Ouvrir le menu principal

Musée de Louviers

musée de Louviers, France
Musée de Louviers
Musee 220.jpg
Louviers 20190516 38.jpg
Informations générales
Ouverture
1872
Site web
Collections
Collections
Faïence, mobilier, sculpture, archéologie, peinture, photographie, industrie textile, ethnologie
Nombre d'objets
38 000
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place Ernest-Thorel
27400 Louviers
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Eure
voir sur la carte de l’Eure
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée municipal de Louviers est un musée situé à Louviers (Eure) dans un bâtiment du XIXe siècle.

Sommaire

Historique du lieuModifier

Suivant les initiatives des villes du département telles qu'Évreux, Bernay et Pont-Audemer, le musée est construit à partir de 1880 par l'architecte Georges-Paul Roussel, architecte à Louviers[1] dans le style éclectique (dôme orientalisant). Le projet y associe une bibliothèque.

Pour cela, la partie donnant sur l'actuelle place Ernest-Thorel de l'ancien couvent Saint-Louis est détruite. Le musée, fondé en 1872, peut laisser la place libérée à l'hôtel de ville en 1888 quand il ouvre.

Les matériaux choisis combinent la brique et la pierre.

C'est Paul Saint-Martin, élève du peintre Paul Delaroche, qui, le , signe le premier catalogue du nouveau musée en qualité de conservateur, dans lequel l'un de ses travaux est mentionné : Canal à Fontaine-les-Nonnes qu'il a donné au musée en 1876.

En 2018, avec le soutien de la fondation de France[2], les deux portes d'entrée sont restaurées par un menuisier-ébéniste spécialiste du patrimoine ancien.

CollectionsModifier

Le musée est organisé en 12 salles[3] où se visite une collection de faïence de Rouen, la mémoire de l'industrie textile lovérienne, ...

Entre autres artistes ou auteurs :

ExpositionsModifier

 
Marguerite de Saint-Marceaux, née Jourdain.

Le catalogue de 1888Modifier

PeintureModifier

 
Par Édouard Moyse

Dessins, gravures, ...Modifier

  • Maurin, Portrait de Dupont de l'Eure
 
Jupiter et Léda
  • Palmerius, L'Occupation champêtre, eau-forte, imitation de sépia
  • Simon Malgo, Vue des environs du lac Léman, côté du midi, eau-forte de 1780 ; 'Vue du Lac Léman, côté du nord, eau-forte de 1781
  • Jean-Victor Adam, Chaise de poste, L'Estafette, Messageries royales, Malle poste à cinq chevaux, L'attente du maître et Promenade du matin
  • Auguste Castillon, Extrémité sud de l'ancienne halle de Louviers, dessin à la plume
  • Langlois (pour mémoire)
  • Isidore Deroy, Portail côté du midi, avant la restauration de l'église Notre-Dame de Louviers, lithographie
  • Charles Élisée Leclerc : Ancien pont de la ville de Pont-de-l'Arche construit en l'année 864 ; écroulé le 12 juillet 1856, Le nouveau pont terminé le 15 janvier 1858
  • des anonymes

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • Louviers (Eure), Musée : peinture, sculpture, dessin, gravure, architecture, etc. : catalogue..., Louviers, Imprimerie Eug. Izambert, , 74 p. (lire en ligne).

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Notice no IA00019072, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Le projet de la Fondation de France [1].
  3. Brisson Charles. Les musées de Normandie. In: Études Normandes, livraison 20, n°73, 3e trimestre 1956. Les musées de Normandie. pp. 401-416, doi : https://doi.org/10.3406/etnor.1956.3158 en ligne [2]
  4. Paul Faugas, photographe, sur BnF.
  5. Philien Godard, photographe, sur BnF.
  6. Legs Édouard Lanon.
  7. Les Soldats jouant aux dés est aussi le nom d'une toile de Michael Sweerts, peintre flamand contemporain de Boulogne.
  8. [3]
  9. Dossier pédagogique Paul Saint-Martin, 2014-2015 [4].
  10. Histoire de la ville de Vernon et de son ancienne Châtellenie, Volume 2, Edmond Meyer. En ligne [5].
  11. « Notice LH de Noël Louis Ancel », base Léonore, ministère français de la Culture (1772-1824), entreposeur de tabacs, fils de Louis Jacques Amédée Hector Ancel, officier de santé.
  12. François Castanier, estampe, par Gaillard d'après Hyacinthe Rigaud.