Ferté-Bernard. Une équipe venue de Belgique est remarquée par la victoire d'étape d'un de ses coureurs. Une autre Belge termine 6e. Nommé Willy Bocklant, il gagne un peu plus tard les "Trois jours d'Hénin-Liétard" et fait ensuite carrière chez les professionnels. Quant au 4e de l'épreuve, l'Espagnol José María Errandonea, il gagne en 1967 le prologue contre-la-montre du Tour de France
  6. Le quatrième vainqueur du Tour du Loir-et-Cher, est âgé de 24 ans.(source annuaire Velo 1963 : né en 1939 à Meerhout, Belgique). Il gagne la deuxième étape. La première étape est gagnée par un Belge, seule la troisième étape permet à un Français de s'imposer. Il s'agit du routier-sprinteur Jean Arzé. La course est longue de 533 kilomètres.
  7. Âgé de 23 ans, le coureur stéphanois Maurice Benet remporte en 1964 le Tour des Bouches-du-Rhône.
  8. Cette année 1964, Guido Reybrouck la termine en remportant la classique Paris-Tours.
  9. Doublé belge en 1965, les deux premiers du Tour du Loir-et-Cher appartiennent à la même équipe Flandria. Disputé sur 557 kilomètres, ceux-ci ne provoquent pas la décision : les dix premiers sont dans le même temps. Seuls les points les départagent.
  10. Disputé du 1er au 3 avril, le Tour du Loir-et-Cher 1966 a la même conclusion, au classement des points, que le précédent. Coureur "indépendant", le vainqueur Félix Le Buhotel est âgé de 34 ans. Il a participé au Tour de France dans les années 1950 et bourlingue sur les routes avec l'équipe Mercier.
  11. Jean Claude Genty, coureur local, remporte le Tour du Loir-et-Cher 1967 au terme de 550 kilomètres de course. Il a 22 ans et fait ensuite une carrière de coureur professionnel. Vanderlinde, son second est âgé de 21 ans.
  12. Bernard Dupuch est âgé de 21 ans ; vainqueur également de la classique Paris-Dreux, dans le même temps que son suivant après 541 kilomètres de course, il remporte le classement aux points.
  13. « Présentation Tour du Loir et Cher »

Liens externesModifier