Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cock.
Jérôme Cock
Hieronymus Cock.jpg
Portrait de Jérôme Cock gravé par Johannes Wierix
Naissance
Décès
Activités
Lieu de travail
Père
Fratrie
Conjoint
Volcxken Dierckx (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sainte famille avec saint Jean-Baptiste, d'après Andrea del Sarto)

Jérôme (Hieronymus) Cock (Kock), né vers 1518 à Anvers où il est mort le , est un peintre et graveur flamand de la Renaissance, mais c'est surtout en tant qu'imprimeur et marchand d'estampes qu'il a vu son nom passer à la postérité.

BiographieModifier

Il est né dans une famille de peintres. Son père, Jan Wellens de Cock[1] (ca.1480-1527), est un des premiers artistes du nord de l'Europe à s'intéresser au paysage et Carel van Mander fait l'éloge des paysages exécutés par son frère, Matthys Cock (1505-1552)[2].

Il est admis dans la guilde de Saint Luc à Anvers en 1545. De 1546 à 1548, il est actif à Rome. De retour à Anvers en 1548, il fonde sa propre maison d'édition, Aux quatre vents. Giorgio Ghisi, Dirck Volkertszoon Coornhert, travaillent pour lui et Cornelis Cort est son élève.

Il publie des gravures sur des dessins de Pieter Brueghel l'Ancien ou de Hieronymus Bosch. Avec l'aide du cartographe espagnol Diego Gutiérrez, il publie une carte de l'Amérique en 1562[3].

À partir de 1557, Philippe Galle travaille dans sa maison d'édition et finira par prendre sa succession.

Vincenzo Scamozzi recopia nombre des gravures de Cock pour son ouvrage sur Rome.

On retrouve son effigie dans Les effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Bert W. Meijer, "Hieronymus Cock", dans Fiamminghi a Roma. 1508-1608. Artistes des Pays-Bas et de la Principauté de Liège à Rome à la Renaissance, catalogue d'exposition, Bruxelles, Palais des Beaux-Arts, 1995, p. 147-151.
  • Lydia De Pauw-De Veen, Jérôme Cock. Editeur d'estampes et graveur. 1507-1570, Bruxelles, Bibliothèque Royale Albert Ier, 1970.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier